Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Décembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Recul de la création d'entreprise : les 5 mesures essentielles à prendre pour aider les Français à entreprendre

Les créations d'entreprises dans notre pays sont en fort repli avec une baisse de 1,4% entre juin et juillet selon les derniers chiffres publiés par l'Insee. Tour d'horizon des mesures qui pourraient relancer l'initiative entrepreneuriale française.

Plus simple, plus efficace

Publié le
Recul de la création d'entreprise : les 5 mesures essentielles à prendre pour aider les Français à entreprendre

Le problème de la France, c’est le poids des dépenses publiques (plus de 56 % du PIB), parce que cela implique que l’Etat se mêle de tout, qu’il intervient pour tout, qu’il contrôle tout.  Crédit Reuters

Pour encourager la création d’entreprise, il faut certainement agir sur les fondamentaux économiques (fiscalité, droit du travail, etc.) mais aussi sur les esprits (valoriser la prise de risque et l’initiative plutôt que la carrière morne de la fonction publique). Voici cinq propositions, parmi d’autres :

1 - Faire de la simplicité la règle et de la complexité l’exception : généraliser l’auto-entrepreneur

Créer une entreprise et la faire vivre, cela demande énormément d’énergie : il faut trouver les clients, répondre à leurs demandes efficacement, traiter avec les fournisseurs ou les prestataires. Dans cette course folle, les entrepreneurs ne devraient pas avoir à perdre des heures pour comprendre des formulaires fiscaux et sociaux absolument ubuesques.

En France, la complexité des régimes sociaux et fiscaux est la règle. La simplicité est exceptionnelle, dérogatoire et toujours présentée comme une faveur accordée par l’Etat : c’est le cas du statut d’auto-entrepreneur, des régimes favorables aux services à la personne et emplois à domicile, etc. C’est exactement l’inverse qu’il faut faire : les régimes social et fiscal devraient être d’une simplicité enfantine ! Cela suppose par exemple de revoir totalement le droit du travail ! Il faut généraliser la simplicité !

Par exemple, il faudrait envisager de :

  • Instaurer un guichet unique et organiser une simplification radicale des formulaires : on crée son entreprise, on a un contact (qui répond) dans l’administration une fois par an.
  • Faire du statut d’auto entrepreneur la norme pour toutes les entreprises.

  • Négocier le temps de travail et les normes sociales au niveau de l’entreprise.

  • Permettre à un auto entrepreneur de passer des contrats de prestation avec un autre auto-entrepreneur.

  • En matière fiscale, avoir une taxation faible à la fois des revenus et de la transmission

2 - Réduire les impôts

L’entrepreneur qui se lance dans l’aventure rencontre presque les services fiscaux et sociaux avant ses clients. Quand il parvient à dégager des bénéfices, une bonne partie lui est prise par l’impôt. S’il souhaite embaucher, il doit payer une fortune en charges qui ne vont pas dans la poche du salarié. Ces charges excessives tuent l’initiative. Les recettes publiques dépassent 50 % du PIB en France ! C’est décourageant de faire un business plan avec des prévisions d’embauche.

Il faut aller vers une fiscalité réduite sur les entreprises : cela contribuera à dynamiser la croissance. Plus fortes, les entreprises auront plus de commandes, embaucheront et dépenseront.

3 - Réduire drastiquement le poids de l’État dans l’économie : une dépense publique minuscule, des fonctionnaires résiduels

Le problème de la France, c’est le poids des dépenses publiques (plus de 56 % du PIB), parce que cela implique que l’Etat se mêle de tout, qu’il intervient pour tout, qu’il contrôle tout. On y perd considérablement en efficacité. Et on n’y gagne que de la lourdeur et de la pesanteur. Réduire la dépense publique est favorable à la croissance, notamment dans les récessions comme le montre l’économiste Alesina.

