Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 30 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Qui ferait mieux que François Hollande comme Président ? Derrière le classement des réponses, une sourde mais profonde crise politique

SONDAGE EXCLUSIF - Face à la multitude de concurrents de François Hollande, l'institut Elabe a demandé aux Français qui pourrait faire mieux que notre Président actuel. Les résultats surprenants de ce sondage traduisent un vrai déficit de confiance et de crédibilité dans le monde politique, où François Hollande, bien qu'impopulaire et jugé inefficace, n'est pas si mal placé.

Euh...

Publié le - Mis à jour le 16 Octobre 2015
Info Atlantico
Qui ferait mieux que François Hollande comme Président ? Derrière le classement des réponses, une sourde mais profonde crise politique

Aux yeux des Français, Alain Juppé, Christine Lagarde ou Manuel Valls ferait un meilleur Président que François Hollande.  Crédit Reuters

Atlantico : D’après le sondage Elabe-Atlantico publié ce lundi 12 octobre, plusieurs personnalités sont jugées plus crédibles que François Hollande pour occuper la fonction présidentielle. Aux yeux des Français, Alain Juppé, Christine Lagarde ou Manuel Valls arrivent en tête des personnalités citées. Comment interpréter ces réponses ?

Yves-Marie Cann : Parmi les dix-neuf personnalités testées dans notre sondage, trois d’entre elles se distinguent en effet avec un indice de crédibilité présidentielle positif. Comme en avril dernier, c’est Alain Juppé qui arrive en tête du classement : 34% des personnes interrogées estiment que le Maire de Bordeaux ferait mieux que François Hollande s’il était Président de la République, contre 19% estimant qu’il ferait moins bien (soit un indice positif : +15). Christine Lagarde et Manuel Valls occupent respectivement la deuxième et la troisième place de notre classement.

Ces résultats s’expliquent pour beaucoup par le contexte d’impopularité auquel fait face François Hollande en tant que Président de la République. A titre d’exemple, dans la dernière livraison de l’Observatoire politique réalisé par Elabe pour Les Echos et Radio Classique, seuls 22% des personnes interrogées déclarent faire confiance au chef de l’Etat pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays, en baisse de 5 points par rapport à début septembre et au plus bas depuis le début de l’année.

Jean-François Kahn : Le premier constat que l'on peut (et que l'on doit !) faire, c'est que l'on risque d'être contraints, en 2017, de choisir entre des gens dont on ne veut pas. Ce sondage, après d'autres, le prouve de façon éloquente. Il y a aujourd'hui un rejet du trio qui devrait (rien n'est écrit mais c'est probable) se retrouver en 2017 : Nicolas Sarkozy, François Hollande et Marine Le Pen. Marine Le Pen arrive loin dans ce classement, auprès de l'ensemble des Français. Même chose pour Nicolas Sarkozy, qui est pourtant le chef officiel du plus grand parti de droite en France ! Jamais on n'avait vu un chef de droite se retrouver si loin derrière des personnalités comme Christine Lagarde, Alain Juppé ou même François Fillon. Même derrière Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement au pouvoir, qui devrait donc subir le feu des critiques. Quant à François Hollande... Peu s'en faut pour constater le rejet dont il fait l'objet.

Il n'existe aucune adhésion pour ces trois personnalités. Valéry Giscard d'Estaing était porté par une adhésion quand il était Président de la République. François Mitterrand également. Nicolas Sarkozy aussi, en 2007. Aujourd'hui, il n'y a aucune forme de ces adhésions, et les Français devront choisir entre trois rejets ; entre la peste et le choléras. Il suffit de réfléchir un peu : un Président élu avec un taux de popularité de 55% tombe à 30% après un an et demi. Imaginons un peu, ce qui n'est encore jamais arrivé, ce qu'il adviendrait pour un Président élu avec 30% seulement de popularité ? Les gens s'en voudront, et  lui feront payer cinq années durant. La situation sera cauchemardesque. Aucun patriote ne peut donc souhaiter que Nicolas Sarkozy ou François Hollande soient les seuls candidats face à Marine Le Pen en 2017.

