Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi il suffit de quelques graphiques pour se convaincre que l'assurance maladie ne survivra pas en l'état

La hausse de plusieurs millions des personnes de plus de 65 ans, combinée à la forte hausse des dépenses de santé de cette tranche d’âge, condamne à moyen terme l’assurance maladie telle que nous la connaissons.

Alerte

Publié le
Pourquoi il suffit de quelques graphiques pour se convaincre que l'assurance maladie ne survivra pas en l'état

Les personnes âgées « coûtent » énormément plus que le reste de la population. Crédit Reuters

Peu avant les élections américaines, je discutais avec des amis de ce héros cool qui avait importé la sécurité sociale à la française – ce qui n’est pas le cas – dans cette jungle d’égoïsme barbare que sont les Etats-Unis. Je n’ai pas trop d’avis sur cette réforme, mais je ne suis certainement pas aussi enthousiaste que la plupart de mes compatriotes. Mais ce qui m’a frappé dans cette discussion, avec des gens sortis d’HEC, c’est à quel point ils sont ignorants des dures réalités comptables.

J’ai manqué l’opportunité de leur faire remarquer que le système de générosité qu’ils chérissaient tant, en France, était mourant, ce que personne n’ose admettre ou que tout le monde ignore, malgré la fameuse rumeur sur le « trou de la sécu ». Evidemment, la sécurité sociale ne va pas mourir sous la présidence Hollande, mais il suffit à mon avis de deux paires de mains pour compter le nombre d’années à vivre de notre gentil système s’il n’est pas remis à plat. Et comme toujours, les jeunes auront financé un système dont ils ne profiteront jamais.

Je vous propose donc quelques images dures à admettre sur l’avenir de la branche maladie de notre sécurité sociale. Les sources sont le Haut conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM) et l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED).

Le premier graphique résume les dépenses remboursées par l’assurance maladie par tranche d’âge et par individu en 2008. On n’y voit que les personnes âgées « coûtent » énormément plus que le reste de la population. Evidemment, on ne doit pas conclure de ce graphique que les personnes âgées représentent l’essentiel des dépenses, car si elles sont certes plus coûteuses par individu, elles sont aussi moins nombreuses.

(Cliquer pour agrandir les images)

Mais la répartition des dépenses par âge devient intéressante quand on la combine au deuxième graphique, qui représente la répartition de la population par âge en 2012 (bleu) et en 2030 (rouge). On constate clairement que la population se déplace vers les tranches d’âge supérieures à 65 ans.

Si ce n’est pas assez clair, le graphique suivant résume la variation de la population entre 2012 et 2030 par tranche d’âge.

A ce niveau, si vous avez l’habitude de manipuler des chiffres, vous comprenez qu’un énorme problème se profile, une forte hausse des coûts due à l’arrivée massive des baby-boomers dans les âges où ils coûteront très cher à l’assurance maladie.

Mais ce n’est pas tout. Ni le coût des dépenses de santé, ni leur structuration par âge n’est fixe. Non seulement les dépenses de santé croissent plus rapidement que la richesse nationale, mais en plus cet effet est-il beaucoup plus fort pour les soins aux personnes âgées. L’image suivante résume l’évolution de ces dépenses entre 1992 et 2000. Ce sont les données fournies par le HCAAM dans son rapport de 2010. Autant dire que les gens qui s’occupent des prévisions sont inquiétants, vu qu’ils utilisent des données de 10 ans d’âges pour voir le futur.

Désormais quelques calculs. Je prends l’hypothèse que le taux d’emploi de la population active reste stable (65%) et que les dépenses de santé progressent selon le rythme décrit par l’évolution 1992-2000.  De manière semblable, l’organisme en charge du Medicaid et Medicare aux Etats-Unis estime que le 2824 milliards de dollars de dépenses en 2012 passeront à 4638 milliards de dollars en 2020 (source – table 17). Comme seules les forces actives de la société peuvent financer l’assurance maladie, je rapporte les dépenses ainsi projetées en 2030 au nombre d’actifs occupés.

Bien sûr, mes hypothèses sont grossières, j’ai fait avec ce que je trouvais de mieux dans le rapport du HCAAM. Mais le déséquilibre est si colossal (on peut le diviser par deux, cela ne change pas grand-chose) que je me permets de conclure : c’est mal parti !

Article précédemment publié sur Le blog d'Acrithène

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par legaulois - 01/07/2013 - 08:15 - Signaler un abus LES français d'abord

    supprimons toute les aides à l'immigration clandestine et c'est plusieurs centaine de millions d'euros et les 50000 centenaires algèriens que la cnav finance sans contrôle et j'en passe et remettre nos frontiéres pour une juste filtration nos politiciens depuis 30ans ont pour garder leur pouvoir avec le fric qui va avec et enrichir leur propre famille capitulés sur leurs devoirs envers la france

  • Par Jean-Pierre - 01/07/2013 - 09:27 - Signaler un abus Rien qu'à voir ces courbes...

    ... ça me rend malade ! .