Les fonctionnaires font certainement leur travail avec bonne conscience (pour la plupart au moins), mais de fait ils sont des rentiers : ils vivent protégés par un statut qui leur épargne les fluctuations de la vie mais aussi les préserve des stimulations qui encouragent la création, l’efficacité et l’activité. On comprend qu’ils ne veuillent pas de l’économie de marché. Le statut de fonctionnaire devrait être réservé à quelques fonctions régaliennes : police, justice, diplomatie. Tout le reste peut se faire par des personnes travaillant sous un régime de droit privé, susceptibles d’être licenciées si elles ne sont pas efficaces – si les fonctionnaires le sont tous, comme le prétendent les syndicats, alors ils n’ont rien à craindre : personne ne sera viré !

4 - Favoriser la concurrence

En France, les rentiers sont nombreux et se battent pour préserver leurs privilèges :  c’est le cas des fonctionnaires mais aussi des taxis, des avocats ou des pharmaciens quand ils défendent leurs plates-bandes becs et ongles et que cela aboutit à écarter les nouveaux entrants de façon arbitraire et à faire payer plus cher les consommateurs. Cette logique de rente est aussi celle que défendent le gouvernement (voir les drives, les auto-entrepreneurs et tant d’autres victimes) et Louis Gallois qui n’a de cesse de réclamer des subventions pour que le contribuable finance des grands patrons à la tête d’entreprises inefficaces. Il faut rompre avec ce capitalisme de connivence !

La règle du marché, c’est que le meilleur doit gagner. Le meilleur, c’est celui qui produit mieux, c’est celui qui innove. Seule la dynamique concurrentielle permet de les récompenser. C’est vers ce capitalisme du mérite, des compétences que nous devons aller.

5 - Rénover totalement l’Education nationale et la formation des élites française : des écoles indépendantes et supprimer l’ENA

L’école française est régie depuis le ministère de manière uniforme. Ce fonctionnement ne laisse pas de place pour l’individualisation de la prise en charge et encore moins pour l’innovation. Les élèves sont brimés et rien n’est fait pour que les plus fragiles réussissent. Le système fonctionne comme une « machine à trier » (titre d’un excellent livre) qui met sur le bord de la route tous ceux qui ne sont pas capables de suivre. Le summum de cette aberration, c’est l’ENA, qui recrute les élites de l’Etat - lesquelles, en raison du poids du public, régissent ensuite toutes les activités. Et comme ils partent dans le privé, ils perpétuent ce capitalisme de connivence qui sclérose l’économie et engendre la défiance des Français.

Les écoles doivent être autonomes ! Les professeurs doivent être libres d’adapter leurs méthodes et les directeurs de recruter leurs équipes. La formation des élites doit être revue : l’ENA doit disparaitre. De toute manière, les postes de la fonction publique se réduisant, toutes ces intelligences seront contraintes de se tourner vers le privé, ses impératifs de résultats et sa réalité économique !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Salaudepatron - 23/08/2013 - 09:21 - Signaler un abus Dans notre beau pays,

    Quand on créé une boîte, le fisc et les divers organismes sociaux vous envoient immédiatement des tonnes de papiers et des charges à payer... Avant même que vous n'ayez eu le temps de facturer le moindre client ! Et Oui, vous avez choisi votre camp et vous faites maintenant partie de la caste des privilégiés de sales patrons, exploiteur des pauvres salaries sans défenses... C'est réellement comme ça que ça fonctionne. Donc bon courage... Et je sais de quoi je parle...

  • Par Benvoyons - 23/08/2013 - 09:47 - Signaler un abus En lisant l'article j'ai cru que c'était moi qui l'avait écrit,

    ma pensée était parfaitement exprimée mais dans un bon Français ce qui n'est pas le cas dans mes écrits . Je suis d'un pays de l'Est alors quand je vois année après année la France en pleine dérive Marxiste j'en pleur de rage d'avoir choisi la France. La France est devenue un pays de liberté pour les FonctionaroSocialoMarxistes mais pas pour les Français. 9% de Fonctionnaires monopolisent toutes les fonctions électives 65% des députés et sénateurs en plus de leurs postes dans la fonction public. C'est à dire qu'ils sont les dictateurs de la France car ils sont en plein conflits d'intérêts et en plein enrichissement permanent sans risques sur l’impôt et la dette de la France. Comme en UK un fonctionnaire doit démissionner avant d'être élu et en suite partir dans le privé. Où il faut une aide et une sécurisation pour toutes les personnes du privé qui se présentent à la députation, et sénatorial. Les socialistes et Caton devraient par principe d'égalité et de justice accepter cela de suite par décret. Ils ont les deux mots en permanence à la bouche alors pas de problème.