Pour ce qui est de Lagarde, d'Attali et des différentes personnalités de la société civile citées dans ce sondage, il faut comprendre que leur crédibilité vient en partie du rejet que nous évoquions plus haut. Ce rejet des politiques est tel que toute personnalité qui n'appartient pas à ce cercle mais qui semble pertinente, fiable, part avec un avantage. D'autre part, il faut rappeler que nous avons vécu durant des décennies sous un clivage Gauche-Droite, la période Nicolas Sarkozy était clivante (et continue à l'être puisque l'homme l'est toujours)... François Hollande n'est pas clivant en tant que tel, mais il l'est au travers de ce qu'il incarne : la gauche. Il y a une espèce de recherche, de prime au leader affirmé mais sans être trop clivant. Cela témoigne d'un consensus dans l'opinion Française, en faveur d'une idée de convergence. L'idéal ce serait donc un gouvernement – irréaliste – qui réunirait Alain Juppé, Christine Lagarde, François Bayrou, Manuel Valls et peut-être même François Fillon. Cette aspiration existe véritablement chez les Français. Par conséquent, tout homme politique dont on pense qu'il pourrait dépasser ces clivages et éviter une redondance des affrontements bénéficie d'un avantage. D'où la présence d'Alain Juppé ou de Manuel Valls au sommet des réponses.

En ce qui concerne Alain Juppé, plus spécifiquement, il est important de noter que la gauche n'aurait aucune chance d'être élue s'il était (lui ou un autre candidat de consensus) le candidat de la droite en 2017. La seule chance de la gauche, la seule chance de François Hollande, c'est Nicolas Sarkozy. Néanmoins, outre cette aspiration à un consensus et à une certaine convergence, on constate également une aspiration à discours cohérent, qui tient sur la durée et qui s'affirme. C'est pourquoi Fillon fait, pour la première fois, un meilleur score que Nicolas Sarkozy : ce qui joue en sa faveur c'est son discours et le côté Churchillien "Je vous promets du sang et des larmes". C'est cohérent, il ne change pas d'avis comme de chemise et ne donne pas l'impression de jouer. Cela vaut également pour Martine Aubry qui, jusqu'à récemment, était très impopulaire à gauche. Mais parce que son discours est plus cohérent, elle finit, aux yeux des gens de gauche, à faire mieux que François Hollande.

Une bonne partie des concurrents de François Hollande sont jugés moins efficaces que lui. Et les personnalités qui arrivent en tête du classement ne semblent guère convaincre beaucoup plus que le chef de l'Etat. Qu'est-ce que cela traduit ?

Yves-Marie Cann : Compte-tenu de l’impopularité de François Hollande, nous aurions en effet pu nous attendre à ce que d’autres personnalités profitent à plein de ce contexte dans les réponses qui nous sont données par les Français. Or nous observons qu’aucune majorité absolue ne se dégage en faveur d’une ou plusieurs personnalités. De tels résultats témoignent d’un contexte de défiance généralisée à l’égard du personnel politique aujourd’hui en France. Les critiques sont certes nombreuses à l’encontre de François Hollande, mais aucune autre personnalité ne s’impose pour autant dans l’esprit d’une majorité comme alternative incontestée. Par ailleurs, ces résultats résultent aussi de la tripartition de l’espace politique à laquelle nous assistons depuis plusieurs mois et qui tend à tasser les résultats des personnalités issues de l’opposition. Il convient ainsi de relever que si 70% des sympathisants de la droite et du centre estiment qu’Alain Juppé ferait mieux que François Hollande, ce jugement n’est partagé que par 27% des sympathisants du Front national. De même, Alain Juppé ne recueille que 13% de réponses positives auprès des sympathisants de gauche.

Jean-François Kahn : Pour certains, il est important de préciser que la cotte de notoriété est moins forte. C'est nécessairement quelque chose qui joue aussi. Il est surprenant de voir, néanmoins, que Nicolas Sarkozy n'est pas jugé au moins aussi efficace que François Hollande. A ma connaissance, c'est le premier sondage à aller en ce sens. Cela montre, au sens global, une perte de la crédibilité de notre monde politique. Il y a clairement une dégradation à ce niveau. François Hollande s'est installé dans l'impopularité, qu'il a cependant réussi à stabiliser (certains s'attendaient à ce qu'il chute plus encore), avec un plafond à 22% ou 23%. Il reste le Président le plus impopulaire de toute l'histoire de la Vè République, mais ce qui est nouveau c'est la dégradation spectaculaire de la côte de Nicolas Sarkozy. Et l'histoire "Morano" n'arrangera pas les choses.

