Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le projet 2012 du PS : en attendant Godot ou bien ?

Il n'y a rien de vraiment neuf, de dérangeant ou d'enthousiasmant dans le projet du PS mais ce n'est pas grave. Du moins pas encore.

Zone franche

Publié le - Mis à jour le 8 Avril 2011

Moyennement convaincant, le projet du PS pour 2012. Résolument « de gauche » et « moderne » selon Martine Aubry, qui en faisait le teasing samedi dans une piscine parisienne, les pistes qu’il ouvre pour le futur ressemblent pourtant furieusement à des chemins bien piétinés dans le passé.

Du retour des emplois-jeunes à la « priorité à l’éducation », on voit « la gauche », pas vraiment « la modernité ». A vrai dire, il y a même des trucs sacrément archaïques, parmi la vingtaine de propositions « fuitées » dès hier dans le JDD : l’encadrement des loyers comme solution à la crise du logement, on se demande s’il y a encore un seul économiste pour défendre l'efficacité des dispositifs de ce type.

Il y a aussi des idées « de droite » (le recrutement de 10 000 policiers, des « internats fermés pour les mineurs »), des vœux aussi pieux qu’universellement formulés (l’égalité salariale hommes-femmes, l’installation de jeunes médecins dans les déserts médicaux), des impossibilités institutionnelles (le lancement d’un emprunt européen pour l’innovation)… Bref un tas de banalités consensuelles qui ne mangent pas de pain (l’indépendance du Parquet, moins d’enfants par classe) mais certainement pas le festival d’idées géniales et décoiffantes que l’on pourrait espérer d’un parti venant de passer dix ans à se reconstruire idéologiquement pendant que la planète se transformait...

Une alternative « crédible », mais aussi « attractive »

Si l’on est pessimiste, ce qui est le cas de l’immense majorité des Français : c’est terrible. La droite est manifestement au bout du rouleau, écartelée entre gaullistes porteurs de valeurs et pragmatiques sans principes, emmenée par un président tout aussi épuisé. L’extrême droite est en phase de décollage rapide, stimulée par la crise mondiale et le « burn out » national. L’extrême gauche se porte plutôt bien aussi, merci, exactement pour les mêmes raisons.

Fameux tableau.

On attend donc de la gauche « de gouvernement » qu’elle joue les alternatives non seulement crédibles, c’est bien le moins, mais au minimum attractives. Les non-apparatchiks et autres adultes sensés pas trop aveuglés par l‘anti-sarkozysme de rigueur en conviendront en découvrant ce projet 2012 : c’est râpé.

Si l’on est optimiste, en revanche, ce qui est mon cas, on se dit que ce programme n’a absolument aucune importance. Qu’il n’est pas plus destiné à être appliqué que celui de Miss Monde lorsque le Master of Ceremony lui demande ce qu’elle souhaite pour l’année qui vient et qu’elle répond, les yeux mouillés de larmes, « la paix entre les hommes et la fin de la maladie ». Qu’il s’agit juste de faire passer le temps avant la primaire, et donc l’arrivée de candidats équipés, on le pressent, de projets un poil plus comestibles.

Mesurettes et grands défis

Parce qu'enfin, François Hollande aurait réellement stoppé la crème au chocolat pendant des mois dans la seule perspective de proposer le « CV anonyme » aux Français comme remède à leur « peur du déclassement » ? DSK serait vraiment prêt à faire passer la  « requalification des stages en contrats de travail » comme moyen de relever les défis d’un monde multipolaire où la Chine et l’Inde n’en finissent pas de se réveiller ? Martine Aubry prendrait sérieusement la « TVA éco-modulable » pour l’alpha et l’oméga de la transformation de la France en nation-phare du troisième millénaire ?

Allons donc !

Le PS présentera un candidat à la présidentielle doté, on veut le croire, d'une réflexion et de projets propres qui, s’ils empruntent un peu à cette plateforme de dépenses sans recettes (on ne se refait pas), réserveront davantage de bonnes surprises. C’est une évidence. Hum à moins que mon optimisme ne soit jamais que de la naïveté et que l’homme (ou la femme) providentiel(le) attendu(e) ne soit qu’un Godot (une Godote ?), ce type qui doit venir vous sauver la mise mais n’arrive jamais... Non, ce serait trop affreux !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par slavkov - 04/04/2011 - 09:40 - Signaler un abus ras-le-bol

    ... les derniers communistes d'occident sont chez nous et en plus ils prétendent de vouloir diriger le pays, - programme bidon, engagent encore plus de l'argent public - donc le notre, allez débarrassons nous vite de ça ...

