Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand l’Observatoire de la laïcité récompense une vidéo pas tout à fait raccord avec l’esprit de la loi de 1905

Une vidéo primée en l'honneur de l'anniversaire de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905 montre le véritable problème pédagogique que rencontre l'enseignement et la promotion de la laïcité en France.

Braderie laïque

Publié le
Quand l’Observatoire de la laïcité récompense une vidéo pas tout à fait raccord avec l’esprit de la loi de 1905
 

Pour la date anniversaire de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 de Séparation des Églises et de l'État, l'Observatoire national de la laïcité a récompensé des initiatives, parmi lesquelles un clip réalisé par le centre social "Citels", implanté dans le quartier des Portes Ferrées à Limoges, avec le soutien de la CAF de la Haute-Vienne. Celui-ci met en scène quatre jeunes filles qui prétendent expliquer tour à tour les principes de la laïcité, la séparation des Églises et de l'État, la neutralité de l'État et l'Égalité.

Une vidéo qui fait depuis polémique, à plus d'un titre.

 

Tout commence par la mise en scène de l'agression verbale d'une jeune fille par un passant parce qu'elle porte le voile dans la rue. Pour introduire ce propos, apparait une des jeunes filles en question envoilée comme il faut. Tout le clip est axé sur la liberté de porter les signes religieux partout en dehors de certaines exceptions... Il se termine sur l'affirmation selon laquelle "La laïcité n'est pas une opinion mais le cadre qui les permet toutes". Certes, mais pas seulement, loin s'en faut. "Oublions nos différences et chérissons nos différences" est-il scandé en toute conclusion. Il est donc centré sur le droit à la différence. Le clip est fait de façon très habile, et sans juger des intentions qui l'ont permis, on ne peut que constater la façon dont il donne une lecture gravement biaisée de la laïcité, en en oubliant l'une des dimensions fondamentales qui lui fait perdre tout son sens, et qui nous fait passer à côté de ses enjeux vitaux actuels. 

La laïcité, c'est protéger la liberté de chacun contre des groupes de pression identitaires 

On oublie tout d'abord que ce droit à la différence, conçu comme un droit absolu où tout serait possible, peut conduire à l'enfermement communautaire et à la différence des droits. Ce qui n'est nullement évoqué, pourtant de pleine actualité. Les individus assignés à des communautés selon une origine ou une religion, peuvent se trouver privés de leur libre choix par une logique d'enfermement et de clan. Un danger qui ne tient en rien d'une vision de laïques paranoïaques, mais peut être constatée facilement par tout un chacun, à travers des affirmations identitaires à caractère communautaire de plus en prégnantes, voire agressives: au travail, à l'école, à l'hôpital, à la piscine, dans les quartiers... 

La multiplication du voile précisément, n'a rien de banal au regard de cette évolution, comme manifestation du refus du mélange au-delà de la communauté de croyance, préalable au communautarisme. Un communautarisme qui est décrit par le dernier rapport du Sénat sur la radicalisation comme le terreau principal de cette dernière. Tout ceci, dans un contexte de mise en procès permanent de l'Etat laïque par certains groupes de pression religieux, tels le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), l'ex Union des organisations islamiques de France  (UOIF) rebaptisée Musulmans de France, et le Parti des indigènes de la République (PIR), qui n'hésitent pas à aller jusqu'à l'accusation de racisme d'Etat. Ceci, parce que précisément, l'Etat laïque résiste à ne pas les laisser prendre le pouvoir sur les individus selon leurs différences. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 18/12/2017 - 09:09 - Signaler un abus Tous au puy du fou

    Clip intolérable et financé avec nos impôts de surcroit avec l'accord de la CAF .... Cette islamiste qui nous parle de laïcité est une preuve supplémentaire que ce terme galvaudé correspond ni plus ni moins au combat politique de toutes les valeurs judéo-chrétiennes et à la promotion de l'islamisme ....

  • Par Deudeuche - 18/12/2017 - 09:09 - Signaler un abus Bonne chance

    M Chevrier. Tant que les musulmans voteront en masse pour les socialauds libéraux qui sois disant « défendent «  la laïcité (contre leur ennemi historique dont Fête l’anniversaire officiel tous les 25 décembre) ce discours aura toujours une double face que l’on peut résumer à la cantine par; Pas de poisson le vendredi pour cause de laïcité et pas de porc non plus pour cause de diversité. A tous les libres penseurs « raisonnables « (la raison s’est déchaînée après 1905, de 1914 à 1945 en Europe, dépêchez vous d’emigrer ou de vous procurer un coran.

  • Par Atlante13 - 18/12/2017 - 10:50 - Signaler un abus Observatoire?

    encore un nid a cancrelats, manipulateurs financés par nos impôts. On veut des sous pour entretenir nos routes, vous savez maintenant où passent notre argent.

  • Par GP13 - 18/12/2017 - 13:58 - Signaler un abus A moitié d'accord

    D'accord pour affirmer que la laïcité ne doit pas servir de prétexte justifiant le multiculturalisme. Pas d'accord pour penser qu'un français n'est qu'un citoyen. L'oubli constant, quand on parle de laïcité, est celui de la société. Si l’État est laïque, la société ne l'est pas. Chaque français, en tant que membre de la société, est dépositaire d'une civilisation qui mérite d'être défendue et ne peut se restreindre à la notion de citoyenneté.

  • Par 2bout - 18/12/2017 - 14:26 - Signaler un abus Le vocabulaire employé n'est même pas neutre.

    Est-ce volontaire ? "Les cinq piliers de l'islam constituent le fondement du mode de vie islamique". Sur la vidéo, on entend à partir de la 43ème seconde : «  En gros : la laïcité te permet d'exprimer tes convictions dans le respect de la loi et des autres ... Et ça repose sur quatre grands piliers » . En plus gros encore : la laïcité, c'est comme l'islam mais en moins bien. Il manque la roue de secours.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€