Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 27 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi le raz de marée LREM ressemble moins à la construction d’une majorité politique qu’à une majorité sociologique d’électeurs partageant les mêmes intérêts socio-économiques

La République en Marche est en passe d'obtenir une très forte majorité à l'Assemblée nationale en s'étant affranchie de la problématique du clivage droite gauche. Mais le sucés LREM semble être une réussite plus sociologique que politique.

Révolution de classe ?

Publié le - Mis à jour le 16 Juin 2017
Pourquoi le raz de marée LREM ressemble moins à la construction d’une majorité politique qu’à une majorité sociologique d’électeurs partageant les mêmes intérêts socio-économiques

Atlantico : En quoi le succès de LREM est il le plus le fruit d'une réussite "sociologique"; la formation d'un bloc sociologique constitué sur la base d'une volonté "d'ouverture" de l'économie, sur des personnes parfois qualifiées de "gagnants" de la mondialisation, plutôt que sur le succès d'un projet politique ?

Raul-Magni Berton : Une économie ouverte est bien un projet politique. Ceci dit, vous avez raison, derrière les opinions politiques il y a des intérêts et des situations particulières. Une économie ouverte produit généralement plus de croissance, mais aussi plus de turbulences, et réduit la marge de manœuvre pour contrôler politiquement son destin. Ce n'est donc pas un hasard, que électorat de Macron et de LREM est celui qui est le plus sécurisé, où la part des cadres est la plus importante. De manière générale, les électeurs de LREM sont en moyenne plus riches, plus stables et en meilleure santé.

De l'autre coté, il y a les jeunes, non diplômées ou ouvriers. Ce sont les principales victimes des turbulences dues à l'ouverture économique, et, par ailleurs, ceux qui ont le moins d'influence sur la politique. S'ils avaient été les seuls à voter, on aurait eu un deuxième tour entre Le Pen et Mélenchon. 

En fait, plus fondamentalement, il y a une opposition sans dout liée à la mondialisation et au développement de l'Union Européenne entre ceux qui veulent plus d'ouverture, moins de frontières, plus de liberté, d'un coté, et ceux qui veulent plus de contrôle, donc plus de démocratie et de souveraineté de l'autre coté. Ce conflit est assez transversal par rapport aux catégories de gauche et de droite puisque ce sont les partis aux extrémités qui défendent la deuxième idée, et les partis centristes qui défendent la première. Il est d'ailleurs étonnant de voir que partout en Europe, l'extrême droite porte de plus en plus des revendications de démocratie directe.

Erik Neveu : Aucune victoire électorale ne peut être réduite à un facteur explicatif unique. Le secret du succès est inverse : savoir agglomérer des votes aux motivations différentes, parfois contradictoires, faire en sorte que chacun entende ce qu'il ou elle souhaite ou valorise...jusqu'aux gueules de bois post-électorales. Pour le vote Macron on peut recenser l'exaspération devant la manière dont une classe politique ayant parfois trente ans de service se pérennisait et donc le désir du jeune et du renouveau. A joué aussi un reflexe de vote utile pour barrer la route à Marine Le Pen. Le sentiment était fort que la gauche socialiste et, à droite, Les Républicains ne menaient pas forcément des politiques si absolument différentes, si efficaces à régler les problèmes et qu'il valait le coup de parier sur le dépassement du clivage. Emmanuel Macron a aussi eu l'habileté de ne guère parler « contre », de ne pas cibler de boucs émissaires (s'il souligne l'importance de la lutte contre le terrorisme islamiste, il ne tient aucun propos anti-musulman). C'est dans cette confluence de motivations qu'il faut situer le rôle qu'ont effectivement jouées une série d'attentes propres aux monde des entrepreneurs (alléger la paperasse, la complexité des règles, aller au devant des dynamiques de dislocation des professions organisées et des protections sociales). Ce qu'a fait Macron ministre, ce qu'il promet intéresse les dirigeants d'entreprise, plus spécifiquement les entrepreneurs au sens de créateurs et d'innovateurs. Ces motivations économiques viennent aussi de celles et ceux qui sans être patrons voient dans un marché presque sans règles l'espoir de trouver une activité, de faire tomber ce qu'ils perçoivent comme les murailles des statuts (transporter des voyageurs en ville sans payer une licence de taxi)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par GP13 - 13/06/2017 - 10:40 - Signaler un abus Hollande a-t-il été génial ?