  • Par ElmoDiScipio - 04/04/2011 - 10:26 - Signaler un abus 1) Encadrement Loyer Immobilier

    France: - 60% de propriétaires - 25% de sociaux (HLM, zone modérée, proprio à prêts bonifiés) Il reste 15% de locataires. En ne considérant que les Urbains (très touché par hausse des loyers), non étudiants, bas revenus et ceux qui changent de logement tous les 7 ans (durée moyenne) .... On arrive à une proposition qui toucherait moins de 5% de la population et ruinerait l'immo Français.

  • Par ElmoDiScipio - 04/04/2011 - 10:34 - Signaler un abus 2) L'éducation

    Le budget le plus lourd de l'Etat. 65 Milliards hors coûts indirects pour les coll.locales. Plus de 900.000 enseignants (soit +50% en 30 ans) pour un nombre d'élève stable sur la même période. Absence totale de reconnaissance de nos lycées, universités et écoles sup. dans le monde. Absence totale de tout lien entre monde réel (les entreprises) et l'Educ. Nat. 50% de diplomes inutiles/besoins

  • Par ElmoDiScipio - 04/04/2011 - 10:42 - Signaler un abus 3) Emplois "jeunes"

    Le PS croit encore que gratter dans le sens du poil la population d'attardés mentaux poujadistes de la blogobobosphère résumée à qq geeks paumés, enseignants stagiaires, étudiants en socio. le rendra crédible. Il oublie que jamais le PS n'a jamais majoritairement attiré les jeunes de son histoire. (cf. 1er tour 1981 et 2007). Jeunes : 15% de l'électorat et 5 % pour le PS. Encore une idée de génie

  • Par chateleine - 04/04/2011 - 11:06 - Signaler un abus ps ?

    allez e avant les sous du contribuable toujours plus d,emploi aide,plus d,enseignants,plus plus encore plus !!et les sous alors on les prends ou ? si elle arrive au pouvoir tous ceux qui ont de l,argent vont encore foutre le camp en suisse ou en belgique voire plus loin bravo la gauche!!! j,espere qu,elle ne gagnera pas

  • Par Transatlantico - 04/04/2011 - 11:21 - Signaler un abus Moi j'aime !

    J'aime l'idée de plafonner le salaire des patrons, c'est génial ! Donc je voterais PS. Au passage Martine, il faudrait voir à plafonner, voire à réduire le salaire de mon voisin... il m'énerve à rouler en Audi. Et puis il faudrait réduire celui de certains fonctionnaires dont on ne parle jamais et qui encaissent 5000 euros/mois à rien faire !

  • Par ElmoDiScipio - 04/04/2011 - 11:41 - Signaler un abus @Transatlantico

    Un simple débutant à la cour des comptes touche 36K€/an indemnisations diverses comprises. Il peut finir à 90 K€! La Cour des Comptes établit en 2008 que le salaire médian à la Poste est supérieur à ceux des salariés banques privés. Le plafonnement (type Mélenchon) des salaires rapporterait moins de 3 ards / an. Et couterait presque autant en pertes de cotisations SS et risque d'expatriation.

  • Par ElmoDiScipio - 04/04/2011 - 11:58 - Signaler un abus Et dire que DSK...

    et son 500.000 USD (salaire et indémnités) par an du FMI sans impôts va venir nous faire le couplet de la juste rémunération et de la juste imposition.......

  • Par ecor1 - 04/04/2011 - 12:04 - Signaler un abus Y a pas tortiller du cul pour chier droit.

    Ils veulent tous relancer la France? Ca fait 20 ans qu'on se désindustrialise vitesse grand V, on délocalise, on externalise, bref on a massacré un sacré nombre d'emploi. Pourquoi les allemands se portent bien? ils ont une industrie forte qui produit sur le sol allemand. Tant qu'il n'y aura rien pour curer cette désindustrialisation on ne fera que coller des rustines et administrer des calmants.

