Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Regain de répression chinoise au Tibet dans l'indifférence générale

La Chine et la Russie s’associent pour refuser l’intervention de l’ONU en Syrie. Peut-être parce qu'elles pratiquent aussi une répression brutale en Tchéchénie et au Tibet. Mêmes massacres, même impunité… Mais loin des regards.

Annus horribilis

Publié le

Alors que la répression en Syrie attire l’attention du monde entier, le drame des Tibétains se déroule à huis clos. Certes, il ne s’agit pas d’une rébellion massive matée ouvertement par des chars et des avions de chasse, mais des moines tibétains meurent l’un après l’autre, dans une indifférence quasi générale, et toute une population d’environ six millions d’habitants est condamnée à la terreur. En ce lendemain de Losar, le Nouvel an tibétain qui aurait dû être joyeusement célébré, le climat est plus lourd que jamais dans la Région autonome du Tibet, où se trouve la capitale provinciale de Lhassa, mais aussi dans les régions occupées par des Tibétains dans les provinces chinoises du Qinghai et du Sichuan

Pourtant les témoignages se multiplient, et le nom des 22 moines et nonnes qui se sont immolés par le feu en moins d’un an est connu, même si les circonstances de leur mort restent plus difficiles à cerner.

Certains ont été achevés à coups de gourdin par la police chinoise, l’un d’entre eux a été abattu d’un coup de fusil alors qu’il venait de s’embraser, d’autres ont été emportés à l’hôpital où ils sont décédés dans d’indescriptibles souffrances… Certains ont probablement survécu.

Le dernier message enregistré du moine Sonam Wangyal Sopa, considéré comme un sage réincarné, et mort à l’âge de 42 ans, résume bien la motivation de ces Tibétains désespérés :

« Alors que tant de héros tibétains sont morts cette année, je sacrifie mon corps pour leur montrer ma solidarité… Je prie pour le retour du Dalai Lama au Tibet. »

Le plateau tibétain n’a pas été soumis à d’aussi fortes tensions depuis les mouvements de rébellion en 2008, après que des émeutes entre Tibétains et Han avaient fait 19 morts à Lhassa. Ces événements avaient provoqué des réactions en chaîne et c’est tout le « grand Tibet » qui avait repris le flambeau en organisant des manifestations considérées comme « indépendantistes » par le gouvernement chinois. Jamais le gouvernement chinois n’avait eu à éteindre autant de foyers de protestation en même temps parmi les montagnards du Tibet…

C’est depuis cette époque que le contrôle des monastères, l’introduction de diverses formes « d’éducation patriotique », c’est-à-dire des méthodes d’endoctrinement communiste, les arrestations d’intellectuels et d’artistes tibétains influents, ainsi que la fermeture du Tibet aux journalistes se sont durcis. Alors que l’Etat avait essayé de ne pas trop s’immiscer dans les affaires religieuses durant les années 1980 et 1990, pour atténuer les effets désastreux des excès de la Révolution culturelle, la reprise en main s’est accélérée depuis la moitié des années 2000.

Du coup, les monastères se vident : le grand monastère de Sera (à Lhassa) ne compte plus que 460 moines, soit moins de la moitié qu’en 2007. Celui de Drepung, autre grand centre spirituel en compte 600 maintenant, après le départ forcé de 700 moines. Expulsés ou désespérés, les moines et les nonnes tibétains, qui représentent les garants de la transmission d’une culture en péril, quittent les monastères en masse. Ce phénomène, et la répression en cours, font dire au Dalai Lama que le gouvernement chinois est en train de pratiquer un « génocide culturel ».

Lorsqu’on constate que la Chine et la Russie s’associent pour refuser l’intervention de l’ONU en Syrie, lorsqu’on fait le rapprochement avec la répression brutale qui s’exerce en Tchéchénie et au Tibet, la conclusion s’impose d’elle-même : Syrie, Chine, Russie, mêmes massacres, même impunité…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par toulonrct - 26/02/2012 - 09:38 - Signaler un abus melanchon

    demandons à melanchon ce qu'il en pense il a déclaré que la chine avait "civilisé" le Tibet

  • Par texarkana - 26/02/2012 - 11:33 - Signaler un abus à quand un bombardement de Pékin par l'OTAN?

    Ah oui, mais la Chine à la différence de la Serbie et de l'Irak a l'arme de dissuasion. C'est bien ce que je pensais, les drodlommistes occidentaux, outre des matamores, sont des lâches qui n'attaquent que les faibles.

  • Par Ramos - 26/02/2012 - 12:49 - Signaler un abus Allez Juppé ! Exigez des couloirs humanitaires....

    une zone d'interdiction de survol, envoyez des conseillers militaires, armez des moines!. Soyez courageux et surtout cohérent sinon on pourrait vous soupçonner en Syrie d'être à la solde d'Israël pour renverser le régime de El Assad et donc affaiblir l'Iran. Heureusement personne ne croit cela de vous, vous êtes le parangon de la protection des populations civiles brimées. Le Tibet sait qu'il peut compter sur vous.

  • Par golvan - 26/02/2012 - 14:56 - Signaler un abus A la lecture du post de

    A la lecture du post de "revizor" on ne peut qu'être d'accord avec lui: il y a des cons partout. Un pays indépendant annexé fait forcément un jour ou l'autre partie intégrante du pays envahisseur ! Ca aurait été le cas de la France sans l'intervention américaine. Si les Américains n'avaient pas déboulé, la France seraient annexée depuis 1940. Puisque cela ferait 72 ans, donc une quinzaine d'années de plus que l'annexion du Tibet par la Chine, on trouverait forcément un crétin de "revizor" chinois pour nous expliquer qu'il n'est pas contestable que la France appartient au 3ème Reich. Pauvre abruti.

