Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Primaire de la droite : insécurité au quotidien, la grande absente, jusqu’au dernier débat

En dépit de l'importance du sujet aux yeux des Français, l'insécurité au quotidien ne fait pas grand bruit. L'intégralité des candidats de la primaire de la droite l'ont soigneusement évitée, à l'exception de François Fillon et Alain Juppé. Le sujet a, en effet, été abordé à l'occasion du dernier débat opposant les finalistes.

Presque oubliée

Publié le
Primaire de la droite : insécurité au quotidien, la grande absente, jusqu’au dernier débat

Lisons les programmes, voyons les émissions télévisées de la primaire à droite. Une fois de plus, la sécurité, la vraie, celle qui affecte la population française, surtout celle des zones périurbaines et campagnes, est oubliée. 

Certes, on a eu des épisodes "sécurité" dans ces émissions et programmes, mais ce n'était pas ce qui ravage la France des banlieues et campagnes, plutôt ce que des journalistes de luxe qualifient de "sécurité" - et c'est tout différent.

Dans ces émissions et programmes, on a parlé des "fichés S", un peu du terrorisme... Schengen et contrôles frontaliers... la justice et les prisons, abstraitement - mais du calvaire des habitants des zones hors-contrôle, du pillage rural, pas un mot.

Or docilement, les candidats sur les plateaux et leurs conseillers en com' ont suivi cette assignation à regarder ailleurs, à éviter ce qui fâche, à ne pas faire-le-jeu-de...

Mais disent ces journalistes, nos questions tiennent aux "attentes des Français"... Sauf que, depuis trente ans, ces sondages-bidon ont toujours présenté comme "attentes" l'économique et le social - alors qu'invariablement, dans la vérité des faits, la sécurité s'imposait comme sujet majeur de campagne.

Voici une preuve de l'aveuglement de ces médias et politiciens : 20 Minutes, 19 novembre, "Primaires à droite : fiscalité, sécurité, fin des 35 heures... retrouvez les mesures-phares de chaque candidat" ; par ordre : Mme Kosciusko-Morizet, MM. Copé, Fillon, Jupé, Le Maire, Poisson et Sarkozy. Douze lignes chacun : pas UN mot sur la sécurité au quotidien des Français. Un non-sujet.

Or si bien sûr, le terrorisme effraie les Français, si c'est bien un péril stratégique, là n'est pas au quotidien leur souci, leur angoisse.

Lisons de près ces titres que ces journalistes de luxe, les poings sur les yeux, refusent de voir et de comprendre ; ces nouvelles qu'ils rejettent comme méprisables faits-divers.

Octobre 2016 :

"Toulouse : braquages en série dans les commerces de quartier"... "Une vache tuée par balle dans son pré puis découpée sur place"... "Un retraité poignardé à mort dans son camping-car"... Marseille : "la violence explose... hausse des braquages à domicile"... Nantes : "Entre coups de feu à répétition et vols violents de smartphones"... "Une jeune fille de 17 ans dépouillée et jetée à la Seine"...  Billy-Montigny (Nord) : "Les habitants exaspérés par les dealers de drogue"...  Vénissieux : "Aux Minguettes, des policiers visés par des cocktails-Molotov"... Thiais : "La buraliste-courage encore braquée"... Bretagne : "Une nouvelle armurerie cambriolée"...  Val-Fourré : "Les forces de l'ordre attaquées par une centaine de jeunes... Des émeutiers ont tenté de détruire l'annexe de la mairie"...  Grenoble : "Un octogénaire et sa concierge séquestrés"...  Tourcoing : "Médecins urgentistes agressés avec une extrême violence".  La Grande Borne (Viry-Châtillon-Grigny) : "On ne peut plus entrer dans la ville, les gens ont peur".

Tout cela en un mois. Ces vies gâchées, ces drames et les médias-des-milliardaires figés dans un silence de mort.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cauchoise - 25/11/2016 - 08:55 - Signaler un abus Pas grand chose en effet

    L'un et l'autre n'ont quasiment jamais abordé le sujet de cette insécurité galopante, si ce n'est la proposition de Fillon d'isoler les mineurs pour les protéger et de priver d'allocations, après sommations, les familles (ir)responsables. Rien sur la loi de 1945 qui concernait des enfants très différents de ceux d'aujourd'hui. La notion de minorité fait aussi sourire quand on voit de quoi sont capables des garçons de 80 kgs ! Mais bon, il ne fallait surtout pas paraître islamophobe et se contenter de généralités !

  • Par Lafayette 68 - 25/11/2016 - 09:26 - Signaler un abus en effet

    c'est une faiblesse du débat que MLP saura exploiter justement

  • Par vangog - 25/11/2016 - 10:57 - Signaler un abus Connivence des medias Draghi-Niels-Berge-Pigasse?

