Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 01 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La presse française est-elle capable de s’intéresser à autre chose qu’aux traits de caractère supposés de nos Présidents ?

Après avoir critiqué l'hyperprésident Nicolas Sarkozy, les médias déplorent l'hypoprésidence de François Hollande. Jean de La Fontaine en aurait fait une fable.

Les Grenouilles qui demandent un roi

Publié le

Omniprésent. Omniscient. Omnipotent. Obsédant. Agité. Se mêlant de tout et de rien. Sautant sans cesse de bourgade en capitale et de ville en pays, de comice agricole en sommet de la dernière chance. Produisant à la chaîne de la mesure, de la promesse, de la réforme, de la loi, de la révision constitutionnelle, du discours commémoratif, du traité international, à donner le tournis. Etait-ce un président, était-ce un hélicoptère ? Le premier magistrat de la République ou un coureur de décathlon ? Ainsi pendant cinq ans la plupart des médias ont-ils dépeint et critiqué Nicolas Sarkozy.

Indécis. Indolent. Immobile. Incapable de décider, de vouloir, de trancher. Endormi. Laissant au temps le temps de pourrir les problèmes. Se dorant au soleil pendant que la maison brûle. Sommé du coup de se réveiller, de se secouer, d’en mettre un cou, de sortir un peu s’il est un homme. Ainsi depuis quatre mois la plupart des médias dépeignent-ils ou plutôt croquent-ils un François Hollande qui devait tout changer et ne touche à rien. Après l’hyper, l’hypo, pour ne pas dire l’hippo… Et le meilleur est que ce sont les mêmes magazines qui faisaient hier le procès du président sortant et qui instruisent avec la même ardeur sur la base de reproches  exactement contraires celui du président élu.

Mais La  Fontaine nous avait déjà conté cela dans une fable. Mécontentes de leur roi-soliveau qui ne grouille ni ne se remue, les grenouilles demandent à Jupiter de leur envoyer un nouveau souverain. Jupiter leur expédie illico une grue qui les dévore l’une après l’autre. Eh bien figurez-vous que les grenouilles ne sont toujours pas satisfaites.

Hollande ou Sarkozy ? Chacun son style, chacun son tempérament, chacun sa façon d’être. Il faudra bien s’en accommoder. Et si on cessait d’exploiter le filon (j’ai bien dit le filon, avec un seul « l »), si au lieu de s’arrêter aux apparences, on parlait un peu de leur politique, si l’on s’intéressait un peu moins à la forme et un peu plus au fond. Mais vous n’y pensez pas ? Il paraît que ce serait moins vendeur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tympan - 09/09/2012 - 10:02 - Signaler un abus Majorité a gauche

    une grande majorité des médias a le coeur à gauche , la tendance est voyante ,parfois même incorrecte. Ce qui prouve un grand manque de réalisme . surtout dans la situation d'aujourd'hui . On pourrait même pensée que les médias sont a l'origine de l'élection de Hollande et de la mise a l'index de Sarkozy . Mais se sont des gens très reversibles avec plusieurs vestes , sans beaucoup de personnalité en fait .

  • Par Ganesha - 09/09/2012 - 10:31 - Signaler un abus Mettre un Coup ou un Cou ?

    A moins que vous ne vouliez le promener en laisse comme un petit chien... Pour le reste, c'est un bon article, amusant. Dois-je vous renvoyer à mon commentaire sur "interview TF1", ou puis-je me permettre un "copié-collé" ? Je me cite : A l'opposé de ce que pensent les journalistes, les peuples ne sont pas idiots. Nicolas Sarkozy était effectivement "dynamique", mais contrairement à ce que dit le titre de cet article, il prenait de MAUVAISES décisions. Après une vingtaine de "réunions de la dernière chance" à Bruxelles et une touchante histoire d'amour politique avec mme Merkel, la crise n'a toujours fait que s'aggraver. Ce n'est qu'un espoir, mais je pense que François Hollande tiendra sa promesse de mettre à genoux et de liquider (sans violence) la Finance. Mais pour cela, il attend que la situation s'aggrave encore et que les peuples d'Europe se soulèvent en masse !

  • Par ghislfa - 09/09/2012 - 10:36 - Signaler un abus Ben voyons !!!

    Pourtant, l'exemple du référendum de 2005 est là pour prouver le contraire de façon éclatante. Une classe politique presque entièrement acquise au traité constitutionnel, une presse univoque favorable audit traité et ... une majorité qui vote non. Les français n'ont pas eu besoin de la presse pour percevoir l'imposture Sarkosy. Il a miné lui même sa position. Au demeurant, autour de moi, certains ont continué de voter Sarko tout simplement parce qu'ils rejetaient plus violemment la gauche que sa majesté lui même. La détestation du sieur Nicolas pourrait aller beaucoup plus loin qu'on ne l'imagine. Et çà le rend remplaçable, d'où la bagarre actuelle.