  • Par EOLE - 23/08/2013 - 10:05 - Signaler un abus @ Erwan Le Noan

    Pourquoi? Auriez-vous loupé le concours d'entrée à l'ENA?

  • Par un_lecteur - 23/08/2013 - 10:43 - Signaler un abus Vaste programme aurait dit le général

    Le Noan a bien l'air de savoir de quoi il parle, il a raison mais bon, faut pas rêver. Pour que ses propositions reçoivent un début d'application, il faudra un effondrement économique et politique, et (peut-être) reconstruire sur les ruines. Comme l'Allemagne et le Japon après 1945. En attendant, pour aider les français a entreprendre, une sixième mesure : leur faciliter l'expatriation.

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:12 - Signaler un abus pour la pleureuse qui rabache et radote

    LOURDEUR ADMINISTRATIVE ? Rapport 2012/2013 sur la compétitvité du forum economique mondial de Davos Rapport 2013 DOing business Il faut moins de jours pour créer une entreprise en france qu'en allemagne (7 jours contre 15) il faut contacter moins d'administration pour creer une entreprise en france qu'en allemagne (pratiquement moitié moins 5 au lieu de 9)..... C'est marrant , pas un seul echo sur cette info parfaitement disponible dans ces rapports. le mythe de la lourdeur de la creation francaise d'entreprise (la vraie - pas la rampe test qu'est et doit rester l'auto entrepreneur). le davos c'est p 455 et 456 ici http://www3.weforum.org/docs/WEF_GlobalCompetitivenessReport_2012-13.pdf et pour le doing business c'est p 172 et 173 http://www.doingbusiness.org/~/media/GIAWB/Doing%20Business/Documents/Annual-Reports/English/DB13-full-report.pdf Ah oui Doing businees nous indique que pour démarrer une affaire la france se classe au 27 e rang mondial quand l'allemagne prend la prend la .....106eme place ..... Dur!

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:16 - Signaler un abus le Noan et la grosse arnaque des 56 de dépenses publiques

    La grosse arnaque du 56% des "autorisés" comme touati ou Molinié nous servent continuellement les 56% de dépenses publiques . MAis comment les prendre avec serieux devant autant de mauvaise foi caractérisée. quand on sait que les retraites en france sont a 99% issues du systeme public par repartition et représente 13% de dépenses donc publiques (parmi les 56%) comment peut on prendre les chiffres des voisins sans précisez si leur systeme est de meme nature, comme celui des britanniques dont seulement la moitié des pensions sont issus du systeme public et ne pesent alors que 7% du pib (le 7 autres pourcents etant dans la sphere privée des regimes par capitalisation) . C'est un peu comme ces droits d'inscription en université . Entre 200 euros en france et 7500 euros en UK, on peut toujours parler des salaires plus élevés quand il faut passer a la caisse pour de pareils ecarts ..... Reste donc que l'on peut parler d'efficacité de la dépense mais pas avec des comparatifs pour benets comme ce 56%

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:20 - Signaler un abus Ami populo , pas de liberalisation des prof mediacles aussi ?

    les retraites sont dans les dépenses publiques PIB de la france 2000 milliards - dépenses publiques 56% du PIB soit 1100 milliards. Qu'y a t il dans les dépenses publiques ?C'est bercy qui repond p76 http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/fileadmin/medias/documents/ressources/PLF2012/rapport_depense_2012.pdf Etat: 300 milliards (15% du pib) ODAC (organismes d'administrations centrale): 73 milliards (4%) APUL (administrations publiques locales):222 milliards (12%) ASSO (administrations securité sociale): 502 milliards (26% du pib) A quoi correspondent les 502 milliards de la securité sociale : meme document page 58 Maladie : 37% famille: 10% emploi: 6% Vieillesse (retraite):47% soit donc 235 milliards (502 x 47%) Comment se décompose la vieillesse ?le detail est dans un zoom de l'année précédente à la page 61 http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/fileadmin/medias/documents/ressources/PLF2011/rapport_depense_2011.pdf Avec le detail des pensions de base, complémentaire , conversion , minimum vieillesse Pension de base + complementaire : 205 milliards 13 millions de retraités soit 15800 par an ou 1300 euros cohérent avec la pension moy a 1250 CQFD

