Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que signifie le refus d’Emmanuel Macron de changer de stratégie pour cette rentrée 2018

Selon les informations du journal Le Monde, la stratégie de l'exécutif reste inchangée. Voilà ce que l'on peut en déduire.

Rentrée politique

Publié le
Ce que signifie le refus d’Emmanuel Macron de changer de stratégie pour cette rentrée 2018

 Crédit MICHEL EULER / POOL / AFP

Atlantico : Emmanuel Macron entamera sa rentrée politique ce 22 août par un conseil des ministres qui lui permettra d'établir son calendrier de réformes pour l'automne qui s'annonce. Selon les informations du journal Le Monde, et malgré la baisse de popularité à laquelle doit faire face le chef de l'Etat, la stratégie de l’exécutif sera identique à celle menée en 2017 : occuper le terrain avec des réformes. Comment comprendre la poursuite d'une stratégie dans un contexte pourtant totalement différent de celui de 2017 - lorsque la hausse du moral des ménages avait permis à Emmanuel Macron de retrouver un haut niveau de popularité après un été pour le moins délicat ?

Ne faut-il pas simplement voir ici un simple désintérêt du chef de l'Etat pour ces questions de popularité ? Que peut révéler une telle approche ? 

Christophe Bouillaud : Dans un système tel que la Vème République, surtout après le passage au quinquennat, la seule élection qui compte au final en France, c’est uniquement celle du Président de la République. Elle décide de tout. En dehors de l’appel par le Président lui-même à une procédure constitutionnelle, telle la dissolution de l’Assemblée nationale (comme J. Chirac en 1997) ou le référendum sur un projet de révision constitutionnelle (comme De Gaulle en 1969), il n’existe pas pendant 5 ans de moyen institutionnel pour le peuple français de signaler au Président son désaccord majoritaire avec la politique menée, et éventuellement de lui enlever du pouvoir (cohabitation) ou de le faire partir de son plein gré (démission). Les sondages, même s’ils sont omniprésents dans les médias, ne sont pas une institution de la République, et, après tout, ils peuvent descendre très bas et remonter ensuite. 

Le pari stratégique d’Emmanuel Macron est probablement que les réformes néo-libérales faites à tambour battant depuis l’été 2017 paieront finalement, et qu’elles assureront sa réélection en 2022. Comme à toutes fins pratiques LREM est un parti de nouveaux députés, qui n’ont pour la plupart pas de longue expérience politique, pas d’implantation locale,  un parti d’élus sans aucun poids politique personnel ou même sans acquis intellectuel propre, qui doivent donc vraiment tout à leur chef, Emmanuel Macron n’a pas à se soucier de leur effroi devant une baisse de la popularité de la majorité présidentielle.  Il peut foncer. Il est seul maître à bord.

Cette approche de la Vème République, monarchique s’il l’on veut, révèle l’aspect profondément idéologique d’Emmanuel Macron. Toute sa politique résume 40 ans d’approche néo-libérale des politiques publiques. Il est sans doute persuadé d’agir pour le bien du pays en fonction de cette vision néo-libérale de la réalité. Il est donc comme un médecin à l’ancienne persuadé qu’il faut faire avaler une potion amère au patient pour le guérir, peu lui importent les plaintes irrationnelles du patient. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Citoyen-libre - 22/08/2018 - 08:34 - Signaler un abus En clair !

    Circulez, il n' y a rien à voir ! Le monde économique soutient Macron, la droite marche donc sur des oeufs. Avec quelques symboles savamment bien distillés : Benalla, des rappeurs à l'Elysée, le foot, etc, Macron s'achète les banlieues. La SNCF mis au pas, la gauche inexistante et inutile. Bref, le pays est totalement muselé. Pourquoi Macron devrait-il changer ? Les européennes avec 25 % de votants, sont déjà pliées. La triste réalité, c'est que les 30 millions de salariés et retraités de ce pays vont continuer à travailler et à payer de plus en plus pour les autres.

  • Par J'accuse - 22/08/2018 - 08:43 - Signaler un abus Encore 4 ans de galère (pour nous, pas pour lui)

    Macron a très peu cédé parce qu'il a très peu réformé, et que les syndicats sont aussi divisés que les partis d'opposition. Ce n'est pas non plus une preuve de volonté et de courage, mais de morgue et de mépris. La seule stratégie de Macron est de se faire réélire (comme tous ses prédécesseurs): normal qu'il ne veuille pas en changer ! Il ne changera pas non plus de méthodes, aussi vaines qu'elles puissent être, parce qu'il en est incapable, politiquement et psychologiquement. Il espère avoir du bol (contrairement à Hollande) et que sa com' convaincra les électeurs du contraire des réalités.

  • Par KOUTOUBIA56 - 22/08/2018 - 09:53 - Signaler un abus Macron a réformé vous voulez

    Macron a réformé vous voulez rire. Réformez c'est abaisser les dépenses de l'Etat obèse, c'est rendre la liberté d'entreprendre en arretant le matraquage fiscal c'est travailler un peu plus (37,5h/semaine soit 0,75% de croissance en plus) c'est restaurer la fermeté ( les rappeurs par exemple avec 3 ans a Cayenne se calmeraient tres vite) c'est enfin mener une politique européenne qui ne consiste pas a laisser gouverner Angela seule et en imposant une politique migratoire doublée d'une coopération avec l'Afrique en impliquant le monde entier. voila un grand dessein. Macron c'est de la bibine

  • Par vangog - 22/08/2018 - 10:26 - Signaler un abus Face à l'échec flagrant de sa politique, Macron ne change pas!