  • Par choubidou - 09/09/2012 - 11:12 - Signaler un abus Presse française inutile

    Elle réclame sans arrêt la liberté d'expression pour ne rien en faire . Qu'elle se rende VRAIMENT UTILE, par exemple en empêchant que les comptes de campagne 2012 ne soient validés par l’un de ces magistrats appartenant à la bande organisée qui a garanti 15 ans d’impunité au directeur de campagne de F. Mitterrand passé avec 30 Mf à travers le parquet de Paris , la Cour de justice , la Chancellerie, la commission des lois de l'assemblée et du sénat .

  • Par GBCKT - 09/09/2012 - 11:21 - Signaler un abus Les pisse-copies.

    Et les communicants; Comment conquérir le pouvoir en obtenant les suffrages de lobbies divers et variés (y compris ceux qui s'expriment au nom des plus déshérités), pour qui l'intérêt général est la transposition de leur intérêt particulier? La situation actuelle n'est pas nouvelle. prenons le "redressement productif". Qui répétait en boucle que les emplois du futur pour les laissés pour compte de la société hyper créative étaient les services (femmes de ménages, aide soignants et autres), que le bac pour 80% permettrait d'alimenter en personnel hautement qualifié et créatif. Cela fait 30 ans que l'on sait que c'est de la foutaise. Alors le filon de l'hyper et de l'hypo sont l'écume du marécage de média qui informent mal.

  • Par vangog - 09/09/2012 - 11:42 - Signaler un abus L'hypopresident.Les "fameux médias français" ne font que répéter

    Ce que les lecteus-blogueurs d'Atlantico ont dénoncé les premiers. Si le constat évident de l'inutilité de Flamby n'avait pas été faite sur Atlantico, les médias aux ordres du PS ,Libe, Nouvel obs, Marianne, I télé, France télévision auraient persévère dans l'adoration béate de leur grand timonier. Réjouissons- nous de posséder encore quelques médias impartiaux pour désenfumer l'esprit des Français intoxiqués par l'ultra-socialisme.

  • Par Mimi Defrance - 09/09/2012 - 15:23 - Signaler un abus signes avant-coureurs

    Les français en avaient marre du Président Sarkozy et ont préféré voter (pas massivement mais suffisamment pour qu'il soit élu) pour Normal 1er . Pourtant des signes présageaient de cette inertie, de cette personnalité terne et fade, de ce manque de vision, de plans, d'ambitions à réformer. Pendant sa campagne électorale 90%de ses interventions étaient uniquement la critique de son rival , aucune hauteur de vues. Se présenter comme "normal" était déjà suspect...on a besoin d'une grande personnalité, d'un type hors du commun. Prendre le pouvoir est une chose, l'exercer en est une autre. Son passage à la tête du PS aurait dû nous alerter, il n'a rien fait, ce sont ses potes qui le disent....paresseux, voilà ce qu'il est en plus et nous avons besoin d'un mec courageux, pas d'un mec qui attende que les autres (commissions comprises) lui pondent les iées.

  • Par ciceron - 09/09/2012 - 16:42 - Signaler un abus Monsieur Jamet

    Après avoir fricoté avec Mitterrand et Fabius dans leur gouvernement ancien, vous venez donner des leçon de morale ? Il faudrait laisser Anormal 1er dit le Nain faire son boulot sans le critiquer ? lui laisser "du temps au temps" peut-être ? Aviez-vous demandé la même chose à l'époque de Sarkozy ? Petit bonhomme, va !!

  • Par Rosine - 09/09/2012 - 17:17 - Signaler un abus La Fontaine déjà écrit cette fable:

    Les Animaux malades de la peste

  • Par Nana de la falaise - 09/09/2012 - 17:19 - Signaler un abus Bizarre

    Il y a quelques mois -avant les élections- oser critiquer la presse vous faisait être immédiatement traité de populiste. Maintenant - heureuse surprise- qu'elle s'en prend au nouveau président, la voilà critiquée par les : quoi au fait ? Quel est le contraire de populiste ? "phare de la nation" ? "Républicain ?", "Intello ?" "vigile"? Vous ( tout cela ) nous avez tellement menti, avez tellement eu tort souvent, avec l'aide de la presse d'ailleurs, que nous n'attendons plus de vous aucun éclaircissement. C'est plutôt la méfiance qui règne.

  • Par Vincennes - 09/09/2012 - 18:28 - Signaler un abus @Vangog qui écrit "les médias aux ordres du PS comme Libé

    Nle Obs, Marianne, i télé, Marianne, France TV".....et ce n'est pas fini en constatant la nomination auprès de Moscovici de Pigasse Banquier de la Bque Lazard (choisie récemment par le Gouvernement) et patron de Pulvar (copine de Montebourd), qui a été nommé par ce même Pigasse, directeur de la publication des Inrockuptibles dont il est le Propriétaire....alors qu'il est , également, actionnaire au Monde (avec P.Bergé), Médiapart (ce cher Pleynel dont on attend toujours se preuves soit disant imparables contre Sarko!! et Worteh mais qui ne se présente pas lorsqu'il est convoqué)!! Pigasse est, également, actionnaire de rue 89, Huffington Post (où bosse A.Strouss-Kahn et récemment il voulait entrer au capital du Nle Obs!!!

