Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 16 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand le FLNC menace les islamistes radicaux s’ils s’en prennent à la Corse : l’engrenage infernal des représailles aveugles est-il en marche ?

La déclaration dans Corse Matin du FLNC, menaçant d'intervenir à la place de l'état si Daech pose la question des groupes qui pourraient se substituer à l'état en cas de nouvelles violences. Et envenimer le climat social déjà très tendu.

Oeil pour œil

Publié le
Quand le FLNC menace les islamistes radicaux s’ils s’en prennent à la Corse : l’engrenage infernal des représailles aveugles est-il en marche ?

Atlantico : Le FLNC a déclaré jeudi 28 juillet qu'il était prêt à se substituer à l'Etat pour combattre l'Etat islamique si celui-ci venait à frapper en Corse. Doit-on prendre cette déclaration au sérieux ? Des groupes contestataires minoritaires tels que celui-ci ont-ils la tentation aujourd'hui d'agir de leur propre chef ?

Eric Dénécé : Cela était malheureusement prévisible. Les activistes corses s’étaient déjà manifestés il y’a quelques mois en s’en prenant à des quartiers musulmans dans un contexte différent. Nous savons tous que le nationalisme corse est chatouilleux et souvent excessif. Nous en avons une nouvelle fois la preuve. Rappelons que si la volonté de se prémunir des attentats et de se défendre des agressions est légitime, seule les forces étatiques sont en droit de riposter. Les moyens de coercition, l’usage de la violence, l’application de la justice sont des prérogatives exclusivement régaliennes dans notre état de droit.

Mais une minorité des habitants de l’ile de Beauté semble l’avoir perdu de vue. Toujours est-il que cela doit conduire le gouvernement à prendre davantage conscience de l’exaspération qui monte et du risque de réactions incontrôlées s’il ne fait rien d’efficace. Il est temps pour lui de sortir de la communication politique et de prendre le problème à bras le corps !

Le directeur de la DGSI, Patrick Calvar dans son rapport au Parlement de 2016, mettait en garde contre un risque de contagion qui menerait à la "guerre civile" ? Quels sont les groupes susceptibles d'agir et pourquoi une réaction de l'extrême-droite est très préoccupante aujourd'hui ?

La montée en puissance de la menace terroriste s’accompagne d’une montée en puissance de groupes d’extrême-droite prêts à passer à l’action violente en riposte. Or, ceux-ci ne sont pas connus pour leur discernement et sont tout à fait capables à s’en prendre à tous les musulmans, ce qui serait une double erreur : d’une part ceux qui frappent sont des islamistes appartenant à un courant minoritaire et archaïque de l’islam, certes bien représenté en France. Mais tous nos compatriotes vivant dans la foi de Mahomet ne sont pas des islamistes et souffrent même de ces actes, bien que l’on puisse légitimement leur reprocher leur manque de prise de position actuelle. Ce n’est donc pas en s’en prenant aux musulmans que l’on résoudra le problème ; d’autre part, s’en prendre à la communauté islamique de France est exactement ce que veut Daesh, afin qu’une partie rejoigne ses rangs pour chercher protection et se retourne contre la France.

Qu'est ce qui pourrait advenir si demain un groupuscule identitaire ciblait des musulmans français et faisait des victimes ?

Imaginons qu’un groupuscule d’extreme-droite s’en prenne à une mosquée modérée. Cela serait erroné et totalement contre-productif. Une telle action provoquerait une évolution funeste pour la situation intérieure, des réactions en chaine pourraient s’en suivre, conduisant à des affrontements communautaires et obligeant les forces de sécurité, déjà très sollicitées, à combattre sur deux fronts.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cauchoise - 29/07/2016 - 09:58 - Signaler un abus Secte salafiste

    Il serait contre productif de s'en prendre à une mosquée modérée, dit Eric Denécé ... mais qu'en serait il d'une mosquée notoirement salafiste ? Verrait on l'Etat défendre avec vigueur ses ennemis ? On peut s'attendre à tout, au nom de l'Etat de droit

  • Par Deudeuche - 29/07/2016 - 10:26 - Signaler un abus Denécé, ça vient de Déni ?

    Tout cela se corse!

