Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que les chiffres 2017 de l’immigration disent bien mieux sur la situation française que le discours d’Emmanuel Macron à Calais

Un an et demi après le démantèlement de la "jungle", le chef de l'Etat s’est rendu à Calais, ville symbole de la crise migratoire. Mais bien au-delà des discours politiques, les chiffres publiés sur les visas de séjour et de sortie sont particulièrement parlants.

Au-delà des mots

Publié le
Ce que les chiffres 2017 de l’immigration disent bien mieux sur la situation française que le discours d’Emmanuel Macron à Calais

Atlantico : Selon les chiffres publiés par la Direction générale des étrangers ce 16 janvier, 27 373 départs du territoire en 2016 ont eu lieu, soit une hausse de 10.8% par rapport à 2016, une progression qui caractérise également les arrivées sur le territoire (262 000, + 13.7% de nouveaux titres de séjours). Au regard des détails des chiffres, quels sont les enseignements à tirer de cette publication? Quel bilan dresser de l'évolution des flux et de l'ajustement à ces flux de la politique migratoire du pays ?

Jean-Paul Gourévitch : D’abord, il faut souligner que le gouvernement tient ses engagements en termes de publication puisqu’il avait annoncé que ses chiffres seraient publiés le mardi 16 janvier et qu’ils le sont ! Cela veut dire « je fais ce que je dis et je dis ce que je fais ».

Si on regarde maintenant les chiffres de visas de séjour (d’entrées légales, puisque évidemment les entrées illégales ne sont pas comprises dans les chiffres publiés) tout le monde a fait les mêmes constatations, en l’occurrence que l’augmentation est régulière depuis 4 ans et est surtout marquée par l’augmentation des visas de séjours humanitaires ce qui est assez logique puisque nous avons eu beaucoup plus de demandes d’asile et que le pourcentage de demande d’asile accepté est plus haut qu’autrefois. Il faut aussi noter la tendance qu’on a à agglomérer sous le nom de visas de séjour pour motifs économiques des choses qui sont assez différentes. On a l’air de vouloir dire qu’il s’agit des cartes compétence et talent, ce qui n’est pas tout à fait exact. Dans la migration ethnique, il y a la migration de main d’œuvre, c’est-à-dire de personnes qui viennent chercher du travail, il y a la migration entrepreneuriale, c’est-à-dire la migration des gens qui viennent délocaliser leur entreprise en France. Il y a la migration de compétence et talent qui existe, et aussi la migration starisée, pour des vedettes qui exportent leur succès. On ne peut pas faire amalgame complet en ce qui concerne le visa économique d’entrée.

En ce qui concerne les visas de sortie, je remarque plusieurs choses. Tout d’abord il ne faut pas se voiler la face. Parmi les 27357 personnes qui sont sorties, il y a bien sûr les renvois forcés, mais surtout et essentiellement ce qu’on appelait autrefois les « sorties humanitaires », c’est-à-dire les renvois de Roumains ou de Bulgare dans leurs pays, et les « Dublinés», ceux qui ont fait une demande de visa dans un pays d’Europe puis sont venus en France. Effectivement. Le gouvernement déploie beaucoup d’efforts pour les renvoyer dans leur pays de référence. C’est un coût important. On peut considérer que si on renvoyait tous les Dublinés un mois après leur arrivée en France, on ferait une économie de près de 241 millions d’euros. Bien sûr on sait que cela n’est pas possible, mais le gouvernement fait de gros efforts.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 08:37 - Signaler un abus Martin Bouygues

    Personnellement, je dis aux lecteurs d'Atlantico : vous avez de la chance ! Évidemment, vous êtes opposés à l'immigration, mais le 7 Mai 2017, vous n'avez pas eu l'audace de voter pour la ''méchante femme'' ! Il faut dire que, pendant la campagne présidentielle, le CSA a obligé Laurent Ruquier à enfin recevoir un représentant du FN dans son émission ''On est pas couché''. Ce fut Philippot ! Mais parmi les autres invités, ce soir là, il y avait la belle et charmante actrice rousse Clémentine Célarié : elle a refusé de serrer la main de ce ''criminel fasciste'' ! La chance que vous avez, c'est que mr. Martin Bouygues, pour son entreprise de construction en bâtiments, préfère engager des roumains, qui sont citoyens européens, plutôt que des réfugiés illégaux afghans ou soudanais : cela évite les soucis avec la police. Et suivant le principe de Macron, ''toujours prêt à satisfaire les milliardaires'', le président que vous, bande de nazes, avez élu... et bien, il fait ce qu'il peut, dans le cadre des réglements européens, pour limiter les arrivages. Cela pourrait être beaucoup mieux, mais pour cela, il vous aurait fallu montrer un peu plus de ''cojones'' dans l'isoloir !

