Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Président méfiant est-il vraiment le mieux à même de tirer la France de l'ornière de la défiance ?

Cette semaine, Serge Federbusch évoque les reconduites de clandestins à la frontière et la règle d'or acceptée sans révision de la Constitution.

Chroniques du pot aux roses

Publié le
Le Président méfiant est-il vraiment le mieux à même de tirer la France de l'ornière de la défiance ?

"François Hollande est d’évidence un homme méfiant. Il s’abrite derrière un programme électoral ambigu et lacunaire pour n’entreprendre que très peu de réformes."  Crédit Reuters

1 - Respectons les différences

Ne confondez pas. Quand Manuel Valls reconduit des clandestins à la frontière, il ne fait pas de politique du chiffre. Quand il promet de nettoyer les banlieues, ce n’est pas au Kärcher. On mesure toute la différence entre la droite et la gauche.

2 - François Hollande : le président méfiant d’une France défiante

On n’est jamais suffisamment vigilant face aux enfumages de la société de communication. Certains lecteurs m’ont gentiment fait remarquer que j’avais été naïf de croire que la présence de François Hollande dans le top 50 des Français les plus populaires signifiait un quelconque succès, même temporaire, de sa stratégie de dissimulation, d’esquive des difficultés et de lancer de bisous.

En réalité, il faisait partie d’une « short list » proposée par le JDD et il n’y avait donc rien de très étonnant à ce qu’il soit ainsi distingué. Voilà qui explique le faible niveau de satisfaction face à son action révélé par un autre sondage : déjà plus de mécontents que de satisfaits. Dont acte.

Puisqu’au terme d’une période de 100 jours il est d’usage médiatique de dresser les premiers bilans – ce qui est évidemment un peu absurde – nous nous risquerons simplement à une brève synthèse.

Par sa personnalité comme par sa culture politique, François Hollande est d’évidence un homme méfiant. Il s’abrite derrière un programme électoral ambigu et lacunaire pour n’entreprendre que très peu de réformes et ne s’en prendre qu’à quelques cibles commodes : les « très riches », les dirigeants d’entreprises publiques, les propriétaires fonciers, les banques, les compagnies pétrolières. Encore ne vise-t-il ces deux derniers groupes que de manière incantatoire. Il faut désormais ajouter à sa liste - quelle surprise - les Roms, bientôt suivis par les jeunes de tous les quartiers « Nord » de France et de Navarre, suivez mon regard. Le seul risque politique réel qu’il ait pris en 100 jours est la re-fiscalisation des heures supplémentaires et cette mesure lui coûte déjà politiquement. De quoi le rendre plus timoré encore …

Cette extrême prudence pose un vrai problème quand on la met en perspective avec la « société de défiance » qui caractérise la France et a été finement analysée par Pierre Cahuc et Yann Algan dans un livre paru il y a cinq ans. Les Français se méfient les uns des autres, s’en remettent à l’Etat pour gérer les intérêts corporatistes et en viennent rapidement à se défier du gouvernement lui-même qui ne saurait être neutre. Dans cette situation, un président devrait chercher à dénouer par son allant les crispations sociales et économiques, à montrer avec rapidité qu’il y a des gains à bousculer les conservatismes. Or, que voit-on depuis plus de trois mois ? On cadenasse, on contraint, on limite, on réduit, on verrouille. Le président méfiant n’est certes pas la solution pour une France de la défiance.

3 - Europe : le conseil constitutionnel invente la règle de plaqué-or 

La légitimité du Conseil constitutionnel n’étant plus contestée par personne, il est temps pour ce glorieux aréopage d’en profiter pour rendre des décisions déterminées par ses préférences politiques.

Soucieux d’éviter au « traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire » l’épreuve cruelle d’un vote du Congrès à la majorité des trois-cinquièmes ou, quelle horreur, la confrontation avec le suffrage universel sous forme de referendum, il a jugé, à la satisfaction au moins apparente de notre modeste président, qu’une loi organique suffisait. En matière de droit constitutionnel, il est d’usage médiatique de dire que la question est technique et complexe pour s’épargner l’analyse. En réalité, les choses ne sont pas si difficiles à comprendre et nos lecteurs nous pardonneront l’épreuve estivale à laquelle nous les convions pour dissiper l’écran de fumée qui sera répandu sur la vie politique française dans les semaines qui viennent.

