Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les téléphones sous Android sont les cibles quasi exclusives des malwares et comment s'en protéger au mieux

La quasi-totalité des attaques de virus sur un téléphone mobile contaminent un système Android alors que l'IOS de Mac reste largement préservé. Un schéma similaire était déjà constaté sur les ordinateurs.

Faiblesse 2.0

Publié le
Pourquoi les téléphones sous Android sont les cibles quasi exclusives des malwares et comment s'en protéger au mieux

99% des attaques de virus sur des smartphones ont eu lieu sur des systèmes Android. Crédit Reuters

Atlantico : Une récente étude menée par l'entreprise américaine Cisco révèle que 99% des attaques de virus sur des smartphones ont eu lieu sur des systèmes Android tandis que le système IOS de Mac reste épargné. Comment expliquer des chiffres aussi conséquents ?

Catherine Lejealle : Cette étude 2014 de Cisco sur la sécurité révèle en effet deux chiffres intéressants : d’une part, 99% des attaques sur mobile visent des devices Android contre seulement 1% pour l’IOS d’Apple.

D’autre part, 71% des usagers d’Android contre 14% des usagers d’Apple seraient potentiellement touchés par une attaque frauduleuse et malveillante quel qu’en soit le type : phishing, likejacking… Au moins deux raisons qui se conjuguent peuvent expliquer ces différences. La première est technique, à savoir que l’IOS est davantage fermé voire verrouillé que le système Android, ouvert par définition et par philosophie. L’autre raison est l’effet de parc. Il y a davantage de mobiles Android en circulation. Ceux-ci peuvent échanger, partager des données facilement et donc par viralité se contaminer mutuellement. C’est le principe de la contamination virale. 

Le fait que les systèmes IOS soient épargnés s'explique t-il uniquement par la faible utilisation à l'échelle mondiale des produits Apple ?

Non l’effet de parc est une chose. L’ouverture d’Android en est une autre et elle est davantage responsable de la vulnérabilité d’Android. C’est à la fois sa grande force, être ouvert aux développeurs et financièrement moins cher, et sa fragilité. Si l’on poursuit l’analyse de l’étude Cisco, on constate en effet que les 99% de failles observées ne concernent pas des applications disponibles sur Google Play mais des applications repackagées par des tiers « véreux » et mis en ligne sur des sites non officiels. Leur conclusion est que le téléchargement d’applications sur le site officiel qu’est Google Play est tout aussi sécurisé que l’Apple store. Il ne faut donc pas que cet arbre de fraude cache la forêt et face renoncer à privilégier des solutions ouvertes et donc non propriétaires.   

Pendant longtemps les utilisateurs d'ordinateur Mac ont pu se vanter de n'être pratiquement pas atteints par les virus, avant que ces derniers finissent par se développer aussi sur les machines à la pomme. Une tendance similaire peut-elle se dessiner sur les smartphones avec la démocratisation de l'Iphone ?

L’ouverture d’Android rend la conception de virus plus facile mais la fermeture de l’IOS ne signifie pas que les usagers sont ad vitam aeternam à l’abri de tout danger. Il faudra sans doute plus de temps pour en concevoir mais on ne voit pas pourquoi à terme, ils pourraient ne pas être touchés à leur tour. Il faut rappeler le contexte actuel : nous sommes dans un transfert massif des usagers de l’ordinateur vers le mobile. L’an dernier il y a eu plus d’accès à Internet depuis un mobile que depuis un ordinateur. Et Facebook, Twitter et autres médias sociaux sont depuis plus longtemps plus utilisés depuis un mobile que depuis un ordinateur. Ceci ne va pas échapper aux personnes malintentionnées qui ne vont sans doute pas laisser échapper le marché des iPhones.    

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pemmore - 24/01/2014 - 10:03 - Signaler un abus Androïd comme tout linux est peu fragile,

    mais toutes les applications java dont évidement le plug'in flash sont de superbes porte d'accès ainsi que tous les scripts qui grouillent sur nos applications en ligne. jusqu'à 18 souvent dont on ignore lequel est malveillant et bouffent la bande passante. Une véritable agression morale. On va sans doute disposer bientôt d'émulateurs windows et c'est toute la planète windows et ses milliers de virus qui vont débouler dans votre smarphone. Comme dit l'article, ne pas sortir de google store est la sagesse en attendant d'autres systèmes d'exploitations linux stables sans risques.

