Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi le Sénat compte bien saboter les services de livraison à domicile pour revitaliser les centres-villes (si vous ne comprenez pas pourquoi, c’est peut-être parce qu’il n’y a rien à comprendre)

Et si on revitalisait les centres-villes ? Et si on utilisait le pouvoir politique et une assez coquette quantité d’argent gratuit des autres pour aboutir à un résultat palpable et quantifiable, à savoir des centres-villes revitalisés ? Ce serait non seulement une bonne idée, mais certainement l’occasion de faire quelques puissantes lois que la République sera heureuse de voir appliquées ! Avec une telle idée, comment ne pas aboutir à un résultat formidable, et un succès épatant ?

Gloubi-boulga

Publié le
Pourquoi le Sénat compte bien saboter les services de livraison à domicile pour revitaliser les centres-villes (si vous ne comprenez pas pourquoi, c’est peut-être parce qu’il n’y a rien à comprendre)

 Crédit John MACDOUGALL / AFP

En tout cas, c’est assez probablement ce que se sont dit nos sénateurs à qui il n’échappe jamais une excellente occasion de faire n’importe quoi, n’importe comment, avec le sourire et cette décontraction qui sied à ceux qui ne souffriront que trop rarement des conséquences de leurs décisions stupides.

Comme d’habitude, tout part d’une intention discutable, très mal définie, dans un cadre flou et avec des buts vagues qui se transforme, au fil des discussions, en une véritable offensive contre l’intelligence.

Pour mener tel assaut, il fallait une troupe d’élite et en matière de propositions de lois consternantes, le Sénat a largement fait preuve d’un entraînement raffiné.

Or donc, les centres-villes se dévitalisent ? Qu’à cela ne tienne, légiférons !

Et pour bien faire, le Sénat expliquera donc ce qu’il entend par là dans un exposé des motifs particulièrement croustillant dont le premier chapitre pose immédiatement « L’absolue nécessité d’agir » sans laquelle l’inutilité de l’appendice sénatorial apparaîtrait au grand jour aux électeurs-contribuables.

Dans cet exposé, on apprend qu’avant d’arriver à de belles propositions, des trouzaines d’élus se sont rassemblés, commissionnés, auto-écoutés et congratulés généreusement, et qu’ils ont abouti à la conclusion imparable que « ce qui fait l’originalité et la richesse incomparable de nos villes françaises et européennes » c’est – je vous le donne en mille – « leur centre » (là où en Asie, en Afrique et en Amérique, l’originalité des villes provient de leurs banlieues et de la rase campagne, cette autre forme de ville avec moins de béton et plus d’animaux qui broutent, je suppose) et que ces centres-villes méritaient immédiatement la mise en branle massive de lois réformatrices.

En pratique et une fois faite l’exégèse attentive de la proposition de loi, cette « revitalisation » entend surtout combattre… les grandes surfaces et l’e-commerce. Oui, vous avez bien lu : alors que, depuis plusieurs décennies maintenant, les lois s’empilent précisément pour éviter que toute grande surface ne se développe en centre-ville, que l’asymétrie entre les commerces du centre et ceux de la périphérie a été entretenue précisément par cette opposition stérile introduite dans une myriade de lois aux effets imprévus et néfastes, cette proposition entend… en remettre une couche.

Mais au-delà de ce constat finalement banal dans cette France où chaque réforme, annoncée en fanfare, se termine par une réédition d’une précédente idiotie législative, il faut noter que cette proposition contient quelques pépites de crottin qu’il serait dommage de passer sous silence.

