Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 23 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le projet de mariage unisexe ou la tentation de la déraison

Le projet de loi sur le mariage pour tous agite la société française. Ses partisans devraient peut-être relire Hannah Arendt, qui mettait en garde contre le risque de la déraison, et de l'idéologie qui se déclare portée par le progrès.

A tort, pas à raison

Publié le

 

Conformément à la théorie du gender, hommes et femmes sont interchangeables.  

Se trouve  subvertie non seulement la nature mais aussi le sens des mots : de même que Georges Orwell nous montrait une société totalitaire pour laquelle  « la guerre, c’est la paix », « la liberté, c’est l’esclavage », « l’ignorance, c’est la force »,  on voit émerger une société  où « l’homme, c’est la femme » ! 

Ne croyons pas que cette subversion restera enfermée dans les Codes ou qu’il ne s’agit que d’une question de vocabulaire. Comme toutes les  idéologies, celle du gender a vocation à passer en force dans le réel, elle appelle une complète rééducation de nos comportements.

En Suède où ces absurdités ont déjà force de loi, un petit garçon qui s’aviserait de parler à la maternelle de « mon papa » ou de « ma maman » est déjà suspect de déformation. Il discrimine sans le savoir. On en viendra vite à parler de parent 1 et de parent 2. Les romans de Stieg Larsson (série Millenium), décrivant la société suédoise, montrent la déréliction à laquelle ces folies conduisent.

Loin d’être un aménagement secondaire de la législation civile, le projet gouvernemental, tel qu’il apparait déjà, serait en réalité la plus importante révolution du quinquennat. Autrefois la propriété, aujourd’hui la sexuation : c’est à un des fondamentaux anthropologiques les plus décisifs que s’attaque le soi-disant « normal »  François Hollande.

Le refus d’un débat public par ses partisans qui considèrent  que le mariage homosexuel fait déjà partie des « paradigmes » de notre temps et qu’il n’est ainsi plus ouvert à la discussion, procède, dans son côté terroriste, de la démarche totalitaire.

Combattre un tel projet est une affaire qui n’est d’abord ni religieuse, ni morale. C’est d’un combat contre la déraison qu’il s’agit.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Guff - 19/11/2012 - 09:10 - Signaler un abus Tu veux ou tu veux pas.

    L'homosexualité est une réponse organique de la société humaine à la surpopulation et à l'abondance.

  • Par Ravidelacreche - 19/11/2012 - 09:57 - Signaler un abus Le projet de mariage unisexe

    Prochaine étape le port de la burqa pour les homos musulmans ! :o)))

  • Par Le gorille - 19/11/2012 - 10:33 - Signaler un abus Refus de la rigueur

    Votre "déraison", dans ce cas précis, s'apparente davantage à une simple absence de rigueur intellectuelle sur les prémisses, dont la déclinaison des conséquences, voulue ensuite rigoriste, conduit effectivement à la folie que l'on voit naître. Et d'ailleurs cette folie deviendra vite un casse-tête, car le texte de loi sera à l'origine de nombreuses situations pas même imaginables par le législateur... Dire que déjà, aux Etats-Unis, on parle de trois parents ! Ubu sera dépassé ! Votre intervention compléte avec bonheur celle que je viens de lire qui est aussi de votre plume, et je vous en remercie vivement.

  • Par Glabre et Ingambe - 19/11/2012 - 11:51 - Signaler un abus labos

    A noter que cette déraison se donne pour exemple et précurseur des expériences récentes menées dans des pays où elles n'ont produit encore aucun effet négatif faute de temps, et en particulier aux Etats-Unis qui sont un pays devenu par nature un laboratoire social expérimental à ciel ouvert donc un contre-exemple de ce que nous, la France, sommes puisque nous incarnons, hors la parenthèse républicaine, tout le contraire d'un labo où l'on fait n'importe quoi. L'histoire de la France est au contraire une liste de fins de non-recevoir de diverses expériences dangereuses qu'il fallut avorter.

  • Par De France et de plus loin - 19/11/2012 - 11:54 - Signaler un abus Ce projet de loi n'est pas

    Ce projet de loi n'est pas d'une grande urgence d'un point de vue social. Par contre, c'est un moyen efficace de faire passer un message fort aux religions et surtout à l'islam: en France, c'est la loi de la République qui prime. Les valeurs religieuses sont toujours secondaires dans notre pays. C'est une habile façon de dire les choses sans stigmatiser une religion en particulier mais ne soyons pas dupes: le gvt s'adresse indirectement aux extrémistes de tout poil plus qu'aux homos.

  • Par De France et de plus loin - 19/11/2012 - 11:55 - Signaler un abus guff

    En cas de surpopulation, la société vous demandera de devenir homo pour la bonne cause, nul doute que vous servirez votre pays sans sourciller.