  • Par Seb Per - 01/07/2013 - 09:38 - Signaler un abus ca n'est pas tout

    non seulement la masse des inactifs couteux que sont les vieillards est une vague massive, mais en plus son profile est vertical : l'allongement de l'esperance de vie correspond à une explosion de la croissance des depenses médicale. Face à cela, le déclin demographique des tranches d'age moyenne est le trou qui précéde la vague. Tout ceci fait de cet événement une vague "scelerate", que les marins connaissent bien, et qui est non négociable. Elle signifie la fin du navire. Mais "bonne" nouvelle ! la dislocation du systeme fera que l'esperance de vie reculera brutalement jusqu'à retrouver un point d'équilibre viable. A long terme, seules les sociétés qui maintiennent une certaine vitalité demographique raisonnable, financée par une efficacité économique qui ne détruit par leur environnement s'en sortent. Les autres disparaissent, les unes après les autres, et nous laissent de belles et grandioses ruines enfouies dans les déserts et les jungles.

  • Par laurentso - 01/07/2013 - 09:56 - Signaler un abus Rien de neuf sous le soleil

    de la part de notre VRP des assurances privées. Qui oublie les problèmes du chômage, véritable racine du mal. Lorsque le chômage reculera, on pourra un peu augmenter les cotisations à destination de l'assurance maladie et des retraites. Qui oublie le rôle ambigu des laboratoire privés qui se goinfrent au détriment de la sécurité, pour des médicaments à l'efficacité souvent douteuse. Qui oublie les progrès de la productivité du travail, ressource supplémentaire de revenus pour la nation... A condition de bien taxer à bon escient, ce qui n'est pas facile. Quant au vieillissement de la population, inéluctable, il doit faire l'objet d'une réponse spécifique (branche dépendance, etc.) à financer autrement que la ponction sur le travail, bien entendu. Bref, rien n'indique une mort inéluctable de la sécurité sociale, au contraire.

  • Par laurentso - 01/07/2013 - 09:57 - Signaler un abus @legaulois

    c'est à dire le raciste anti-France. Les immigrés coûtent moins chers à la sécurité sociale qu'ils ne cotisent... si si, les faits sont têtus...

  • Par totelo - 01/07/2013 - 10:22 - Signaler un abus Comme d'habitude

    Le capitalisme génère des problèmes (le vieillissement de la population, qui n'a jamais été un problème dans les systèmes précédents) qu'il va devoir, pour ne pas se remettre en question, traiter de manière inhumaine. Des hommes politiques de premier plan nous parlent déjà d'euthanasie pour ne pas avoir à payer les retraites. Quand l'économie sera au bord de l'effondrement, on fera surement ça, et tout le monde trouvera ça génial. Car nous justifions toujours tout ce que le capitalisme nous impose de faire afin de ne pas avoir à sortir de ce système.

  • Par orthocratie - 01/07/2013 - 10:27 - Signaler un abus Posons-nous les bonnes questions

    Cette analyse ne peut que nous conduire au constat de l’impossibilité comptable et à la conclusion de l’échec de l’Etat régalien : les dépenses de l’Assurance Maladie par actif occupé seront multipliées par 5 entre 2012 et 2030. Bonjour le coût du travail ! Ou plutôt : bonjour la fuite des capitaux, les délocalisations, et l’explosion du chômage, renchérissant ainsi le coût du travail et ses conséquences désastreuses… Rappelons que les Français sont les plus gros consommateurs de médicaments, notamment de tranquillisants et autres cochonneries destinées à nous aider à supporter une réalité qui ne nous plaît pas plutôt que de tenter de la changer. Le petit monde pharmaceutique et médical se partage des sommes équivalentes à toutes les autres dépenses de l’Etat réunies, tout cela pour nous faire croire que l’allongement de la durée de vie est une fin en soi. Vivre vieux et indigent serait-il mieux que vivre un peut moins longtemps, mais en préservant le bien-être et la dignité de chacun ? Nous arrivons au moment des choix. Encore faudrait-il poser le problème correctement…

  • Par cdg - 01/07/2013 - 10:30 - Signaler un abus deprimant

    On a un article qui explique clairement que la securite sociale va dans le mur a cause de l explosion du cout des soins medicaux du aux baby boomers et qu a t on comme reaction ? - on nie le probleme en affirmant que si le chomage disparait (par miracle ?) le probleme ne se pose plus (en fait si mais de facon moins grave) - en faisant une fixette sur l immigration. C est pas eux qui consomment beaucoup de soins medicaux car les clandestins sont comme leur nom l indique hors securite sociale Mais bon, c est vrai que c est dur a un baby boomer de reconnaitre qu il a plante le pays et qu il va laisser a ses petits enfants un systeme en ruine

  • Par golvan - 01/07/2013 - 10:32 - Signaler un abus @ laurentso

    C'est vous qui dites n'importe quoi: ce ne sont pas des faits têtus que vous évoquez mais des études bidons émises par es pseudo chercheurs qui tentent de faire rentrer dans leurs cases idéologiques des chiffres tripatouillés; A qui ferez vous croire que l'accumulation de familles nombreuses dont même le chef de famille ne travaille pas dégage un solde positif en terme de cotisations ? Et avec un peu de chance l'aïeul fraîchement débarqué touchera un minimum vieillesse sans jamais avoir cotisé. Histoire de vous éclaircir les idées et de cesser de traiter tout le monde de raciste, vous devriez passer quelques jours à la Caf. De nombreuses études sortent des comptes qui ne correspondent pas à vos faits têtus, mais un prof de sciences éco du FDG a-t-il envie de les lire ? Et d'ailleurs ces études ne prennent pas en compte l'intégralité des sommes colossales versées en pure perte dans le cadre de la politique de la ville et des innombrables plans "banlieue", et le coût des 80% de musulmans qui peuplent les prisons françaises. Et ces chiffres là sont sacrément têtus.