Ainsi, comme en France rien ne se légifère sans qu’une piscine olympique de pognon ne soit cramée, il est entendu qu’il faudra créer une Agence Nationale des Centres-Villes et Centres-Bourgs puisque dans ce merveilleux pays aux ressources fiscales apparemment inépuisables, chaque concept trouvera son Agence Nationale officielle, bien évidemment dotée de ressources et de personnel. Partant, l’Agence Nationale des Pains & Chocolatines ne tardera pas à voir le jour (que dirigera sans doute François Hollande, habilement recyclé).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par maikerusan - 19/06/2018 - 10:03 - Signaler un abus déconnectés de la réalité

    l'avantage indéniable des grands centres commerciaux sur le centre ville est le parking facile et gratuit ,messieurs les sénateurs

  • Par assougoudrel - 19/06/2018 - 10:27 - Signaler un abus Tout est fait pour pénaliser le conducteur

    Parking (rare) hors de prix, aubergines zélées, prix du carburant etc...De chez moi, je fais mes commandes et elles arrivent le lendemain. Même mes commandes de boyaux et de crépine sont faites sur Internet, car je hache ma viande et je fais moi-même mes saucisses et mes crépinette. Je ne mets plus les pieds en centre-ville. Il vaut mieux faire ses courses dans son quartier. Les sénateurs, en couple, bouffent, boivent, baisent et chient au Sénat et ne savent rien de ce qui se passe dehors. Regardez le gros Larcher.

  • Par vangog - 19/06/2018 - 14:33 - Signaler un abus Ah les cons ( de Sénateurs)!

    au moment où les centro -gauchistes arc-en-ciel multiculturalistes et sanfrontieristes hurlent à la mort contre Donald qui souhaite défendre, à coups de méchantes taxes, son économie contre la prédation chinoise, ceux-ci n’hésitent pas, à contrario et par pur esprit compensatoire , à multiplier les taxes imbéciles intra-et extra-muros...oui, les centre-villes se meurent! oui, le E-commerce se développe! ...mais la taxe, ce réflexe pavlovien gauchiste à tout problème ne constitue aucunement une solution (ni d’ailleurs pour combler le trou des déficits macroniens.... La bonne solution aurait consisté à freiner l'appétit morbide pour leurs fournisseurs des centrales d’achat et à combattre les ententes illégales de la grande distribution, mais l’intelligence ne fait plus partie des critères de vote des Français, depuis bien longtemps...

  • Par J'accuse - 19/06/2018 - 17:42 - Signaler un abus Rassurons-nous: le Sénat n'a aucun pouvoir réel

    Les sénateurs nous ont chié cette proposition de lois pour essayer de montrer qu'ils servent à quelque chose. Même si la Haute Assemblée (on est prié de ne pas rire, en tout cas pas trop fort) vote pour, l'Assemblée nationale n'en discutera même pas, et la loi sombrera dans l'oubli qu'elle mérite.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 19/06/2018 - 18:27 - Signaler un abus d'accord avec @assougoudrel

    Il s'agit surtout d'un problème de maires de grandes villes qui étant députés ou sénateurs font du parisianisme à tout crin...Stationnement tellement règlementé que vous prenez minimum 2 prunes par jour en centre ville.........Nos imbéciles d'élus ont simplement oublié que nous ne sommes pas à Paris et qu'en province, les gens aisés susceptibles de dépenser dans les boutiques de centre ville, habitent en périphérie.

  • Par Septentrionale - 20/06/2018 - 13:00 - Signaler un abus J'habite en pleine campagne

    Avec Amazon, magasin, service, choix hors pair, je peux avoir tant et souvent le lendemain. Une librairie inégalée: littérature du monde traduite ou non ou bilingue, des fournitures, des manuels en tout genre... de la qualité souvent a des prix intéressants. Je suis une inconditionnelle de cette vaste liberté d'accès.

  • Par Septentrionale - 20/06/2018 - 13:15 - Signaler un abus Les politiques français sont des mystificateurs étatiK

    De la canaille éhontée, goinfre, entretenue à nos frais.

  • Par wwmat - 21/06/2018 - 10:52 - Signaler un abus Ils se foutent de nous......

    Revitaliser les centres villes?????? Pour ça faudrait déjà que l'offre de parking soit gratuite et que l'on puisse se balader dans la ville sans se faire lyncher ou dépouiller par nos "sauvageons"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

H16

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€