Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Reine des neiges, impératrice du monde : le dessin animé qui parlait à tous

L'air "libérée, délivrée", extrait du dernier Disney "La Reine de neiges" est devenu un classique des cours de récré. Les petits mais aussi les plus grands ont été séduits par le film. Un fait que la sociologie explique bien.

Libérée, délivrée

Publié le

Atlantico: Comment expliquer le succès du film d'animation la reine des neiges ? Beaucoup  de fans évoquent l'identification au personnage et son décalage par rapport aux personnages de Disney, est-ce les raisons principales de ce succès ? D'autres raisons peuvent-elles être avancées ? 

Raphael Roth: Trois points peuvent expliquer le succès de ce film d'animation. d'abord le fait que l'on retrouve les codes Disney. Il y a une princesse, un prince qui n'est pas forcément charmant comme Gaston dans la Belle et la Bête. On a là un univers rassurant, qui fait partie de la tradition dans l'histoire qu'il raconte. Un deuxième point peut l'expliquer : la modernité du film d'animation. Dans l'histoire racontée, la jeune fille est belle mais présentée avec un pouvoir qui l'handicape qu'elle doit cacher.
Or elle en fait une qualité, un atout qui va lui permettre de construire un château, en se maîtrisant.
 
La princesse est le modèle de la maîtrise de soi, on passe de ce qu'on considère comme un handicap au super-pouvoir. On transpose ce modèle dans notre société en se disant que le super-héros peut être partout. Enfin, ce film d'animation rassemble les différents publics, enfants, parents, ados, grands-parents, tous connaissent l'univers Disney. La musique a là un rôle important, sur YouTube, les musiques du film comptent des millions de vues à force de clics de personne de tout âge. 
 

Selon les fans le film brise les codes et les stéréotypes des princesses et ds personnages Disney, pouvez-vous expliquer par quels processus et quel effet cela a t-il sur le public ? 

Les codes sont stabilisés mais la princesse est moderne. Chaque princesse Disney correspond à son époque, c'est aussi le cas pour celle-ci. Blanche-Neige, la Belle au bois dormant étaient aussi des princesses de leurs époques. Moderne oui, mais toujours dans la ligne traditionnelle de Disney.  Ça permet d'avoir une entrée sur notre société, de l'imaginer meilleure grâce à ce film d'animation, d'imaginer que malgré nos défauts, nous pouvons tous être des super-héros. 
 

On constate que ce film réunit tous les publics : parents, enfants, ados... Comment l'expliquer ?  Quelle image de la vie présente t-il auprès du jeune public ? Y a t-il des pays où le film est moins bien reçu ? Si oui, pourquoi ? 

Disney veut vraiment rassembler.  Emmanuel Ethis explique très bien ce phénomène dans l'ouvrage qu'il a écrit sur la sociologie du cinéma et des ses publics lorsqu'il décrit le fait que nous avons tous un souvenir, une anecdote autour de Disney, qui dépasse le cadre des films, pour intervenir dans tous les éléments qui constituent l’univers Disney, depuis les peluches que l’on nous offre bien avant l’âge que l’on soit en mesure de pouvoir tenir assis devant un film jusqu’aux parcs à thème. Les chansons du film d'animation sont en tête des box-offices dans différents pays, il y a un phénomène d'internationalisation qui fait partie des codes de Disney. On fait appel aux valeurs universelles : l'amour, l'épanouissement, les pouvoirs, la magie...
 
 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Raphael Roth

Raphaël Roth est maitre de conférence de l'université d'avignon, spécialiste des arts ludiques et sociologue du cinéma, il a écrit une thése sur la musique chez Disney. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€