  • Par Jean-Francois Morf - 24/01/2014 - 11:03 - Signaler un abus Il faudra pendre haut et cour quelques créateurs de malwares...

    Afin que cette pratique stupide cesse enfin!

  • Par SteakKnife - 24/01/2014 - 12:12 - Signaler un abus Tant qu'il y aura des naïfs

    Il y aura des virus, malware, spyware, et compagnie.

  • Par HappyHour60 - 24/01/2014 - 13:02 - Signaler un abus De nombreuses failles existent dans Android

    Notamment dans les anciennes versions mais également dans les nouvelles, et très peu dans IOS car les mises à jour se font de façon transparente et gratuite (depuis IOS 7) La danger sur IOS vient du jailbreak qui n'apporte rien pour la plupart des utilisateurs lambda mais qui reste la porte d'entrée idéale pour l'installation de malware divers et variés en court-circuitant l'AppStore. En bref, pour ne pas être embêter, utilisez IOS (iPhone, iPad...)

  • Par Lennart - 24/01/2014 - 13:13 - Signaler un abus Quelle crédibilité accorder à cette étude de la société CISCO

    Car CISCO n'est peut être pas le mieux placé pour parler de sécurité http://www.silicon.fr/nsa-les-materiels-cisco-juniper-et-huawei-transformes-en-passoire-91760.html Maintenant sI vous "sortez des clous" de fait vous risquez quelques déboires sous Android comme sous iOS ou WP8 Mais c'est vrai que vu l'importance que prend la plateforme Android, il semble que tout soit fait pour décrédibiliser cet OS au yeux du grand public. Allez savoir si il n'y pas quelqu'un de très très riche derrière tout ce "conditionnement".

  • Par dedpoulp - 24/01/2014 - 15:09 - Signaler un abus fôôôtes

    S'il vous plaît, relisez mieux vos publications afin d'éliminer les plus grosses fôôôôtes d'aurtaugaffe. Merci

  • Par Vinas Veritas - 24/01/2014 - 16:58 - Signaler un abus Ne jamais confondre

    Le moteur ou système d'exploitation Linux dont est issu Android est solide, et tombe très rarement en défaut. Mais le système d'exploitation ne peut rien contre l’application développées à la va-vite et comportant un nombre de failles exploitables par quiconque se veut intrusif et mal intentionné. . C’est pourquoi les utilisateurs de smartphone ont tout intérêt à chercher leurs applications auprès des sites constructeurs car ces derniers veillent à offrir des logiciels d’application de qualité. La renommée de leur marque en dépend et ils effectuent une maintenance régulière pour éliminer des défauts relevés et des failles découvertes.

  • Par Peter6809 - 25/01/2014 - 09:08 - Signaler un abus Rien ne change...

    On nous a déjà fait le coup au sujet de la "stabilité" des Mac à côté des Mac. Mac est une machine fermée, dont le constructeur maîtrise totalement le hard. Les PC sont assemblées de bric et de broc par n'importe qui. Windows est remarquable car il s'adapte à quasi toutes ces configurations. C'est quand même beaucoup plus fort! Certes il y a des virus, mais, pratiquant le PC depuis quelques trente ans...je n'en n'ai jamais récupéré! Suffit, comme dans la rue, de regarder où on met les pieds. Quant aux téléphones, il faudrait sans doute préciser s'il s'agit de versions débridées de Android, et si les applications viennent de Play Store... Enfin chez Apple...c'est la base de donnée (carnet d'adresses, infos personnelles, historique...) complète, hébergée chez Apple, qui est piratée! C'est beaucoup plus confortable pour la NSA. Apple : téléphone de bobo qui écoutent les journalistes!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Catherine Lejealle

Catherine Lejealle est docteur en sociologie et ingénieur télécom (ENST Bretagne). Elle est professeur associé à  la Paris School of Business et co-fondatrice de la Chaire Digital BusinessSes domaines de recherche couvrent les usages des TIC (téléphone portable, Internet, médias sociaux…)

Elle a publié La télévision mobile personnelle : usages, contenus et nomadisme,  Les usages du jeu sur le téléphone portable : une mobilisation dynamique des formes de sociabilité  aux Editions L'Harmattan et J'arrête d'être hyperconnecté ! : 21 jours pour réussir sa détox digitale chez Eyrolles.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€