Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Printemps républicain : et si les initiateurs de la pétition pour une refondation de la laïcité passaient à coté du problème ?

Intellectuels et anciens élus de gauche ont lancé une pétition et appellent à un "printemps républicain" pour sensibiliser leur camp à la nécessite de défendre la laïcité. Pourquoi cette obsession pour le mot républicain passe à coté du problème.

C’est pas encore ça

Publié le
Printemps républicain : et si les initiateurs de la pétition pour une refondation de la laïcité passaient à coté du problème ?

Atlantico : Une pétition lancée par des intellectuels et anciens élus de gauche appelle à un "printemps républicain" pour sensibiliser leur camp à la nécessité de défendre la laïcité. Dans quelle mesure leur combat idéologique est-il justifié au regard du positionnement de la gauche actuelle, notamment sur l'islam et les défis qu'il pose à la société française ?

Philippe d'Iribarne : La question de l’islam divise profondément la gauche. On l’a vu encore récemment lors de la passe d’armes entre d’un côté Elisabeth Badinter, qui fait partie des signataires de la pétition, vite soutenue par Manuel Valls, et de l’autre l’Observatoire de la laïcité, Jean-Louis Bianco en tête, ou encore à propos des positions de l’écrivain algérien Kamel Daoud liant les événements de la Saint-Sylvestre à Cologne à certains traits du monde arabo-islamique. Pendant que les uns dénoncent l’islamo-gauchisme et les dérives de sortes d’idiots utiles de l’islamisme, les autres stigmatisent l’islamophobie rampante et affirment que la mise en avant de la laïcité n’est qu’un faux-nez de celle-ci.

Cette pétition est l’expression d’un des camps qui s’affrontent au sein même de la gauche.

Le choix du mot "républicain" est-il vraiment judicieux de leur part ? N'est-il pas aujourd'hui trop galvaudé, voire totalement inopérant dans l'esprit des Français ?

On peut réagir contre l’emprise de l’islam au nom de la nation, de l’enracinement de celle-ci dans une histoire particulière, ou on peut le faire au nom des valeurs considérées comme universelles de la République. Les deux réactions coexistent – on l’a vu par exemple lors de la grande manifestation qui a suivi l’attentat contre Charlie Hebdo. Actuellement, la nation est plutôt ressentie comme une valeur de droite et la République comme une valeur de gauche. On comprend qu’un point de vue venant de la gauche mette la République en avant.

Outre la loi de 1905, fruit d'une lutte acharnée entre l'Etat et l'Eglise catholique, de quelles armes disposent les défenseurs de la laïcité en pratique, pour espérer dépasser un cadre strictement théorique ?

La lutte contre la construction d’une contre-société islamique peut s’appuyer sur plusieurs armes. La référence à la neutralité du service public, directement liée à la loi de 1905, est utilisée, avec succès, pour interdire le port de la tenue islamique aux agents du service public, avec la question, toujours pendante, de son application aux mères qui accompagnent les sorties scolaires, ou encore aux agents des organismes qui, sans appartenir au service public, remplissent une mission de service public. L’interdiction de la burqa dans l’espace public s’inscrit dans un tout autre cadre, la non dissimulation du visage. Un autre cadre encore peut être la défense de la liberté de conscience des personnes d’origine musulmane face aux pressions communautaires et aux formes de harcèlement correspondantes. Il y a beaucoup à faire sur ce dernier point.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par joke ka - 16/03/2016 - 09:58 - Signaler un abus laïcité

    l'aveuglement des "purs et durs" de la gauche ,la mauvaise foi du PS et la montée de l'islamisme radical et la démographie galopante de la population musulmane, le déni de nos dirigeants politiques...tous ces facteurs ne poussent pas à l'optimisme pour l'avenir

  • Par Fondation pour l'innovation politique - 16/03/2016 - 12:14 - Signaler un abus Valeurs: liberté religieuse

    Sur ce sujet, la Fondation pour l'innovation politique vous invite à lire la note "Valeurs: liberté religieuse" (https://lc.cx/4WrE) de Henri Madelin, jésuite et professeur au Centre Sèvres de Paris, qui étudie les contours de cette notion, ses différentes dimensions et l’impact de sa prise en compte, aussi bien pour le monde religieux que pour l’État.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe d'Iribarne

Diplômé de l'école X-Mines, Philippe d'Iribarne est directeur de recherche au CNRS spécialisé dans la diversité des cultures politiques. Auteur de quatorze ouvrages, dont L'islam devant la démocratie (Gallimard 2013), il a notamment travaillé pour le Secrétariat général de la Présidence de la République.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€