Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi ce sont les Français qui vont payer la facture de la guerre que le gouvernement a déclaré aux opticiens

Le gouvernement envisage de plafonner les remboursements optiques par les complémentaires santé afin d'inciter à une baisse des prix. Rien n'est moins sûr.

C'est louche

Publié le
Pourquoi ce sont les Français qui vont payer la facture de la guerre que le gouvernement a déclaré aux opticiens

Atlantico : Le gouvernement envisage de plafonner les remboursements optiques par les complémentaires santé afin d'inciter à une baisse des prix. Or, les opticiens expliquent que cette baise des remboursements conduira à une augmentation du reste à charge. Pour s'équiper moins cher, quelles solutions reste-t-il aux Français si ce n'est Internet ? Au final, les "dindons de la farce" des remboursements de frais optiques seront-ils toujours les consommateurs ?

Mathieu Escot : La question du remboursement part de la question de la dépense.Très clairement, il y a une spécificité française : c'est le prix des lunettes.

UFC -Que choisir avait évalué le prix moyen d'une paire de lunettes à 470 euros en 2013. Et le budget lunettes des Français est supérieur de 50% à la moyenne des grands pays européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie). En somme, nous avons les lunettes les plus chères d'Europe. Ce qui crée bien évidemment des problèmes d'accès aux soins. L'optique étant la deuxième cause de renoncement aux soins, derrière le dentaire. Internet est une des solutions, mais elle ne convient pas à tout le monde. Mais c'est une alternative crédible avec des sites sérieux qui assurent une bonne qualité sur les montures et sur les verres pour des prix très nettement inférieurs. Mais acheter ses lunettes sur Internet c'est se passer des conseils des opticiens. Pour l'instant, c'est un marché microscopique en France : moins d'1% des ventes de lunettes. Une baisse était déjà annoncée au moment du vote du projet de loi consommation en début d'année. Tout d'abord avec la vente en ligne qui a deux avantages : le premier c'est le prix, moins 50% en moyenne, et pour les personnes qui vont en magasin, c'est assez pratique pour comparer les prix. Ce qui devrait permettre de faire baisser les prix.  

Benoit Hamon a déclaré : "Notre objectif est de faire baisser de 20 à 30% le prix des lunettes, soit environ un milliard d’euros de pouvoir d’achat qui pourra être restitué aux Français". Cet objectif est-il atteignable ?

Baisser les prix de 20% nous ramènerait à la moyenne européenne. Oui c'est atteignable, mais pas uniquement avec la vente en ligne. C'est une bonne mesure, mais cela ne fera pas baisser les prix de 20%. A l'UFC que choisir nous préconisons le développement de ce qu'on appelle les réseaux de soins. C’est-à-dire les accords que passent les complémentaires santé avec les opticiens : les complémentaires santé oriente préférentiellement leurs assurés dans les boutiques des opticiens pour qu'ils baissent leur prix. Car une des raisons de ces prix excessifs c'est la présence de nombreux (trop) de magasins d'optique en France. Ce qui fait que chaque magasins ne vend aujourd'hui que deux paires de lunettes par jour. D'où les prix extrêmement cher avec le loyer, le personnel, l'entretien, et tous les frais fixes. Le but est donc que l'opticien ait plus de clients pour rentabiliser ses frais fixes.

Dans le collimateur du gouvernement cette fois-ci : le plafond de remboursement des contrats dits "responsables". De quoi s'agit-il ? Comment cela se traduit concrètement pour les consommateurs ?