  • Par gerint - 29/07/2016 - 10:42 - Signaler un abus Ce ne serait pas une guerre civile

    Pas en Corse. La population Corse est bien identifiée et ne court pas de risque. Le FNLC â les moyens de rétablir l'ordre si l'Etat ne le fait pas.

  • Par hermet - 29/07/2016 - 10:52 - Signaler un abus beau coup politique

    si pas d'attentat en corse, le FLNC pourra en tirer bénéfice si attentats avec contre offensive du FLNC, l'état cherchera à arrêter les indépendantistes corses qui seront alors perçu par les corses (et beaucoup de français) comme les défenseurs de la population face à l'islamisme et jouiront donc d'un fort regain de popularité...à l'inverse l'autorité de l'état sera fortement remise en cause. Beau travail.

  • Par Camtom - 29/07/2016 - 11:44 - Signaler un abus Peur que les musulmans se

    Peur que les musulmans se déchaînent si une mosquée etait attaquée en représailles à notre pauvre prêtre egorgé? La peur est le début de la soumission...

  • Par kuruzawa - 29/07/2016 - 12:49 - Signaler un abus effet tache d'huile inquiétante

    1:ce gouvernement en état de sidération ,de déni et qui se refuse à chercher toute solution,en se cachant derrière le "droit" et la "constitution" est incapable de protéger la population.Il s'avoue impuissant,défaitiste.Il n'y a rien à attendre de ces incapables qui chaque joue s'enfoncent dans leur irresponsabilité. 2:y en a marre d'entendre cette fable de dangereuses hordes d'extreme droite qui ne demandent qu'à en découdre:de la propagande grossière.Les quelques individus de cette mouvance se contentent de se bastonner avec les antifas et réciproquement.Point barre.Hordes purement imaginaires. 3:le véritable ennemi est l'islamisme radical,avec un très gros risque de contamination auprès des musulmans français considérés comme modérés:il suffit de constater les différences de comportement flagrantes ainsi que les propos provocateurs violemment agressifs et revendicatifs de musulmans lambda,qui ne se seraient jamais signalé de cette façon,auparavant. J'habite une grande ville de province,Lyon.Je suis effarée par ce que je constate au quotidien.Je n'ai rien d'une extrémiste,mais j'estime qu'il est urgent d'agir.Nombre de musulmans considèrent que le vent est porteur.

  • Par vangog - 29/07/2016 - 13:03 - Signaler un abus L'état de droit du FLNC...

    une nouvelle claque à Flamby-le-menteur et à sa clique de collabos socialistes!

  • Par kuruzawa - 29/07/2016 - 13:15 - Signaler un abus suite,

    Avec un gouvernement tétanisé qui ne fait rien,se contente de parlotte,voire de cautionner +- consciemment les justifications tordues de Daech,un bon nombre de musulmans français se sentent pousser des ailes et ceci,en totale impunité.Pourquoi se priver?L'énorme erreur est d'avoir peur d'en parler ouvertement-pour des raisons bassement électorales!-Et de refuser de prendre des mesures énergiques et nécessaires pour préserver la paix civile:enfermer d'office ceux qui reviennent/sont revenus de Syrie,Irak,en appliquant le principe de précaution + les accolytes:ils sont dangereux.Virer les imams salafistes,fermer les mosquées salaf,virer les délinquants étrangers,interdire les prestations publiques de Tarik Ramadan et cie,Frères M et salafistes en tous genres,mettre la pression,montrer les dents:un pays en guerre se défend.Quelques opérations homo discrètes et bien ciblées..Le gouvernement a une trouille bleue de la guerre:les théatres extérieurs sont + "confortables";mais maintenant,c'est sur le territoire national que ça se passe,aussi déplaisant que ce soit.Nous ne sommes plus habitués à la guerre,mais nos ennemis sont mortels.