  • Par Stargate53 - 17/01/2018 - 08:45 - Signaler un abus Traiter le cas des déboutés du droit d'asile !

    Comment la loi française peut accepter qu'une décision de justice ne soit pas appliquée ! En cas de refus du droit d'asile, donc ne présentant pas les conditions requises, il est normal que ces personnes quittent le pays hors à 90% ce n'est pas le cas, selon les chiffres officiels. C'est intolérable de voir un sytème légal dévoyé ainsi et le plus remarquable c'est qu'un fois ce % annoncé, rien n'est fait - par l'état - de manière ferme et rapide ! C'est un déni de justice de ne pas faire respecter le décisions légales ! Curieuse démocratie qui exige un respect total des lois par ses citoyens officiels et encourage l'implantation d'une population clandestine jugée non désirable sur le sol français par un organisme d'état ! Tant que cela perdura, un appel d'air à venir clandestinement en France existe et va s'amplifier !

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 09:39 - Signaler un abus Sauveur de la France !

    Ce qui est ''amusant'', c'est que la majorité des lecteurs d'Atlantico sont, plus ou moins ouvertement, des admirateurs de ce ''modèle de droiture et d'honnêteté'' qu'était François Fillon ! Vous souvenez-vous des débats de la ''primaire de la Droite'' ? Lorsqu'on demandait au révérend curé de Sablé-sur-Sarthe : ''Quel est votre programme au sujet de l'immigration'' ? La réponse était : ''Expulser les déboutés du droit d’asile''. D'autres mesures ? Non, cela devrait suffire ! Et vous étiez tous là, comme des ''ronds de flan'', béats d'admiration pour ce ''Sauveur de la France'' !

  • Par gerard JOURDAIN - 17/01/2018 - 10:24 - Signaler un abus et oui....

    A terme, le programme Fillon se fera ou ce sera la guerre civile. Toutes les personnes de bon sens le savent "politiques inclus".

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 11:07 - Signaler un abus Gérard Jourdain, ''prêt à combattre'' ?

    Gérard Jourdain, vous avez un fusil, une kalachnikov, ou une arbalète ? Et, à votre âge, vous êtes ''prêt à combattre'' ? Sii vous recherchez des solutions plus réalistes et efficaces, il y a deux étapes : 1) arrêter complètement l'immigration. Sur ce sujet, pas de problème, l'ensemble des ''papys-Atlantico'' sont d'accord ! Ce qui est beaucoup plus délicat à vous faire ''entrer dans le crâne'', c'est que : 2) Les français musulmans, vous ne pourrez pas les faire expulser ! Il y a donc urgence, il ne nous reste plus que quelques années pour voter pour un gouvernement qui mène une politique capable ''d'intégrer'' nos compatriotes de Seine St Denis ! Et comment cela ? En leur donnant du boulot par la Préférence Nationale ! En faire de ''vrais français'' avant qu'il ne soit trop tard !

  • Par Citoyen-libre - 17/01/2018 - 11:22 - Signaler un abus Ganesha

    Vous êtes en plein délire. Ce pays ne pourra jamais être gouverné par l'extrême droite. Pour deux raisons très simples : le lobby juif s'y opposera toujours et la presse à 90% de gauche également, surtout avec ses petites méthodes pour semer méthodiquement le trouble dans les consciences. Si élection présidentielle devait y avoir, un cahot sociologique et économique s'installeraient immédiatement dans le pays. Ce qui est possible en Israël (extrême droite) est impossible en France et en Europe. On peut d'ailleurs se demander, si MLP n'en a pas pris conscience au moment du débat. Aujourd'hui, le FN, dans sa forme actuelle est grillé. Pourtant, sa force d'opposition est ou était essentielle, en France et en Europe. Les gens en ont marre de l'immigration, je crois donc plus à la peur que le FN peut susciter, en restant haut dans les sondages et dans les élections secondaires, (et c'est plus le cas) qu'à une réelle efficacité s' il devait être élu à la présidentielle. Ce sont les forces d'argent qui gouvernent, pas les idéologies.