    Qu'aurait pu faire Macron si Hollande ne l'avait pas élevé dans son gouvernement ? Hollande pourrait bien avoir choisi de tuer son parti et se venger de tous ceux qui lui ont constamment mis des bâtons dans les roues. Il a ainsi permis l'avènement d'une nouvelle gauche, non plus socialiste, mais libérale; souvent bobo aussi, mais à l'image du parti démocrate américain. Dans ces nouvelles conditions l'opposition de droite n'a plus aucun sens. Elle sera conservatrice où n'existera pas. Et c'est aussi une fin de partie pour les socialo-communistes, les écolo-trotskytes, et les socialismes à la mode Mélanchon ou Philippot-Le Pen. Ce qui vient de se passer est donc à ranger du coté des bonnes nouvelles.....

  • Par euphorbevenus - 13/06/2017 - 10:48 - Signaler un abus @GP13: vraiment des bonnes nouvelles ?

    Manifestement, vous faites partie des privilégiés, un terme que n'osent pas employer nos 2 interviewés, bien frileux dans leur expression ( histoire de ne pas passer pour des marxistes) mais lucides dans leur description des électeurs macroniens. . Bonne nouvelle peut-être pour les partis politiques , contraints de clarifier leur offre idéologique. Mais le "foure-z-y-tout" macronien , gauche libérale-libertaire, n'est pas plus clair que les partis atteints d'obsolescence.

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 10:51 - Signaler un abus Les questions sociétales.

    C'est presque parfait. Seules susistent les questions sociétales. Nous verrons par quelle pirouette notre ami Macron va se tirer de ce mauvais pas. Concilier "sens commun" et LGBT. En cela Hollande fut loin d'être génial. Sa chute a commencé dès "la manif pour tous". Quand la police a chargé les personnes qui se sont déplacées pour une cause qu'il pensent juste: le bien-être de l'enfant.

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 10:54 - Signaler un abus Relu

    Les questions sociétales. C'est presque parfait. Seules subsistent les questions sociétales. Nous verrons par quelle pirouette notre ami Macron va se tirer de ce mauvais pas. Concilier "sens commun" et LGBT. En cela Hollande fut loin d'être génial. Sa chute a commencé dès "la manif pour tous". Quand la police a chargé les personnes qui se sont déplacées pour une cause qu'il pensent juste: le bien-être de l'enfant.

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 10:59 - Signaler un abus Progressistes et conservateurs

    Heureuse de constater que progressistes et conservateurs sont renvoyés dos à dos. Mais le bien-être de l'enfant doit lui toujours primier dans un Etat digne de ce nom. C'est même LA PRIORITE.

  • Par Nicolas V - 13/06/2017 - 11:00 - Signaler un abus "Un raz de marée "

    Un raz de marée à 15% ? Les chiffres : 32% de 48,5% LR et PS qui sont alliés de Macron sont balayés . Les votants préfèrent l'original à la copie. C'est une razzia sur le marché électoral , pas un raz de marée ni un tsunami quand 85% n'ont pas voté en marche.

  • Par GP13 - 13/06/2017 - 11:10 - Signaler un abus @Euphorbevenus

    Mais c'est que je suis d'accord avec vous. La bonne nouvelle c'est l'effondrement de TOUS les anciens partis, conglomérats souvent hétéroclites et surtout organisés pour la chasse aux postes....