Au-delà de ces deux personnalités, le manque de confiance dans le monde politique est généralisé. C'est ce qui explique le phénomène Lagarde, un peu absurde, soit-dit. Pourquoi Christine Lagarde ? Parce qu'elle n'est pas là. Elle est au FMI (ce qui bénéficiait à DSK également). Elle bénéficie du rejet du monde politique, comme les autres personnalités de la société civile. Cela étant, il faut se méfier : à chaque fois qu'une personnalité de la société civile, créditée de scores remarquables et dépassant les personnalités politiques... dès lors qu'il s'investissaient dans la vie politique, s'effondraient. Pensons à Bernard Kouchner. Fort d'une place indétronable dans les côtes de popularité, il s'est présenté deux fois à deux élections législatives et s'est fait battre à chaque fois. Il faut relativiser ce phénomène : quelqu'un qui est populaire quand il ne fait pas de politique perd de sa popularité en entrant dans le monde de la politique.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Philippine - 12/10/2015 - 07:58 - Signaler un abus Clivant ?

    C'est vous, Mr Kahn, vous , ainsi que tous vos collègues, les médias bien-pensants, qui avez décrété que Mr Sarkozy était clivant et vous lui avez fait subir pendant 5 ans une campagne plus qu'outrancière allant même jusqu'à le traiter de fou dans votre hebdomadaire et cet acharnement, vous le lui avez fait subir alors qu'il se battait comme un perdu contre la crise de 2008 pour essayer de maintenir le pays à flot et sauver nos petites économies et ma foi, il n'a pas mal réussi puisque lorsqu'il est parti,en 2011, nous avions quasiment 2% DE CROISSANCE et le pouvoir d'achat des Français fût préservé . Maintenant, vous avez choisi Alain Juppé, vous et vos congénères, Alain Juppé, contre qui je n'ai absolument rien, mais qui manqua de courage,oh ! combien, en 1995, lors de la réforme des retraites qui mit la France dans rue et qui le fit reculer . Alors, pensez-vous réellement , que vous allez continuer à manipuler l'opinion longtemps ? Franchement, je ne le crois plus , car les Français en ont plus que marre ! Et ce n'est rien de le dire ! Rendez-vous en Décembre !!!!!!

  • Par raslacoiffe - 12/10/2015 - 08:33 - Signaler un abus Sondage LABE + JF. Kahn

    Quel crédit peut-on accorder à cet article ? Un institut de sondage à la manœuvre pour Hollande doublé d'un antisarkosyste primaire en la personne de JF. Kahn!!! On peut même percevoir dans le propos de celui qui en soutenant Bayrou a installé à l'Elysée la catastrophe Hollande qu'il en reprendrait bien encore un quinquennat. D'accord avec Philippine arrêtez, messieurs, de manipuler l'opinion car les clivants sont bien de votre bord politique.

  • Par Deudeuche - 12/10/2015 - 09:34 - Signaler un abus French Khan Khan

    ou comment faire beaucoup de bruit et de virevoltes pour ne pas (dé) montrer grand chose.

  • Par mymi - 12/10/2015 - 11:23 - Signaler un abus Sondage à la solde de pépère

    Les grandes manip., le lavage de cerveau entrepris depuis quelques années par les médias soudoyés et à la botte va s'accentuer chaque jour jusqu'aux élections présidentielles. Ne soyons pas dupes

  • Par langue de pivert - 12/10/2015 - 11:42 - Signaler un abus MA(R)RIANE : tu la souilles ! ☺

    J-F Khan : "le voyou de la presse écrite". J'ai en pièce à conviction 2 numéros de la présidentielle Chirac/Jospin : la première vite, retirée des kiosques (quand Jospin s'est fait virer !)...et réapparaissant avec une nouvelle couverture ! Un grand moment de la presse ordurière "faiseuse de rois" !

  • Par vangog - 12/10/2015 - 12:55 - Signaler un abus Kahn le trotskyste!

    il oublie de dire que Marine Le Pen est en troisième position d'un sondage organisé par des gauchistes, donc, déjà bien manipulé!

  • Par Malaparte - 12/10/2015 - 13:57 - Signaler un abus Bidon

    Ce sondage est bidon puisqu'on sait que personne ne pourrait faire pire que le gugusse de la rue du cirque.

  • Par Sotlylaisse - 12/10/2015 - 14:08 - Signaler un abus Du calme khan'

    D'accord avec tous les posts précédents.... Je ne me suis pas abonnée à Attlentico pour lire les âneries de ce "journaleux" anti Sarkosyste primaire....

  • Par Sotlylaisse - 12/10/2015 - 14:10 - Signaler un abus Du calme khan'

    ATLANTICO voulais-je dire!.....'.'.'.

  • Par cloette - 12/10/2015 - 14:25 - Signaler un abus Qui ferait mieux ?

    n'importe qui !