  • Par Eric de Tor - 26/02/2012 - 15:54 - Signaler un abus Les exploits méconnus de l'OTAN

    N'excusant en rien les crimes chinois, le bilan des interventions récentes des USA et de l'OTAN s'établit ainsi: - Irak, 112 000 victimes directes de faits de guerre (Wikileaks et Iraq Body Count) et. 793 000 victimes de l'ensemble des violences collatérales (CF. étude de la Public Health School Johns Hopkins de Baltimore). - Afghanistan, plus de 20 000 civils tués par les différents belligérants depuis 2001 (3021 en 2011 selon l'ONU). - Libye, 30 000 victimes civiles des frappes de l'OTAN et des actions terrestres appuyées par l'alliance (chiffres du Conseil National de Transition). Au début de "l'intervention", 519 victimes étaient imputées aux forces kadhafistes. L'OTAN et ses alliés ont donc été 15 fois plus meurtriers que les troupes du dictateur! À ce bilan s'ajoutent les soldats occidentaux tués: 4803 en Irak, 2805 en Afghanistan, mais aussi des dizaines de millions de blessés, de réfugiés, d'orphelins. Sans compter les centaines de milliers d'habitations détruites, les terres arables dévastées et contaminées (sous-munitions à l'uranium appauvri)... Un beau massacre, bien démocratique! À qui le tour? La Syrie? L'Iran?

  • Par Eric de Tor - 26/02/2012 - 15:55 - Signaler un abus Les exploits méconnus de l'OTAN

    N'excusant en rien les crimes chinois, le bilan des interventions récentes des USA et de l'OTAN s'établit ainsi: - Irak, 112 000 victimes directes de faits de guerre (Wikileaks et Iraq Body Count) et. 793 000 victimes de l'ensemble des violences collatérales (CF. étude de la Public Health School Johns Hopkins de Baltimore). - Afghanistan, plus de 20 000 civils tués par les différents belligérants depuis 2001 (3021 en 2011 selon l'ONU). - Libye, 30 000 victimes civiles des frappes de l'OTAN et des actions terrestres appuyées par l'alliance (chiffres du Conseil National de Transition). Au début de "l'intervention", 519 victimes étaient imputées aux forces kadhafistes. L'OTAN et ses alliés ont donc été 15 fois plus meurtriers que les troupes du dictateur! À ce bilan s'ajoutent les soldats occidentaux tués: 4803 en Irak, 2805 en Afghanistan, mais aussi des dizaines de millions de blessés, de réfugiés, d'orphelins. Sans compter les centaines de milliers d'habitations détruites, les terres arables dévastées et contaminées (sous-munitions à l'uranium appauvri)... Un beau massacre, bien démocratique! À qui le tour? La Syrie? L'Iran?

  • Par texarkana - 26/02/2012 - 17:10 - Signaler un abus il ne faut pas sous estimer l'habileté des Asiatiques

    Au lieu d'annexer bêtement Hong Kong, la République populaire en a fait une zone économique spéciale largement autonome, je suis certain que la situation du Tibet évoluera de manière imprévue, avec des retournements difficilement compréhensibles pour un esprit occidental aux oeilléres cartésiennes.

  • Par revizor - 27/02/2012 - 11:07 - Signaler un abus Le Tibet existe-t-il?

    Le Tibet en que patrie supposée des Tibétains existe-t-il? J'en doute si l'on étudie les origines ethniques des habitants de la zone administrative du Tibet. En fait les >Tibétains d'origine sont minoritaires parmi les Han qui sont venus développer le pays.

  • Par vangog - 27/02/2012 - 20:55 - Signaler un abus Les Tibétains ont été deporté en masse, la population de Lhassa

    a été vidée de 40% de ses habitants, remplacés par des Chinois "de souche" et toutes ces violences ont été perpétrées dans une telle opacité du régime et une telle complaisance des médias occidentaux pour le Socialisme Chinois, que cela ne donne pas envie d'aimer la Chine. Mais si l'OTAN est responsable d'autant sinon pire, comme semblent l'affirmer Mélenchon et quelques blogueurs peu fréquentables de ce site, alors, que la Chine continue à torturer, déporter en masse et phagocyter la culture Tibétaine, avec l'absolution de ces quelques idéologues archaiques et manipulateurs, défenseurs de toute dictature rouge contre l'OTAN si maléfique...

  • Par texarkana - 28/02/2012 - 10:39 - Signaler un abus allons vangog!

    les pires défenseurs de la dictature rouge (maoiste) étaient des gens comme Glucksmann en pointe aujourd'hui dans son combat contre une Chine populaire qui s'est malgré tout libéralisée depuis 1989 et qui a fait des progrès énormes. Assez de manichéisme qui ne sert pas du reste la cause tibétaine.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Marie Holzman

Marie Holzman, a été enseignante à l'université. Elle est sinologue spécialiste de la Chine contemporaine, et traductrice. Elle est la présidente de l’association Solidarité Chine, créée en 1989 à la suite du massacre de Tien An Men. Elle a publié de nombreux ouvrages dont Chine, on ne bâillonne pas la lumière (2009 - J.-L Gawsewich) avec Noël Mamère.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€