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:22 - Signaler un abus les 5 mesures par la simplifumistrie de la simplification

    les yacafocon de Mme Molinie de l'ifrap , on a vu deja !! Durant toute sa promotion de son livre à 60 milliards d'economies, MmeMolinié s'est bien gardée d'expliciter les volumes composant les dépenses publiques . Elles a parlé de l'etat et des collectivités locales. Pour illustrer le titre de son ouvrage, elle développe dans toutes ses participations , son theoreme :5% de 1200 milliards egale 60 milliards d'economies , précisant : "quelle entreprise n'arrive pas a trouver 5% ?" Donc elle a pris soin de ne pas préciser que 500 milliards soit pres de la moitié concernaient la santé et la famille (250 miliards) et la vieillesse (250 milliards) . Curieusement elle n'a pas voulu nous dire qu'il fallait arithmétiquement reduire les retraites de 5% pour tenir son raisonnement ..... Tu nous étonnes . C'est dommage car l'evolution des types de dépenses publiques est pourtant nettement plus explicites que le baratin "trop de dépenses par rapport a nos voisins avec 56%du pib en dépesnes publiques". p12 http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/fileadmin/medias/documents/ressources/PLF2012/rapport_depense_2012.pdf Le noan nous parle des taxis ...des avocats et pas des notaires?

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:29 - Signaler un abus baisser les dépenses publiques et reduire les impots

    Aucun probleme ! puisque le NOan ne semble pas voir de rentiers dans les 13 millions de retraites .... on va lui proposer une meilleure bien meilleure avec l'effet kisss cool. Baisser les retraites , ce qui reviendra a baisser les dépenses publiques, ce qui mecaniquement reduira aussi leurs impots ..... voila !!!! et on peut faire pareil en laissant bien liberaliser la santé pour voir partir nettement plus tot les vieux ce qui permettra de faire d'une pierre , deuxcoups avec les dépenses de maladie et leur retraite ... il faut faire bouger les lignes (pousse toi que j'y mette)

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:34 - Signaler un abus la bonne tarte à la creme des accords dans l'entreprise

    oui l'effet concurrence qui tire vers le bas avec ce soin meticuleux comme on a pu l'entendre hier a propos du prix du permis ..: une obsession unique , la baisse des prix pour le consommateur , sans jamais exposer les couts de revient .... (dans le meme genre , pour la crise des oeufs dont la surproduction serait un malheur pour les eleveurs ....; qui a vu le prix des oeufs baisser ???) Les accords en entreprise : oui on a vu les Continental qui avaient accepter de revenir au 40h par semaines (13% detemps en plus pour 6% de paie en plus ..... le juste prix donc) avec la promesse de non delocalisation ... et ..... 2 ans plus tard , fermeture ..... la concurrence par le bas , voila la consequence des accords par entreprise au lieu des accords de branche.

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:43 - Signaler un abus quel tissu d'annerie par la simplfication

    "La règle du marché, c’est que le meilleur doit gagner. Le meilleur, c’est celui qui produit mieux, c’est celui qui innove" oui bien sur !!! aucun histoire du produit innovant qui arrive trop tot, aucun produit innovant au prix exhorbitant aidé par des mesures de petits accords patriotiques (apple samsung pour faire dans le frais) Aucun cas d'industriel qui malgre un produit top , ce soit financierment planté car particulierement bien aidé par ses concurrents et ses banquiers pour ne pas pouvoir sortir au mieux son innovation .... D'ailleurs le marché est tellement limpide que la theorie du meilleur est a mettre en face des croissance par rachat et absoprtion et concentration qui mettent evidemment l'innovateur et non pas le prédateur en tete de gondole .... la mal bouffe à la mac do c'est surement la reuisste du meilleur pour le bien fait en alimentation ..... les taux d'obésité qui font faire un CD a la dame OBAMA c'est surement cela ..... SUMMUM on presume que c'est le meilleur et le marché qui font la qualité forcée des programmes de la TNT (anges telerealité et consorts ou serie robinets au sujet meurtriers permanents)

  • Par jerem - 23/08/2013 - 11:59 - Signaler un abus le titreur Atlantico ... on ADORE !!!! Encore dans le mille !!