    Le dogmatisme est aussi une caractéristique du socialisme...

  • Par guy bernard - 22/08/2018 - 10:37 - Signaler un abus Macron est un démineur.

    les présidents laissent un champs de mines à leurs successeurs : Sarkozy et sa TVA et Hollande et ses chausses-trappes (niveau de prélèvements, allocations, retraites, double CICE, etc) : on subit ou on démine. Macron est un démineur comme je l'aurais été moi-meme.

  • Par l'enclume - 22/08/2018 - 10:55 - Signaler un abus A lire sans modération

    Citoyen-libre - 22/08/2018 - 08:34 - Lisez cet article sur Causeur.fr, vous serez édifié. Il est très surprenant qu'aucun média ne reprenne cette vérité qui fait froid dans le dos. "LREM: réseaux sociaux, pensez comme nous ou ne pensez pas!" - https://www.causeur.fr/eu-disinfolab-lrem-rt-fake-benalla-153876

  • Par gerint - 22/08/2018 - 10:56 - Signaler un abus Macron démineur?

    Au contraire, c'est un boulet exaspérant, un empêcheur de pensée libre, un vil autoritaire au service d'une caste haïssable et non du peuple Français qu'il est chargé d'écraser

  • Par Citoyen-libre - 22/08/2018 - 11:26 - Signaler un abus L'enclume

    Merci pour l'info. Dans le pseudo pays des droits de l'homme, nous avons là sous nos yeux les fonctionnements d'une stasi moderne.... sans les enfermements tout de même.

  • Par Benvoyons - 22/08/2018 - 11:54 - Signaler un abus Qu'un prof puisse dire que la France

    fait "depuis 40ans du néo-libérale dans les politiques publiques" là c'est un CAS. Un État à 57% & avec un taux d'imposition le plus élevé d'Europe & malgré ça a besoin d' augmenter chaque année la Dette. Qu'il a 1millions de trop en Fonctionnaire sans compter les emplois dans les Associations (1,5millions) qui sont payés par l’État, les Régions,les Départements, les Mairies donc par l'Impôt.Donc des emplois de Fonctionnaires sans statut de Fonctionnaire. Si vous trouvez ça Libérale voir néo-libérale voir ultra-libérale voir même extrémiste (Libérale,néo-libérale,ultra-libérale). C'est clair qu'avec une telle démonstration répétée tous les jours pour bourrer le mou des Français, la France finira par déposer son Bilan Socialiste de 40 ans d'âge. Car nous en sommes plus que proche & même les RN ex FN veulent en rajouter une couche d’État tout seul avec son Franc Symbolique car il restera que le temps d'une étoile filante car le Bilan de la France Socialiste & qui deviendrait Socialiste Nationaliste est sans fond.

  • Par Benvoyons - 22/08/2018 - 12:11 - Signaler un abus N'ayant ni voté Macron ni MLP

    En quoi il aurait à changer quoi que se soit dans l'action de son programme. Le comportement de Benalla n'a rien avoir avec la politique ni politique ni économique. En fait je n'ai pas voté pour lui car son programme était faux mais simplement qu'il n'avait pas l'ambition nécessaire pour sortir la France de 40 ans de la Gangrène du Socialisme. Donc son action n'est pas fausse mais insuffisante pour sortir la France de la Gangrène Socialiste. Le Socialisme Nationaliste serait la Goute d'Eau qui là pour le coup ne serait pas dans un verre d'eau mais celle qui nous enverrait directement au très fond de la Mer, qui plus est, elle s'appelle La fosse des Mariannes :)::)

  • Par zen-gzr-28 - 22/08/2018 - 13:57 - Signaler un abus Il me vient à l'idée,

    Il me vient à l'idée, un proverbe bien connu. Il n'y a que les I - - - - - - - les qui ne changent pas d'avis.

  • Par cloette - 22/08/2018 - 17:52 - Signaler un abus hum !

    Echec programmé, comment cela finira -t-il ?

  • Par Vincennes - 23/08/2018 - 17:32 - Signaler un abus @Citoyen libre : "avec 25% des votants, c'est déjà plié" écrivez

    pas sur !! Mais, le cas échéant, reste les municipales 2020 qui maqueront son « MID TERM »et, où il espère "placer" ses "EM", en essayant d’entrainer, actuellement, les Maires de France dans un traquenard, puisqu’il veut leur faire signer une charte qu’ils devront parapher s’ils veulent SON soutien !! comme l’ont expliqué certains Maires « LR » invités à "diner de cons" à l’Elysée !!……heureusement, reste encore 9 mois et pas mal commence à se rendre compte (enfin) du « traquenard Macron », bien trop souriant pour être honnête ! Quel manipulateur à tous les échelons qui commence sa campagne en invitant à tour de bras, à la bonne santé des Français (comme il l'a fait quand il était Ministre), dont il SE FOUT éperdument, puisqu’il n’aime que lui !!!

  • Par edac44 - 23/08/2018 - 17:54 - Signaler un abus Comment traduire "snipper" en français ???

    parce que cela pourrait finir par se produire quand on sait que les meilleurs sont même de chez nous et qu'ils n'ont guère de sympathie pour le clown qui règne l'Elysée !... Macron, "la valise ou le cercueil", ça ne te rappelle pas quelque chose ???

  • Par edac44 - 23/08/2018 - 17:57 - Signaler un abus Suite Comment traduire "sniper" en français ???

    Pour les ignares, c'est ici ==> http://bit.ly/2oaHyYd

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Bouillaud

Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€