  • Par D'AMATO - 29/07/2016 - 13:19 - Signaler un abus w LES CORSES;;;UN PEUPLE;;;;

    plus avisé et plus responsable et détermin2 qu'un état peureux et aux abois. Les CORSES on démontré qu'ils étaient capables de se tenir en première ligne au lieu de ces timorés qui s'abritent derrière des lois qu'ils ont fait voter par la soi-disant représentation nationale qui ne représente même plus l'élection de 2012 ou la constitution qui remonte à -1789 c'est à dire une époque ou nos élites n'étaient même pas PREVUES D'ETRE CONCUES;;;; ET ILS REVENDIQUENT LEUR LEGITIMITE DE CES PRINCIPES QU4ILS NAURAIENT MEME PAS PU IMAGINER AVEC LEUR m e n t a l i t é s DE DEMEURES INSIPIDES ET SANS COMPASSION POUR NOS MORTS ;;;;;;;;; OUT OF WAR;

  • Par ikaris - 29/07/2016 - 13:26 - Signaler un abus Identifier l'ennemi principal

    c'est les terrorisme islamiste. On ne peut qu'observer qu'il y a des porosité avec le milieu du banditisme d'une part et avec la pratique de lslam d'autre part et il faut en tirer toutes les conséquences. Ce monsieur interviewé a un discours qui m'inquiète car il semble renvoyer dos à dos les terroristes islamistes, les activistes du FLNC , des extremistes fantasmés d'extrême droite (ceux que la gauche évoque à chaque attentat) qui ne font pas beaucoup d'autre chose que peinturlurer des portails de mosquées, des fouteurs de merde d'extrême gauche (qui sont les auxiliaires de fait du gouvernement en faisant dégénérer les manifs). C'est choquant et ne montre aucun discernement dans la vision de prétendu expert. L'état est en faute dans sa fonction de lutte contre la délinquance et le terrorisme et il ne fait plus respecter nos frontière ... il ne faut pas s'étonner que des citoyens veuillent ensuite palier à ses manques. Que l'état fasse son boulot et ça ira mieux ensuite ... au lieu de se servir cyniquement de la situation pour attaquer ses ennemis politiques en évitant toute action contre son électorat communautariste.

  • Par Liberte5 - 29/07/2016 - 14:10 - Signaler un abus Contribution juste et claivoyante de@ kuruzawa

    La gesticulation, la communication seules réalités de ce pouvoir socialiste aux abois. Il ne faut rien attendre de ces lâches qui laissent massacrer leurs concitoyens sans faire ce qui devrait être fait et que cite @Kuruzawa. Alors comment blâmer ceux qui décident, devant l'échec avéré du pouvoir, de se défendre. La résistance est toujours au début dénoncée, jusqu'au jour où elle devient légitime et majoritaire.

  • Par lafronde - 29/07/2016 - 14:23 - Signaler un abus Titanic France et canot Corse

    Le navire France se dirige vers le naufrage de l'islamo-pacifisme. Puisse la Corse se sauver à temps ! Tant mieux pour les corses. Ceci incitera peut-être d'autre peuples à forte identité à suivre la voie du salut autonomiste. Provinciaux, n'attendez rien du pouvoir parisien, c'est l'occasion de s'en affranchir ! La France et surtout les français ont tout à gagner à la subsidiarité fédéraliste en lieu et place du légicentrisme parisien.

  • Par jc0206 - 29/07/2016 - 15:10 - Signaler un abus J'ai bien analysé ...

    1) Le discours de Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et Président de la Conférence des évêques de France qui invite les catholiques à une journée de jeûne et de prière vendredi 29 juillet en représailles au massacre du prêtre et 2) Le discours du FLNC, .... je pense que je vais demander l'asile politique à la Corse.

  • Par dona Ferentes - 29/07/2016 - 16:21 - Signaler un abus Pour un nouvel appel du 18 juin

    On connaît la chanson, la violence légitime est une prérogative d'état et l'état en fait justement usage quand il abat des nuisibles dégénérés. On s'étonne d'ailleurs que les habituels transis d'amour pour l'autre nous aient épargné leurs glapissements. Seulement voilà on ne peut faire entendre raison à ceux qui prétendent à la stricte observance d'une religion de chameliers du 7e siècle et surtout veulent nous en imposer les conséquences. Quelque 250 morts en deux ans, des centaines d'amputés, de marqués à vie...Et on voudrait que la couardise généralisée demeure la seule réponse. Ne pas ajouter la violence à la violence, préserver le bonheur du vivrensemble! Voilà Un prêchi-prêcha qui ne passe plus. Alors il arrive un moment où certains ne se satisfont plus de peluches et de bougies. Évidemment le FLNC n'a pas l'habitude de faire dans la dentelle. Il pourrait y avoir du dégât collatéral...Mais comme dit l'autre, nous sommes en guerre. Et à la guerre comme à la guerre ! Ah,qu'advienne un autre Churchill, que se lève un nouveau de Gaulle pour appeler à la résistance au sursaut national contre un ennemi qui veut notre mort.

