Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le président de l’exécutif de la Martinique, victime d’un mauvais coup politique ?

Agitation et manifestations en vue ce mercredi 2 mars au tribunal correctionnel de Fort-de-France. Des partisans du député Alfred Marie-Jeanne, également président de l’exécutif de la région devraient venir le soutenir. Ce dernier affronte le tribunal pour prise illégale d’intérêt. Ses avocats dénoncent un procès inique et estiment que leur client est victime d’un mauvais coup politique. Explication.

Ça c'est fort !

Publié le
Le président de l’exécutif de la Martinique, victime d’un mauvais coup politique ?
  • Le procès d’Alfred Marie-Jeanne, qui a lieu ce 2 mars, ne devrait pas être un long fleuve tranquille. Des centaines de manifestants devraient être présents pour soutenir l’élu.
  • Le président de l’exécutif martiniquais, est renvoyé pour prise illégale d’intérêt dans le cadre de subventions allouées à Grenade et à la Dominique, victimes de catastrophes naturelles.
  • Ses avocats dénoncent un procès inique. Ils estiment que leur client est victime d’un mauvais coup politique venant de Paris. 
  • Selon Alfred Marie-Jeanne, le pouvoir central n’aurait pas apprécié qu’il soit élu à la tête de l’exécutif de l’île grâce à une fusion de sa liste avec celle du candidat des Républicains.
 

Il risque d’y avoir du bruit, ce mercredi 2 mars devant le tribunal de Fort-de-France en Martinique.

Beaucoup de bruit. Des centaines de manifestants devraient venir pour soutenir le député Alfred Marie-Jeanne, également président de l’exécutif de la région, renvoyé en correctionnelle pour prise illégale d’intérêt. Les avocats de l’élu, Mes Alexis Ursulet et Christian Charrière-Bournazel, l’ex-bâtonnier de l’ordre des avocats de Paris en profiteront pour dire que cette comparution est totalement inique, se demandant même si elle n’est pas le fait du pouvoir d’en haut... Celui de Paris. En guise d’explication, d’aucuns n’hésitent pas à rappeler que Marie-Jeanne a été élu, le 18 décembre 2015, à la tête de l’exécutif de la Martinique grâce à la fusion de sa liste avec celle de Yann Monplaisir ( Les Républicains)... Déjà, aux législatives de juin 2012, Marie-Jeanne avait battu le député sortant socialiste, Louis-Joseph Manscour. Y aurait-il un lien de cause à effet ? Pour s’y retrouver dans cette affaire dans laquelle l’élu a vu sa mise en examen une première fois annulée avant d’être à nouveau confirmée, un retour en arrière s’impose.

Nous sommes en septembre 2004. L’île de Grenade subit d’importants dégâts à la suite du passage de l’ouragan Ivan… Aussi, la Martinique, à l’initiative du président du conseil régional de l’île, - à l’époque l'Assemblée territoriale n’existe pas -  décide de venir en aide, le 5 juin 2005, à Grenade en lui allouant 520 620 euros pour reconstruire et réhabiliter deux bâtiments de l'école des arts, des sciences et d’études professionnelles de l’île. Mandat est donné au président Marie-Jeanne de mener à bien le projet. Dix jours plus tard, le 15 juin, le conseil régional décide de voler au secours de l’île de la Dominique, secouée le 21 novembre 2004 par un tremblement de terre. C’est ainsi que pour la réhabilitation de l’école primaire Roosevelt Douglas à Portsmouth, elle verse, une première fois  674 571 euros en juin donc, puis 848 326 en novembre 2007. Pour chacune de ces opérations, deux conventions sont passées entre la région Martinique et Grenade d’une part et Dominique de l’autre. Le suivi des travaux de reconstruction et de réhabilitation est confié à un cabinet d’architectes, dénommé Anonym Art Inc. Jusque-là, rien que du très banal. Les travaux prévus à Grenade et à Dominique se poursuivent normalement quand survient quelque chose de parfaitement déplaisant, mais dont sont souvent victimes les élus de la République. Cela porte un nom : la dénonciation anonyme.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Gaetner

Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à l'Express, chargé de l'investigation.

 

Il est l'auteur de La République des copains (Flammarion, 2005), Réglements de comptes pour l'Elysée et La Manipulation Clearstream dévoilée (Oh! Editions, 2006, avec Jean-Marie Pontaut), et La République des imposteurs (L'Archipel Editions, 2014).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€