Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Préparez-vous à devenir immortels dès 2029 selon Ray Kurzweil, le futurologue de Google, grâce aux progrès des biotechnologies et de la nanorobotique

Dans une récente interview, le futurologue de Google, Ray Kurzweil, imagine que les progrès de la science permettront à partir de 2029 d'augmenter notre espérance de vie d'un an chaque année. Une évolution qui ne serait pas sans conséquence sur la définition de l'homme.

Homme augmenté

Publié le
Préparez-vous à devenir immortels dès 2029 selon Ray Kurzweil, le futurologue de Google, grâce aux progrès des biotechnologies et de la nanorobotique

Atlantico : Dans une récente interview, Ray Kurzweil a déclaré que les découvertes médicales d'ici à 2029 permettront d'augmenter de un an l’espérance de vie des humains chaque année. Cette projection vous semble-t-elle vraiment réaliste ? Quelle est l'ampleur des recherches à mener pour y arriver ?

Laurent Alexandre : Google avait annoncé, le 18 septembre 2013, la création de Calico, qui poursuit le but d’allonger significativement la durée de vie humaine. Les ambitions de cette filiale de Google, qui vise le long terme – dix à vingt ans – et compte explorer des voies technologiques innovantes jamais envisagées pour retarder la mort sont en phase avec la vision de Kurzweil. Mais je ne crois pas à l’immortalité en 2029.

La technomédecine n’offrira pas une espérance de vie de plusieurs siècles du jour au lendemain. La biologie des animaux, dont l’homme fait partie, est extrêmement complexe. Certaines de nos fragilités biologiques sont également des forces cachées. Beaucoup de modifications séduisantes au premier abord peuvent avoir des conséquences délétères. Ainsi, l’utilisation des cellules souches peut favoriser le développement de cancers. De même, la manipulation de l’enzyme télomèrase, qui module la longueur des télomères, pourrait favoriser la prolifération tumorale. Il n’y aura pas de remède miracle et unique contre le vieillissement, mais des cocktails thérapeutiques associant plusieurs armes issues des NBIC, continuellement améliorés décennie après décennie. Comme à chaque époque, des technologies miracles seront présentées au consommateur en quête d’immortalité et susciteront, a posteriori, moqueries et incrédulité. Les riches Américains qui ont acheté une place dans une des nombreuses sociétés de cryogénie qui ont fleuri vers 1970 ne risquent pas de ressusciter demain grâce à la technomédecine : ces sociétés ont déposé le bilan et l’électricité qui alimentait les cuves où reposaient à –196 degrés les corps en attente de"deuxième vie" a été coupée... il y a déjà bien longtemps. 

Le futurologue de Google pense notamment que les biotechnologies et la nanorobotique seront essentielles pour remplacer les systèmes immunitaires déficients (notamment en cas de cancer). A quoi devra probablement ressembler un humain en 2029 s'il souhaite utiliser toutes les technologies disponibles contre la détérioration du corps humain ? 

L’extrême complexité de notre organisation biologique laisse peu de place à un hypothétique remède universel contre la mort. Nous utiliserons de nombreuses technologies pour augmenter notre espérance de vie.

Parmi elles, l’utilisation de nanorobots est une idée séduisante… mais qui ne sera pas au point avant 2050. La mort de la mort n’est pas pour demain.

Dépasser les limites actuelles de l’espérance de vie humaine suppose de modifier notre nature par des interventions technologiques lourdes en utilisant tout le potentiel des NBIC (nanotechnologies – qui opèrent à l’échelle du milliardième de mètre, et donc des constituants cellulaires –, biologie, informatique et sciences cognitives). 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 25/04/2016 - 12:17 - Signaler un abus Pfff

    I" devenons immortel " ouvrage de Ray Kurzweill , n'incite pas à le prendre au sérieux avec ses gélules de cucurma et ses solutions diverses et variées qui vont dans tous les sens .

  • Par Septentrionale - 25/04/2016 - 17:09 - Signaler un abus L a Naissance initiatique par la Conscience et le Libre-arbitre

    La Grandeur énigmatique de l'Homme mortel

  • Par Stéphane Gayet - 25/04/2016 - 17:58 - Signaler un abus C'est à mon avis bien surréaliste

    Je ne souscris pas à ce discours. Il procède d'une vision simplifiée de l'être vivant infiniment complexe qu'est le corps humain. Ce n'est pas parce que l'on a réussi à séquencer le génome humain que l'on sera capable de maîtriser tous les gènes qui le constituent. Déjà, le concept de gène, compris et interprété comme une séquence de bases constituant une unité effectrice ou régulatrice, est dans l'ensemble assez dépassé. Le corps humain ne peut pas être défini à l'aide de chiffres, de codes, d'équations et d'algorithmes. Heureusement, l'immortalité n'est pas pour ce siècle, ni très probablement pour les siècles à venir. Mais l'espérance de vie augmentée et très augmentée, sûrement.

  • Par JG - 25/04/2016 - 22:43 - Signaler un abus Ce qui me fait bien marrer

    C'est quand ces ex-gauchos américains des années 60 reconvertis dans le fric et les nouvelles technologies comme des bons bobos drogués au consumérisme qu'ils sont devenus sentent la vieillesse approcher. Ils ont tout jeté avec l'eau du bain : nation, autorité, qu'elle soit parentale ou nationale, transmission des connaissances, religion, spiritualité (enfin pas toute...le New Age psychédélique à coups de marijuana et de LSD a fonctionné pendant un moment, puis s'est reconverti à la cocaïne avec l'augmentation du niveau de vie). Ils voient leur corps se dégrader, sentent la mort approcher et paniquent !! Vite une solution technologique à coups de billions de dollars pour nous éviter l'inéluctable, à nous, phares de la société qui devons rester toujours jeunes, au détriment de nos enfants et petits enfants. Je n'aurai qu'un seul mot (et pourtant je ne suis pas très fan du roman éponyme de Boris Vian) : "j'irai cracher sur vos tombes"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Alexandre

Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage ADN. Auteur de La mort de la mort paru en 2011, Laurent Alexandre est un expert des bouleversements que va connaître l'humanité grâce aux progrès de la biotechnologie. 

Vous pouvez suivre Laurent Alexandre sur son compe Twitter : @dr_l_alexandre

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€