Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tensions sur les prix, PAC, normes environnementales... Que peut espérer le monde agricole en 2018 en France ?

Des états généraux de l’alimentation à la préparation des élections pour les chambres d’agriculture de 2019, l’année 2018 fournit quelques événements prévisibles... Voici les principaux.

Agriculture

Publié le
Tensions sur les prix, PAC, normes environnementales... Que peut espérer le monde agricole en 2018 en France ?

Les états généraux de l'alimentation

Le premier de ceux-ci, reste les états généraux de l'alimentation. Ils se sont officiellement terminés fin 2017... Par des discours. Restent les actes ! Ces états généraux étaient censés apporter des solutions pour redonner une valeur au prix des produits agricoles. Sur le papier, on annonce avoir trouvé la solution miracle, à savoir établir le prix en partant du coût de revient de l'agriculteur... Mais quand il faudra passer à la pratique, la question de savoir comment établir un tarif sur ce coût de revient va se poser.

Et là, problème ! Le coût de revient est différent d'une ferme à l'autre, et évolue même dans la durée au sein d'une seule ferme. Cela ressemble à la quadrature du cercle. On imagine alors un coût de revient "moyen" calculé pour la ferme France. Mais alors, que se passera-t-il pour ceux qui n'arriveront pas à l'atteindre ? Xavier Hollandts, enseignant à Kedge Business School, imagine la mise en place d'une péréquation, ceux qui seraient "larges" par rapport au prix affiché versant plus que celui-ci, de manière à ce que la cagnotte ainsi constituée rémunère leurs homologues en difficulté... Mais cette ébauche de solution n'a encore jamais été discutée, ni aucune autre. On s'est contenté, pour le moment, de parler d'inversion du processus d'établisement du prix, en partant du producteur. Sans jamais dire comment. On ne peut qu'imaginer une grande bagarre au moment où, en 2018 donc, on en arrivera à des arbitrages pour fixer les prix... Pour défendre des intérêts, entre partis politiques pour les débats législatifs au parlement (puisqu'une nouvelle loi doit voir le jour), entre agriculteurs aussi (d'autant que les prochaines élections aux chambres d'agriculture auront lieu tout début 2019, donc 2018 sera une année, aussi, de stratégie de politique syndicale), et bien sûr les grandes surfaces ou autres industriels ne vont pas attendre trop gentiment le résultat et vont oeuvrer chacun pour une bonne part du gâteau. Si le gouvernement Macron veut réussir dans cette entreprise, il va lui falloir de l'imagination pour trouver des solutions réelles y compris dans les détails, et une sacrée poigne pour les faire respecter...

Les nouveautés de la Politique agricole commune

Autre élément qui doit changer la donne chez les agriculteurs dès le premier semestre 2018, la révision de la Politique agricole commune à mi parcours. Suite à un travail fourni par différents députés européens spécialistes des questions agricoles (dont Michel Dantin pour la France), la Pac actuelle sera toilettée très rapidement désormais. En substance : le droit à un contrat écrit pour les agriculteurs, la validation de la possibilité donnée aux interprofessions d'être reconnues et de négocier le partage de la valeur ajoutée. Des éléments qui devraient faciliter la tâche au niveau national pour parachever les états généraux, qui avaient initialement affiché des ambitions proches, mais n'en avaient pas vraiment la possibilité du fait de la distorsion de concurrence en Europe : il fallait que ces décisions soient prises unilatéralement sur le vieux continent. Ce sera chose faite, donc, dans le courant du premier semestre 2018. Quel effet pour les agriculteurs ensuite ? Il y en aura un, qui sera bénéfique... à condition que l'interprétation française des textes européens ne soit pas, comme c'est arrivé si souvent par le passé, une forme de surenchère à la charge des producteurs sur les aspects "contreparties".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

WikiAgri

WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les articles partagés sur Atlantico sont accessibles au grand public, d'autres informations plus spécialisées figurent sur wikiagri.fr

Voir la bio en entier

Antoine Jeandey

Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€