    Ben oui! Ce qui intéresse plus ces medias, c'est de savoir si le prochain Président va faire allégeance aux lobbies LGBT et Bilderberg, comme l'a fait le schtroumpf rose précédent...donc, peu leur importe ces dérives graves de l'insécurité depuis dix ans, car ces piètres journaleux vivent au coeur du Marais ou de St Germain, quelquefois à Louveciennes, quartiers et communes sur-défendues par la Police qui manque ailleurs. L'UE aussi a été habilement zappée des débats...Le suivisme des deux candidats de cette primaire par rapport aux injonctions médiatiques entraîne les Français à croire que peu de choses changeront avec l'un des deux, malgré des annonces tonitruantes...

  • Par lasenorita - 25/11/2016 - 14:17 - Signaler un abus ''L'insécurité''

    Ce qui préoccupe beaucoup les Français ne semblent pas d'intérêt primordial pour nos candidats à la présidentielle ..ils font TOUT pour que les Français votent F.N. au lieu de ''combattre'' le Front National comme ils ne cessent de le répéter. .J'aurais aimé qu'ils disent que les contribuables français ne donneraient plus de sous aux djihadistes voir http://reinformation.tv/commission-enquete-allocation-djihadistes ni aux musulmans ''clandestins'' qui nous envahissent voir http://m6info.yahoo.com/migrants-une-prime-exceptionnelle-pour-1565872213737526.html quand les musulmans ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal ils ne leur ont pas donné de ''prime''.. que l'on ne donnerait plus aussi les sous des ''vrais'' Français aux associations anti-françaises, aux syndicats qui ne sont bons qu'à mettre le désordre dans notre pays, que l'on supprime des postes de députés, les conseils généraux, le Sénat...etc..etc...

  • Par Leucate - 25/11/2016 - 19:25 - Signaler un abus @vangog - vous êtes trop gentil

    L'insécurité ? mais çà fait depuis Mitterrand qu'elle a vraiment commencé à devenir de plus en plus inquiétante, la délinquance quintuplant par rapport à ce qu'elle était dans les années 70, avec une justice totalement débordée par la masse des affaires transmises en amont par la police et la gendarmerie qu'elle en refoule une grande partie et que quand elle les traite, elle n'a plus les moyens ni les prisons suffisantes pour appliquer les peines prévues dans notre code pénal. Et aucun gouvernement de gauche et de fausse droite n'a voulu prendre le problème pour le traiter à fond. Et à ma connaissance, Juppé et Fillon ont été premiers ministres. Qu'est-ce qu'ils ont fichu quand ils étaient en fonction ?

  • Par Anouman - 25/11/2016 - 23:12 - Signaler un abus Insécurité

    Forcément qu'ils n'en ont pas parlé. Ils n'ont pas la moindre idée de ce qu'ils pourraient faire pour y remédier. Comme leurs prédécesseurs ils préfèreront utiliser des ressources en personnel pour verbaliser des stationnements interdits et des excès de vitesse de 10 km/h. Ca c'est de la sécurité, tolérance zéro comme disait un ancien ministre de l'intérieur. Pour le reste ça peut attendre. Il faut savoir gérer les priorités et le plus facile est prioritaire.

  • Par vangog - 25/11/2016 - 23:23 - Signaler un abus @Leucate Vous avez raison, mais j'ai une théorie à ce propos...

    la fausse droite a laissé coloniser la Justice (sic) et l'éducation nationale (re-sic) par les idéologues de l'excuse et de la repentance (souvent des femmes...Wouah! Wouah!), depuis les années Giscard festin (le début des khommeries...). Je nomme ces idéologues des trotskystes, car ils ont utilisé les mêmes armes afin d'imposer le pouvoir de leur très petite minorité aux naïfs français de ces décennies. Le résultat est catastrophique: une éducation et une Justice exsangues, une insécurité galopante, une perte totale d'identité...Les patriotes ont été les premiers lanceurs d'alerte de cette dérives trotskystes et ils s'en sont pris plein a tronche, car ils étaient en première ligne...Derrière, se trouve la fausse droite, qui attend que tombent les résistants patriotes sous les balles des gauchistes, afin de prendre le relai...Sarko a été un pleutre total et pactisé avec l'ennemi, dès le début. Je crois que François Fillon a enfin pris la mesure du massacre, auquel il a participé. Il continue à mépriser les patriotes, mais peu importe! Car il n'aura pas le choix, durant son mandat. il devra réformer la justice et l'éducation ,en tout premier lieu, et virer les idéologues gauchistes

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€