  • Par golvan - 01/07/2013 - 10:34 - Signaler un abus @ cdg

    Vous n'oublieriez pas les CMU et AME par hasard ?

  • Par bernardduvar - 01/07/2013 - 11:12 - Signaler un abus a dieu

    et au diable. qui vivra verra finalement la sécu est une "ephémere" comme beaucoup ici non?

  • Par laurentso - 01/07/2013 - 11:21 - Signaler un abus @golvan

    tout ce que vous écrivez n'existe que dans votre imagination. Et mes "études" comme vous dites ne font que reprendre les chiffres de la CAF; Évidement, vous, vous alignez toutes les dépenses -réelles ou supposées- et en face ne trouvez aucune recette. Tout cela est ridicule. Oui, du strict point de vue des comptes sociaux, l'immigration (légale) n'est en rien un coût pour les comptes sociaux. Sachant bien sûr que beaucoup d'immigrés travaillent dans des secteurs davantage sujets aux accidents du travail, c'est la seule branche où ils perçoivent davantage. Tout le reste est du pur fantasme, de l'agit' prop' comme disent les gauchistes.

  • Par golvan - 01/07/2013 - 11:58 - Signaler un abus @ laurentso

    Comme d'habitude vous assénez des vérités qui vous satisfont et comme d'habitude ce sont des mensonges et de la propagande de gauche, avec, cerise sur le gâteau l'argument du "travail que les Français ne veulent pas faire" , dangereux et source d'accidents du travail. L'immigration actuelle, légale, n'est pas une immigration de travail, vous le savez très bien à moins d'être un imbécile, et c'est immigration pèse sur les comptes sociaux. De plus CMU et AME sont par définition des pertes nettes en terme de cotisation. Le regroupement "familial" est une catastrophe en terme comptable pour les comptes sociaux mais étant le socle de la bonne conscience de gauche il n'est pas question d'y toucher(pour l'instant). Par contre cette immigration n'est évidemment pas la seule responsable de la dégradation des comptes sociaux en raison du chômage de masse en Europe, et surtout du refus de faire évoluer un système vieux de plus 70 ans. Evoquer l'immigration qui n'est plus une immigration de travail comme co-responsable de la dégradation des comptes sociaux n'est donc pas une facile recherche de bouc-émissaire mais une analyse objective de la France actuelle. Et les faits sont têtus.

  • Par VeLiVoS - 01/07/2013 - 12:00 - Signaler un abus laurentso - 01/07/2013 - 09:57

    les faits sont têtus ça c'est vous qui le dites. D'autres, comme Conning, pensent que « rien n'est aussi trompeur que les faits, … si ce n'est les chiffres. » Et vos « chiffres sont comme les gens, si on les torture assez, on peut leur faire dire n’importe quoi. ». Vos faits têtus, c'est oublier des Gourevtich et d'autres qui vous diront que votre analyse, c'est vous qui le dites d'ailleurs, s'arrête à la “sécurité sociale et oubllie les coûts de l'immigration irrégulière, ceux de l'économie informelle, les coûts de structure, les coûts sécuritaires et même les bénéfices apportés à l'économie par le travail des immigrés.” Et là aussi les faits sont têtus … et ne sont pas en la faveur du choix de l'immigration. Alors, peut-être vaudrait-il mieux favoriser la natalité et là, ce n'est plus un pb de faits mais de logique ‼ La France, @Laurentso, ce n'est pas seulement des petites personnes qui y vivent, c'est un mode de société, qui est en train de s'effriter, parce des gens comme vous décident de façon TOTALITAIRE, que l'immigration est une chance pour la France, comme les romains considéraient les barbares comme une chance pour l'Empire, jusqu'à …

  • Par Le Lampiste - 01/07/2013 - 12:05 - Signaler un abus L'Angelisme de l'Irréalité

    "Lorsque le chômage reculera, on pourra un peu augmenter les cotisations à destination de l'assurance maladie et des retraites" Mais alo, koi, t'es prof et t'as pas d'shampoing? Mais dans ces futurs radieux, les poules auront des caries et se feront rembourser les bridges. "Quant au vieillissement de la population, inéluctable, il doit faire l'objet d'une réponse spécifique (branche dépendance, etc.) à financer autrement que la ponction sur le travail, bien entendu. " Un traitement du genre que préconisait dès 1981 le Grand Visionnaire ATTILA Jacques, en gros, je résume, piqûre-Toutou ? "Bref, rien n'indique une mort inéluctable de la sécurité sociale, au contraire." La survie de l'une dépend peut-être de la non-survie des autres, suivant la réponse donnée plus haut...? Notre comique ferait mieux de se pencher sur le mode de fonctionnement de la médecine en France, encadrée, dirigée par des incompétents notoires, dont le plus grand succès est de faire psalmodier à l'infini par un chœur de lobotomisés "nous avons le meilleur système de santé au monde... nous avons...blablabla".