  • Par Anguerrand - 12/10/2015 - 14:49 - Signaler un abus A cloette

    Vous avez raison, n'importe quel politique ferait mieux ou " moins pire" Dans le gouvernement actuel que des syndicalistes de gauche, des militant PS, puis des politiques à vie. Pas un n'a jamais mis les pieds dans une entreprise et s'ils ont fait de l'économie c'est dans des milieux de gauche. Comment voulez vous qu'ils aient la moindre capacité à comprendre l'économie réelle et la gouvernance de l'entreprise seule créatrice de d'emploi donc de richesses pour la France.

  • Par moneo - 12/10/2015 - 16:30 - Signaler un abus Juppé candidat de droite?

    mais lui même a déclaré que le danger pour lesRépublicains étaient de pencher à DROITE....Il n'y a pas de candidat de Droite Marine Lepen ça vous fait plaisir de la classer à droit e;son programme économique est celui de Mélechon plus ou moins,la différence est que Mélenchon veut le métissage et l'ouverture des frontières pour les immigrants et que Lepen veut barricader la France reste qui ?sarkozy si c'est pour nous refaire des Grenelle de l'environnement, des ministres de gauche:du NKM qui nous traite de connards ,de l'interventionnisme militaire en syrie pour achever la destruction du moyen orient si habilement commencé avec la Lybie, non merci;j'ai oublié de l'interventionnismeEtatique avec Nicolas en sauveur .... notre problème est celui de la RDA trop de gens vivent de l'Etat de ses protections .Tous trouvent qu'ils n'ont pas assez par rapport au voisin et donc confondent les effets avec les causes( jounalistes en tête) Les prélèvements fiscaux frôlant la révolte tout sera fait pour continuer comme avant en espérant déclencher l'inflation qui tue les économies de chacun sans le dire.Les cigales veulent tuer les fourmis pour continuer de chanter

  • Par Benvoyons - 12/10/2015 - 16:56 - Signaler un abus Des Français se font encore avoir par l'illusion d'un programme

    dit New Philipopot & MLPS alors qu'il n'est que le programme de Mitterrand de 1981 (retraite à 60, frontières, Franc Symbolique, Nationalisations)!! Résultats: 3 dévaluations en 2 ans 1/2 avec une augmentation du chômage de 6.1% à 9.3%!!! Pas grave! (car nous, nous ferons tout pour réussir avec la même chose, car nous, nous quittons l'Euro, l'Europe etc.. ) Si si!! Même Tsipras qui disait la même chose et qui a été porté aux nues par l'équipe Philipopot & MLPS pendant un certain temps, ne l'a pas fait, car la Grèce se serait totalement écroulée et n'aurait valu que le Drachme symbolique!! Mais eux Philipopot & MLPS sont plus forts car ils ont la machine à mouvement perpétuel pour faire de l'argent qui ne coûte rien!! De l'argent qui n'est supporté par rien donc qui ne vaut que l'illusion d'y croire!! Car ces 2 tartuffes ce qu'ils ne vous disent pas (car ils vous parlent d'un lointain passé avant 1981 ou la BdF pouvait faire crédit à l'Etat à 0% sur 20% maximum de sa dette par An. Et bien à cette période le Franc était adossé à l'OR comme le $. Ce qui n'est plus le cas maintenant!! Philipopot & MLPS vont l'adosser à quoi pour que cela ne coûte rien cette machine à mouvement perpétuel ?

  • Par de20 - 12/10/2015 - 17:27 - Signaler un abus tous des bandes de vieux

    tous des bandes de vieux chnoques cacochymes et blaffards

  • Par jurgio - 12/10/2015 - 21:12 - Signaler un abus Dans l'échauffourée préélectorale

    nous allons encore faire ressortir un président « par défaut » ! Et le même ! Pourquoi changer un chef d'État qui ne change rien, sinon pour son profit ?

  • Par BOCE64 - 13/10/2015 - 07:28 - Signaler un abus LA FRANCE !

    Assemblée nationale: + de 70% de fonctionnaires syndicat: tous fonctionnaires Ils parlent entres eux et DECIDE de VOTRES AVENIR! Nous citoyens français qui travaillont à majorité dans le privé. Cherchez l'erreur ...

  • Par BOCE64 - 13/10/2015 - 07:57 - Signaler un abus l'incompétence !!!

