Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

De Profundis : le Front National va nous manquer…

Il se meurt. Et va bientôt rendre son dernier souffle. A notre très grand regret.

Sans fleurs ni couronnes

Publié le
De Profundis : le Front National va nous manquer…

Johnny Halliday est mort. France Gall aussi. Et le FN ne se porte pas très bien. Sur son lit de douleur, il a de plus en plus de mal à respirer. A son chevet, une créature diabolique du nom de Marine Le Pen. Au lieu de lui faire du bouche à bouche pour le maintenir en vie, elle l'étouffe lentement.  Mais, se justifie-t-elle, c'est pour abréger son agonie.

Nous le FN, on aimait bien. Et tout le monde l'aimait bien. Les hommes politiques rivalisaient de proclamations appelant à "faire barrage au FN". Les manifestants défilaient en criant "A bas le FN". Même que les plus imaginatifs d'entre eux avaient inventé le "F-Haine." On s'était habitué à vivre avec. Il était vintage. Un peu comme ces habits mités qu'on ne met plus mais qu'on garde dans son armoire par nostalgie des temps passés.  Le FN fut jeune. Il avait commencé comme une épicerie de village gérée avec des soins amoureux par Jean-Marie Le Pen.

Puis ce tout petit commerce avait pris de l'embonpoint.

Il était devenu une grande surface. Avec une réussite certaine. Les produits alimentaires qu'on y trouvait avaient pourtant largement dépassé leurs dates de péremption. Mais la foule s'y pressait quand même. C'était bon marché et on n'en mourrait pas empoisonné : juste quelques indigestions. Le fondateur de l'épicerie avait été jugé inapte à gérer une si grande structure. Alors sa fille, héritière aux dents longues, l'avait fait jeter dans un cul de basse-fosse ou dans une oubliette.

Mais le lot d'une grande surface est de chercher une synergie gagnante en s'alliant avec d'autres grandes surfaces. Pour y parvenir, la patronne, la taulière, avait pensé que l'appellation FN était de nature à repousser prétendants et soupirants. Elle cherche donc un nouveau nom, plus glamour, pour son grand magasin.

C'est pourquoi Marine Le Pen a réuni ses conseillers. Une bande de médiocres depuis le départ du plus intelligent d'entre eux : Florian Philippot. "Vous avez des idées ?" "Marineland" proposa l'un d'entre eux. "Pauvre tache, hurla la patronne, tu ne sais pas que c'est le nom d'un parc aquatique près de Nice ?" Un autre suggéra : "Front Populaire de Libération de la France". La colère de Marine Le Pen alla crescendo : "Tu veux qu'on soit assimilé à un vulgaire groupe terroriste palestinien?" Le plus candide, et aussi le plus niais des conseillers osa un "Et pourquoi pas Les Patriotes ?"

"Imbécile, crétin, tu ne lis pas les journaux ? Tu ne sais pas que cela été pris par le traitre Philippot ?" Désespéré, ne sachant plus à quel saint se vouer, elle demanda à ses sbires de sortir de fondateur de l'épicerie de sa geôle. Il arriva avec un joli sourire : "Bonjour fifille!" Elle lui confia tous ses tourments. Jean-Marie Le Pen lâcha : "des noms, mais j'en ai plein!" "Lesquels ?" "Le Parti Populaire Français. Le Parti Social Français. Le Rassemblement National Populaire".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 09/01/2018 - 11:30 - Signaler un abus En 2018, Rayski se défoule sur le Front National...

    Vous n'avez pas eu de cadeau à Noël, Rayski?... Vous souffrez encore de constipation, après avoir abusé de la dinde aux marrons?...pour la constipation opiniâtre et irritante, votre pharmacien vous conseille DULCOLAX ou LACTULOSE. Si ça ne "marche" toujours pas, les lavements en introduction anale peuvent vous aider à passer ce mauvais cap. Allez, sans rancune! et le front National vous souhaite une bonne année non constipée...vous allez vous libérer de tous ces mauvaises gaz, Rayski, souriez!