  • Par SteakKnife - 01/07/2013 - 12:42 - Signaler un abus Moi aussi j'ai un graphique qui suffit à démonter tout l'article

    Voilà: https://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/q71/1011144_523814021022284_797512028_n.jpg

  • Par Acrithène - 01/07/2013 - 13:07 - Signaler un abus @SteakKnife

    Ce qui est drôle dans votre graphique, c'est que l'évasion fiscale représenterait 4,6 fois le déficit de la sécurité sociale (60/13). Pourtant, l'auteur du graphique s'est amusé à représenter l'évasion fiscale avec un disque d'une surface 21 fois plus grande que le déficit de la sécurité sociale. Je trouve l'astuce mignonne.

  • Par 2bout - 01/07/2013 - 13:23 - Signaler un abus @ SteakKnife

    Et moi ce qui m'amuse, c'est de pouvoir quantifier une valeur (fraude fiscale) à partir d'éléments qui ne peuvent être recoupés entre eux. Je prends un tonneau rempli qui correspond au volume dont je vais avoir besoin. Je perce un trou au fond. Je constate que mon tonneau se vide. A l'instant t, j'en mesure le volume et conclue que le volume manquant est égal à une valeur donnée : la valeur dont il faut que je fasse la démonstration qu'elle est manquante, à laquelle on donne un nom : "Evasion fiscale".

  • Par XI - 01/07/2013 - 13:33 - Signaler un abus A tous les doux reveurs

    A tous les doux rêveurs qui refusent de regarder la réalité en face ,un petit commentaire concernant l'AME :" En 2009, à Paris, 439 personnes ont consommé 45,4 millions d’euros de soins », signalait Roselyne Bachelot en 2010.Et 2 liens :http://www.observatoiredessubventions.com/2010/cout-ame-800-millions-euros-par-an/ http://lesmoutonsenrages.fr/2012/09/04/cope-propose-de-supprimer-lame/

  • Par XI - 01/07/2013 - 13:36 - Signaler un abus Suite

    Aux autres qui en veulent aux anciens , le gouvernement vient de relever le seuil de la CMU , 750000 personnes supplémentaires vont être à notre charge . Ceux là ne vous gênent pas ? Votre mauvaise foi est lamentable .

  • Par SteakKnife - 01/07/2013 - 13:38 - Signaler un abus @Acrithène

    D'accord, et à part ça? Quelque chose à dire sur le fond?

  • Par SteakKnife - 01/07/2013 - 13:39 - Signaler un abus @2bout

    Je sais pas si tu connais cette nouvelle science qui s'appelle la statistique. C'est cette science qui permet par exemple de savoir à peu près combien il y a d'habitants dans un pays sans avoir à faire l'appel tous les matins. Tu devrais te renseigner tu verras c'est assez intéressant.

  • Par Le Lampiste - 01/07/2013 - 13:52 - Signaler un abus @2bout : le socialisme est une science abstraite ?

    Vous oubliez le principe socialo-coco : la réalité se plie toujours aux conclusions idéologiques pré-établies. Comme disaient je ne sais plus quels anglais, de Disraeli à Oscar Wilde : "Il y a 3 degrés dans le mensonge: le mensonge, le putain de mensonge (bloody lie) et la statistique." Mais au delà, quel est le rapport entre fraude fiscale supposée et déficit structural prouvé d'un système qui se justifiait dans d'autres conditions socio-économiques ? Jusque dans les années 50, il y eut des restrictions en France, pour mémoire... et jusqu'à l'arrivée miraculeuse de Tonton, le chômage de masse n'existait pas, on touchait même 110% du dernier salaire si on faisait une "formation de recyclage". Et 2 ans d'indemnités, si je me souviens. En 3 jours, on trouvait un job dans les petites annonces... pas le Perou, mais un job qui payait loyer, essence et cigarettes. Depuis, la condition du peuple (ho, vilain mot !) s'est tellement améliorée... qu'on ne se fait plus soigner les dents, mais on paye la CSG, la CRDS, et le trou se creuse dans les sables mouvants. Mais l'Afrique n'y est pour rien, bien sur. Ce sont nos politiciens, et le Grand Timonier de Pédalo n'est que le commis en CDD...

  • Par Acrithène - 01/07/2013 - 13:56 - Signaler un abus @SteakKnife

    Quel fond ? Deux problèmes ne font pas une solution. C'est quoi votre solution pour récupérer ces 60 milliards ? Et puis la forme importe, quand on parle de chiffre, on ne se trompe pas d'un rapport de 1 à 5 dans le calcul de la surface d'un disque.