    "Les créations d'entreprises dans notre pays sont en fort repli avec une baisse de 1,4% entre juin et juillet selon les derniers chiffres publiés par l'Insee." ouah un fort repli avec 1,4% ???? Allons voir cela . juillet 2012 : moins 7,01% juillet 2011: moins 5,76% juillet 2010: moins moins 5,28% juillet 2009 (année de creation des auto entrepreneurs): moins 8,16% donc 1,4% est un fort repli , pour les moins 7% c'est cataclysimique ? ou comment raconter une histoire qui n'existe pas par la profondeur de qualificatifs pour bien desinformer dans la nuance. http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=41&date=20130822 NB: si la force creatrice c'est d'avoir 864.000 auto entrepreneurs dont 49% ne declarent aucun chiffre d'affaires .... on vous les laisse vos affichage des creations

  • Par jerem - 23/08/2013 - 12:09 - Signaler un abus baisse des dépenses publiques ...5 milliards sur les h sup

    on nous refait une bien belle histoire sur les heures supp .... il faut redefiscaliser les heures supp ? mais pas de probleme ... suffira de baisser le bareme de l'impot sur le revenu (et pas le geler pour la 3e année) . Comme cela les bénéficiaires des heures supp (payées +10 et +25%) seront content et on reduira les dépenses publiques de 5 milliards ..; joli tour de passe passe pour clire les discussions d'un carrez qui se revelent dans l'opposition , un parfait homme de bonne foi . on va le redire , avant la loi tepa en payant les cotisations normalement et en payant les impots comme pour toutes les autres heures .... les francais faisaient 700 millions d'heures .... avec la tepa , la mesure qui devait dynamiser l'activité , on a vu 725 millions d'heures sup pour un coup total de 5 milliards par an soit un cout marginal de 5 milliards pour 25 millions d'heures supplementaires supplémentaires ... soit 200 euros par heure. Donc a tous les démagos qui reevoquent ces heutres defiscalisés , continuez comme cela et parlez nous simplification pour mieux expliquer l'economie aux nuls ..... les 3 millions de chomeurs apprecieront

  • Par jerem - 23/08/2013 - 12:21 - Signaler un abus oui remettons une couronne et des nobles !!!

    "Le summum de cette aberration, c’est l’ENA, qui recrute les élites de l’Etat - lesquelles, en raison du poids du public, régissent ensuite toutes les activités. Et comme ils partent dans le privé, ils perpétuent ce capitalisme de connivence qui sclérose l’économie et engendre la défiance des Français." cela se passe comment dejà le renouvellement des générations chez les lords de sa gracieuse ..... combien d'année de senateurs pour le dernier des kennedy ? + de 50 ans ..... il est temps de supprimer l'ecole du merite qu'est l'ena , i lest vrai que le poucentage d'enfant d'ouvrier est ridicule et cela est insupportable ..... Vive les parlements aux avocats et medecins ..... ah oui parce qi'on a pas bien saisi quelles etaient les professions de remplacement a part les professions liberales ..... profession liberales qui evidemment représentent encore plus siginificativement les francais ...nettement plus que les fonctionnaires (de l'hopital , de l'education national ou des impots)

  • Par jerem - 23/08/2013 - 12:30 - Signaler un abus oui on sait cela doit etre passionnant