Le traité en question prévoit deux méthodes alternatives pour incorporer ses stipulations dans le droit français :

1 - soit « au moyen de dispositions contraignantes et permanentes, de préférence constitutionnelles »

2 - soit au moyen de dispositions « dont le plein respect et la stricte observance tout au long des processus budgétaires nationaux sont garantis de quelque autre façon. ».

Pourquoi ces deux possibilités ? D’abord parce que certains pays n’ont pas de constitution, comme la Grande-Bretagne, qui n’a pas signé le traité mais pourrait un jour revoir sa position, sait on jamais. Surtout, parce que la situation politique d’autres Etats leur interdit d’envisager une révision constitutionnelle quelconque, comme en Belgique par exemple. Mais, après tout, si d’autres méthodes existent, comme confier le contrôle du budget à un organisme juridictionnel indépendant capable de décider de coupes dans les dépenses en cas de déficit excessif, pourquoi s’en priver ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jean-paul - 16/08/2012 - 13:17 - Signaler un abus non

    .

  • Par Durand - 16/08/2012 - 13:47 - Signaler un abus Qui lui ferait confiance ?

    Il a été élu sur le mensonge et la crédulité d'un électorat apeuré. Bon dieu 5 ans !

  • Par Kakou - 16/08/2012 - 14:16 - Signaler un abus S'il

    Admet qu'il a été élu sur les incomptences de son prédécesseur ....une lueur d"espoir nous est permis..

  • Par léonard simon - 16/08/2012 - 14:44 - Signaler un abus à kabou

    on attend qu'il fasse des étincelles alors? Les feux de paille font de même

  • Par tarot - 16/08/2012 - 14:51 - Signaler un abus Conseil concon

    J'ai presque réussi à copprendre les explications mais Mollande 1er dit le Joufflu c'est pas sûr

  • Par ZOEDUBATO - 16/08/2012 - 14:57 - Signaler un abus Méfiance, désillusion et rejet pour le petit chef de clan

    La politique du chef de clan n'a aucune direction volontariste humaine, sociale ou de croissance : - Le chômage explose et le pouvoir d’achat du privé est en chute libre - La croissance faible mais réelle du Président SARKOZY devient récession - La dette explose car les 7.5 milliards d’impôts confiscatoires ont déjà été dépensés par 30 milliards de dépenses supplémentaires inutiles - Avec le « courage, fuyons » de la politique extérieure les mercenaires terroristes prennent le pouvoir en AFGHANISTAN et le tyran socialiste de Syrie continue ses crimes contre l’humanité - L’Etat irréprochable a disparu au profit de l’enrichissement personnel des « amis » et seul les gens de gauche sont embauchés dans la Fonction Publique Comme tout les gens intellectuellement limité il raisonne moyens et non besoins et, donc : les résultats ne sont pas au rendez-vous. Or les citoyens ne jugent que sur les résultats Autant le Président SARKOZY redonnait confiance aux citoyens en les plaçant au cœur de la vie publique pour garder la maîtrise de leur avenir autant la méfiance s’installe devant les prédations sans espoir d’avenir du Chef de clan

  • Par Charles25 - 16/08/2012 - 15:13 - Signaler un abus Il ne pourra pas faire pire

    Il ne pourra pas faire pire que son prédécesseur, mais il est comme lui un européiste libéral et, à ce titre nous précipitera dans le gouffre.

  • Par le Gône - 16/08/2012 - 15:16 - Signaler un abus Je résume...

    Nous sommes gouverné par un branquignole...aidé par une équipe de pieds nickelés... "Putain 5 ans"...

  • Par Karamba - 16/08/2012 - 15:18 - Signaler un abus Porcinet pris en sandwich...

    100 jours suffisent à voir la difficulté du positionnement du mystificateur Hollande. Il joue les gros bras en s'attaquant aux camps de roms, mais sous la pression de la gauche radicale et autres associations de neuneus il oublie bien vite la réalité pour repartir dans les éternels délires idéologiques (en proposant du boulot aux expulsés roms alors que le chômage continue de grimper dans notre pays). Et là c'était le tour de chauffe, en septembre on attaque les choses sérieuses. Non vraiment il faudrait déjà songer à organiser de nouvelles élections tant il est évident que ça ne va pas le faire...

