Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 03 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand la gauche ensevelit la France dans un conservatisme d'un autre âge

Pour la France c'est le moment d'agir. Or, le mot d'immobilisme est en train de prendre la place de celui de changement dans l'ancien slogan de campagne de François Hollande.

Editorial

Publié le

La période est pourtant propice à l’action. Dans le ciel tourmenté de la crise, trois éclaircies sont apparues : la nouvelle politique de la Banque centrale européenne a fait baisser la tension qui menaçait l’euro, les marchés accordent un sursis à la France pour emprunter à des taux historiquement bas, enfin plusieurs syndicats manifestent un esprit ouvert aux réformes indispensables. Mais le temps presse. Les bailleurs de fonds internationaux font encore une fois crédit à notre pays, mais ils sont prêts à tout moment à revoir leur position.

La Cour des comptes vient de lancer un coup de semonce à propos du  bilan de la sécurité sociale en soulignant que les mesures prises par le gouvernement  cet été vont aggraver d’un milliard d’euros le déficit estimé désormais pour cette année à 15 milliards. Alors qu’une amélioration dans la gestion des comptes sociaux commençait à se dessiner, la France est retombée une fois de plus dans sa délectation à vivre à crédit.

Les prochaines semaines vont être cruciales pour mesurer la volonté de la France de renoncer « à se prélasser dans un système à bout de souffle acquis uniquement à crédit », selon l’expression d’une journaliste de l’hebdomadaire britannique The Economist. Pour l’instant, l’attitude du gouvernement est particulièrement brouillonne et contradictoire. Ainsi on ne réduira pas la facture énergétique en abaissant temporairement le prix de l’essence ou du gaz, sur lesquels on n’a aucune maîtrise, alors qu’on creusera un peu plus le déficit extérieur. Mais surtout, il faudrait tracer les lignes d’un grand dessein pour « réenchanter  le rêve des Français ».

La gauche, qui prétend incarner le progrès, manifeste en la matière un manque cruel d’imagination et d’audace qui la conduit plutôt à se retrancher dans le conservatisme d’un autre âge. Le dossier du gaz de schiste est exemplaire à cet égard. Il vient de sauver l’économie américaine : il lui a redonné l’autonomie en matière de production, a permis de diviser le prix par cinq, favorisé la réindustrialisation de certaines régions et créé 600 000 emplois. La France pourrait s’inspirer de ce modèle, au moins l’étudier, quitte à ne pas l’appliquer compte tenu de certaines inquiétudes évoquées à propos de l’environnement. Mais, selon l’expression de Gérard Mestrallet, président de GDF-Suez, « elle a fermé la porte avant de l’ouvrir », en se refusant à toute étude sur la question et en annulant les permis d’exploration qui avaient été délivrés.  Au nom du principe de précaution, elle s’interdit des initiatives,  alors que la quête du progrès suppose l’acceptation de certains risques. Le gouvernement sera peut-être contraint de réviser une position dogmatique, mais la France aura perdu du temps et pris du retard alors qu’elle dispose de la technologie, des entreprises et du savoir faire qui lui permettrait  de prendre de l’avance, au lieu de se trouver à la traîne dans le concert  des nations.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Indigène Indigné - 14/09/2012 - 14:29 - Signaler un abus De l'attentisme au suivisme

    L'immobilisme n'est pas le mot, le mot juste est l'attentisme. Mitterrand et le maréchal pétain le pratiquait déjà depuis 1941 (ils attendaient la fin de la guerre pour renégocier avec l'allemagne), (ils ne connaissaient pas De-gaulle !). Jospin et védrine dans leur folles années à propos du proche-orient (ils ne se sont jamais prononcés avant madeleine albright) Tout-mou normal 1er aussi au sujet du traité européen négocié avec sarkozy. Si les autres le font, alors ils suivront

  • Par titine - 14/09/2012 - 15:04 - Signaler un abus Ah! les mots...

    Immobilisme, attentisme et j'en passe. Non. Le socialisme plombe le pays ; ce n'est pas si difficile de le dire. Et pourtant...