  • Par Sancelrien - 09/09/2012 - 18:31 - Signaler un abus Ce qui se passe est très simple

    Les gens des "média", pour moi, sont des gens sans foi, sans convictions et sans honneur. Ils sentent le vent tourner, voilà tout. Si cela se trouve, en 2017 ils seront tous d'extrême-droite.

  • Par Vincennes - 09/09/2012 - 18:33 - Signaler un abus Mon commentaire est "parti trop vite.....conclusion

    Belle famille des médias "tuyau de poële", beau conflit d'intérêts, mélange des genres Pigasse/Moscovici/Montebourd/Pulvar..... et on comprend comment tous ces médias s'entendaient à merveille développant cette détestation contre Sarko pour mieux prendre la place.....si nous allons dans le mur, les Médias tout comme pour Strouss_Kahn auront une grande part de responsabilité

  • Par ghislfa - 09/09/2012 - 18:57 - Signaler un abus C'est vrais que

    beaucoup ont fait leurs choux gras des femmes qui lui tournent autour. Vu les conquêtes qu'on lui prête par ailleurs, il a pas l'air si mou, votre flamby. Une réputation aussi flatteuse a de quoi rendre jaloux quelques coqs dressés sur leurs ergots. Je note que ce sont toutes des femmes de têtes ce qui laisse présager que votre "mou du genou" a du répondant et que son caractère n'est pas si défaillant que cela. C'est qu'ellesz s'y accrochent, les tigresses. DSK, Aubry, Royal, Walls, Montebourg, ils les a tous battus à plate couture et à la régulière. Pourtant, début 2011, personne ne donnait cher de sa peau. De plus, il a accroché Sarko à son tableau de chasse, un président sortant avec l'appareil de l'état derrière lui et une nuée de roquets avec lui. Moi, çà m'en bouche un coin. Aussi, avant de le déclarer cuit, j'attendrai encore quelques mois. C'est un persévérant, le bonhomme, et un malin. en plus.

  • Par Kakou - 09/09/2012 - 19:35 - Signaler un abus Pisser

    sur la france c'est ce que fait la presse ....ou pullulent les censeurs et les faux culs ...republicains et laiques de mes fesses..!...j'ai la sensation de me repeter mais ....l'U.M.P.S.....et ses hommes politiques ..créent un stress ...mais ont devient fou ...putain .!..!ces gens là devraient remplir les charrettes pour trahison ....il faut resortir les grandes veuves

  • Par vangog - 09/09/2012 - 20:10 - Signaler un abus @ghisfla "Les femmes faibles aiment les hommes de pouvoir"

    c'est bien connu, car elles se donnent ainsi l'illusion d'être leur inspiratrice, mais les femmes fortes préfèrent les hommes genre Clooney, car elles savent parfaitement que ce qu'elles attendent de ce type d'hommes, c'est d’être dominées, tout le contraire de Flamby la synthèse"... Il est vrai que c'est un malin, pas du même acabit que le machiavel Mitterrand, mais presque! Souhaitons que Flamby mette son intelligence supposée ou réelle au service de la France et non de ses intérêts électoraux comme l'a fait tonton...

  • Par bobocleaner - 09/09/2012 - 23:04 - Signaler un abus sans doute avec une reducation

    les journalistes pourraient parler de sujets de fond mais vu l'état du pays ca serait trés, trés déprimant. mieux vaut peut-etre s'etourdir de niaiseries en attendant l'explosion

  • Par Mani - 10/09/2012 - 01:27 - Signaler un abus @Ganesha

    Non seulement vous dites n'importe quoi, mais en plus dans la plus grande incohérence, bravo. La fin est très réussie : "Ce n'est qu'un espoir, mais je pense que François Hollande tiendra sa promesse de mettre à genoux et de liquider (sans violence) la Finance. Mais pour cela, il attend que la situation s'aggrave encore et que les peuples d'Europe se soulèvent en masse !" - donc en gros, Hollande va "liquider la Finance" (on ignore totalement ce que ça peut recouvrir, mais c'est ça qui est Beau), mais une fois qu'il y aura eu une Révolution... et vous appelez ça un "espoir". ... quelle confusion dans votre esprit...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Dominique Jamet

Dominique Jamet est journaliste et écrivain français.

Il a présidé la Bibliothèque de France et a publié plus d'une vingtaine de romans et d'essais.

Parmi eux : Un traître (Flammarion, 2008), Le Roi est mort, vive la République (Balland, 2009) et Jean-Jaurès, le rêve et l'action (Bayard, 2009)

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€