Ces contrats existent depuis 2004. C'est un cahier des charges défini par l'État pour les complémentaires santé : si le produit proposé par la mutuelle ou l'assureur respecte ce cahier des charges, il bénéficie d'une fiscalité plus faible. Concrètement un contrat responsable est taxé à 7%, et le contrat non responsable est taxé à 14%. L'idée c'est donc d'inciter les complémentaires santé à respecter un certain nombre d'obligations de prises en charge, soit d'interdiction de prises en charge. Par exemple, le contrat non responsable ne doit pas rembourser l'euro de franchise sur les consultations (l'assurance maladie rembourse 1 euro de moins par consultation chez le médecin pour responsabiliser les patients). En revanche, elle a l'obligation de vous rembourser certaines prises en charge (montant de la consultation non remboursé par la Sécu). En 2014, ce cahier des charges sera refondu, avec de nouvelles contraintes, parmi elles, le plafonnement des remboursements. L’État va dire : si vous voulez payer moins d'impôts, il va falloir ne pas trop rembourser les lunettes. Le seuil fixé diminuerait progressivement entre 2015 et 2018. Pourquoi cela va-t-il faire diminuer les prix ? On s'est rendu compte qu'une des raisons des prix élevés ce sont les écarts entre les populations très bien remboursées (20 à 30% des Français) et les moins remboursées par leurs complémentaires santé. Les opticiens ont en fait calqué leurs prix sur les clients les mieux lotis. Ils seront obligés de s'adapter à cette nouvelle donne et vont devoir baisser leurs prix.

La Fnof, le Synope et l’UDO, syndicats représentatifs des opticiens français affichent leur colère et leur scepticisme : "Le projet envisagé fixe des plafonds de remboursement en optique dégressifs dans le temps sans garantir une baisse des cotisations des complémentaires santé. Ce système conduira à une augmentation des frais de santé et aggravera la fracture sociale". Qu'en est-il ?

Nous serons extrêmement vigilants parce que nous ne sommes pas sûrs de la baisse des prix des complémentaires. Il faut que cette mesure permette de percer ce cercle vicieux des remboursements. C’est-à-dire que les complémentaires augmentent leurs marges, au lieu de baisser leurs prix. Nous attendons une parfaite transparence sur les niveaux de marges et de frais de gestion des complémentaires santé. Pour que l'argent économiser ne parte pas dans leurs poches mais du consommateur. En revanche, l'opticien achète une paire de lunettes à son fournisseur 170 euros en moyenne. Ce qui veut dire qu'il fait 275 euros (TVA à réduire) de marge brut. Donc nous dire qu'il n'y a pas de possibilités de baisser les prix, c'est une plaisanterie. Ils seront obligés de réduire leurs marges.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Biarnés - 22/03/2014 - 10:33 - Signaler un abus La réalité

    Les mutuelles, ayant déjà fait "sauter" le secret médical, veulent maintenant faire plafonner les remboursements par la loi et ainsi diminuer la concurrence entre elles, or comme leurs comptes sont opaques, augmenter de ce fait leurs profits au détriment des cotisants.

  • Par pemmore - 22/03/2014 - 11:32 - Signaler un abus N'est-ce pas plutôt pour économiser à la CMU, sans oser le dire?

    car si le citoyen normal ne peut pas se payer de lunettes sans sa mutuelle, celui qui ne voit pas l'intérêt de se lever le matin pour aller taffer c'est gratos. Il éxiste des opticiens très bon marché, mais c'est la monture qui cogne dur, plus le refus de ne changer que les verres. Essayez et vous verrez! Pour tout le monde, verres 100% gratuits, monture réparation gratuite éventuelle, mais zéro euro sur la monture, ça calmera bien plus. La monture est devenue un objet de luxe, ce n'est pas à la communauté de payer, sinon faire pareil pour bagues montres et boucles d'oreilles.

  • Par zelectron - 22/03/2014 - 13:57 - Signaler un abus la réplique !

    tout le monde a compris qu'il vaut mieux acheter à l'étranger, sauf pour les cas difficiles...