  • Par SteakKnife - 01/07/2013 - 14:03 - Signaler un abus @Acrithène

    Le fond c'est qu'on aurait les moyens de financer notre système si on allait chercher l'argent où il était. Que le problème du vieillissement de la population n'est qu'un épouvantail agité pour faire peur aux gens, alors qu'on évoque jamais le problème du chômage des plus jeunes et des plus vieux, ni les différences d'espérance de vie, et d'espérance de vie en bonne santé, selon qu'on soit cadre ou ouvrier. Vous vous faites le relais d'injonctions répétées comme des incantations pour "La Réforme" en prenant le problème du financement par le petit trou de la serrure. Vous n'évoquez pas non plus le développement de nouveaux secteurs et de nouvelles activités liées au vieillissement de la population (la fameuse "silver economy"), et plein d'autres aspects de ce problème beaucoup plus complexe que "il y a de plus en plus de vieux, on a plus de fric, laissons-les crever ou mieux, passons à la retraite par capitalisation pour que les marchés s'en foutent plein les poches". Non, chipotons plutôt sur la taille d'un disque sur un graphique, qui n'était qu'une réponse volontairement simpliste à un article tout aussi simpliste.

  • Par Acrithène - 01/07/2013 - 14:15 - Signaler un abus @SteakKnife

    La cause du chômage des jeunes est le coût du travail, élevé par la protection sociale et la protection de l'emploi. Il y a de nombreux articles sur le chômage sur mon blog. Par exemple : http://theoreme-du-bien-etre.net/2013/01/24/protection-de-lemploi-des-effets-nefastes-sans-contrepartie/ http://theoreme-du-bien-etre.net/2013/01/14/emploi-les-enfants-dimmigres-nettement-moins-bien-lotis-que-leurs-parents/ http://theoreme-du-bien-etre.net/2012/10/09/politique-de-lemploi-33-la-protection-des-emplois-cause-de-leur-rarete/ http://theoreme-du-bien-etre.net/2012/09/26/politique-de-lemploi-13-quelques-regles-basiques/

  • Par Le Lampiste - 01/07/2013 - 14:37 - Signaler un abus de bonnes raisons de cracher sur les fonds de pensions...

    Une faiblesse des entreprises françaises est leur faible niveau de capitalisation. C'est tellement vrai, qu'au congrès socialo de Valence, après avoir demandé que "des têtes tombent", une motion a été présentée pour "doter les entreprises de fonds propres". NO COMMENT... car ça craint, comme disait Bossuet. Il est donc bien évident que les fonds de pension, investisseurs stratégiques, n'ont aucun intérêt. Il est préférable de cracher sur ces capitalistes à cigare entre les dents, et de laisser ce sale argent venir d'ailleurs. Par exemple, on peut constater que des chaines entières de cliniques, plus ou moins rentables lorsqu'elles sont détenues par des médecins associés (modèle historique), sont rachetées par des fonds de pensions, bien entendu anglo-saxons, et dégagent alors un EBE non négligeable, de l'ordre minimal de 20%. Les retraités de Miami devraient envoyer roses et chocolats à nos professeurs d'économie du FDG, mais il est vrai que nos syndicalistes de haut vol leur seont sans doute encore plus obligés. Car le système, en fait, fait les beaux jours des politiciens, des syndicalistes, des profiteurs du système médical assis sur leur fief féodal. Ca fait du monde.

  • Par aubagne - 01/07/2013 - 14:59 - Signaler un abus Faut savoir

    cdg: Les clandestins, pour tous soins médicaux,hospitalisations,et appareillages en tous genres,possèdent l AME.(Aide médicale etat) dans toute la France puisque ils se déplacent aussi.Une partie de mon travail pendant 30 ans dans un hôpital marseillais.Simple constatation de ma part.

  • Par 2bout - 01/07/2013 - 15:12 - Signaler un abus @ SteakKnife

    Augmenter les taux d'imposition se traduit par une réduction des recettes. Est-ce de la statistique ou de l'économie ? Evaluer de manière "statistique"et mettre en parallèle le montant de 60 Mrds de l'évasion fiscale et les 13 Mrds réels de la Sécu ne correspond qu'à relativiser, donc justifier ce déficit .

  • Par jurgio - 01/07/2013 - 15:16 - Signaler un abus Rien de nouveau

    On sait depuis longtemps que ces aides sociales sont des rêves ! Elles ont été imaginées au cours d'une conjoncture économique où la croissance ne descendait pas au-dessous de 6,5% et avec une inflation entre 7 et 10 % ! Maintenant, elles bouffent le peu de bénéfices et même le manque à gagner. Vive le crédit !...

  • Par SteakKnife - 01/07/2013 - 15:36 - Signaler un abus @2bout

    Augmenter les taux d'imposition se traduit par une réduction des recettes? Comment ça?

  • Par Karamba - 01/07/2013 - 16:28 - Signaler un abus La mort de la sécurité sociale

    ce truc mal optimisé qui coûte un bras et ne rembourse pratiquement rien? Oui à l'euthanasie à titre exceptionnel. Et toujours en attente de du respect de l'application européenne de la mise en concurrence des système d'assurance maladie.

