Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Recrutement d'imams pour officier en prison : oui, mais où trouver les profils adéquats ?

Afin de faire face à la radicalisation de l'islam dans les prisons, la ministre de la Justice, Christiane Taubira a proposé de renforcer le recrutement et de systématiser la rémunération des imams qui y officient. Mais sera-t-on capable de contrôler les voix qui s'élèveront dans les milieux carcéraux ?

Islam en cellule

Publié le

Atlantico : La ministre de la justice, Christiane Taubira a proposé d’intensifier le recrutement d’imams qui officient dans les prisons  afin de traiter la radicalisation de certains détenus. Cependant, cette solution est-elle la bonne piste de réflexion à aborder ?

Tareq Oubrou : Je suis ravi que l’on se rende enfin compte qu’il y a un manque d’imams dans les prisons françaises.

Ce problème date de plusieurs années et cela fait longtemps que les associations cultuelles tirent la sonnette d’alarme pour avoir plus d’aumôniers dans les prisons mais aussi plus de subventions pour pourvoir des postes à temps, au même titre que les aumôniers catholiques, protestants et juifs.  Sur ce plan nous sommes clairement lésés, alors même que les musulmans constituent  - malheureusement -  la population carcérale la plus nombreuse. Le fait que Christiane Taubira fasse cette proposition est encourageant et rassurant, mais le retard accumulé est colossal.

Abdelhaq Eddouk: Toute proposition qui peut faire avancer les choses à ce sujet est intéressante à examiner, évidemment. Mais il faut tout de même savoir qu'aujourd'hui, il y a entre 150 et 160 aumôniers musulmans mais ils ne représentent qu'un tiers de la demande réelle. Pour que l'aumônerie musulmane puisse fonctionner normalement, il faudrait entre 400 et 450 aumôniers pour les 200 prisons françaises. On imagine qu'il faille dans une prison deux aumôniers, car dans l'état actuel des choses aucun ne peut donner 100% de son temps. La proposition de la Ministre n'est qu'un commencement car elle couvrirait trente prisons cette année et trente l'année prochaine, mais il faut bien avoir à l'esprit que cela sera loin d'être suffisant pour couvrir la demande. Les estimations disent que les musulmans représenteraient entre 30 et 50 % de la population carcérale. D'autre part, il ne faut pas s'imaginer que la seule présence des aumôniers réglera tous les problèmes.   

Comment peut-on procéder efficacement au recrutement de ces imams ? Il y a-t-il un moyen de savoir si on se réfère à la bonne personne ?

Tareq Oubrou : Toutes les mosquées sont surveillées, sont visibles, et gérées par des associations cultuelles connues des renseignements généraux. Les imams dont la parole est la plus éclairée sont connus et quoi qu'il arrive le recrutement peut être sécurisé par une enquête complète avant d’accepter son introduction dans l’espace carcéral.

Abdelhaq Eddouk : Il y a deux points à aborder. Le tout premier est la nomination qui fait partie de la procédure pénale. C'est l'instance religieuse qui propose et c'est l'administration pénitancière qui valide. Le problème, c'est que l'autorité religieuse n'a pas encore défini le profil de l'aumônier musulman pour ensuite le chercher à travers les mosquées ou les associations musulmanes. Cela fait, il faut que le candidat sélectionné soit d'accord et il faut que cette activité soit compatible avec son travail. Une fois que ce cheminement est fait, il faut savoir ce que l'on peut leur apporter pour les motiver à occuper ce poste, et avec cette question se pose la problématique fondamentale du financement. Et comme au nom de laïcité, l'Etat ne peut pas financer les cultes et qu'au regard du contexte international, les financements étrangers sont interdits, nous sommes dans une impasse. Et les réponses se font attendre, et ce, depuis 2005. C'est un sujet extrêmement épineux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par HdT - 12/10/2012 - 11:46 - Signaler un abus Il y a un principe...

    ... se retrouver derrière les barreaux est plus que majoritairement le fait de ne pas avoir intégrer les règles de la société (tous détenus confondus sans précision d'origine, de confession etc). A partir de là, la pratique cultuelle étant acquis de la liberté, il n'y a pas à accorder à des détenus les libertés que la société normale reconnaît à ses acteurs. Il semble incompatible d'avoir la foi et dans le même temps d'avoir une conduite douteuse, décalée voire criminelle. Est-ce grandissant spirituellement parlant d'assister ou de "marcher à côté" d'un individu causant préjudices et blessures à la société? On peut en douter ou alors il faut accepter que la religion devienne la garante de tous les maux et là il y a certainement des choses à dire.