  • Par vangog - 29/07/2016 - 16:39 - Signaler un abus Le science pipologue nous avertit d'une menace d'extrême-droite

    Mais où? Comment? Pour quel dessein? Le science pipologue ne sait le dire, car il ne le sait pas lui-même..."La montée en puissance de la menace terroriste s’accompagne d’une montée en puissance de groupes d’extrême-droite prêts à passer à l’action violente en riposte"...mystère et boule de gomme, on n'en saura pas plus! alors, à quoi bon nous ressortir ce bourrage de crâne de vos professeurs gauchistes, Denecé? Émancipez-vous! Car vous êtes adulte, maintenant...

  • Par langue de pivert - 29/07/2016 - 17:49 - Signaler un abus Tête de maure !

    Le bourrage de mou officiel ! Ça dégouline ! Le fait que seules des identités fortes comme les Corses (et les Basques : un attentat aux fêtes de Bayonne et les Muzz se retrouvent à la mer, obligés de contourner l'Espagne pour rentrer au bled :-). Je suis même surpris que les petites frappes qui avaient caillassé 2 pompiers lors d'un guet-apens n'aient pas été retrouvées "dans le port" ! Le fait donc que seules des identités fortes puissent se respecter et se faire respecter montre l'état de déliquescence d'une population ramollie par le confort ! Une population de chouineurs, de moutons, d'assistés à crédit. La France en danger aurait donc à craindre une réaction de "sa populace" ? Alors il faut récrire la Marseillaise ! Ou ne plus la chanter. L'hymne à la joie en remplacement ?

  • Par dona Ferentes - 29/07/2016 - 18:04 - Signaler un abus Pour un nouvel appel du 18 juin

    On connaît la chanson, la violence légitime est une prérogative d'état et l'état en fait justement usage quand il abat des nuisibles dégénérés. On s'étonne d'ailleurs que les habituels transis d'amour pour l'autre nous aient épargné leurs glapissements. Seulement voilà on ne peut faire entendre raison à ceux qui prétendent à la stricte observance d'une religion de chameliers du 7e siècle et surtout veulent nous en imposer les conséquences. Quelque 250 morts en deux ans, des centaines d'amputés, de marqués à vie...Et on voudrait que la couardise généralisée demeure la seule réponse. Ne pas ajouter la violence à la violence, préserver le bonheur du vivrensemble! Voilà Un prêchi-prêcha qui ne passe plus. Alors il arrive un moment où certains ne se satisfont plus de peluches et de bougies. Évidemment le FLNC n'a pas l'habitude de faire dans la dentelle. Il pourrait y avoir du dégât collatéral...Mais comme dit l'autre, nous sommes en guerre. Et à la guerre comme à la guerre ! Ah,qu'advienne un autre Churchill, que se lève un nouveau de Gaulle pour appeler à la résistance au sursaut national contre un ennemi qui veut notre mort.

  • Par langue de pivert - 29/07/2016 - 18:05 - Signaler un abus L'islam si tu l'aimes, la France tu la quittes ☺

    Pour l’État Islamique, clairement, que les sous-musulmans (à leurs yeux, pour moi des muzz comme les autres) occidentaux seraient un gibier de choix ! Pourquoi les en priver ? §§§ d’autre part, s’en prendre à la communauté islamique de France est exactement ce que veut Daesh, afin qu’une partie rejoigne ses rangs pour chercher protection et se retourne contre la France. §§§ Discours officiel du P.S. C'est oublié que ce qui arrive est LA CONSÉQUENCE des OPEX. §§§...et se retourne contre la France §§§ J'avais même pas remarqué qu'ils étaient avec ! Vraiment n'importe quoi Laissons faire la nature, il faut donner du temps aux cons et la seule solution finira par s'imposer : Chacun chez soi !