  • Par samu31 - 16/08/2012 - 15:32 - Signaler un abus NON

    Comme Jean-Paul je répond NON. Allez sur le Figaro et regardez le sondage portant sur la sécurité : Flanby, sur plus de 37 000 votants, arrive à peine à 10%. C'est un REJET TOTAL exprimé par les Français et n'essayez pas, les uns ou les autres à mettre Nicolas Sarkozy en comparaison pour quoi que ce soit. La valeur TRAVAIL n'existe pas pour FLANBY.

  • Par Ravidelacreche - 16/08/2012 - 15:47 - Signaler un abus J'ai tout compris ! :o))

    si la France décide de faire prendre effet aux règles énoncées au paragraphe 1 de l'article 3 du traité selon les modalités fixées à la seconde branche de l'alternative de la première phrase du paragraphe 2 de l'article 3, l'article 8 ne porte pas atteinte aux conditions essentielles d'exercice de la souveraineté nationale

  • Par Equilibre - 16/08/2012 - 15:56 - Signaler un abus @Charles25

    Désolé ( :-) )de te contredire, mais il fera OBLIGATOIREMENT pire que son prédécesseur. Les logiques intrinsèques à l'UE sont en train de s'emballer et de nous tendre vers le chaos annoncé. Draghi viole allègrement les traités qui de fait vont retourner vers leurs valeurs intrinsèques, celles du papier chiotte. Nos dirigeants, dont ce présiflan, comme les autres dirigeants européens, ferment les yeux (voire ELA et la Grèce). Le neuro est une monnaie de merde qui va nous couler. La récession est généralisée à l'europe, voire au monde. Nous nous acheminons vers un fédéralisme contraint, forcé, sous couverts de peur de tout perdre, alors que l'UE se dirige gentiment vers la réalisation d'un énorme et beau diktat. Nos charmants djeuns de banlieue vont s'en donner à cœur joie, ne risquant pas grand chose avec nos sinistres de la justice et de l'intérieur, sans parler de nos juges qui leur trouveront bien des excuses. En 100 jours, il a réussi à se renier sur la règle plaqué or, échangé contre des cacahuètes même pas grillées. Il n'y a pas pour 5 ans pour que ceci se passe ... ou casse. Il terminera en dessous de NS, s'il termine son mandat.

  • Par antiflambyste18 - 16/08/2012 - 16:34 - Signaler un abus LE PLOMB VOISIN DU CANTAL

    Que les médias de papa FLAMBY arrêtent de nous faire croire que Flamby est un animal politique supérieur et un fin limier ...Sa seule prudence concerne la préservation à tout prix de son image. Pour le reste, Il restera dans l'histoire comme le seul politicien et présidant improbable car remplaçant d'un obsédé, présidant de l'éducation nationale et des médias, inapte à l'exercice décisionnaire comme aux vraies responsabilités, et pire, comme oublié de son vivant durant son mandat, et enfin marquant uniquement l'avènement d'une conscience politique des français digne des élections de type.. STAR ACADEMY...NOAH 2017, CE NE SERA PAS PIRE. Flamby invente la croissance, Flamby invente l'emploi, Flamby est plus gentil que Sarkozy, plus ridicule de Tulle tu meurs! Guidé par sa seule prétention et fausse modestie, ce piteux moralopathe aura cependant ce qu'il mérite, par sa gauche surtout.

  • Par Equilibre - 16/08/2012 - 17:02 - Signaler un abus Girouette pirouette cachuette moulinette et fin

    Tout ceci serait comique dans un livre. Cela ferait même un très beau bouquin d'anticipation, style 1984, sauf que c'est la réalité. Je constate surtout que notre présiflan suit la logique de son prédécesseur et de l'UE : pas de référendum, pas de débat public. Passons par d'autres moyens pour contourner. Nous sommes trop stupides pour comprendre. Les pro UERSS seront contents, les autres ne pourront que se plaindre. Mais tous nous assisterons impuissants au stade terminal du dévoiement complet du mot démocratie, même s'il y a encore des marches à franchir. Puisque tout le monde s'en fout de ce mot, je ne vois même plus pourquoi, dans ces conditions, continuer de respecter le résultat d'élections, surtout avec le déchainement complet de nos partiaux médias. Y'a-t-il une loi qui permette de faire sécession en France? Même s'il n'y en a pas, pas grave, les lois et les traités, tout le monde s'en fout.

  • Par Jardy - 16/08/2012 - 17:13 - Signaler un abus Houuuu..les cornes !