  • Par kassian - 14/09/2012 - 15:53 - Signaler un abus gaz de schiste

    excellent exemple que celui pris par Mr Garibal. en fermant ainsi le dossier le gouvernement se plante lamentablement, et en plus sur des fondements écologiques erronés. Ce qu'il faut savoir : - les méthodes d'extraction ont énormément évolué depuis le dynamitage de la roche d'il y a 20 ans au Canada - le sol français a un potentiel important - l'exploitation des poches (toute l'industrie sait ou elles se situent) permettrait de réindustrialiser plusieurs régions qui sont actuellement sinistrées. Que fait Montebourg pour créer de l'emploi industriel intelligent ?? Par peur du lobby écologique, le gouvernement n'ose même pas regarder le dossier On ose à peine imaginer le courage avec lequel il doit examiner la réforme des retraites, de la sécu, du marché du travail... Une nième illustration que notre gouvernement n'a absolument rien dans le pantalon. Il finira complètement carbonisé bien avant 2014.

  • Par sam75 - 14/09/2012 - 16:25 - Signaler un abus Socialisme archaique

    Il n'y a rien a attendre des socialistes bloques dans leur archaïsme.Ils en sont encore au front populaire.Les premiers mois de gouvernement confirment bien cet immobilisme désastreux

  • Par Ishtar - 14/09/2012 - 16:35 - Signaler un abus Surpris ?

    Ce n'est pourtant pas faute de l'avoir dit !

  • Par Gilles - 14/09/2012 - 17:07 - Signaler un abus Sombres lendemains

    Hollande est à sa place par accident. Son équipe ne vaut pas un clou.

  • Par Urbon - 14/09/2012 - 17:50 - Signaler un abus Mitterrandisme

    La fameuse génération Mitterrand a enfant l'âge d'être au pouvoir...

  • Par ghislfa - 14/09/2012 - 17:52 - Signaler un abus Pour Kassian

    Le dossier du "gaz de schiste" est pour le moins nébuleux. L'exemple nord américain ne milite pas en faveur de son exploitation. Le dernier dossier paru dans le mensuel Science et Vie ne donne aucun chiffre, ce qui est surprenant pour des journalistes qui savent se montrer précis dans leurs prestations . Il ne s'étale pas non plus sur le mode d'extraction, ce qui est pour le moins curieux puisque c'est la principale pomme de discorde. Pas de chiffres sinon l'affirmation de réserves "importantes"(??) et l'indication que les méthodes d'extraction ont évolué alors que rien n'indique nulle part en quoi et de quelle façon. Çà sent le contre feu des compagnies qui veulent passer outre coûte que coûte. Une fois l'opération lancée, les dégâts seront faits et il sera toujours temps de faire donner les équipes d'avocats pour les safaris de chicane qui permettent de gagner des décennies et d'engranger la bénéfices.

  • Par Vinas Veritas - 14/09/2012 - 17:58 - Signaler un abus 1936 - 2012

    Sauvons la paix, ne faisons rien, écrasons nous! telle était la devise socialiste. Le nazisme militarisé nous a écrasé en quelques semaines. 2012 : sauvons la paix, ne faisons rien, écrasons-nous. telle est la devise. les armées islamistes ...

  • Par Vinas Veritas - 14/09/2012 - 17:58 - Signaler un abus 1936 - 2012

    Sauvons la paix, ne faisons rien, écrasons nous! telle était la devise socialiste. Le nazisme militarisé nous a écrasé en quelques semaines. 2012 : sauvons la paix, ne faisons rien, écrasons-nous. telle est la devise. les armées islamistes ...

  • Par Equilibre - 14/09/2012 - 18:13 - Signaler un abus En même temps,

    quelqu'un attendait quelque chose d'autres? Non, c'est juste pour savoir.

  • Par jerem - 14/09/2012 - 18:20 - Signaler un abus Merci de prévenir Romney

    "Il vient de sauver l’économie américaine : il lui a redonné l’autonomie en matière de production, a permis de diviser le prix par cinq, favorisé la réindustrialisation de certaines régions et créé 600 000 emplois." Eh bien !!! avec une pareille reussite , on se demande ou Romney va chercher des resultats accablant pour les 4 dernieres années des usa ??? favorisé la réindustrialisation ..... oui un peu comme general motors sauve non pas par la dette publique mais par le gaz de schiste bie nsur . 600.000 emplois ? et toujours a 9% de chomage ....? On se croirait reparti sur les grands delires du 3% de croissance de l'allemagne qui venait de se prendre une taule a -5.9% juste avant ..... Evidemment on parlait que du 3% au nom de la necessaire convergence (a sens unique)

  • Par jerem - 14/09/2012 - 18:26 - Signaler un abus il est vrai que Borloo n'a jamais existé ?