  • Par robert - 19/11/2012 - 12:46 - Signaler un abus La déclin de l'europe

    Seule une chose compte a mes yeux c'est les enfants et tant qu'une étude sérieuse et non partisane ne sera pas faite je suis contre l'adoption. Un enfant n'est pas un produit de consommation, il existe les chiens pour cela!! L'europe ne fait plus d'enfants alors elle les importe du sud.........

  • Par VeLiVoS - 19/11/2012 - 14:06 - Signaler un abus Superbe article ‼

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥   ———   De France et de plus loin, votre raisonnement est assez incroyable. Sous prétexte de passer un message à l'islam, il faudrait presque accepter cette loi¹ ‼ J'ai vu des arguments surprenants favorable à cette proposition de loi, mais celui-ci, on atteint le haut niveau. En fait, vous confirmez les dires de ce chroniqueur, nous sommes à l'époque de de la "déraison" et vos propos tendent à démontrer que vous y êtes de plain pied ‼   ¹ : comme si cela ne donnait pas plutôt des arguments aux intégristes musulmans comme quoi notre civilisation est en train de devenir folle, de tomber dans l'homofolie ‼

  • Par texarkana - 19/11/2012 - 14:46 - Signaler un abus comment ces autistes pourraient ils comprendre?

    Parler de Annah Arendt à des gens préoccupés uniquement de leur petit nombril, autant "pissser dans un violon", au mieux on s'attirerait la réponse bovine "elle devait être homophobe cette bonne femme" eh oui on en est là dans ce pays, aujourd'hui!

  • Par Demos - 19/11/2012 - 14:58 - Signaler un abus Tous les obsédés de la parité

    Tous les obsédés de la parité sont les plus virulents défenseurs du "mariage pour tous". Je voudrais comprendre. Le mariage tel que nous le connaissons n'est'il pas l'exemple même de la parité. Un homme, une femme.

  • Par gabbrielle - 19/11/2012 - 15:12 - Signaler un abus "Un projet de loi inutile"

    La véritable situation juridique des couples homosexuels avec enfants, sur le blog de Koztoujours http://www.koztoujours.fr/?p=14807#more-14807 Complétement d'accord avec texarkana - 19/11/2012 - 14:46 - "Comment ces autistes pourraient ils comprendre? Parler de Annah Arendt à des gens préoccupés uniquement de leur petit nombril, autant "pissser dans un violon", au mieux on s'attirerait la réponse bovine "elle devait être homophobe cette bonne femme" eh oui on en est là dans ce pays, aujourd'hui!"

  • Par LECANDIDE - 19/11/2012 - 15:22 - Signaler un abus Il faudrait dire parent 1 et parent 2???

    Mais qui sera le n°1? N'est-ce pas très "discriminant", insupportablement anti égalité, que de parler du (grand) n°1 et du (pauvre) n°2? Chacun sachant qu'il vaut mieux être numéro 1 que numéro 2 (demandez à Copé-Fillon ce qu'ils en pensent...) la solution pourrait être, toujours au nom de l'égalité, d'alterner dans les documents officiels le 1 et le 2. Bonjour roi Ubu!

  • Par bouli - 19/11/2012 - 19:54 - Signaler un abus fumer la moquette

    Cet article transpire la peur. Les institutions sont au service des humains et donc évoluent avec eux, avec leur mentalité. Le mariage pour tous ne change pas la biologie, la sexualité. Pour info, il y a des homosexuels hommes et femmes, ils ont aussi un sexe, une affectivité, ce sont des citoyens comme les autres. D'autre part, en quoi leur désir de pouvoir se marier vous concerne? Expression d'une jalousie inconsciente ?

  • Par vangog - 19/11/2012 - 20:28 - Signaler un abus @bouli vous avez raison de parler de "jalousie inconsciente"

    Car on peut légitimement se demander ce qui motive la communauté homosexuelle à acquérir les mêmes caractères que les hétéros, sinon une sorte de frustration que le PACS n'a pas suffisamment sacralisé leur union ni permis d'évoluer vers l'adoption et la procréation assistée. D'où, peut-être une tendance jalouse à vouloir phagocyter ce que la communauté homosexuelle ne peut conquérir naturellement?...

  • Par zelectron - 19/11/2012 - 21:27 - Signaler un abus le meilleur des mondes ? ...

    ... issu directement du marxisme-léninisme prônant la destruction de la cellule familiale afin d'arracher les enfants à leurs pères et mères pour en faire de parfaits petits robots obéissants au message du fascisme triomphant de l'orthodoxie socialiste.

  • Par réaliste2 - 24/11/2012 - 21:35 - Signaler un abus quel acharnement...

    à vouloir conserver des inégalités !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Roland Hureaux

Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.

Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes ainsi que de L'actualité du Gaullisme, Les hauteurs béantes de l'Europe, Les nouveaux féodaux, Gnose et gnostiques des origines à nos jours.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€