    Il croyait inventer la croissance...Raté ! . Le socialisme ne sera qu'une excroissance de l'histoire !

  • Par la vie claire - 16/08/2012 - 17:16 - Signaler un abus La vérité,

    La vérité, c'est maintenant !...............

  • Par Kakou - 16/08/2012 - 17:29 - Signaler un abus Secte

    Il serait plaisant de faire une enquéte ...sur cette Illustre école qu'est l 'E.N.A....et la capacité qu'a cette secte à former nos ( élites ).....

  • Par Ercole - 16/08/2012 - 18:17 - Signaler un abus Encore un journaleux loin du monde réel

    "La légitimité du Conseil constitutionnel n’étant plus contestée par personne..." Dire des clowneries pareilles alors que des MILLIONS de français n'ont pas voté ou voté pour des extrèmes, c'est un aveuglement digne de Louis XVI... Je vais te dire, TOUS les députés pourraient cramer lors de l'incendie de l'AN, j'irais danser à poil dans les rues de JOIE !!!

  • Par marie93 - 16/08/2012 - 18:33 - Signaler un abus Ravidelacreche

    Moi aussi j'ai tout compris comme vous !... A part ça arrêtons de critiquer F. Hollande car il est trop gentil !

  • Par tarot - 16/08/2012 - 18:45 - Signaler un abus Expulsator

    Pas de chance pour Mollande 1er dit Le Joufflu il a aucune crédibilité en m

  • Par sam84 - 16/08/2012 - 20:03 - Signaler un abus Faisons confiance

    A ceux qui le connaissent le mieux: Son ex,ses camarades du parti,et si on les écoutent et ont les entends ce type est non seulement nullissime,mais il a usurpé avec la complicité de Solférino des postes ou il avait largement atteint le sommet du principe de peters Comment par rejet de l'un nous héritons d'un president bidon Le petit nerveux est parti et il est remplacé par le petit mou et certain s'en réjouisse, avant d'en pleurer

  • Par ladyactu - 16/08/2012 - 21:58 - Signaler un abus R.V.dans cinq ans!

    Le président F.Hollande a profité du tout sauf Sarkozy,pour se faire élire,il a bénéficié du climat "anti-Sarko"prudent,ne prendrait pas de risque,en campagne il a montré son coté d'homme simple normal et humaniste,d'ailleurs la banlieue a voté massivement Hollande,il a l'art de cultiver l'ambiguïté,fermeté et justice sociale,la croissance,l'emplo,le chômage, les plans sociaux,c pour la rentrée!

  • Par outback - 16/08/2012 - 22:32 - Signaler un abus Jean de la Fontaine

    Je suis étonné de l'étonnement dans ces commentaires...? omment personne, semble-t'il, n'a rappelé aux Franais, avant qu'ils ne votent, le fable des "Grenouilles qui demandent un Roi" ? Et Jupin (pas "Jospin"), "Jupin" leur envoie..... Un soliveau.... Hollande est notre soliveau; une majorité l'a voulu; je n'en suis pas mais j'accepte leur choix.... Maintenant, libre à moi, comme je le prévois pour la fin 2012, de partir ailleurs et de laisser les électeurs de Mr Hollande se débrouiller avec lui. Je ne pars pas pour moi; je pars pour mes enfants (2), bac + 6, l'un et bac ° 7 l'autre, trilingues, fin de la trentaine; je pars pour mes petits enfants (3) qui auront raison, dans quelques années, de penser que leur grand père, par paresse ou par connerie, a laissé détruire leurs chances. Alors... J'émigre, et je conserverai pour mes enfants un patrimoine qui ne doit rien à la spéculation mais tout au travail, de mes anciens, de moi-même, et dont je crois qu'il n'est pas responsable de le laisser à la disposition d'un tel gouvernement. Relire la Parabole des talents....

  • Par De France et de plus loin - 16/08/2012 - 23:42 - Signaler un abus Puisque l agitation n à pas

    Puisque l agitation n à pas marché, peut être que la méfiance marchera

  • Par sheldon - 17/08/2012 - 00:33 - Signaler un abus La France n'a plus de voix en Europe et dans le monde

    Pour moi tout est dit. La France, en léthargie, donne l'impression ds s'être isolée du monde tant sa voix ne se fait plus entendre, et notamment en Europe.

