Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 23 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quiproquos, amour, humour: on s'amuse beaucoup

Atlanti-culture

Publié le
Quiproquos, amour, humour: on s'amuse beaucoup

THEATRE

Devine qui vient dîner en noir ?

de Dominique Noblès, Jean-Marc Chastel et Emanuel Lenormand

mise en scène: Julien Baptist

avec  Dominique Noblès, Emmanuel Lenormand, Thierry Laurion, Jonathan Kerr

INFORMATIONS

Théâtre de Trévise

14 rue de Trévise, 75009 Paris

Réservations: 01 45 23 35 45

Du jeudi au samedi 19h

Jusqu’au 28 avril

RECOMMANDATION

EXCELLENT 

THEME

LVMH, Louise Victoire de la Martinière de Hautecarpe, mère de famille bourgeoise, totalement décalée, s’apprête à recevoir son fils « adoré » à dîner.

Son ex-mari, quelque peu « trouble-fête », fait son apparition.

On comprend très vite que la soirée ne va pas se passer comme prévue. Certains secrets familiaux vont bientôt être  révélés: le fils adoré vient dîner chez sa maman pour enfin lui présenter quelqu’un. Situation déjà difficile pour  la mère mais qui va prendre une  tournure encore plus délicate, compte tenu du choix du fils....

 Tout se passe sous l’œil inquisiteur de  “Claudius”, l’ancêtre de la famille, accroché au mur. 

Quiproquos, amour et humour sont les mots d’ordre de la pièce.

POINTS FORTS

1- Le texte, écrit par trois des comédiens, est une réussite. Il est actuel et traite parfaitement des conflits qui peuvent naître dans une famille aristocratique du fait du choix d’un fils voulant épouser une personne en tous points différentes.

En plus, ce texte est drôle, avec des répliques qui fusent à chaque instant. Le spectateur est constamment tenu en haleine. On s’amuse.

2- Les personnages sont bien construits. La mère de famille, jouée par  Dominique Noblès, avec son accent snob, sa tenue très coquette, et ses gestes « précieux » est un personnage comique très réussi. Dominique Noblès fait preuve d’un réel talent tant, dans son jeu, dans ses pas de danse que dans ses performances vocales.

Dans le rôle du fils, Emmanuel Lenormand incarne avec brio l’homosexuel en plein « coming out ». Ill est crédible et son costume très recherché lui va à ravir.

3 – Il y a, dans tout cela, une énergie et un rythme débordants. La pièce dure 1H20 et on n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde.

4- C’est une pièce tous publics, qui fera rire les plus jeunes comme les plus âgés.

 POINTS FAIBLES

1-  Certains comédiens manquent de justesse: ils débordent de gestes parasites qui décrédibilisent leurs personnages, ce qui peut parfois donner au spectateur une sensation de répétition.

Le père et « L’homme au cactus » sont trop dans la représentation et manquent de sincérité.

2- On a également du mal à croire à l’histoire d’amour entre les deux tourtereaux. C’est dommage !

3- Le décor ne nous transporte pas dans l’univers d’une famille aristocratique ou bourgeoise. On s’attend à un peu plus de luxe...

EN DEUX MOTS

Malgré les réserves émises, globalement c'est une pièce emplie d’humour et de folie qui décrit une situation de famille, actuelle.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Mathilde Bréaut pour Culture-Tops

Mathilde Bréaut est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€