Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que vous avez à gagner à prendre vos vacances en septembre

Décaler ses vacances de quelques semaines pourrait permettre d'économiser une bonne dose de stress et d'argent.

Bonne idée

Publié le
Ce que vous avez à gagner à prendre vos vacances en septembre

 Crédit LUDOVIC MARIN / AFP

Atlantico : Selon une analyse faite par le Comptoir des Voyages, dont vous êtes le PDG, le nombre de personnes qui partent en vacances au mois de septembre a doublé entre 2016 et 2018. Si les mois de juillet et août restent encore en tête dans le choix des vacanciers, comment analysez-vous ce changement d'habitude ? Quels sont les avantages à attendre la rentrée pour partir en vacances ? 

Alain Capestan : Nous constatons effectivement un début de modification du comportements des voyageurs. Je parle ici de voyages itinérants privilégiant la découverte d’un pays et non de purs séjours balnéaires ou de séjours club. Traditionnellement sur les 4 mois d’été (juin à septembre ) les mois de juillet et août qui totalisaient 85% des départs , ont perdu 10 points, au profit de juin , mais surtout du mois de septembre. Il y a plusieurs  explications à ce phénomène. C’est tout d’abord l’affluence de touristes sur les sites visités en juillet et août qui semble encourager certains voyageurs a partir en septembre, période de plus faible présence touristique .

Le Voyageurs privilégie donc ici d’une meilleure qualité de visite et des temps d’attente réduits. Il est vrai que certains sites deviennent presque impraticables en juillet ou en août ( Dubrovnik , le Taj Mahal , Florence , Angkor Vat, la grande muraille étc.) sont souvent sources de déception de la part des voyageurs tant le nombre de touristes y est élevé en juillet et août .  En second lieu ce sont de meilleures  relations avec les populations locales qui sont évoquées par les « septembristes », car l’absence d’effet de stress que provoque la « surpopulation » enrichi les relations humaines et enfin , il y a l’argument prix qui plaide aussi pour des départs en septembre . On peut facilement gagner entre 10 et 20% sur le prix d’un même voyage en partant en septembre, et ce n’est pas neutre du tout .

En résumé : moins de monde , moins de stress , davantage de rencontres et moins cher.

 

Ce n'est pas anodin si l'été est la période la plus propice aux vacances, puisqu'il s'agit là des grandes vacances scolaires. Une famille avec des enfants scolarisés risque donc d'avoir plus de mal à décaler ses vacances pour la rentrée. Concrètement, quel est le profil de ceux qui peuvent se permettre des vacances durant cette période ? 

Leur profil est varié , mais il comporte un point commun , ces voyageurs n’ont pas (ou plus) la contrainte de la rentrée scolaire, soit parce que ce sont des célibataires , des couples sans enfants, des couples dont les enfants sont grands et se gèrent seuls ou des retraités . Ce sont plutôt des voyageurs qui aiment  prendre leur temps et profiter des arrières saisons calmes et propices aux rencontres avec les habitants ainsi qu’aux expériences un peu plus immersives.

Concernant le type de vacance en lui-même, s'agit plutôt de longs courriers ou de petits courriers ? Quelle est la durée moyenne des vacances durant le mois de septembre ?

Les destinations restent globalement les mêmes ainsi que la durée des voyages que pour les mois de juillet et août , à savoir, très majoritairement l’Europe , le sud en particulier ( Grèce , Espagne , Italie, Portugal ) , mais aussi l’Islande où la Norvège qui offrent de très beau mois de septembre, à des prix bien moins élevés .  Les États Unis qui restent la première destination des français en long courrier, ainsi que le Canada . On constate toutefois, vous avez raison,  de fortes progressions en septembre sur l’Asie et sur l’Afrique, alors que ce mois  n’est traditionnellement pas une période privilégiée  de départ sur ces zones. Cela peut expliquer une partie de l’evolution constatée. En ce qui concerne la durée , la moyenne est de 2 semaines .

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Capestan

Alain Capestan est Président de Comptoir des Voyages.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€