  • Par ajm - 17/01/2018 - 14:05 - Signaler un abus Illusions

    De toute façon l'extrême droite, qui ne l'est pas en réalité, sauf dans l'amateurisme de son organisation et de la plupart de ses propositions, se retrouverait , si elle était " au pouvoir " ( dans un état d'où tout pouvoir regalien effectif n'existe plus depuis longtemps) dans la même situation que tous les autres, c'est à dire empêtrée dans une maille invraisemblable de traités et d'engagements internationaux intégrés dans notre droit interne depuis des décennies. En réalité, ce qu'il faudrait au départ c'est une refondation juridique totale qui donnerait le cadre légal permettant d'agir efficacement en respectant les "règles ". Ce qu' il faut en même temps c'est le courage d' agir, y compris dans l'exercice de la force régalienne. Je ne crois pas que les Français soient prêts à cette politique car elle suppose d'utiliser à la fois la force de l'intelligence et du caractère et que, dans notre pays, les deux sont rarement réunis. On est pas des anglais. Notre élite est soit conne soit faible, sauf exceptions: Clemenceau, De Gaulle etc...Les Français eux-mêmes sont pétris de contradictions et il y a longtemps que l'esprit national a été évacué de la tête des citoyens.

  • Par ajm - 17/01/2018 - 14:14 - Signaler un abus Bonapartisme.

    Ganesha devrait proposer de rétablir les "ateliers nationaux " de la deuxième république ! En réalité, Napoléon Iii qui n'était pas con , a mené une politique économique à la fois dirigiste et très liberale, modernisant la France grâce à l'action combinée d'un état ambitieux et fort et d'un capitalisme naissant puissant et entreprenant. La cinquième république au départ a été dans cet esprit. On en est bien loin.

  • Par Ganesha - 17/01/2018 - 15:04 - Signaler un abus Un ''distinguo'' s'impose !

    Soyons clairs et précis ! Un ''distinguo'' s'impose ! Je dis que la Préférence Nationale s'imposera rapidement pour obtenir le plein emploi, mais je ne me prononce pas sur le président et le parti politique qui la mettront en place ! Macron provoquera-t-il des législatives anticipées ? Cela pourrait aussi commencer par un Revenu Universel, exclusivement réservé aux seuls citoyens français. Comme je le répète inlassablement, ce versement constituerait une véritable arme de dissuasion ''atomique'', rendant la vie quasiment ''intenable'' aux étrangers sur notre territoire !

  • Par Anguerrand - 17/01/2018 - 16:46 - Signaler un abus Si Ganesha n’etait pas là pour remplir les colonnes (8 posts )

    On pourrait enfin avoir des arguments crédibles. 8 interventions rien que sur cette pages. Il se croit toujours aussi indispensable et reste bloqué sur ses idées d’avant les élections, malgré une MLP qui s’est montrée incapable d’etre à la hauteur d’etre même patronne du FN, alors présidente !!!!! On connais par cœur vos arguments comme le revenu universel, sorte de RSA pour tout le monde. Ce serait bien que vous étudiez un peu l’Economie

  • Par JG - 17/01/2018 - 22:43 - Signaler un abus @ganesha

    Euh, éclairez moi....le revenu universel 1°) A quel niveau : celui permettant tout juste de ne pas crever....ou un niveau décent 2°) Et dans les deux cas (encore plus dans le deuxième...) : qui va payer ?

  • Par Ganesha - 18/01/2018 - 11:48 - Signaler un abus JG

    Jg, en 2016, les entreprises du CAC 40 ont distribué plus de 55 miliards de dividendes. Faisiez-vous partie des ''heureux bénéficiaires'' ? Cela expliquerait ce qui semble être votre orientation politique ! Mais vous devriez comprendre que le Revenu Universel est un moyen de maintenir le calme parmi vos concitoyens et de préserver vos ''modestes'' privilèges.

  • Par Anguerrand - 18/01/2018 - 20:19 - Signaler un abus Ganesha n’a toujours rien compris à l’economie

    La référence CAC 40 n’est valable que pour nos 40 plus grosses entreprises internationales et n’a rien à voir avec les 1,5 millions d’entreprises françaises et ça c’est de la mauvaise foi de votre part. Ces entreprises ne sont pas représentatives et font en moyenne 80% de leur CA à l’étranger et les travailleurs des pays où elles sont installées n’auraient ils pas le droit à etres aussi récompensé ? Une belle société comme Total fait plus de 85% de son CA à l’etranger mais seulement 5% de son bénéfice en France. les dividendes des entreprises duCAC sont de l’ordre de 3%, est ce vraiment scandaleux de faire des placements à ce taux quand la valeur de vos actions risquent de s’ecrouler du jour au lendemain, les exemples sont nombreux d’Eurotunnel à Lactalis. Vous ne faites que radoter les chiffres des médias menteurs ou inculturés. Les 55 milliards sont de plus du bénéfice BRUT auxquels il faut déduire l’IS que l’etat est bien content de se mettre dans la poche, l’autofinancement ( machines) voire le remboursement des prêts, les primes aux salariés Vos arguments sont dignes de ceux de Mélenchon de celui qui ne connais rien à l’entreprise, alors restez modeste quand vous en parlez

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Gourévitch

Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la littérature de jeunesse.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€