  • Par Chamaco - 04/04/2011 - 12:37 - Signaler un abus service minimum

    au travers de ces propositions il semble bien que le PS n'a rien compris aux enjeux. De plus il se garde bien de chiffrer et est bien loin de la vie quotidienne. Et on veut nous refiler DSK pour nous faire croire en tout cela ?? Quelle blague ! Au passage il faut constater qu'il n'y a pas un mot sur la politique étrangère... on attend Godot.

  • Par benj117 - 04/04/2011 - 12:49 - Signaler un abus mouais

    attendons de voir le Sauveur DSK. En tout cas pour l'instant, pas de retraite à 60ans, toujours plus de fonctions publiques, toujours plus d'aides publiques, toujours plus de social pour des gens qui vivent de social depuis avant ma naissance et qui ont 12 gamins, mais surtout plus d'impots et plus de problémes créés que de problémes résolus. Mais ça, ils le savent déjà!!

  • Par bacal - 04/04/2011 - 13:40 - Signaler un abus C'est dans les vieux pots qu'on fait les mauvaises soupes

    Ce programme a été bâclé à "la va comme j'te pousse" à la tombée de la nuit par quelques vieux socialos gâteux qui ont déjà réservé leur place aux côtés de Mitterrand dans le caveau jarnacais des passéistes.

  • Par a.l.l. - 04/04/2011 - 15:57 - Signaler un abus peuchère

    ils me font de la peine, les socialistes ; mais il faut dire aussi je viens de lire Montebourg. On les aime bien quand-même.

  • Par le Gône - 04/04/2011 - 15:57 - Signaler un abus en 2007..Royal

    Nous a fait franchement rigoler,surtout au PS..dailleurs, elle avait exactement le même non-programme, une liste a la Prevert en fait..Aubry resort..sans ajout ce qui n'a pas fonctionner entre 81 et 2007..espearant a juste titre que nous avons déjà tout oublié..a la gueuse..

  • Par Eliakim - 04/04/2011 - 17:52 - Signaler un abus Mal à l'aise avec le PS

    Je suis mal à l'aise avec le PS. Je ne sais quoi penser. La Droite je sais quoi penser : de la méfiance car il y a beaucoup de tordus. Mais il y a de l'intelligence, du courage un peu (vraiment un peu quand même), enfin il y a de la vie. La Gauche c'est étrange, je ne sais quoi penser. Est ce irréelle ? Ne suis je pas assez fin pour les comprendre ? humaniste pour les sentir ? bof bof quoi

  • Par Dandy de Grandchemin - 04/04/2011 - 18:42 - Signaler un abus Emplois jeunes

    Le droitard n'aime pas la création d'emplois pour les jeunes. C'est pourquoi il continuera de voter à droite, là, au moins, il sait que des emplois non seulement on n'en créera pas mais en plus on en détruira.

  • Par Lazare - 04/04/2011 - 19:00 - Signaler un abus résumé

    Le projet 2012 du PS ........ une énoooooooooooorme éolienne pour satisfaire les verts ... si ce n'était si grave, il faudrait en rire !!

  • Par axel - 04/04/2011 - 20:29 - Signaler un abus UN OUBLI?????

    pendant des semaines le ps a emmerder sarko et fillon a propos de la reforme des retraite et dans ce pre projet pas une ligne alors qu a la tele ils ont fait croire aux francais que le retour aux commandes la retraite a 60 ans sera remise en place mais evidement maintenant que le sale boulot est fait eux passerons encore pour les gentils comme d hab

  • Par spoon - 07/04/2011 - 13:50 - Signaler un abus Au secours, la gauche revient !

    Je viens de lire LE projet socialiste. Et je suis atterrée. Ce n'est pas un projet, c'est un catalogue de vœux pieux avec lesquels on est forcément d'accord si on se sent un peu impliqué. Ces "banalités consensuelles" prêteraient juste à sourire si elles ne dépassaient pas la porte du café du commerce. Mais au secours, elles se veulent UN programme d'un des plus grands pays industrialisés.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€