Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 20 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

A quoi servent finalement les réseaux sociaux ?

Les résultats et l’impact des publicités sur les réseaux sont artificiellement dopés aux par des armées de « bots », de petits robots du net, qui cliquent dessus pour faire plaisir aux annonceurs et en faire augmenter le prix, mais réussir à y trouver un retour sur investissement serait bien aléatoire.

Les entrepreneurs parlent aux Français

Publié le
A quoi servent finalement les réseaux sociaux ?

J’aime bien le petit oiseau qui fait « tweet, tweet ». Celui de Twitter notamment. Les petits oiseaux font partie de notre inconscient collectif. Ils ont toujours été ceux qui nécessitaient attention et protection. Faisant ainsi de nous les super-héros que nous voulons être pour notre entourage.

Calimero qui trouvait toujours tout trop injuste et traînait sa coquille comme le malheur du monde que nous l’aidions à conjurer. Titi, poursuivi par l’affreux Gros Minet, que, personnellement, j’ai toujours bien aimé pour son côté « loser sympa», lui souhaitant secrètement de pouvoir un jour « choper » Titi et d’en faire, enfin, son  quatre heure. Ou encore bip-bip, face au coyote. Je dois là encore, avouer un penchant certainement intéressant d’un point de vue psychiatrique, puisque là aussi, mon cœur a toujours penché pour le coyote.

Je dois avoir une âme sadique et si nous étions dans Minority Report, je serais déjà arrêté !

Mais bon, ce sont des images que les moins de 20 ans…ne peuvent pas connaître et me pardonneront. Peut être ! Dénonce ton « #killer de piaf », sera le hashtag qui causera ma perte.

Ce week-end, je regardais le score de mes followers. Plus de 5000 entre Parrainer la Croissance et l’Observatoire de l’Ubérisation. Plus de 5500 sur mon compte personnel. Plus de 8000 sur Linkedin et autant sur mes pages Facebook. 28 000 amis « intimes » qui me suivent, ou se sont connecté à mon compte. Un soir d’ivresse ? « So what » ? Je me suis arrêté quelques instants en me demandant ce que cela changerait à ma vie, si je stoppais tout. Et j’ai la sensation, que mis à part quelques régressions de visibilité marginales, rien de changerait. En revanche, le temps que je gagnerais à ne pas les alimenter, me rapporterait certainement plus. Analysons cela, un peu à la hussarde, juste pour le plaisir de se poser quelques questions, auxquelles nous ne répondrons pas aujourd’hui.

Dans un monde d’information rapide et concentrée, ou l’aplomb, l’excès, la violence souvent, font office de qualité première, où l’absence de réflexion et le fait de succomber à l’instant pour mieux s’interdire la réflexion, semble faire office de test de passage, il m’apparaît que l’homme moyen n’a que 2 fonctions : Suivre. Ou être suivi. Maître ou esclave !

Twitter ne s’adresserait au final qu’aux plus visibles, se donnant en pâture aux plus faibles. Faibles ou esclaves, qui disposent royalement d’un droit inaliénable d’aimer, commenter ou détester, en retour, les propos profonds que le format permet de semer au vent du hasard. La viralité reste un élément douteux, puisque plus de 67% des messages que nous lisons viennent, non pas de notre réseau, mais de notre propre flux de lecture et non du relais de nos amis ou voisins virtuels. La viralité est donc relative. Sans compter que devant le flot massif de tweet quotidiens qui alimente votre flux d’information, distinguer une information relève plutôt du hasard, du gain au loto, d’une capacité à distinguer la goutte au milieu de la cascade.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moneo - 12/03/2018 - 15:49 - Signaler un abus A quoi ça sert?

    ben à la Police...et aux malfaisants

  • Par J'accuse - 12/03/2018 - 16:26 - Signaler un abus A faire du fric et à manipuler les esprits

    Certains s'imaginent qu'ils ont plus d'amis, qu'ils communiquent mieux avec eux et qu'ils sont mieux informés. En fait, c'est tout le contraire: les réseaux dits sociaux sont comme les drogues qui donnent l'impression d'avoir des facultés agrandies, alors qu'elles sont diminuées. Et comme pour les drogues, on en devient dépendant et il faut augmenter les doses pour se sentir bien. C'est le but. Zuckerberg et consorts sont des dealers, et ils convoitent la Maison-Blanche.

  • Par vangog - 12/03/2018 - 22:05 - Signaler un abus 20000 amis!!!!...

    Voilà la force des réseaux sociaux! Flatter l’ego de ceux qui ont le plus besoin d'être flattés, rassurés, entourés par un clan virtuel et anonyme! cette multitude d’amis totalement inconnus, offerts par les réseaux sont l’assurance d’une amitié factice, plus facile à conquérir que la véritable amitié...celle de la vie...celle qui nécessite de mettre nos cinq sens en action, pour séduire et être séduits. Là, un seul sens suffit: la vue...et c’est la seconde force des réseaux sociaux: entretenir notre flemmardise. Ces 20000 amis n’ont nécessité aucun autre effort que celui de se procurer un ordi, ou un smartphone, et de tapoter quelques phrases pour servir d’appât à une meute conquise facilement...et c’est la troisième force des réseaux sociaux: caresser notre instinct de chasseur. Sur ces réseaux, il y a tout ce qu’aime le chasseur: l’affût, les appâts, les proies, le fil qui se tend...derniere force des réseaux sociaux: satisfaire notre plaisir du jeu, le jeu des mots et des arguments, une sophistique moderne qui est toujours sure d’avoir le dernier mot...plus facile que la vraie vie, tout ça! Non?...