  • Par Le Lampiste - 01/07/2013 - 17:22 - Signaler un abus Trop d'impôt tue l'impôt : faut pas dormir en amphi !

    "Augmenter les taux d'imposition se traduit par une réduction des recettes? Comment ça?" Ben oui. C'est la fameuse courbe de Laffer, en cloche, illustration du principe bien connu "Trop d'impôt tue l'impôt". Lorsque le taux d'imposition augmente au delà d'un seuil, le montant des recettes fiscales diminue car l'activité décroit, en cascade. C'est un cercle vicieux. La démonstration par l'exemple d'une certaine justesse de cette théorie a été faite avec les réductions de taux aux USA qui se sont traduites par des augmentations très significatives des recettes fiscale depuis Reagan, en GB avec les réformes de Thatcher, en Nouvelle -Zélande, et plus récemment en Russie - bien que l'action de Poutine contre les oligarques chouchous des "démocrates de la communauté internationale" ne soit pas pour rien dans cette réduction de l'évasion fiscale intérieure...-. Évidemment, on peut contester cela, si l'on considère qu'une économie est aussi fermée que la Corée du Nord et que l'activité est par essence une quantité fixe. En économie, les phénomènes sont complexes et paradoxaux, voire scandaleux pour les esprits simples ou qui font semblant de l'être. Lisez donc Allais, Bastiat, Say; etc.

  • Par celasepasseenfrance - 01/07/2013 - 17:36 - Signaler un abus Le dernier ouvrage de Gérard

    Le dernier ouvrage de Gérard Pince « Les Français ruinés par l'Immigration », paru aux Éditions Godefroy de Bouillon, fera date. Le titre « évoque le spectre de la ruine, c'est le mot juste », précise son auteur. Gérard Pince : Ce document explosif taille en pièces les arguments des " élites " qui prétendent qu'elle nous enrichit. Fondé sur les chiffres de la comptabilité nationale de 2011, il démontre au contraire que la crise de la dette publique est celle de l'immigration en provenance des pays tiers, extérieurs à l'Union Européennes à 27. L'immigration ne nous avantage pas, il démontre au contraire d'une manière irréfutable qu'elle entraîne la faillite de nos finances publiques et pénalise lourdement le niveau de vie de votre ménage. : " je ne vous cite pas les chiffres qui illustrent l'ampleur du désastre. Il est préférable de se plonger dans l'ouvrage pour comprendre l'engrenage qui nous broie".

  • Par 2bout - 01/07/2013 - 17:41 - Signaler un abus Au simple d'esprit qui fait semblant de l'être,

    Puisque le fond de la démonstration est dans la forme, nul besoin d'argumenter. Il suffit de le suggérer pour le laisser croire, et finalement, l'imposer en évidence, comme une valeur qui devient préalablement entendue pour tout raisonnement. Ainsi, peu importe la qualité des produits, il s'agit de les présenter avantageusement, comme dirait tout bon commerçant, et chez SteakKnife (et France2), on vend des idées.

  • Par prochain - 01/07/2013 - 17:42 - Signaler un abus Avez-vous la courbe des statistiques du nombre de trolls...

    Infatigables de l'équipe-riposte qui squattent les forums pendant leur "service"? Les racistes-réacs-anti-France souhaitent à bon entendeur le bonjour!

  • Par 2bout - 01/07/2013 - 17:52 - Signaler un abus @ SteakKnife (suite)

    La grandeur de 60 Mrds sans bases arithmétique ou "statistique" n'a qu'une valeur : émotionnelle.

  • Par 2bout - 01/07/2013 - 17:52 - Signaler un abus @ SteakKnife (suite)

    La grandeur de 60 Mrds sans bases arithmétique ou "statistique" n'a qu'une valeur : émotionnelle.

  • Par Le Lampiste - 01/07/2013 - 18:58 - Signaler un abus A propos de statistiques...

    Comment qualifier les causes de la situation démographique actuelle, sachant que le domaine démographique est le seul, dans les "sciences" sociales à pouvoir donner des prévisions qui ne relèvent pas de la Boule de Cristal ? - démographie et pyramide des âges, qui fait prévoir depuis au moins 30 ans la situation actuelle (et qui permet de prévoir l'apocalypse prochaine) - démographie médicale, avec la prévision d'un nombre de médecins qui sera divisé par au moins 2,5, voire 3, pour le remplacement des classes d'âge de 50 à 65 ans; dans les prochaines années. Merci le numerus clausus qui devait faire faire des économies, selon un principe génial, l'"offre" médicale générant la maladie ! merci Simone, merci Barrot ! A vot' bonne santé ! - démographie générale. Ah, là, TVB, RAS, circulez y'a rien à voir. Juste 200.000 avortements par an, au bas mot; mais une natalité exceptionnelle pour une province du zeuroland. Cherchez l'erreur. Un pion est un pion; n'oubliez surtout pas. En 19, le slogan était "l'Allemagne paiera". Cent ans après, qui va payer ??