  • Par Lepongiste - 17/08/2012 - 08:21 - Signaler un abus C'est sur un malentendu que ce type a été élu !!

    I

  • Par Lepongiste - 17/08/2012 - 08:26 - Signaler un abus Elu sur un malentendu....

    Il se regarde tous les jours et se dit '' ce n'est pas possible '' '' je suis président de la république " "Mais comment est ce possible" ? Personne n'aurait misé un centime d'euros sur moi avant que les médias ne me portent aux nues !!! "Je n'ai même pas eu à proposer quoi que ce soit il m'a suffit de médire sur mon prédécesseur de faire de l'anti sarko " "Et je continue à le critiquer ça marche toujours enfin pour l'instant " Mais comment vais je faire lorsque les Français s'apercevront que je suis un imposteur " !!

  • Par Equilibre - 17/08/2012 - 14:05 - Signaler un abus Mr l'auteur

    Chez causeur, Mme Garrot s'en prend aux sages.... http://www.causeur.fr/marie-france-garaud-etrille-les-sages,18711# Disons que si cette institution n'est pas contestée, à partir de maintenant, elle doit l'être. Mais c'était en filigramme dans l'article, non? La différence entre les lois et l'esprit des lois, peut-être...

  • Par Vincennes - 17/08/2012 - 14:42 - Signaler un abus @Kakou qui nous explique qu'avec Moi Je petit Pdt Hippopo

    "une lueur d'ESPOIR nous est permis" Nous!!.......je ne me sents pas du tout concerné par qqu'un que je n'aurais jamais choisi (pour tout l'or du monde) car trop manipulateur. Comme l'écrit Laurent BINET (qui a suivi m.petites blagues durant sa campagne électorale) : "un homme qui pour arriver à ses fins est sans aucun d'état d'âmes et d'une férocité atroce".....j'ajoute : avec son air .....et sa vue basse!! Il serait donc plus juste de parler de DESESPOIR plûtôt que d'ESPOIR. Quant à une lueur......je crois qu'on peut la chercher longtemps comme les "cadavres" inventés par N.Ben Kacem Je comprends M. Aubry qui ne voulait pas faire partie de ce Gvt de NAZES

  • Par Kakou - 17/08/2012 - 21:56 - Signaler un abus Eclairez moi..?

    @Vincennes......vous voulez dire que le gnome est un petit gros ..E....é....et nous n'en savions rien....! merçi ami

  • Par vangog - 17/08/2012 - 23:30 - Signaler un abus La short-list va très vite se rétrécir jusqu'à

    Atteindre des choix staliniens: comme, par exemple, "entre le socialiste Noah, le socialiste oscar Sy et le socialiste Flamby, qui préférez vous le plus?". La presse française aura alors perdu toute crédibilité, à part quelques irréductibles qui feront de la résistance...

  • Par Vincennes - 18/08/2012 - 01:01 - Signaler un abus @Kakou propose "gnome", qui sous entend une notion de génie!!

    ce qui n'est pas vraiment le cas. Je pense que "matamore" lui conviendrait mieux......Qui dit mieux? Bonne nuit

  • Par Vincennes - 18/08/2012 - 09:57 - Signaler un abus Comment pourrait t'on, Samu31, comparer, en quoique ce soit

    SARKO et l'HYPPOPO Moi Je petit Pdt heu heu......alors que trois mois après son élection Sarko était à 71% et lui, avant hier, 35% !! IL reste 4 ans et 9 mois........ça va être long, très très long. Heureusement, que nous pouvons nous défouler!!!!!

  • Par Vincennes - 18/08/2012 - 10:10 - Signaler un abus @Lepongiste...c'est évident que "cet ambitieux OBSEDE par SARKO"

    "qui enfume tout le monde, mégalomane et ingrat d'après Faouzu Lambaoui" et en reprenant les termes d'un passage du bouquin a été élu "sur un malentendu" et j'ajoute : à la minorité des élections votants.....résultat = on va TOUS en prendre "plein la tête"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président du Parti des Libertés, élu conseiller du 10 ème arrondissement de Paris en 2008 et fondateur de Delanopolis, premier site indépendant d'informations en ligne sur l'actualité politique parisienne.

Il est l'auteur du livre L'Enfumeur, (Ixelles Editions, 2013) et de Français, prêts pour votre prochaine révolution ?, (Ixelles Editions, 2014).

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€