  • Par centpoursang - 12/10/2012 - 13:10 - Signaler un abus laiques

    les prisons ne sont pas des églises ou des mosqués ...la France part en Couilles..!

  • Par sbgf43 - 12/10/2012 - 13:38 - Signaler un abus Taubira ..Démission !!!!!!

    De pire en pire...nous payons déjà pour les loger nourrir faire du sport etc etc et selon Taubira il faudrait aussi payer pour leur culture religieuse...c'est simplement scandaleux..si ces personnes sont en prison c'est très surement pour des raisons sérieuses et si ce régime ne convient pas (ce dont je doute a voir la qualité 4 étoiles de la nouvelle prison de Nancy) il n'y a qu'a les envoyer dans leurs pays d'origine voir si c'est mieux.!!!!!

  • Par bison1 - 12/10/2012 - 14:49 - Signaler un abus Et les catholiques ?

    Selon votre article Mme Taubira va recruter des imams , donc les chantres de la parite vont aussi recruter des pretres catholiques bien que le % de detenus catholiques est bien inferieur aux detenus musulmans.

  • Par ISABLEUE - 12/10/2012 - 15:57 - Signaler un abus ZEMMOUR REVIENS !!!!!!!!

    " alors même que les musulmans constituent - malheureusement - la population carcérale la plus nombreuse. "" c'est un imam qui le dit, donc le cfcm reste muet.....

  • Par vigil - 12/10/2012 - 16:38 - Signaler un abus quoi

    recruter des imams ? NON !

  • Par Gégé Foufou - 12/10/2012 - 17:37 - Signaler un abus Qui va encore payer?

    Ras le bol de financer les cultes et religions dans les prisons

  • Par Djib - 12/10/2012 - 19:18 - Signaler un abus A se pisser sur les godasses de rire,

    en voyant tous ces Tartufe et ces ravis de la mosquée qui se sont acharnés, la bave aux lèvres, sur ce pauvre Zemmour pour avoir évoqué la prépondérance de l'immigration dans la délinquance, crier aujourd'hui à l'urgence de recruter massivement des imams pour les prisons.

  • Par aghiol - 12/10/2012 - 19:43 - Signaler un abus Aumonier musulman ça n'existe pas en terre d'Islam

    Je ne comprends pas cette ignorance mortelle des politiques français Les aumoniers n'existent dans aucun pays musulman ,c'est une tradition chrétienne et je ne vois vraiment pas quelle utilité vont ils apporter Il faut des psychologues et des pédagogues pour "soigner" ces les prisonniers et non des religieux

  • Par Bara - 12/10/2012 - 20:14 - Signaler un abus Les imams, en taule !

    Frère Tarek Oubrou réclame du fric et l'autre imam déclare benoîtement: "A la mosquée, il n'a pas besoin forcément de la langue française". Eh bien non, Frère Oubrou, non, Frère "Abdelhaq", vous avez tort: s'il n'y a pas suffisamment d'imams en prison, c'est tout simplement parce que les musulmans y sont surreprésentés. Partant, la solution est simple: expulser les musulmans délinquants qui peuvent l'être, et coffrer tous les imams qui prêchent en arabe sur notre territoire et dont les "fidèles" ne respectent pas les lois de la République. Les Français ne supportent plus l'islam, et vous portez, en tant qu'imam, une lourde responsabilité dans cette islamophobie: dans cette optique, n'est-il pas normal que vous soyez incarcérés ?

  • Par Lepongiste - 13/10/2012 - 09:21 - Signaler un abus Cette taubira est une provocation permanente

    il faut la virer !!

  • Par sandhom - 13/10/2012 - 12:02 - Signaler un abus @Tareq Oubrou

    Comprend pas. Si les aumôniers sont bénévoles, pourquoi les imams ne le seraient pas ? N'est-ce pas un devoir sacré et désintéressé d'apporter une aide aux prisonniers? Il est normal que la loi de 1905 n'évolue pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Tareq Oubrou

Tareq Oubrou est imam de Bordeaux, marocain d’origine et depuis trente ans en France, il est théologien et homme de terrain : il travaille notamment comme aumônier de prison. Il a été président de l’Association des imams de France et a publié en 2009 Profession Imam, chez Albin Michel, et sortira bientôt Un imam en colère : Laïcité, prison, halal, intégration aux éditions Bayard.

Abdelhaq Eddouk est aumônier musulman. Il officie à la Maison d'arrêt de Fleury Merogis et dans les milieux hospitaliers. 

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€