  • Par 2bout - 01/07/2013 - 19:32 - Signaler un abus Le paroxysme de l'émotion

    serait de donner pour valeur à l'évasion fiscale 98.2 Mds, pour finalement détruire non pas le fond, mais la forme. Reste que le moyen le plus sur pour ne pas la combattre est de préférer des schémas politiques autarciques.

  • Par vangog - 01/07/2013 - 22:21 - Signaler un abus Marrant de lire tous ces commentaires qui nous

    ressassent inlassablement les vieilles rengaines stigmatisantes sur les Baby-boomers devenus des papy-flambeurs de Sécu, le regroupement familial, l'AME et la CMU (quoiqu'elle ait fortement diminuée, depuis la fin de la grève du zèle des fonctionnaires gauchistes...) ou les immigrés faussement assimilés aux clandestins, ou encore les instance dirigeantes qui ont géré leur plan de carrière plutôt qu'anticiper l'avenir des systèmes de santé.. Excepté les éternels rideaux de fumée du FDG et ses trolls, tous ces posts ont une part de vérité! Mais ils n'abordent pas le vrai problème, qui est la multiplication par 5 des dépenses de sante par actif d'ici 2030! Et le problème principal est le découragement des jeunes qui arrivent sur le marche du chômage et doivent se dire: " à partir des années 80, les socio-démagogues qui nous ont gouvernés ont été incapables de construire un système de santé durable, tout en sachant qu'il s'écroulerait entre 2020 et 2030, ils ont été incapables de réformer l'hôpital, responsable de plus de 50% du gaspillage, incapables de réformer les professions para-mediales, qui ont vécu sur la bête pendant toutes ces années, incapables d'ouvrir les yeux sur...

  • Par vangog - 01/07/2013 - 22:30 - Signaler un abus Suite ...incapables d'ouvrir les yeux sur les arnaques

    des ambulanciers, des infirmières libérales, des stations thermales, des kinésithérapeutes etc... Ces socio-démagogues ont été incapables d'introduire un peu de sincérité dans le système moribond de la santé, et nous, les jeunes, nous devrions bosser et voir nos cotisations augmenter au même rythme que l'incompétence de ceux qui nous gouvernent, sans être certain d'être bien soignés dans 30 ou 40 ans? C'est non! Nous préférons multiplier les CDD et vivre aux crochets de la collectivité qui nous a imposé ce système absurde, et nous servir de notre temps libre pour voyager et aller visiter d'autres pays qui n'ont pas succombé au gauchisme mortifère, et ont su anticiper l'avenir de leur jeunesse! Et je les comprends parfaitement..

  • Par Edorsay - 01/07/2013 - 22:39 - Signaler un abus Ayons le courage

    D arrêter d attacher autant d'importance à la vie. Prenons conscience que nous sommes des unités et qu au bout d un moment il faut prendre ses responsabilités vis à vis des autres et mettre fin à une vie qui ne génère plus rien, même si on croit être encore en forme. On debat sur l'âge de départ à la retraite, mais pour gagner économiquement sur tous les tableaux, c'est sur l'âge de fin de vie qu il faut s arrêter, mais les occidentaux sont bien trop égoïstes pour songer à ce raisonnement qui, et j insiste la dessus, doit devenir une attitude consciencieuse individuelle. Merci d avoir ramené des chiffres dans ce type de débat qui sont trop souvent abordé par le côté humain, donc subjectif et inadapté.

  • Par Le Lampiste - 01/07/2013 - 23:07 - Signaler un abus @vangog: il y a des solutions, encore faut-il des hommes pour

    Vous remarquerez le silence éloquent dès qu'on aborde un sujet un peu sérieusement. C'est amusant. Sérieusement, donc, il n'y a pas que des arnaques, bien que celles que vous citez soient possiblement réelles. Il y a aussi, c'est beaucoup plus grave car légal, des tarifications imbéciles. Il y a aussi un retard entretenu, voulu, sur des méthodes qui feraient économiser beaucoup d'argent. Croyez vous que la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux, par manque d'IRM et de radiologues formés, ne coute pas une fortune en séquelles que l'on doit prendre en charge au long terme, avec tout le cout social et familial ? Croyez vous qu'il soit raisonnable, pour les mêmes raisons, de payer des dizaines de milliers d'euros pour des traitements de cancer alors qu'on ne fait pas un bilan exact avant traitement, pour économiser quelques centaines d'euros d'imagerie? Traitements mal évalués, lourds pour le malade et pour la sécu. Croyez vous impossible de confier les prises de décisions en dehors des lobbys, à des gens compétents ayant une vision globale stratégique, plutôt qu'à des bureaucrates raisonnant par tiroirs, chacun se foutant des surcouts induits par ses "économies" ? Votez!