  • Par Madfox78M - 22/03/2014 - 14:28 - Signaler un abus opération

    Les verres coutent parfois beaucoup lus cher que la monture. C’était mon cas avant de me faire opérer au laser. Ce cout exorbitant (verres plus montures) ont fait que pendant 10 années je n'ai changé ni verres ni lunettes.... Le montant de l opération correspondait a ce que j'aurai du payer pour la pack verres plus montures tout les ans, vu ma correction.... Pour quelle raison le gouvernement ne rembourse pas l opération une bonne fois pour toute? pour les trolls gauchos du site : un petit moment de réflexion : je suis salarié du privé. L’État prend sur ma fiche de paie un impôt censé me permettre de bénéficier de la sécu, il en fait de même avec mon employeur... et bien non je n'ai pas le remboursement intégral.. Je dois prendre une complémentaire. et bie non, toujours pas de rbst total!!!! je dois prendre une complémentaire et la je commence a être bien rbrsé!!!! par contre si je suis allogène clandestin les soins sont gratuits!!!!!! Donc je paie, puis je repaie, puis je repaie encore et je n'ai pas un remboursement total?????????????????????? c'est une plaisanterie?

  • Par mimi2441 - 22/03/2014 - 14:39 - Signaler un abus Mais de quoi je me mêle Hollande!!!!

    Les Mutuelles et Complémentaires santé sont des entités commerciales et l'état n'a pas à y mettre son nez. Si non, pourquoi pas revoir les honoraires des DENTISTES, des CHIRURGIENS, etc... Hollande ferait mieux de s'occuper de réduire les dépenses de l'état en commençant par ses revenus, ceux des députés, des sénateurs et aux fonctionnaires...au lieu de TOUJOURS faire trinquer le petit et moyen citoyen...il est vrai qu'actuellement vous préférez pérorer sur les affaires Sarkozy sans preuves que de vous occuper des préoccupations des français. Hollande, vous êtes un piètre président...quittez cette charge incompatible avec vos capacités.

  • Par ignace - 22/03/2014 - 14:57 - Signaler un abus article interessant....

    @ pemmore je partage votre analyse @Madfox78M - ouvez vous clarifier : vous avez été operé au laser, portez vous toujours des lunettes, qui a payé l’opération, la la SS prend elle en charge une partie ?mutuelle vous remboursé le complément ? en clair combien cela coute t'il et combien avez vous payé de votre poche ? Ces questions ne vont que dans le sens que je pourrais être intéressé par cette solution...merci

  • Par Panch' - 22/03/2014 - 15:32 - Signaler un abus Remettre les choses à leurs places!!

    Tout d'abord les prix des lunettes ne sont pas plus élevés en France que dans les autres pays européens qui ont le même niveau de vie que nous (Allemagne, Italie, Belgique..) certes la dépense par habitant est plus importante chez nous mais a produit identique les opticiens français sont très compétitif (malgré les différences de TVA, d’impôts, de charges etc...). Le raccourci fait dans l’étude de Que Choisir et repris sans vérification par l'auteur de l'article est au mieux stupide au pire orienté... Deuxièmement, la baisse des remboursement optique n’entraînera pas de baisse des cotisation, les mutuelles et les assurances l'ont déjà annoncé, ce qui prouve bien que, quoi qu'ils en disent, ce n'est pas ça qui leur coûte cher... (regardez plutôt le sommes investie en pub par rapport au somme reversée au titre des remboursement lunettes...) Pour finir, je voudrai juste faire remarquer que le gouvernent par ses mesures successives tente de détruire la filière optique française ce qui va entraîner une baisse d'entrée de TVA et autres impôts et créer des chômeurs de plus tout ça pour faire croire au peuple qu'ils s'occupent de lui!! Pitoyable...

  • Par LeditGaga - 22/03/2014 - 16:10 - Signaler un abus De toute façon...

    ... qui veut voyager loin ménage sa monture... (Racine)

  • Par Jean-Francois Morf - 22/03/2014 - 16:24 - Signaler un abus Suisse, je ne vais plus acheter mes lunettes en France...

    ...mais en Allemagne, chez Fielmann, pour moins de 50 Euros! Autrefois, j'allais en France, mais les opticiens sont devenus complètement toqués... Proverbe allemand: Geiz ist geil proverbe français: parce que JE le vaut bien Allemagne: celui qui vend le moins cher vend plus France: celui qui vend le plus cher vend plus

  • Par Ravidelacreche - 22/03/2014 - 16:32 - Signaler un abus nous avons les lunettes les plus chères d'Europe

    Passons aux WC à la turque.

