Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Le redoutable" : Chapeau, Monsieur Hazanavicius !

Arriver à faire un film aussi drôle qu'intelligent sur Jean-Luc Godard, cinéaste culte de la Nouvelle Vague mais pas souvent "rigolo", c'est ce que vient de réussir Michel Hazanavicius. Le moins qu'on puisse dire est que le réalisateur de "The Artist" est l'homme des grands défis.

Atlanti-culture

Publié le

4 De Bérénice Béjo à Grégory Gadebois, toute la distribution est parfaite. Mais surtout, en haut de l’affiche, il y a la jeune Stacy Martin, qui campe avec une incroyable candeur, la jeune Anne Wiazemsky. Et  il y a surtout, Louis Garrel. Front dégarni, nez chaussé d’énormes lunettes et cheveu sur la langue, le comédien  est un exceptionnel et irrésistible Jean-Luc Godard. Qui ne sera pas allé  le voir jouer, ici, cet intello donneur de leçons, brillant mais maladroit et zozotant, se privera d’un grand moment d’art dramatique!

POINTS FAIBLES

A dire vrai, à moins d’avoir déifié l’icône Godard au point de ne pas pouvoir supporter qu’on en fasse un personnage de comédie, il n’y a pas de point faible.

EN DEUX MOTS

Oser prendre un cinéaste intello mythique et arriver, en le pastichant, à en faire un  personnage de comédie burlesque, sans pour autant le trahir, ni dans ses idées, ni dans ses engagements, ni dans sa sincérité… Pour y arriver, il fallait d’abord du culot et ensuite un sacré talent. Mais à un réalisateur qui a eu le toupet, en ce début du XXI ème siècle, de proposer puis de réussir un film muet en noir et blanc, en l’occurrence « The Artist », rien ne peut plus paraître impossible. Michel Hazanavicius a gagné son  challenge. « Le Redoutable » est un grand film « populaire », mais à la manière dont Antoine Vitez concevait le théâtre, « élitaire pour tous ». Sélectionné pour la compétition du festival de Cannes, « Le Redoutable » en était reparti bredouille. S‘il y a une justice, cela ne devrait pas nuire à  sa carrière en salles.    

UN EXTRAIT

« Godard a toujours été drôle : il se prend les pieds dans le tapis, il casse ses lunettes, il bafouille… Il a un côté Buster Keaton.. Mais au delà de cela, plus un homme est respecté, plus il est facile de le décaler et de le rendre comique » (Michel Hazanavicius, réalisateur).

LE RÉALISATEUR

Né à Paris le 29 mars 1967, Michel Hazanavicius est un des plus fins connaisseurs de la « machine » cinéma, puisqu’il est à la fois réalisateur, scénariste, producteur, acteur et monteur.

C’est sur le petit écran qu’en 1988, il a commencé à faire ses gammes, en travaillant comme scénariste de sketches pour Canal+. Il passe assez vite à la réalisation de spots publicitaires, mais c’est à seulement  30 ans qu’il s’attaque au cinéma, avec, en 1997, la réalisation d’un premier court métrage « Echec au Capital », puis à celle d’un premier long, « Mes amis », une satire de la production télévisuelle française dans laquelle il dirige son frère Serge. L’échec de ce film lui vaut une quasi traversée du désert pendant laquelle il écrit (pour d’autres) et fonde une société de production. C’est en 2006 qu’arrive enfin la notoriété. Porté par Jean Dujardin, son OS S117 : « le Caire, nid d’espions » récolte plus de deux millions d’entrées. Réalisé dans la même veine, avec le même acteur dans le rôle-titre, son OSS 117 : « Rio ne répond plus », totalisera aussi, en 2009, plus de deux millions d’entrées.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Poncet pour Culture-Tops

Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€