    "La France pourrait s’inspirer de ce modèle, au moins l’étudier, quitte à ne pas l’appliquer compte tenu de certaines inquiétudes évoquées à propos de l’environnement." Tout a fait d'accord mais il ne faudrait pas oublier le 1er episode des permis signés comme une note de service par un ministre d'etat de 10 ans d'experience qui a reussi a voir cela comme une erreur de signature dans un parapheur .... Il ne faut pas etre etonné ensuite de voir les effets du balancier revenir. et puis le monde moderne a cela d'interessant c'est que revienne toutes les bonens histoires de ces exploitations dont les consequences sanitaires sont traiter avec la legerté d'un poids lourds par les grandes compagnies a travers le monde .... et on ne parle pas de la belle image de Fillon sur les plaages d'algues vertes se terminant par la decision essentielle : l'etat rembourserait l'enlevement des algues sur les plages ... et c'est tout .... merci d'etre venu M. le Premier ministre sinon pour les elevags et les nappes phreatiques ? on regarde ailleurs . ? on regarde ailleurs ....

  • Par Septentrionale - 14/09/2012 - 19:02 - Signaler un abus la gauche a pour seul fin des prérogatives amorales

    qui s'allie à tout archaïsme pour pouvoir préserver des privilèges indus par une dette publiK à la charge des contribuables cette gourmandise de parasites paresseux qui accusent la richesse du travail productif pour se justifier, pour se disculper, pour se blanchir en se drapant dans une morale étatiK entretenant des relations perverses pour maintenir des dépendances schlérosantes la gauche est nostalgiK d'un monde maléfique qui s'est déjà autodétruit la France est possédée par une tare

  • Par vangog - 14/09/2012 - 20:02 - Signaler un abus Seuls les journaux Anglo-Saxons ont le bon diagnostic

    avec les journalistes d'Atlantico. Le reste des médias a presque totalement viré dans la lâche complaisance vis à vis du pouvoir réac PS et ils sont tellement attachés à leurs privilèges qu'ils s'interdisent de voir le mur qui approche dangereusement. Et lorsqu'il sera atteint, ces mêmes journalistes imprévoyants diront: " il eut été préférable d'anticiper la catastrophe plutôt que de prendre des mesures forcées et dans l'urgence": C'est le propre de la lâcheté...

  • Par jerem - 14/09/2012 - 20:16 - Signaler un abus @vangog

    pas meme de quartier pour le figaro ? et dire que rouquette vient d'y arriver ...

  • Par jerem - 14/09/2012 - 20:18 - Signaler un abus @vangog

    et surtout nous nous commenterez l'enteremment royal au pays de sa gracieuse de l'affaire du libor ....

  • Par Vinas Veritas - 14/09/2012 - 21:00 - Signaler un abus il y a quelques minutes

    n africain, noir pas arabe viens de m'insulter car je lui ai demandé de libérer la place GµIC qu'il occupait sans raison. "tu m'emmerdes, tu n'as rien a faire dans ce pays où tu fous la merde!" C'est ainsi que les immigrés voient les français de souche dans leur propre pays, des empêcheurs de vivre en pays dans un pays conquis. Les français n'ont plus qu'à quitter la France comme ils l'ont fait des colonies. ou alors front national au pouvoir. à bon entendeur salut

  • Par HdT - 14/09/2012 - 22:36 - Signaler un abus @ vinas veritas

    1936 - 2012 Sauvons la paix, ne faisons rien, écrasons nous! telle était la devise socialiste. Le nazisme militarisé nous a écrasé en quelques semaines. 2012 : sauvons la paix, ne faisons rien, écrasons-nous. telle est la devise. les armées islamistes ... ---------------------------------------------------------------------- Quand en 1990 et 1991 nous sommes partis pour les affaires du Golfe Persique, je peux vous témoigner que mon unité et d'autres ont appareillé sans les munitions nécessaires parce qu'un groupe socialo-bobo sous le nom de "groupe des 75" incitait les syndicats à bloquer les arsenaux. Je faisais partie d'une équipe au sein du central opération et en dehors des quarts aux radars et table traçante, à la veille sur les 12,7 où les caissettes de munitions nous avait été fournis par la marine australienne faute d'avoir le nécessaire. Ceci n'est qu'un exemple des conditions qui existaient pour nombre d'unités en opération. Du Golfe du temps de l'Iran-Irak, au Liban, de nouveau dans le Golfe en '90-'91-'92, dans les balkans, le plus souvent c'était sous-équipés capacité de répponse que nous étions exposés et mis en opération. Ces gauchistes ont mon dédain à vie.