  • Par Jef Tombeur - 22/03/2014 - 17:09 - Signaler un abus Très simple : Sarkozy n'a touché à aucun privilège…

    Du coup, qui ose faire quoi que ce soit est forcément critiquable. Mais la sanction est facile pour les opticiens : aller acheter à l'étranger. Tandis que pour les notaires, les huissiers, &c., ce sera une autre paire de manches. Mais là, pas plus que la droite décomplexée, la gauche coincée ne pourra sans doute rien faire, avec le consensus de la plupart des gens pour qui, à trois-quatre-cinq mille euros près, rien n'est dramatique. Et là, ce n'est pas le FN qui changerait quoi que ce soit.

  • Par cappucino - 22/03/2014 - 17:41 - Signaler un abus L'état n'a pas à gérer les complémentaires santé.

    Depuis un certain temps, il vide la sécu de son sens en passant tous les frais médicaux sur ces assurances privées. Qu'il s'occupe de gérer mieux la sécu après on verra. Ce n'est pas parce que les remboursement sécu sont ridicules (24 € max le verre pour adulte) que les mutuelles doivent s'aligner. Si Hamon a des problèmes avec les opticiens, qu'il aille voir son psy.

  • Par ignace - 22/03/2014 - 19:42 - Signaler un abus @Ravidelacreche excellent

    ;;;

  • Par jerem - 22/03/2014 - 20:50 - Signaler un abus qu'est ce qu'on apprend ? pas de transparence du privé ?

    "Nous attendons une parfaite transparence sur les niveaux de marges et de frais de gestion des complémentaires santé. Pour que l'argent économiser ne parte pas dans leurs poches mais du consommateur." Mais dites donc c'est pas ce manque de transparence qui fait payer a tous les exces de certains assurés des complémentaires qui usent et abusent un max ? un peu comme pour les assurances auto .

  • Par ignace - 22/03/2014 - 21:14 - Signaler un abus Points de vue

    Pourquoi les Belges enlèvent-ils leurs lunettes lorsqu'ils font un alcootest? Parce que cela fait toujours deux verres en moins. Un journaliste aurait demandé à Steevie Wonder, vrai ou pas, mais l’histoire est digne d’être racontée : - en tant qu'aveugle, ne se sent-on pas rejeté par la société d'aujourd'hui ? - Si, certains jours, mais rassurez-vous, je me console vite en me disant que ça aurait pu être pire, j’aurai pu être noir !

  • Par Madfox78M - 22/03/2014 - 23:47 - Signaler un abus @ignace

    je me suis fait opérer il y a 5 années maintenant, je ne porte plus de lunettes. ouuuuuuuuuuuuuuuf. cela m'a couté 2000 euros. remboursement 0 euros. je ne connais pas les tarifs aujourd'hui, ni si cela est dorénavant remboursé. Cordialement

  • Par Jean-Pierre - 23/03/2014 - 07:41 - Signaler un abus Si le gouvernement voulait nous rendre du pouvoir d'achat...

    . Il s'en irait ! . La catastrophe économique est là avec 5 millions de chômeurs pour étendard, la catastrophe financière arrive, et il s'agira de la défiance de nos partenaires européens, lassés du baratin, et des marchés, qui prendront peur de l'incapacité des socialistes. . Hamon peut bien bloquer le prix des lunettes, Duflot celui des loyers et des agences, etc etc... le pouvoir d'achat nait de la réussite économique par la croissance, pas de décrets ou d'oukases ! .

  • Par Thot7 - 23/03/2014 - 10:04 - Signaler un abus Fabrication française ....

    Certaines montures sont chères car elles sont fabriquées en France et souvent de façon artisanale. Dans les pays où elles ne sont pas chères, elles viennent exclusivement de Chine. Il faut savoir ce que l'on veut ..... soit on donne du boulot aux français soit on en donne aux étrangers.

