Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rapprochement avec Pékin : François saura-t-il être aussi efficace que Jean-Paul II avec l’empire soviétique ?

A l’occasion du nouvel an chinois, le pape François s’adresse pour la première fois à la Chine à travers un entretien publié par Asia Times. Par cette interview, il semble vouloir renouer le dialogue avec les autorités chinoises, rompu depuis Mao Zedong.

Diplomatie papale

Publié le
Rapprochement avec Pékin : François saura-t-il être aussi efficace que Jean-Paul II avec l’empire soviétique ?

Atlantico : Où en sont aujourd’hui les relations Rome/Pékin ?  Trois évêques chinois pourraient être nommés par le Vatican sur la base de propositions de Pékin. Le journal italien Corriere della Serra évoque même la possibilité d’un voyage du pape en Chine en 2017… Qu’en est-il ?

Christophe Dickès : Les relations entre la Chine et le Vatican ont tellement été sujettes à de multiples rebondissements par le passé, qu’il faut rester extrêmement prudent. Objectivement, on peut affirmer que la question fait partie des dossiers prioritaires du pape François et de son cardinal secrétaire d’Etat, Mgr Parolin, qui connait parfaitement son sujet. Au mois d’août 2014, symboliquement, l’avion du pape avait survolé la Chine à l’occasion de son voyage au retour de Corée du Sud. Ces petits gestes ne sont pas anodins.

En langage diplomatique, ils ont leur importance.

 

D’ailleurs, Rome avait accueilli une délégation chinoise le mois précédent (juin 2014). Quelques temps après, le cardinal Parolin déclara à la Revue italienne Saint François : « Nous sommes dans une phase positive. » Puis, en octobre 2015, c’était au tour d’une délégation du Saint-Siège de se rendre à Pékin. Le cardinal Parolin fit une nouvelle déclaration à cette occasion : « Tout ce qui se fait est fait, justement, pour trouver une entente et avoir des relations normales avec la Chine et avec Pékin aussi, comme nous en avons avec tous les autres, ou avec la très grande majorité des pays du monde. Le fait de dialoguer est quelque chose de positif. » Il a donc été très prudent tant la question oblige à une politique des petits pas.

 

Comment l’Eglise catholique de Chine a-t-elle évolué, et dans quelles conditions, après que Mao Zedong soit arrivé au pouvoir ?

Comme l’a écrit Dorian Malovic, un des plus grands spécialistes de la Chine et du catholicisme : « Les relations du Vatican avec l’empire du Milieu sont à l’image du christianisme en Chine : anciennes, fragiles, souvent conflictuelles et parfois violentes, toujours mêlées de suspicions. » Dans sa volonté de contrôler l’ensemble de la société, le régime communiste a créé en 1957 l’Association patriotique des catholiques chinois. Celle-ci a été condamnée par le pape Pie XII en 1958. Dès lors, tous ceux qui pratiquaient leur foi ont été persécutés. Toute expression publique de la foi a été bannie pendant la Révolution culturelle (1966-1976).

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 05/02/2016 - 19:54 - Signaler un abus bientôt un chinois sur 10

    est chrétien; Comparé aux USA tranquillement en voie de déchristianisation à l'européenne il n'y a pas photo.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Dickès

Historien et journaliste, spécialiste du catholicisme, Christophe Dickès a dirigé le Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège chez Robert Laffont dans la collection Bouquins. Il est également l'auteur de Ces 12 papes qui ont bouleversé le monde (Tallandier), où il engage une réflexion sur la grandeur pontificale à travers les siècles, des origines à nos jours.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€