Samedi 19 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les régimes
font-ils vraiment maigrir ?

Faire un régime pour maigrir ? C'est la mauvaise solution : les nutritionnistes savent aujourd'hui que pour perdre du poids, il faut faire du sport et manger mieux.

Mange ton petit pois

Publié le 7 juin 2012
 

La récente étude  Nutrinet-santé, débutée il y a 3 ans, a mis en évidence l’inefficacité des régimes « vedettes » comme Dukan ou Cohen sur le long terme. Cette étude pointe aussi la dictature du poids et de la minceur avec leur cortège d’idées reçues.

En voici une qu’il convient de connaitre pour préserver sa santé et sa ligne durablement.

Les régimes font maigrir : faux

En effet, la plupart des gens considèrent comme une évidence qu’il faut faire un régime pour maigrir or il faut mettre un bémol à cette idée reçue.

Précisons tout d’abord un certain nombre d’éléments pour bien comprendre ce qui est en jeu ici.

Chaque individu a son propre métabolisme de base, c’est à dire sa propre dépense de calories au repos. D’autre part pour maigrir, il doit dépenser plus de calories qu’il n’en consomme, c’est mathématique.

Partant de ce constat, beaucoup de médecins recommandent des régimes basés sur une importante diminution des apports caloriques. Il semblerait qu’ils sous-estiment l’intelligence de notre corps et sa prodigieuse capacité d’adaptation : lorsqu’un individu commence un régime basé sur la privation alimentaire, il va effectivement perdre du poids, parfois même de manière très spectaculaire.

Cependant, l’organisme va très vite réagir en passant en mode « survie », c’est à dire, s’adapter à cette privation, en diminuant sa dépense de calories de manière quasi définitive en prévision de la prochaine pénurie.

Des lors, non seulement la perte de poids va significativement ralentir jusqu’à parfois s’arrêter complètement, mais dès la reprise d’une alimentation « normale » le sujet va très vite retrouver son poids initial puis le dépasser puisqu’il dépensera désormais beaucoup moins de calories au repos qu’il n’en dépensait avant son régime. Le métabolisme de base aura été « ralenti » par ce régime.

Cela soulève d’ailleurs une vraie réflexion sur le rôle des médecins qui préconisent depuis de longues années ces régimes privatifs : ignorent-ils ces informations élémentaires ou les occultent-ils délibérément pour convertir le maximum de personnes à leur méthode?

En conséquence, faut-il définitivement tirer un trait sur ces régimes privatifs ?

Sous cette forme oui, car c’est le résultat inverse, une prise de poids,  qui sera obtenue dans une grande majorité des cas.

Force est de constater pourtant qu’ils connaissent toujours le même engouement et que le marché de la minceur n’en finit plus de croitre.

Heureusement il existe de réelles solutions.

Partons du même constat scientifique : pour maigrir les gens doivent dépenser plus de calories qu’ils n’en consomment, ils n’ont pas tous le même métabolisme de base et un corps est capable de s’adapter à tout (ou presque).

Il s’agit donc de forcer le corps à augmenter son métabolisme. Comment ? L’exercice physique bien sûr !

Seul le sport permet d’augmenter le métabolisme de base d’un individu via certains exercices comme les efforts énergétiques (running, vélo …) ou adrénergiques (musculation, sauts, sprints…), parce qu’ils déclenchent le processus d’amaigrissement et augmentent les sécrétions de certaines hormones qui favorisent le développement du muscle au dépend de la graisse.  Ces efforts globaux mobilisent un grand nombre de groupes musculaires qui « secouent » le corps et là encore, intelligemment, il va s’adapter pour être en mesure d’exécuter correctement l’exercice demandé.

 


Erwann Menthéour

Erwann Menthéour a été coureur cycliste de 1988 à 1997. Il a publié Secret défonce, ma vérité sur le dopage.

Il développe aujourd'hui une méthode de remise en forme au travers du coaching sportif : Fitnext.

Voir la bio en entier

Fermer