  • Par A M A - 09/01/2018 - 12:34 - Signaler un abus Cette bonne femme n'était pas

    Cette bonne femme n'était pas qualifiée pour le boulot. Elle veut que tout disparaisse avec elle.

  • Par cloette - 09/01/2018 - 12:48 - Signaler un abus Idées

    Le RPR , le Rassemblement pour la Ripoublique ou LREA M la République en avant marche ou le FP le Front Patriotique ou le FM le Front de Mer ou AFLC à Front la Caisse ,,,,

  • Par assougoudrel - 09/01/2018 - 14:05 - Signaler un abus Pourquoi pas

    Le SPHINX qui renaît de ses cendres, sauf qu'il y a pas de cendre.

  • Par Djib - 09/01/2018 - 14:17 - Signaler un abus @vangog

    Dans les partis politiques, les militants de base font pitié. Comme les soldats perdus de la division "das Reich" ils continuent courageusement à faire le coup de feu quand leurs chefs se sont enfuis ou suicidés, plus conscients parce que mieux informés et plus intelligents qu'eux (sinon ils ne seraient pas des chefs) de la faillite de leur idéologie. Mais les petits soldats crient à la trahison en pendant les camarades qui émettent un doute. L'ironie de monsieur Raysky est non seulement pertinente mais même empreinte d'un brin de nostalgie mémée de compassion (ce qui montre sa largesse d'esprit pour un parti philosémitiste, entendu comme donnant une importance démesurée à l'influence d'un peuple juif, pour rester dans des euphèmismes de bon aloi). Peut-être la nostalgie d'avoir perdu ce parti de pieds nickelès qui a pourtant été le seul à nous alerter (et encore, il a été en dessous de la réalité) sur ce qu'on allait vivre avec une immigration agressive et non régulée.

  • Par poil à gratter - 09/01/2018 - 14:27 - Signaler un abus Eh oui!

    Eh oui, la tête pensante Philippot est partie ! Et avec lui les idées intelligentes et pertinentes. Bye le FN, bonjour les patriotes! Les vrais...!

  • Par Ganesha - 09/01/2018 - 14:30 - Signaler un abus Proverbe

    Comme dit le proverbe : Vendre la peau de l'ours, ''avant de l'avoir tué'', est imprudent, stupide, et ridicule !

  • Par Beredan - 09/01/2018 - 15:19 - Signaler un abus Une suggestion :

    LA DROITE !

  • Par Djib - 09/01/2018 - 15:20 - Signaler un abus @ganesha

    quand l'ours se suicide lui-même il n'y a plus besoin de le chasser.

  • Par vangog - 09/01/2018 - 15:21 - Signaler un abus Rayski n'a pas encore compris que le fascisme était socialiste

    et que le Front National est anti-socialiste, et donc anti-Macroniste; malheureusement pour cet obtus, le changement de nom du FN ne changera rien...souhaitons qu'une majorité de français soient moins sectaires que lui . j'y crois!

  • Par ISABLEUE - 09/01/2018 - 15:35 - Signaler un abus Droite

    tout court.. et comme il y a des droites qui se perdent...

  • Par wwmat - 09/01/2018 - 16:02 - Signaler un abus Si cela devait,

    Il reste Dupont Aignan.

  • Par cloette - 09/01/2018 - 16:12 - Signaler un abus rendons à César

    ce qui est à César. Comme le dit Djib,il faut reconnaitre que c'est le seul parti ou au moins le premier qui a alerté sur le problème de l'immigration que tous admettent aujourd'hui sauf le parti En Marche qui est comme les lobbies de Bruxelles pro immigration . Les Français l'ont tout de même élu ( contre MLP ) .J'espère qu'on ne va pas le payer trop cher , mais je le crains cependant .