    "Réduire la dépense publique est favorable à la croissance, notamment dans les récessions comme le montre l’économiste Alesina." on se doute qu'a harvard , il a du etre exposé les decennies de lithanie sur la baisse continuelle des impots qui ont dopé la croissance et les bouquets finaux avec les faillites des villes comme Detroit dont on se demande bien ce que deviennent : 1- les creanciers 2- les retraites par capitalisation en droit privé que sont les fonctionnaires municipaux .... on n'osera pas parler des super-effets de la reduction de la dépense publique en grece , san hausse des impots (armateur , eglises) .... un gros plus avec des relents de xenophobies et des frontieres shengen dont on se doute qu'elles doivent etre extremement bien surveillées dans l'interet de tous les membres de la zone ...... oui oui on se doute que la baisse de la dépense publique (comme postulat ,sans autre détail ) est un bien fait pour l'humanité voire meme pour les choses a deux pattes du nom d'etre humain parfois désigné comme citoyen et pas uniquement consommateur

  • Par jerem - 23/08/2013 - 12:33 - Signaler un abus et la suite de la phrase ????

    "Réduire la dépense publique est favorable à la croissance, notamment dans les récessions comme le montre l’économiste Alesina." et la suite ? "augmenter les dépenses privées" .... ou est elle ? que n'apprecie t on mieux chaque jour les déremboursements avec ces "petites" hausses de prix une fois le produits sortis de la liste de la secu ... c'est un paradis pour la croissance (pour le bien etre, ca reste a voir) . au lieu d'une CSG quoi de mieux qu'un mutuelle a +8% d'augmentation par an ... incomparable en terme de croissance ....

  • Par jerem - 23/08/2013 - 12:40 - Signaler un abus mechant l'etat qui se mele de "tout" .

    "Le problème de la France, c’est le poids des dépenses publiques (plus de 56 % du PIB), parce que cela implique que l’Etat se mêle de tout, qu’il intervient pour tout, qu’il contrôle tout." Mechant l'etat .... sauf pour les reglementations qui font cracher ua bassinet qui pour les diagnotics en tout genre dans l'immobilier avec le syndic qui s'oublie evidemment pas (mais bon c'est la loi de l'ETAT et là rien de public ) que de bonnes oeuvres etatiques pour voter des reglementations crachoirs en passant par les jolis gilet fluo de karl lagerfeld avec son triangle rouge pourchanger sa roue crevée .... que de bonnes oeuvres que les reglementations pour les industriels constructeurs de centre commerciaux (sprinklers , videosurveillance, chaine du froid) qui se retrouveront de toute maniere dans le ticket de caisse .... Mechant l'etat mais simplificateur tout de meme quand il facilite le bouleau du commercial en rendant obligatoire , ici un extincteur a recharger tous les ans et a changer tous les 5 ans .... ou là une barricade de protection tout autour de la terrase exterieur du dernier etage des immeubles .... LA LIBERTE ORGANISEE .....

  • Par vangog - 23/08/2013 - 13:04 - Signaler un abus On est encore obligé d'enjamber vos bouses, Jerem

    car vous avez encore oublié votre Imodium... Ça pue! Mais la mauvaise odeur ne m'empêchera pas de citer les 5 seules mesures à prendre pour relancer la création d'entreprise: 1-Virer les socialo-ecolo-cocos! 2-Virer les socialo-ecolo-cocos! 3-Virer les socialo-ecolo-cocos! 4-Virer les socialo-ecolo-cocos! 5-Virer les socialo-ecolo-cocos! Et à grands coups de pompes dans le C..., s'il le faut...

  • Par Benvoyons - 23/08/2013 - 13:29 - Signaler un abus De fait la France vit sous la dictature FonctionaroSocialomarxis

    Je suis d'un pays de l'Est alors quand je vois année après année la France en pleine dérive Marxiste j'en pleur de rage d'avoir choisi la France. La France est devenue un pays de liberté pour les FonctionaroSocialoMarxistes mais pas pour les Français. 9% de population Française Fonctionnaires monopolisent toutes les fonctions électives 65% des députés et sénateurs en plus de leurs postes dans la fonction public. C'est à dire qu'ils sont les dictateurs de la France car ils sont en plein conflits d'intérêts et en plein enrichissement permanent sans risques sur l’impôt et la dette de la France. Comme en UK un fonctionnaire doit démissionner avant d'être élu et en suite partir dans le privé. Où il faut une aide et une sécurisation pour toutes les personnes du privé qui se présentent à la députation, et sénatorial. Les socialistes et Caton devraient par principe d'égalité et de justice accepter cela de suite par décret. Ils ont les deux mots en permanence à la bouche alors pas de problème.

