Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Charlie Hebdo use de sa liberté d’expression si cher payée pour verser dans l'amalgame pour tous

Un an après les attentats de janvier, l’hebdomadaire satirique sort un numéro spécial. Mais les hérauts de la liberté d’expression font un usage bien conformiste de leurs pinceaux.

Politique de l'autruche

Publié le
Quand Charlie Hebdo use de sa liberté d’expression si cher payée pour verser dans l'amalgame pour tous

"Un an après, l'assassin court toujours" tel est le titre de ce numéro spécial qui sortira ce mercredi pour commémorer les attentats du 7 janvier dernier qui a décimé la rédaction de l’hebdomadaire satirique. La Une est en noir et blanc, couleur de deuil qui rappelle le slogan mobilisateur "Je suis Charlie" répété en boucle après les attentats pour défendre la liberté d’expression. On apprend que ce numéro comprendra un carnet de caricatures des dessinateurs disparus - Cabu, Wolinsky, Charb et plusieurs tribunes signées par notre Ministre de la culture  Fleur Pellerin, des personnalités du monde intellectuel et artistique comme Elisabeth Badinter, Adjani, Gainsbourg, Binoche…mais aussi des figures de la scène internationale comme l’écrivain américain Russel Banks et le musicien Ibrahim Maalouf.

Mais c'est le dessin qui retient l'attention. L’assassin qui court toujours est en effet dépeint non pas sous les traits d’un terroriste islamiste à la barbe proéminente brandissant le Coran mais un Dieu taché de sang, aux regards de fou à lier, portant une kalachnikov en bandoulière…Mais en mettant le Dieu des religions monothéistes sur le banc des accusés, Charlie Hebdo place sur le même plan toutes les religions sans faire de distinction et verse ainsi dans la facilité de l’amalgame.

A lire aussi - Charlie Hebdo : la Une de la honte

La caricature est étayée par l’édito vindicatif de Riss, le rédacteur en chef du journal, successeur de Charb qui s’en prend avec fougue "aux fanatiques abrutis par le Coran" mais aussi aux "culs-bénits venus d’autres religions" tout en mettant au pinacle l’athéisme et la laïcité, dont la croyance est plus forte pour "déplacer les montagnes que la foi des croyants". Et au cours de cette profession laïque et anticléricale, il explique comment le "croyant, surtout fanatique, n'oublie jamais l'affront fait à sa foi, car il a derrière lui et devant lui l’éternité" avant de conclure que le 7 janvier c’est "l’éternité qui nous est tombée dessus"

Au monothéisme des religions, Riss répond donc par le manichéisme. D’après sa vision binaire et réductrice, tous les croyants seraient des fanatiques et tous les athées de bons citoyens. La machine à stigmatiser bat son plein sans que l’injonction moralisatrice "surtout ne pas assimiler" ne vienne l’enrayer. Pusique les religions monothéistes sont par essence dominatrices, nuisibles, destructrices et porteuses de haine, tout croyant, de quelque religion qu'elle soit, ne peut-être qu'un fanatique en puissance. Mais au-delà de cette assimilation entre le croyant et le fanatique, Charlie Hebdo renvoie dos à dos les prêtres en soutane qui secouent furieusement leur chapelet devant la loi sur le mariage pour tous et les imams radicalisés prêcheurs de haine contre la France, sans faire la différence entre un extrémisme qui tue et un autre qui s’offusque. Nous aurions donc autant à craindre des fondamentalistes catholiques qui s’enchainent devant les cliniques pratiquant l’avortement ou qui préfèrent que les enfants aient tous le droit d’avoir un père et une mère que des terroristes islamistes qui posent des bombes et tirent sur des innocents dont le seul crime était de profiter d’un mode de vie qu’une société occidentale et évoluée comme la notre peut offrir. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lasenorita - 05/01/2016 - 14:33 - Signaler un abus ''L'amalgame pour tous''

    Charlie Hebdo s'est souvent moqué du pape et des Catholiques...ceux-ci lui ont exprimé leur désapprobation mais ils n'ont pas cherché à SUPPRIMER les caricaturistes qui, non suffisamment punis, ont continué de plus belle à se moquer des Cathos...sous le prétexte d'avoir ''la libre expression'',en France, on ne peut pas tout faire...moi, je n'aimais pas ce journal je trouvais ses dessins vulgaires et obscènes.....ce n'était, tout de même, pas une raison pour tuer ses journalistes....il n'y a qu'une religion qui n'admet pas que l'on critique son prophète...bien qu'il y ait beaucoup à critiquer dans cette religion...

