Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Record battu : 80 % des Français considèrent que la menace terroriste en France est élevée

C'est un sondage Ifop exclusif pour Atlantico qui le révèle : depuis la mise en place du baromètre de la menace terroriste en septembre 2001, jamais les Français ne s'étaient sentis à ce point visés par de potentiels attentats.

SONDAGE EXCLUSIF

Publié le - Mis à jour le 9 Janvier 2015
Info Atlantico
Record battu : 80 % des Français considèrent que la menace terroriste en France est élevée

La menace terroriste, grande crainte des Français Crédit Reuters

En janvier 2015, 80 % des Français considèrent que la menace terroriste dans notre pays est élevée

Jérôme Fourquet : Ce chiffre spectaculaire s’inscrit dans une tendance. Ces deux dernières années les niveaux d’inquiétude étaient déjà très élevés, au-dessus de 70 %. La hausse soudaine en 2012 n’avait pas été provoquée par l’affaire Merah, contrairement à ce que l’on pourrait penser, mais au démantèlement de réseaux terroristes un peu après. Cela signifie donc qu’à l’époque, bien qu’ayant horrifié l’opinion, la tuerie provoquée par Merah avait seulement été perçue comme le fait d’un déséquilibré isolé, et non comme l’expression d’une vraie action terroriste. Inversement, bien que s’étant soldés par un bilan humain moins élevé,  le démantèlement d’une filière, et l’attaque de Sarcelles, ont eu impact bien plus fort dans l’opinion.

Cette contradiction apparente s’explique par le fait que jusqu’alors, la menace terroriste était conditionnée par l’idée de l’existence d’un réseau, ou à tout le moins d’un groupe constitué. Aujourd’hui les résultats en témoignent, on a basculé dans une nouvelle perception, notamment à la suite de l’émergence de la menace de l’Etat islamique, et la révélation par les médias et les pouvoir publics de l’ampleur des réseaux djihadistes et du nombre de résidents français impliqués dans ces filières, partis se battre en Irak et en Syrie, et pouvant éventuellement revenir en France. C’est le fameux chiffre d’un millier de Français en partance ou en transit.

On sait qu’aucun profil-type ne se dégage vraiment : jeunes musulmans d'origines maghrébine, jeunes normands… On s’est rendu compte que des individus pouvaient se radicaliser tout seul via internet, partir et, pourquoi pas, revenir commettre un forfait. La dichotomie entre le réseau organisé et le déséquilibré n’existe plus, désormais le loup solitaires et les "pauvres types" se confondent dans la perception que l’opinion a de la menace terroriste. S’ajoutent à cela les appels au passage à l’acte formulés sur internet par l’Etat islamique. Un niveau de perception aussi élevé n’est donc pas si surprenant, surtout après l’attentat de Sydney, très médiatisé, mené par une personne isolée, et qui est passée à l’acte avec des moyens limités. En France, même si le commentaire médiatique et officiel a été très mesuré, les événements de Joué-Lès-Tours, Dijon et Nantes n’ont pas été sans effets. Une attaque au couteau, deux voitures jetées contre la population, des témoins qui ont déclaré avoir entendu crier «"Allahu akbar"… L’inquiétude s’explique. Même si les auterus correspondent à des profils de déséquilibrés, le contexte dans lequel cela s’est produit, la simultanéité et l’appel de l’EI à tous leurs sympathisants à passer à l’acte avec les moyens du bord, ont généré une vive émotion au sein de la population française.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 05/01/2015 - 10:02 - Signaler un abus Cela prouve que les français

    sont lucides, aiment leur pays, sont de bon patriotes, contrairement à nos gouvernants idiots qui ne pensent qu'à "leurs" électeurs" nuisibles et qui refusent d'écouter la population.

  • Par tubixray - 05/01/2015 - 10:22 - Signaler un abus erreur dans le titre

    Remplacer "considèrent" par "constatent".

  • Par bjorn borg - 05/01/2015 - 10:41 - Signaler un abus Mais non!

    Le gouvernement dit que se sont de simples déséquilibrés, faisons donc confiance à l'Etat pour notre sécurité! Sic

  • Par Deudeuche - 05/01/2015 - 17:04 - Signaler un abus Avec 100 000 policiers et 100 000 gendarmes

    nous sommes le pays le + fliqué d' Europe. Pourquoi enm...on l'armée française pour faire vigie-pirate (une demi brigade par an) ? Envoie t'on les policiers civils ou à statut militaire massivement au Mali en Centrafrique au Liban etc...? Serait ce parce que les Français se foutent de la géopolitique et des risques mondiaux et ne s'intéressent qu'à la sécurité intérieure (un travail de policier ou de gendarme) ? Serait ce pour cause de syndicat de police et de gendarmerie omnipotente. La France est un des rares pays ou le policier est si déconsidéré pour cause de ministère méprisant et de syndicat inapte (un peu comme les enseignants) qu'il faut voir des frimousses de 20 ans avec Famas en treillis pour rassurer le chaland.

  • Par ELLENEUQ - 06/01/2015 - 09:46 - Signaler un abus Et après ...

    Nous avons déjà l'esprit formaté à la collaboration et la lâcheté qui va avec l'islam ! Lire Houellebecq pour en savoir plus sur notre déchéance morale et l'aplatventrisme des élites de ce qui était la France! Pas besoin de terroristes pour nous convaincre, on est déjà à genoux devant l'islam !

  • Par assougoudrel - 06/01/2015 - 10:17 - Signaler un abus Des dirigeants comme dans la Rome

    antique, lâches, incompétents, imbéciles, (je ne dis pas plus),qui ont conduit l'empire à sa perte. Nous avons nos Néron, Calligula et autres de de ce genre, qui, si nous ne nous réveillons pas, livreront notre beau pays à des tarés d'une autre époque et tout ça, pour leur profit et le pouvoir.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’IFOP.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€