  • Par HdT - 14/09/2012 - 22:45 - Signaler un abus @ vinas veritas

    Et ceci n'est qu'un aspect de ce qu'ils sont dans leur fondamentalisme trosko-marxiste emprunté et inspiré à leurs modèles d'un autre temps qui ont massacré plus que les nazis n'auraient même imaginé le faire, mais cela il ne faut jamais en parler. La gauche est le plus souvent associée à toutes les tra^trises et abandons de diverses formes, porteuse de valises du FLN, porteuse de valise pour le Vietcong, prête à toutes les formes de prostitution avec l'obscurantisme si le pouvoir est à la clef. Ils n'ont ni projet ni ambition, et le plus grave c'est que toute une frange politique autrefois appelé droite s'est embourbée avec elle année après année, ils ne valent guère mieux. Il suffit de voir le nombre de dispositifs "légaux" mis en place avec stratégie de l'état providence près du peuple (Arf! Arf! Arf!) ils ont peu à peu mais avec certitude tissé une très grande toile où ils ont enfermé et condamné beaucoup de ce que nous étions: un peuple, une histoire, un rêve. Tout est mis en oeuvre pour detruire, miner, saper tout ce que vous pouvez entreprendre, "vous ne pouvez exister, nous en décidons" - machine broyeuse sans état d'âme commençant dès les premiers pas à l'école.

  • Par HdT - 14/09/2012 - 22:48 - Signaler un abus @ vangog

    "Seuls les journaux Anglo-Saxons ont le bon diagnostic avec les journalistes d'Atlantico." - Attention quand même, le diable sait aussi attirer avec des bonbons.

  • Par Benvoyons - 14/09/2012 - 23:28 - Signaler un abus ghislfa - 14/09/2012 - 17:52 - La bonne solution c'est de mettre

    500 millions dans la recherche pour trouver la meilleur solution écologique et en même temps d'étudier les zones les plus propices. Mais fermer la porte c'est digne de Con 1° dit Caton Nain Pays Bas.

  • Par Kakou - 15/09/2012 - 00:54 - Signaler un abus Aux nations qui résistent

    Aux nations qui résistent encore et que l'Empire décrète vieilles (avec ce que ce mot a d'infâmant aujourd'hui dans un monde pourtant soucieux de ne rien stigmatiser) le multiculturalisme idéologique et son bras armé, le Droit, font savoir que l'esprit national, le génie des peuples, l'Histoire, la culture, le catholicisme, le silence, le retrait, la pensée, même, ne sont plus que de vieilles lunes : ainsi le multiculturalisme n'est-il qu'une des formes de la décomposition culturelle, spirituelle et sociale de l'Europe, première étape d'une émigration dans le "genre humain" de l'indigène bientôt indifférencié, donc interchangeable, voire déshumanisé.

  • Par HR - 15/09/2012 - 09:46 - Signaler un abus @ Kakou

    Vous parlez la langue de bois couramment.

  • Par Deckard - 15/09/2012 - 23:23 - Signaler un abus En France, on aime racheter

    En France, on aime racheter aux autres les idées qu'on a eu avant tout le monde.... et la gauche ne fait rien pour arranger ça.

  • Par A.G - 17/09/2012 - 13:09 - Signaler un abus Tout le monde sait ...

    Que l’État français est un gaspilleur économique... Ce qui ne va pas et ce qu'il faut réformer en urgence pour sortir de ces gaspillages ... Que continuer à emprunter n'est pas une solution... Pourquoi nos Nos gouvernants ne font rien, Quels intérêts cherchent t'ils à protéger ? Surement pas ceux des contribuables, au vu des prélèvements obligatoires. Pourquoi sa protection va uniquement dans le sens des principaux gagnants de ces gaspillages, l’état lui-même, les politiques et l'ensemble de la fonction publique. Que l'on me prouve le contraire, c'est la principale raison que la droite n'a rien fait et que la gauche

  • Par A.G - 17/09/2012 - 13:12 - Signaler un abus suite

    - que la gauche fera encore moins. Contribuables et retraités du privé révoltez-vous contre ceux qui abusent de votre argent et donc de votre travail.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Garibal

Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€