  • Par RBD - 05/01/2016 - 14:38 - Signaler un abus Charb disait

    Quelques mois avant sa mort, le pauvre Charb affirmait encore qu'il ne craignait pas tellement les musulmans fanatiques, mais que ses ennemis les plus dangereux étaient les catholiques traditionnels. Les faits lui ont tragiquement répondu, mais ses camarades n'ont pas encore compris. Avec ça, il est très dur d'admettre que l'on s'est trompé de combat pendant toute une partie de sa vie.

  • Par emem - 05/01/2016 - 19:48 - Signaler un abus Pour augmenter ses ventes

    Hara kiri ? Peut-être involontaire, car Charlie espère se vendre à l'étranger, dans les pays non chrétiens. Pari un peu fou. Attendons la suite.

  • Par Ganesha - 05/01/2016 - 23:27 - Signaler un abus Bilan Religieux

    Après une éducation catholique stricte, j'ai vécu les dix années les plus importantes de ma vie hors d'Europe, j'ai travaillé au Moyen-Orient, où j'ai vu l'Islam réel, puis en Thaïlande où je suis devenu bouddhiste. Ma conclusion est qu'effectivement les trois religions monothéistes, originaires de la même région du globe, ont été un apport extrêmement néfaste pour la vie humaine sur cette planète.

  • Par JG - 05/01/2016 - 23:32 - Signaler un abus @Ganesha

    Demandez aux chrétiens qui se font agresser par les boudhistes en Birmanie s'ils sont d'accord avec vous sur le caractère pseudo-angélique du boudhisme...j'en doute fort.

  • Par Ganesha - 06/01/2016 - 00:02 - Signaler un abus JG

    Aucun groupe humain n'est parfait, exempt de ''moutons noirs''. Mais nier que le bouddhisme est infiniment plus pacifique que les trois monothéismes est absurde. En Thaïlande, il y a des meurtres, la corruption, la Mafia. Il y a aussi, et surtout, ce que tous les occidentaux ignorent, de très fortes tensions raciales entre asiatiques à peau foncée et les ''chinois'' à peau claire, qui monopolisent le commerce et les professions libérales. C'est la vraie explication du génocide de Pol-Pot, toujours pris ici en exemple à tort par les ''petits commentateurs anti-communistes primaires''. Vos ''chrétiens birmans'' doivent être tout simplement des ''chinois'' ! Mais prétendre qu'il y a des mouvements de bouddhistes intégristes ou radicaux relève de l'imagination !

  • Par Le gorille - 07/01/2016 - 01:07 - Signaler un abus Basphème

    C'est le jugement du Vatican. Oh ! Les hommes ont le droit de blasphémer, certes, mais cela laisse des traces... parfois sanglantes. Cela dit, cette revue était et reste un torchon, et sa disparition du paysage médiatique serait un coup de soleil ! Ou une source de puanteur en moins...

  • Par Deudeuche - 08/01/2016 - 09:00 - Signaler un abus @Ganesha

    Ayant eu une éducation athée stricte, et ayant passé de nombreuses années hors de France, j'en ai conclu que la foi en Christ est autre chose qu'une simple religion monothéiste, et qu'une philosophie à dimension spirituelle comme le bouddhisme ne sert qu'à davantage chercher le vide en nous. Ceci dit dans la palme de la persécution les pseudo pacifiques bouddhistes sont des champions.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Isabelle Marchandier

Chroniqueuse pour le site et le mensuel Causeur, Isabelle Marchandier a été attachée de presse pour les Editions du Cerf après avoir été journaliste à Valeurs Actuelles et programmatrice à RMC.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€