Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment Twitter s'est inspiré du haïku japonais, ce tweet du 17ème siècle

Le web communautaire a démocratisé le fait que n'importe quel internaute partage ses sentiments et ses réflexions du moment. Un phénomène que Twitter a amplifié. Mais avant les ordinateurs et l'Internet, les japonais avaient créé le haïku et le senryû...

Tweetez-moi ça

Publié le

Le haïku et le senryû, deux mini poèmes à tout faire de seulement dix-sept syllabes qui nous viennent du Japon mais qui peuvent faire le maximum grâce à Twitter et à ses relais. Deux poèmes pour ceux qui veulent exprimer au monde entier leur amour de la nature, étaler leur « je » de la façon la plus discrète ou la plus humoristique qui soit, ou encore, en quelques mots amusants ou salaces, manifester leur grogne et leur mépris des pouvoirs en place, des politiciens, des institutions...

 Haïku et senryû *: deux genres poétiques aussi proches qu’éloignés l’un de l’autre et qui semblent avoir été créés pour Twitter...

Deux poèmes minuscules : dix-sept syllabes, c'est-à-dire entre huit et quinze mots !... Ils se sont respectivement développés au Japon à partir des XVIIe  et XVIIIe siècles. Vous twittez un haïku ou un senryû : vous faites du neuf avec du vieux !… Le haïku est un genre avant tout descriptif, ce qu’on nomme en littérature une « image visuelle ».  C'est un poème souvent humoristique, le mot japonais haïkaï, dont il dérive, signifiant « drôlerie », « plaisanterie ». Mais il peut aussi être triste ou mélancolique.

 

"Derrière les carreaux
dans la chaleur du café
deux joueurs d'échecs"

Le vent du printemps
vautré sur les marguerites
Ah, coquin de vent !...

Nos pas sous la lune
filent des lambeaux d'automne
Et filent nos ans !...

Le genre du haïku peut être divisé en deux grands sous-genres. Le premier peint la nature ou chante les saisons, c’est le haïku par excellence qu’on nomme « haïku de saison ». Au travers de l’évocation de l’une d’elles, il permet l'expression de tous les sentiments et de toutes les émotions. Tweet se traduisant par « gazouillis », il s’affirme comme le complément béni du haïku de saison.

Sitôt levé, l’œil
les jeunes clartés du ciel
sur le petit bois

 Si je meurs un jour
lors, tant qu'à faire en baisant
au chant du coucou

 Pauvre baluchon
passant là-bas sur la route
dans le soir d'été

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Nico Attal - 18/03/2012 - 15:04 - Signaler un abus 18 syllabes mais la dernière compte pas !

    Par tweet ou par haïku au bout du compte Hollande il l'aura dans l' c..l

  • Par Fiki - 19/03/2012 - 04:45 - Signaler un abus Chapeau les jeux de mots !

    Réussir à concentrer autant de jeux de mots dont chacun fait sens en 3 toutes petites lignes seulement, chapeau bas monsieur Costa !...

  • Par Fiki - 19/03/2012 - 05:04 - Signaler un abus Chapeau les jeux de mots ! (suite)

    J'évoquais surtout "Coran mal de cons"... Et puis, ça plaira sûrement à Houellebecq ! Et si je comprends bien, le senryû peut aussi faire office de critique de films : "L'Empire des non-sens". Vous l'avez bien dit, c'est vraiment le poème à tout faire !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Costa

Philippe Costa est poète et poéticien. Il est l’auteur du Petit manuel pour écrire des haïku (Éd. Philippe Picquier, 2000 - Picquier poche, 2010). Il est aussi concepteur d'ateliers d'écriture et  anime toute l’année des stages résidentiels dans sa propriété de Normandie.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€