  • Par Ravidelacreche - 23/03/2014 - 10:36 - Signaler un abus plafonner les remboursements optiques

    Oui mais, ils ont baissé la TVA sur les chiens et les cannes blanches par soucis de justice. Parles Hamon....mes yeux sont malades!

  • Par Ali ce - 23/03/2014 - 15:30 - Signaler un abus POURQUOI

    les français sont ils des veaux, pourquoi payent ils une mutuelle, ça n'a aucun sens, certains payent jusqu'à 120 euros par mois, alors qu'ils sont en excellente santé, que nous avons les consultations les moins chères d'Europe. un contrat d'assurance hospitalisation suffit amplement, les plus pauvres ont la cmu, donc 0 effort financier, les plus malades ont l'ALD donc prise ne charge à 100 %, et pour se faire payer une misère sur une paire de lunettes, ils sont assez dingues pour donner plus de 1300 € par an. Ceux qui ont une bonne hygiène dentaire, et juste besoin de lunettes, n'ont aucun besoin d'une mutuelle, c'est l'arnaque du siècle de faire croire que c'est indispensable. Les mutuelles gagnent un fric démentiel, dépensent en pub des sommes extravagantes, donnent des salaires ahurissants à leurs dirigeants, et les français payent ça sans broncher. Ca n'existe dans aucun autre pays au monde, de payer 2 fois pour se soigner et comme on est dingue, et bien maintenant on peut même payer une sur-mutuelle, pourquoi se gêner, puisque le français adore payer pour rien, ou pas grand chose.

  • Par phil levasseur - 23/03/2014 - 19:03 - Signaler un abus soyons objectifs

    Ce décret instaure des minima, qui pour le moment n'existent pas, 100€ pour les montures (la MGEN donne actuellement environs 60€ tous le 2 ans), et 100 € pour les verres simples, ce qui est déjà plus que de nombreux contrats actuels c'est donc une amélioration pour les contrats les moins généreux, donc à priori favorables aux plus modestes. Les maxima imposés en 2015 sont relativement élevés puisque 350 pour des verres simples et 600 pour des progressifs, bien souvent supérieurs aux valeurs actuelles de très nombreux contrats, les visées finales, 200 pour les verres simples et 400 pour les progressifs sont plus faibles et ne permettent pas de couvrir intégralement certains produits haut de gamme . Cela n'a aucune influence sur les remboursement de la sécu, qui sont infinitésimaux depuis des décennies et ne participera en rien a la réduction du déficit. La réelle question est de savoir si un gouvernement dans un pays libéral peut imposer des règles restrictives dans un rapport contractuel entre un particulier et son assureur, et jusqu'à quelle limite. Cela fera peut être baisser la qualité des achats. mais probablement pas les tarifs dans une professions sans trésorerie.

  • Par phil levasseur - 24/03/2014 - 11:20 - Signaler un abus Restons honnètes

    L'analyse apportée ici par Mathieu Escot est conforme à sa partialité habituelle en tant que porte parole d'UFC que choisir, il nous répète les analyse inexactes concernant les prix des lunettes en France, sans préciser que la TVA y est plus élevée (20% en France 4 en Italie par exemple) et que le niveau qualitatif des fournitures et satisfaction en France est le plus haut d'Europe, la proportion de verres complexes étant largement supérieure à celle des autres pays européen, même l'Allemagne. Les tarifs français sont comparables, souvent inférieurs à ceux des autres pays de niveau proche. 275€ de marge brute moyenne pour la fourniture et la transformation d'un produit qui prends plus de 2h30 de travail est une somme tout à fait raisonnable, qui ne peut pas être réduite, mais pour ce Monsieur, tout un chacun devrait travailler gracieusement et ses frais de fonctionnements (loyer, taxes, fournitures, etc...) sont négligeables. Ce qui est en cause est la qualité de service et de proximité de notre profession, c'est la marge de manœuvre pour réduire les couts, est ce le souhait des amétropes? je ne le pense pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Mathieu Escot

Mathieu Escot est économiste. Il est Chargé de mission santé pour la fédération d'associations de consommateurs UFC-Que Choisir.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€