  • Par vangog - 01/07/2013 - 23:50 - Signaler un abus @Le Lampiste il y aurait beaucoup de choses à dire

    sur les solutions que vous évoquez, qui ne feraient que plomber encore plus le système moribond qui souffre d'un cancer mal diagnostiqué depuis plus de trente ans ( vous ne connaissez certainement pas le coût d'achat et les coûts induits d'un scanner!) Mais j'irai encore plus loin que vous dans les solutions à apporter au système étatique qui paralyse la Sécu! Avant de voter, inventez les partis qui n'existent pas! Car ils ont été soigneusement étouffés dans l'œuf par les Trotsko- Marxistes qui enfument les Français depuis la guerre en colonisant toutes les strates du pouvoir... inventez les partis du futur, appelez-les social-démocrates ou Libéraux, peu importe! Et tant que ces partis n'apporteront pas une réponse alternative, à gauche et à droite, votez pour le seul parti qui unit toutes les facettes de la personnalité Française, le FN, extrême-centre de gravité de la vie politique moderne.

  • Par Ilmryn - 02/07/2013 - 04:14 - Signaler un abus Avec l'engagement des retraites

    La cour des compte arrive grosso merdo a un total de 246% d'endettement. . Coté taxes aucune marge de manœuvre, on est quasi champion mondial et les revenus 2013 s'effondrent comme prévu par Say & Laffer. Le tissu économique lui est sinistré par la régulation et la fiscalité. Donc effondrement des revenus et re-augmentation des dépenses sociale. . Pire que tout il n'existe aucune réelle prise de conscience de l’oligarchie Française, ils pensent réellement qu'ils vont pouvoir régler ça a coup de taxes et de régulation quand ce n'est carrément pas la fermeture du pays ou/et les miradors fiscaux pour les plus timbrés. . C'est très, très mal barré !

  • Par Ilmryn - 02/07/2013 - 04:38 - Signaler un abus Edorsay - Beurk, ouvrez une fenêtre.

    Par Edorsay - "il faut prendre ses responsabilités vis à vis des autres et mettre fin à une vie qui ne génère plus rien, même si on croit être encore en forme." . Un vieux qui ce sent en forme doit ce suicider parce qu'un humain est jetable selon toi mais selon moi ce que tu dis est dégueulasse en plus d'être faux. . Un type en forme peut encore apporter énormément à la communauté : services, connaissances, petit boulots, aides, bricolage, enseignements, des choses bien plus valorisantes qu'attendre connement la mort devant une télé. . Le seul problème c'est que la régulation et la fiscalité Française ont transformé les anciens en risque et perte pour toute velléité d'emploi. C'est la quadruple peine: ils ne servent effectivement plus à rien, dépriment, vivent mal avec des miettes d'assistance et coutent très cher en soins.

  • Par Sarahlovemia - 03/07/2013 - 11:01 - Signaler un abus Les jeunes dans la m*****

    Je fais partie de cette jeune génération qui fait des études et réalise que trouver le moindre boulot relève du parcours du combattant. Par contre, je suis poursuivie par notre cher Trésor Public pour des impôts que je ne peux pas payer (et oui, honte à moi j'ai réussit à travailler avant de reprendre mes études mais aujourd'hui à 28 ans je suis sur la paille) et j'ai cotisé pour cette belle sécu, véritable gouffre financier dont je ne profiterais même pas. Donc, elle peut crever la sécu et au plus vite car c'est le seul moyen pour que nos chers politiques se bougent enfin le c*** pour faire table rase du passé et réinventer le modèle. Un système social plus juste (remboursements aux travailleurs et aux vrais malades) et plus encadré (arrêtons l'hémorragie de l'argent du contribuable, SVP)

  • Par Sarahlovemia - 03/07/2013 - 11:27 - Signaler un abus Précisions à propos du commentaire de Le Lampiste

    "Trop d'impôt tue l'impôt. Augmenter les taux d'imposition se traduit par une réduction des recettes?" Oui, car quand les ménages qui voient leur impôts augmenter consomment moins et donc la demande diminue ce qui entraîne une baisse de la production et des salaires. Donc qui dit moins d'entrées chez les entreprises = Baisse des impôts sur ces mêmes entrées et qui dit baisse des salaires = Baisse de l'impôt sur le revenu et des cotisation salariales Au final = Baisse des recettes fiscales

  • Par Ilmryn - 03/07/2013 - 15:30 - Signaler un abus @Sarahlovemia - Yep !

    Par Sarahlovemia - "Trop d'impôt tue l'impôt." . Connut aussi sous: "Les hauts taux tuent les totaux". "le taux mange l'assiette", Théorisé par Colbert, Adam Smith, Jean-Baptiste Say et très connu comme "Courbe de Laffer" ou "loi des rendements fiscaux décroissant". . Évident pour tous les gens doués de logique depuis des siècles. Les socialistes eux ne comprennent toujours pas pourquoi les rendements décroissent en 2013 :) http://www.economiematin.fr/les-experts/item/5046-baisse-collecte-tva-courbe-laffer/5046-baisse-collecte-tva-courbe-laffer?start=1

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Acrithène

Acrithène tente tous les jours de vulgariser la science économique sur son blog.

Il est diplômé d’HEC Paris (finance) et de l’Ecole d’Economie de Toulouse (économie théorique) et actuellement doctorant.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€