  • Par jerem - 23/08/2013 - 13:51 - Signaler un abus @vangog - 23/08/2013 - 13:04

    vangog et antisarkozystes primaires ... meme pathologie .... et pas de traitement ..... c'est con ! on devrait pourtant ouvrir un vangogthon pour soigner la profondeur de sa pensée fuka

  • Par jerem - 23/08/2013 - 13:55 - Signaler un abus @Benvoyons - 23/08/2013 - 13:29

    "De fait la France vit sous la dictature FonctionaroSocialomarxis Je suis d'un pays de l'Est alors quand je vois année après année la France en pleine dérive Marxiste j'en pleur de rage d'avoir choisi la France." on serait tenté de faire du sarkozysme primaires .....la france ? tu l'aimes ..... si l'herbe est redevnue verte depuis gorbatchev , faut vote y retourner pour eviter que les mauvaises herbes reviennent ..... et on aura une pensée pour la plus grande usine capitaliste : la chine qui nous présente les plats de ci et de là en prenant le meilleur ou presque .... n'est ce pas ....? allez donc parlez aux danois de leur pays marxiste et oubliez pas d'en cause a leur tete couronnée.....vous en ferez de meme avec les voisins de pallier.

  • Par jerem - 23/08/2013 - 13:59 - Signaler un abus @ vangog - 23/08/2013 - 13:04

    comme vous etes tres au fait et pas a une approximation pres : le front de gauche et les communistes (dont on ne connait meme plus le représentant tellement la notoriété est massive ) ne sont pas aux affaires ... mais votre objectivité classe le savait , c'est votre cerveau (au centre de la case) qui vous a debordé bon week end

  • Par jean fume - 23/08/2013 - 14:05 - Signaler un abus "pour aider les Français à entreprendre" ??

    C'est pas compliqué ! Il faut qu'ils y aient un intérêt. Et ce n'est pas avec les socialos que ça va arriver. D'autant que depuis 81, l'intérêt s'est réduit comme peau de chagrin au fil des ans. Aujourd'hui, celui qui veut entreprendre à intérêt à regarder ailleurs, s'il ne veut pas servir de gogo pour nourrir les fonctionnaires.

  • Par jerem - 23/08/2013 - 19:51 - Signaler un abus @ jean fume - 23/08/2013 - 14:05

    manifestement les 49% d'auto entrepreneur n'ayant aucun chiffre d'affaire cela ne date pas des "socialos". manifestement l'air de contine des ump non plus. mais on sait , il faut toujours plus de revenus pour dépenser toujours moins cher mais en achetant toujours plus et avoir des placements au maximum de rentabilité ...... Et ce paradis n'est pas en France ..... quel scoop !!! il etre né qatari surement !

  • Par jerem - 23/08/2013 - 19:56 - Signaler un abus elle est tellement grosse la ficelle

    "Permettre à un auto entrepreneur de passer des contrats de prestation avec un autre auto-entrepreneur." ah oui vider la société de robert avec les prestations versées au beau frere de robert , auto entrepreneur , pour les conseils en affaire qu'il apporte dans l'interet de l'entreprise ...... c'est marrant on est a deux doigt d'entendre l'echo avec l'exile belge qui s'excite sur l'abus de droit qui pourrait ne plus concerner que les manoeuvres effectuées dnas l'objectif unique de contourner l'impot ..... bien organisée la redaction .... http://www.atlantico.fr/decryptage/quand-lutte-contre-fraude-sert-pretexte-reecrire-code-fiscal-pour-ouvrir-nouvelles-voies-inquisition-au-fisc-h16-817284.html#comment-323970

  • Par titine - 24/08/2013 - 20:21 - Signaler un abus Tant que

    l'on en découdra pas avec le système soviétisant à la française, rien ne bougera. C'est aussi simple que cela.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€