  • Par moneo - 09/01/2018 - 16:34 - Signaler un abus suggestions

    le réveil français... le parti de la reconquête française l alliance du sursaut national etc... c'est pas l''étiquette qu'i l faut changer c'est savoir ce qu'il y aurait dans le pot de confiture quelle Droite ? la naphtaline protectionniste? la libération des énergies des habitants par la diminution des strates administratives, du socialisme caché façon Philippot?

  • Par Ganesha - 09/01/2018 - 18:06 - Signaler un abus Racisme ?

    Cet article est peut-être simplement de l'humour, du ''second degré'' ? Ou alors, il est motivé par les jeux de mots du père, Jean-Marie Le Pen. Ceux-ci correspondaient, malheureusement, à l'état d'esprit d'une majorité de français dans les années 1930, mais ils étaient devenus inadmissibles après la guerre. Par contre, attribuer les fautes de son père à sa fille Marine, cela s'appelle tout simplement du ''racisme '' !

  • Par kelenborn - 09/01/2018 - 19:38 - Signaler un abus la je sèche mon Benoit

    Je sais pas pourquoi je m'étais mis à l'appeler mon Bruno!!!Non, j'ai pas trouvé le nom du parti mais déjà le slogan! "AVEC RAYSKY TU PERDS LE PEN MAIS SANS RAYSKY TU PERDS TON BEN "

  • Par mymi - 09/01/2018 - 22:57 - Signaler un abus Assougoudrel

    Petite correction, ça n'est pas le Sphinx qui renaît de ses cendres mais le phénix

  • Par JLH - 09/01/2018 - 23:25 - Signaler un abus Eureka, j'ai trouvé un super nom

    et en plus sans droit d'auteur : Notre Combat (Auf Deutsch : Unser Kampf) Et Marine pourrait écrire un livre-programme : Mon Combat (Auf Deutsch :.Mein....)

  • Par moneo - 10/01/2018 - 09:45 - Signaler un abus @JHL

    non ça c'est pour Philippot.... on pourrait aussi proposer le Parti de la Refondation Française mais encore une fois ,un titre sans contenu ,?

  • Par philippe de commynes - 10/01/2018 - 10:59 - Signaler un abus Et pourquoi pas plutôt changer

    le fond que la forme ? Démocratisation interne ou les militants et les cadres ont la liberté de parole (ce qui était certes le cas jusqu'à récemment ...à condition d'aller dans le sens de celui qui était le chouchou de la patronne) et ou tous les gens de sensibilté de droite nationale auraient leur place (sauf les fachos qui regrettent que l'allemagne n'aie pas vaincu le communisme en 1945).

  • Par Ganesha - 10/01/2018 - 12:55 - Signaler un abus Phillipe de Commynes

    Je crois savoir qu'actuellement le FN consulte ses militants, en prévision du prochain congrès du parti.

  • Par assougoudrel - 10/01/2018 - 13:42 - Signaler un abus @mymi

    Passez-moi les menottes, car j'ai "merdu". Grosse connerie; merci.

  • Par vangog - 11/01/2018 - 00:58 - Signaler un abus @Philippe de Commynes Oui, bonne idée!

    Mais quelle liberté ça va faire au Front National, car je me sentais déjà assez libre de dire ce que je pensais. Oui au « gens de sensibilité de droite nationale » Quand aux « faschos » chers à Rayski, je n’en ai jamais vu un seul parmi les cadres ou militants dans ma fédération...ah si, un qui a écrit un tweet antisémite et c’est fait virer assez vite. Si, si! Rayski ne rigolez pas...

  • Par Le gorille - 11/01/2018 - 10:29 - Signaler un abus Pas d'idée ? Pas de nom !

    Hum! Cela montre que le FN n'a pas d'idées... Pas de nouvelles en tous cas, qui fassent oublier le fond de commerce. Donc un changement de nom me paraît fort hasardeux, inopportun... pour ne pas dire inutile.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€