  • Par kelenborn - 13/03/2018 - 06:24 - Signaler un abus OH OH OH OH

    Ah cette fois cela vaut le déplacement!!! Notre Père Denis s'est surpassé!Ca démarre fort sur Titi, et Caliméro! Ah si Casimir avait des ailes et Goldorak des pinces à vélo!!!! Et puis, il faut admettre qu'il surprend! On le voyait penché sur son lavoir et voila que c'est une vedette! Je dois en convenir: il dit des choses justes!Moi je ne vais jamais gratter les poils de Face de Bouc! trop con! Twitter ouais, j'ai découvert que cela permettait d'allumer Plennel ou De Haas et de tirer la chasse pour les évacuer. Quant aux forums!!! je crois que le fond des chiottes est atteint par Agorintox, car c'est vraiment la foire aux tarés mais les publicitaires se laissent encore avoir puisque Revelli peut donner la parole à des dinosaures qui auraient fait honte à Staline du moment qu'il se remplit les fouilles sur la vente de la carcasse!. Oui il y a du vrai chez Jacquet!!!!Mais....on rechute à la fin , Père Denis, car si cela devrait te couter ta place, faudrait virer aussi JMS et quelques autres! Alors dors sur tes deux oreilles! Et puis, maintenant je fais gaffe car si tu fais de la boxe , je tiens pas à me ramasser une mandale

  • Par Bardinet - 13/03/2018 - 08:38 - Signaler un abus cher Monsieur Jacquet,

    Je viens de lire avec jubilation votre chronique dans laquelle j'ai appris avec intérêt l'existence des "bots", qui sont un mensonge de plus dans l'océan de mensonge que représente les Rézosocio; et du même coup ai été délivrée de la honte d'avoir désiré depuis l'enfance que Gros Minet ne fît enfin qu'une bouchée du ridicule Titi. Sérieusement, tant d'idées dans ce texte appellent un développement, je n'en soulèverai qu'une: "Suivre ou être suivi: maître ou esclave ?" Mais qui est le maître et qui est l'esclave ? Etes-vous angoissé d'avoir trop peu de followers, ou au contraire d'en avoir 20 000 ? 20 000 personnes physiques accrochées à vos basques, à vos posts, à vos tweets ? 20 000 qui vous guettent pour vous aimer ou vous juger ? Comment préservez-vous votre liberté ? Qui se moque du Roi et de sa cour ?

  • Par cloette - 13/03/2018 - 09:40 - Signaler un abus ça sert avant tout

    aux narcissiques , ça les conforte dans l'idée qu'ils sont de très importantes personnes , alors que dans la vie réelle ce ne sont que des ploucs frustrés .

  • Par Le gorille - 13/03/2018 - 09:48 - Signaler un abus Euh ? Atlantico n'est-il pas un réseau social ?

    Ouille ! ouille ! Le gorille est un plouc frustré ! les autres je ne sais pas. Allons ! Où est p

  • Par Le gorille - 13/03/2018 - 09:48 - Signaler un abus Euh ? Atlantico n'est-il pas un réseau social ?

    Ouille ! ouille ! Le gorille est un plouc frustré ! les autres je ne sais pas. Allons ! Où est p

  • Par cloette - 13/03/2018 - 10:06 - Signaler un abus @Gorille

    Je fais allusion à Facebook, certainement pas aux journaux d'information avec commentaires . Facebook pour certains ( pas tous )

  • Par 2bout - 13/03/2018 - 10:20 - Signaler un abus @ Le gorille

    Sur Atlantico, il n'y a aucune possibilité de "Liker" (de manière anonyme) tel ou tel commentaire, de quoi justement éviter que nos têtes n'enflent de trop.

  • Par kelenborn - 13/03/2018 - 18:38 - Signaler un abus T'en rates pas une

    2bout - 13/03/2018 - 10:20 - Signaler un abus @ Le gorille Sur Atlantico, il n'y a aucune possibilité de "Liker" (de manière anonyme) tel ou tel commentaire, de quoi justement éviter que nos têtes n'enflent de trop......Mais enfin mon chou, tu sais bien que si ta tête se met à enfler c'est parce que tu es hydrocéphale!

  • Par kelenborn - 13/03/2018 - 18:42 - Signaler un abus hihihi

    Bardinet: bonne remarque....je suis certain que notre gars Denis préférerait avoir moins de followers mais....qui disent du bien de lui!

  • Par Le gorille - 13/03/2018 - 19:19 - Signaler un abus Ouf ! Rassuré !

    Le gorille n'est pas donc un plouc frustré... Le pauvre ! Quand je le lui,ai dit, il ne s'en remettait pas ! Il est vrai que "fesses de bouc", "cui cui" ou encore "les menottes", c'est pas terrible ! Surtout pas y mettre la souris ! Bon, dire que les commentaires ne sont pas "sociaux", alors que l'on peut y répondre, ça bouleverse ma notion, peut-être un peu jungle ou antédiluvienne, de "réseau". Mais bon ! Et la précision de ne pas avoir la tête près du bonnet, j'avoue n'y avoir pas pensé : le gorille, même si sa tête ressemble au casque à poils de la garde de "Her majesty the Queen", n'a pas de bonnet. Et les pouces, c'est de la siglite réservée aux initiés... Et le gorille en a 4 ! De quoi se mélanger les pinceaux !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€