    J ai en ma possession un livre édité en 1970, j ai 53 ans et connais ce livre depuis mes 15 ans et ne l'ai jamais lâcher. LE PRINCIPE DE PETER. par L.J PETER et R.HULL Je vous le conseil VIVEMENT !!!! C'est une étude sur le mécanisme de la société civilisée: gouvernement, industrie, commerce, education et les Arts Basé sur des entretiens avec toutes ces personnes Appartenant à tout les milieux et exerçant de nombreux métiers et professions occupant des postes importants ou mineurs et surtout ils les ont écoutés avec attention. Exemples: vu un viaduc de +1km s' ecrouler dans la mer parce que, dépit des innombrables revisions, personne ne s'était aperçu que la force d'un des pylônes avait été mal calculée. Des urbanistes procéder à la construction d'une ville nouvelle dans une plaine en contrebas d'un grand fleuve, où elle serait sûre d'être périodiquement infondée. Cela ne vous rappel rien ? Apprendre qu'un cinquième environs des voitures produites par les grande compagnies depuis quelques années souffrent de défauts dangereux. En 1970 je vous le rappel ...

  • Par BOCE64 - 13/10/2015 - 08:14 - Signaler un abus l'incompétence:suite

    Mais autre exemples, car l'incompétence est éternelle. Macaulay, s'inspirant des notes de Samuel Pepys, trace un portrait de la marine britannique en 1684: L'administration navale était un monstre de gaspillage, de corruption, d' ignorance et de paresse ... on ne pouvait ce fier à aucune estimation ... on ne faisait jamais de contrats ... jamais de révisions. Certains des nouveaux bâtiments de guerre étaient si pourris qu'à moins de réparations immédiates, ils coulaient à leur mouillage. Les marins étaient payés si irrégulièrement qu'ils étaient heureux de trouver un usurier pour racheter leur brevet à moitié prix. La plupart des vaisseaux qui naviguaient étaient commandés par des hommes qui n'avaient pas l'habitude de la mer. Extrait de l'avant-propos de ce livre.

  • Par BOCE64 - 13/10/2015 - 08:40 - Signaler un abus l'incompétence !!! re suite

    Qui définit la compétence? La compétence d'un employé est déterminée non par le publique mais par son supérieur dans la hiérarchie. Si ledit supérieur se trouve encore à un niveau de compétence, il jugera ses subordonnés en terme de travail utile, par exemple la fourniture de produits médicaux, d'information, la production de saucisses ou de pieds de table, en un mot son rendement. Il se fonde donc sur la production. Mais si le supérieur a atteint un niveau d'incompétence, il se fiera sans doute à des valeurs abstraites pour juger ses employés, estimera compétent celui qui observe les règlements, les rites, les formes du statu quo. La ponctualité, la propreté, le respect des chefs et la paperasse seront considérés. -"Rockeman est honnête" -"Lubrik fait bien marcher son service" -"Rutter est méthodique" -"Miss Trudgen est travailleuse et assidue" -"Mr Friendly s'entend bien avec ses collègues" Dans ces cas-là la bonne marche du service prime sur le service lui même et sa production.

  • Par patamoto - 13/10/2015 - 08:41 - Signaler un abus JF Khan no merci!

    Ce journaliste fait parti de l'intelligentsia médiatique de ces dernières années donc de ces "bien-pensants" toujours prêts à donner des leçons au peuple! J'aimerai que ATLANTICO fasse appel à des intervenants plus impartiaux.

  • Par AUSTRAL98 - 14/10/2015 - 12:50 - Signaler un abus Khan le spécialiste

    Jf Khan, léniniste, trotskyste, maoiste, quelle clairvoyance! Il y en a encore qui lui demandent son avis? Il doit souvent être invité dans les diners de cons.

  • Par foxlynn - 14/10/2015 - 17:17 - Signaler un abus par pitiè .....

    ne faites pas parler Kahn ! .... qu'âne !!!!.....

  • Par vangog - 17/10/2015 - 04:48 - Signaler un abus Ouf! Laminé le Khan, par les commentaires précédents...

    Les Français sont assez lucides, finalement...

  • Par crobard007 - 22/10/2015 - 21:12 - Signaler un abus Le candidat ou la candidate idéal :

    Ne doit pas être fonctionnaire, doit connaitre l'entreprise et la province, doit être pragmatique, a le désir de rendre service à son pays au détriment de toute démagogie réelective. J'ai beau chercher, cette personne n'existe pas au sein de la classe politique actuelle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves-Marie Cann

Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil.Twitter : @yvesmariecann

Voir la bio en entier

Jean-François Kahn

Jean-François Kahn est un journaliste et essayiste.

Il a été le créateur et directeur de l'hebdomadaire Marianne.

Il a apporté son soutien à François Bayrou pour la présidentielle de 2007 et 2012.

Il est l'auteur de "La catastrophe du 6 mai 2012".

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€