Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 25 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Qu’est-ce que le conservatisme : redécouvrir l’équilibre des puissances et la neutralité

Il est urgent de faire comprendre que le conservatisme en politique étrangère, ce n’est pas une Realpolitik à courte vue. Le réalisme ce n’est pas le cynisme ni l’apologie de la violence.

Disraeli Scanner

Publié le
Qu’est-ce que le conservatisme : redécouvrir l’équilibre des puissances et la neutralité

 Crédit STRINGER / AFP

Londres, 

Le 13 mai 2018, 
 
Mon cher ami, 
 
Le Ministre allemand des Affaires étrangères vient de redécouvrir les lois de la politique internationale
 

Nous avons entendu, cette semaine, les dirigeants européens s’agiter beaucoup suite à la décision du président américain de dénoncer l’accord avec l’Iran signé par son prédécesseur. Il y avait de quoi sourire devant le mélange de naïveté et de mauvaise foi des propos tenus, sauf exception. Madame Merkel et bien d’autres ne dirigent-ils pas des pays dont les Etats-Majors sont dans le commandement intégré de l’OTAN? Les Etats-Unis ne sont-ils pas le pilier militaire de l’OTAN, son plus gros financeur, de très loin?

A-t-on entendu que Berlin ait parlé, récemment, d’investir une part plus importante du PIB allemand dans l’effort de défense? Le sommet a été atteint avec la demande formulée par le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, profitant d’une visite à Moscou pour demander à ses interlocuteurs de soutenir l’Union Européenne dans le maintien de l’accord avec l’Iran.

En fait, Heiko Maas redécouvre le principe de l’équilibre des puissances. Et lorsqu’il explique aux entreprises allemandes que Berlin n’est pas en mesure de les protéger contre d’éventuelles sanctions, il vient de redécouvrir la vielle sagesse des nations: en 1990, l’Allemagne réunifiée a fait le choix de rester dans l’OTAN; elle le paie très cher aujourd’hui en liberté d’action; et le pays va devoir à présent revoir complètement sa politique russe. Après avoir largement contribué à la destruction de l’Ukraine, depuis 2004, en encourageant, par fondations et réseaux interposées, la Galicie orientale à faire sécession, il va falloir accepter de traiter avec Moscou, revoir la participation de l’Allemagne à la  politique de sanctions. Mais les Etats-Unis laisseront-ils faire?

La sagesse des nations

Je vous concèderai bien volontiers que doctrine de l’équilibre des puissances a été conçue au XVIIè siècle dans l’environnement intellectuel et culturel où Newton inventait  la physique classique. Une partie du discours a vieilli. Le potentiel de destruction technologique des guerres modernes est tel qu’il est devenu impossible d’imaginer quelque chose comme la « guerre en dentelles ». Mais la destruction mutuelle assurée est un équilibre! Le Général de Gaulle et les concepteurs de l’arme nucléaire française avaient d’ailleurs formulé la « dissuasion du faible au fort ». La possession de l’arme nucléaire nivelle l’effet de la puissance militaire. Dans les années 1960, la France cherchait à persuader Moscou qu’une attaque nucléaire française détruirait suffisamment de l’Empire soviétique pour ébranler sa puissance. La « dissuasion du faible au fort », c’est d’ailleurs la motivation fondamentale de l’Iran. Pourquoi le pays aspire-t-il à entrer dans le club des puissances nucléaires? Pour voir ses intérêts fondamentaux respectés! Constatant qu’à l’Ouest Israël a la bombe; et qu’à l’Est c’est le cas de l’Inde, du Pakistan, de la Chine, l’Iran réfléchit en termes d’équilibres fondamentaux.  En particulier, il est clair que l’Iran veut acquérir la bombe pour exactement les raisons qui ont poussé Israël à la développer dès les années 1960: garantir son existence; ne plus courir le risque d’être menacé dans ses intérêts vitaux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par GP13 - 15/05/2018 - 16:43 - Signaler un abus Faut-il remercier Trump ?

    Parce que, par sa manière d'agir, il a montré qu'il tenait ses alliés pour quantité négligeable. Si Macron veut bien se réveiller et comprendre la fausse route sur laquelle il veut nous embarquer, et décider de changer son fusil d'épaule, alors bravo à Trump.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Disraeli Scanner

Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de Londres" signées par un homonyme du grand homme d'Etat.  L'intérêt des informations et des analyses a néanmoins convaincus  l'historien Edouard Husson de publier les textes reçus au moment où se dessine, en France et dans le monde, un nouveau clivage politique, entre "conservateurs" et "libéraux". Peut être suivi aussi sur @Disraeli1874

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€