Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quel poids pèse la finance islamique en France ?

La finance islamique gagne timidement du terrain en France, comme par exemple à la faculté de Strasbourg ou à l’université Paris-Dauphine. Ce système qui pesait 1,46 trillions de dollars dans le monde en 2012 peine encore à séduire les esprits français, bien qu'il donne la part belle à l'économie réelle.

L'or de l'orient

Publié le - Mis à jour le 30 Octobre 2013
Quel poids pèse la finance islamique en France ?

La finance islamique pèse de plus en plus de poids en France.  Crédit Flickr

Atlantico : Londres accueille du 29 au 31 octobre le 9ème forum économique islamique mondial. On connaissait la place grandissante des pays musulmans dans l’économie mondiale. On entend maintenant de plus en plus parler de finance islamique. En quoi consiste-t-elle ? Qu’a-t-elle de différent par rapport à la finance "traditionnelle" ?

Michel Ruimy : La finance islamique se fonde sur un nombre limité de principes structurants et qui a toute sa place dans le paysage financier international. Une de ses caractéristiques est qu’elle s’introduit dans la sphère privée de l’individu en lui proposant un nouveau comportement de consommation.

Comparée à la finance conventionnelle, elle apparaît comme :

  • un choix, puisqu’elle offre, grâce à une structuration des produits en amont différente, des techniques nouvelles de financement ;
    • une alternative pour quiconque souhaite respecter les préceptes religieux prescrits par l’Islam même si elle a vocation à s’adresser à l’ensemble des populations sans aucune distinction de religion et/ou d’origine ethnique ou sociale ;
    • plus responsable puisqu’elle propose une plus grande équité entre les parties ;
    • un point d’ancrage important pour la diversification des marchés, tant la liquidité est devenue rare dans de nombreux pays développés au contraire des pays producteurs de pétrole du Moyen-Orient et ceux du Sud-est asiatique, deux espaces où, justement, la finance islamique est florissante.

À l’heure où l’on reproche à certains produits financiers structurés d’avoir été totalement déconnectés de leurs actifs sous-jacents en termes d’appréciation du risque - ce qui a conduit des établissements bancaires à investir massivement dans des produits risqués mais très rémunérateurs -, il est intéressant de relever qu’un des principes fondamentaux de la finance islamique est d’exiger l’adossement de tout financement à un actif tangible. D’autres principes, tels que la prohibition de l’intérêt et de la spéculation, trouvent aujourd’hui un écho retentissant.

La faculté de l’université de Strasbourg s’est dotée il y a quelques années seulement d’un cycle intitulé "Executive mba de finance islamique", suivi par des professionnels de la finance du monde entier. cette formation répond-elle a un besoin particulier en France ? Quel est le poids de la finance islamique dans notre pays, et quels en sont les acteurs ?

L’insuffisance de formation et de connaissance de cette nouvelle finance constituent un frein à son développement en France. L’Executive MBA de l’Université de Strasbourg ou le Diplôme de l’Université Paris-Dauphine, lancés depuis 2009, sont des exemples de formations parmi d’autres pour enseigner les principes de la finance islamique et tenter de pallier ce manque. Ces Universités sont aidées par des organismes et associations tels que l’ACERFI (Audit, Conformité Et Recherche en Finance Islamique), l’AIDIMM (Association d’Innovation pour le Développement économique et IMMobilier), le CIFIE (Comité Indépendant de Finance Islamique en Europe), le COFFIS (Conseil Français de la Finance ISlamique) qui œuvrent pour la promotion de cette alter-finance et pour la mise en place de mesures concrètes pour soutenir cette nouvelle industrie.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 29/10/2013 - 11:13 - Signaler un abus Quel poids pèse la finance islamique en France ?

    Une fois par mois?

  • Par yavekapa - 29/10/2013 - 22:05 - Signaler un abus d'un poids trop lourd

    .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Ruimy

Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€