  • Par langue de pivert - 29/07/2016 - 18:15 - Signaler un abus oublier

    Bon je m'en vais, Atlantico se Figarolise et j'y perds trop de temps à me faire censurer !

  • Par emem - 29/07/2016 - 18:38 - Signaler un abus Un exemple

    Les activistes corses ont montré comment il fallait s'y prendre avec l'islam. La force, pas des peluches, des bougies et des marches blanches J'en mettrait pas main à couper mais il est peu probable qu'il y ait un attentat en Corse.

  • Par Camtom - 30/07/2016 - 00:35 - Signaler un abus Langue de pivert!

    Oh non, restez, j'ai encore bien ri avec le "contournement de l'Espagne pour retourner au bled"!!!! Atlantico, soyez sympa, c'est de la saine colère et ça fait souvent sourire!

  • Par sphynx17 - 30/07/2016 - 06:40 - Signaler un abus On peut le regretter,

    Mais c’est le seul discours que les terroristes comprennent. Les corses auront moins de 10 victimes du terrorisme. Peut-être que le porte parole de notre future Garde Nationale pourrait s’en inspirer ? Sauf à oublier que nous sommes en guerre, à l’intérieur aussi. La survie, n’est-elle pas un des éléments fondamentaux de notre espèce ? Cette barbarie, nous pensions pouvoir l’oublier ; elle nous rattrape et nos réflexes de citoyens civilisés n’y sont plus adaptés. Faut-il pour autant, regarder ailleurs quand on nous massacre? Il ne s’agit pas , ici, de blanchir le FLNC, mais d’articuler un discours ferme aux fins de prévention. Ne le devons nous pas à nos 234 morts, et nos 600 blessés, marqués à vie, physiquement ou psychiquement ? Certains porteront des prothèses tout au long de leur vie. N’est ce pas un des moyens de prévention du risque de guerre civile qui serait beaucoup plus grave. Avoir un discours menaçant, ne veut pas dire passer à l’acte. Dans les guerres classiques, les ministres de la défense, n’agissent ils pas ainsi, par intimidation à fin de réduire la dimension ou l’initiation des conflits ?

  • Par AvecNS - 30/07/2016 - 07:49 - Signaler un abus Ah non, @ langue de pivert !

    Ne partez pas ! Comme @ Camtom, j'apprécie vos commentaires toujours pertinents. Résistez ! Si on vous refuse la porte, entrez par la fenêtre.

  • Par Borgowrio - 30/07/2016 - 07:59 - Signaler un abus Soyez terribles si vous ne voulez pas que le peuple le soit

    Pitoyable article , chien de garde de la bienpensance , ces escrocs de science po , ne désarment pas , il sont plus occupés à dénoncer l'extrême droite que l'islamisme ... Au contraire, nous avons espoir que les Corses montrent l'exemple . Il est encore temps en Corse et bien tard sur le continent

  • Par zouk - 30/07/2016 - 08:32 - Signaler un abus FLNC

    Réaction compréhensible, mais terriblement dangereuse. Ii ne faut surtout pas donner la victoire à Daesh, en s'attaquant à tous les musulmans. Mais encore faudrait-il que les musulmans eux-mêmes manifestent clairement leur distinction de cet islam violent

  • Par D'AMATO - 30/07/2016 - 09:14 - Signaler un abus Prérogatives régaliennes ????

    ...à condition qu'il agisse de temps à autre.. Oui à l'état de droit, mais pour tous.. S'il continue ainsi, il risque d'avoir pas all de gens sur le dos et pas que les Corses, mais les Bretons, les basques etc. etc.... Il ne faut pas prendre à la légère le rejet du peuple qui en assez de constater leur autosuffisance inefficace.

  • Par langue de pivert - 30/07/2016 - 11:14 - Signaler un abus

    @ Cantom @AvecNS merci pour vos encouragements ! Le pivert est volontiers grognon et cabotin ! Atlantico est une grande famille que j'apprécie beaucoup, aussi bien les contributeurs que les commentateurs, mais hier un de mes comm', plein de tact et de délicatesse - comme d'hab' - sur la perception de la mère du petit diable sur... son petit diable m'a vivement contrarié d’où mon geste de mauvaise humeur ! Bon j'méchauffe et je fais un tour de piste ! :-)

  • Par Nicolas V - 30/07/2016 - 13:13 - Signaler un abus Censure. Vu s'afficher "vous n'êtes pas autorisé à publier des c

    Et encadré en rouge

  • Par trotro75 - 30/07/2016 - 13:27 - Signaler un abus Je n'y crois pas une seule seconde

    Je ne vois pas comment on pourrait arriver en France à une situation de guerre civile. Les français même extrémistes n'ont pas le "courage" de tuer un imam intégriste ou de brûler des mosquées. Il sont trop occupés à regarder la téléréalité et à s'occuper de leur petit confort. Nous ne sommes plus dans les convictions profondes des années 70 avec une extrême gauche ultra violente. Regardez COUPAT et ses copains de TARNAC qui n'ont fait que des dégradations sur des cateners. Ils n'ont pas eu le courage d'aller jusqu'au meurtre. Ce fils de médecin était trop bien élevé pour ça. Concernant l'ultra droite on n'a pas encore vu grand chose alors qu'on est à presque 300 morts. Non, je ne suis vraiment pas inquiet. Les musulmans peuvent continuer à dormir tranquille....

  • Par Jean-Benoist - 30/07/2016 - 16:34 - Signaler un abus bravo

    PuisUe nous avons hérité dun pouvoir faible et couard. notre salut viendra dun nouveau charles Martel

  • Par Jasmin84 - 30/07/2016 - 17:26 - Signaler un abus Il faudrait une bonne fois

    Il faudrait une bonne fois pour toutes que tous ces brillants analystes cessent de répéter que ce au cherchent les islamistes c'est ceci ou cela. Que je sache ils ne osent pas dans leur tête, il n'y a jamais eu de sondage sur ce point. Ce que cherchent les islamistes et ils ne s'en cachent pas c'est nous faire disparaître nous les êtres civilisés qui peuplont le continent européen pour en faire une terre d'Islam purifiée des mécréants. Leur projet est clair et revendiqué. Alors il est inutile d'ergoter en disant si faisons ceci ça va provoquer cela. Ridicule. Il faut prendre ce si qu'ils disent pour argent comptant. Comme Hilter dans Mein Kampf tout était annoncé par avance mais on a préféré penser qu'on pouvait négocier. Il n'y a rien à négocier avec les islamistes. Il faut juste comprendre que ce sera eux ou nous. Alors il faut dire très fort et très fermement à Hollande, Vallls, Cazeneuve et Urvoas, réveillez vite ou partez.

  • Par Jasmin84 - 30/07/2016 - 17:39 - Signaler un abus Il ne faut pas parler de

    Il ne faut pas parler de représailles mais de légitime défense. On ne va pas se laisser engorger comme des moutons et se laisser tranquillement mener à l'abattoir sous prétexte de respecter l'état de droit. Si les irresponsables qui dirigent ce pays sont trop faibles ou trop couards pour prendre les mesures qui s'imposent, il est évident que les citoyens vont prendre eux même leur sécurité en mains. Parce que les paroles de condoléances, les journées de deuil, les fleurs et les bougies, CA SUFFIT

  • Par Nicolas V - 30/07/2016 - 18:25 - Signaler un abus Résumé

    Incidents précédents : les patriotes corses st descendus ds 1cité "des chances pr la France" où des pompiers avaient été attirés ds 1guet-à-pens av tentative de meurtre. Résultat de la descente, pas 1blessé. Qq tags sur 1 mosquée (déclarée ou clandestine ? Centre culturel subventionné ?) qq bouquins brûlés . Grande marche des patriotes, pas 1blessé. L'Etat abandonne son devoir régalien . Ils prennent en mains, C on doit le faire. Calme , force et détermination

  • Par Texas - 30/07/2016 - 19:31 - Signaler un abus En résumé....

    ...ce qui est à craindre c' est d' aboutir à un " bal des imbéciles " ? . Mais dites-moi , nous ne serions pas déjà en train d'en danser un de bal des imbéciles ?.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Denécé

Eric Denécé, docteur ès Science Politique, habilité à diriger des recherches, est directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€