  • Par cloette - 13/06/2017 - 11:29 - Signaler un abus Électeurs de Macron CSP+ ?

    Il y en a très peu dans mon quartier populaire et très voilé où REM est , pour les législatives, à 47% , l'autre étant FI. La vérité n'est pas dans l'électorat sociologique . Elle est dans l'option mondialiste en premier . Cette option correspondant à l'evangile économique en second . En troisième le libertaire liè â l'économique aussi . D'autre part , les 51% d'abstentionnistes, dans quelle catégorie sont ils ?

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 11:55 - Signaler un abus Christianisme, catholicisme et islam.

    Macron a tenté de faire une synthèse entre les trois grandes religions: le christianisme mondialiste, immigrationniste, mondialiste et pro-gender, le catholicisme, inverse, plus nationaliste, matérialiste (les banques) et familialiste "manif pour tous" et l'islam qui se situe entre le christianisme (aide au plis demuni) et la catholicisme par ses rêgles (la ramadan, la séparation homme-femme). Il devrait faire appel à un chef-coq pour concilier l'inconciliable. Perso, je déteste la pizza hawaïenne (ananas et jambon,...)

  • Par vingttroisavril - 13/06/2017 - 12:27 - Signaler un abus c'est mieux comme cela

    pas un soutien de Macron mais cela prend une bonne tournure tous les anciens réseaux vont être balayés ,syndicats compris avec tous les avantages indus accumulés depuis 50 ans à droite comme à gauche. On repart à zéro,pour 50 ans,en s'adaptant au nouveau monde.

  • Par cloette - 13/06/2017 - 12:32 - Signaler un abus @michele Plahiers

    Macron n'a pas fait de synthèse , il a fait semblant seulement, il est en réalité totalement en phase avec l'abolition des nations , et le libertaire ( pour la GPA , la chose qu'il critique c'est que certaines femmes ne soient pas payèes à leur juste valeur ) , il ne veut sans doute pas être ennuyé par des manifs , et ne l'a propose pas pour l'instant . Je suppose ( c'est une hypothèse de ma part ) qu'il est de plus aidé par des sondages privès qui lui indiquent les tendances et demandes des gens .

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 12:43 - Signaler un abus cloette

    Vous connaissez "mon combat". Rien à voir avec l'autre, mais plus avec Agacinsky. Gardez cela pour vous (Atlantico n'est pas beaucoup lu manifestement), mais il se fait que je suis amie avecla cousine de votre Minsitre la culture 5Françoise Nyssen). Et par ce biais, je compte et agacinsky je compte bien faire jouer de mon et de leur inflence puisque Fillon n'a pas été élu (d'une certaine manière, puisque les masques sont tombés, tant mieux). Mais LGTB m'aura sur sa routze et même si mon nom est afffiché (je prends le risque). Personne ne m'a encore ennuyée. Isabelle, la cousine de Française est d'accord avec. Elle soigne des homos et reconnaît leur inaptitude totale à éduquer des enfants. En plus et c'est sur Google Françoise Nyssen s'occupe d'une instititution (genre Decroly ou Montessori) en France (très controversée,...). Il y aura des remous, j'en suis certaine.

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 12:51 - Signaler un abus Relu

    Vous connaissez "mon combat". Rien à voir avec l'autre, mais plus avec Agacinsky. Gardez cela pour vous (Atlantico n'est pas beaucoup lu manifestement), mais il se fait que je suis amie avec la cousine de votre Minsitre la culture (Françoise Nyssen). Et par ce biais, je compte bien faire jouer de mon inflence puisque Fillon n'a pas été élu (d'une certaine manière, puisque les masques sont tombés, tant mieux). Mais LGTB m'aura sur sa routze et même si mon nom est afffiché (je prends le risque). Personne ne m'a encore ennuyée. Isabelle, la cousine de Françoise est d'accord avec moi. Elle soigne des homos et reconnaît leur inaptitude totale à éduquer des enfants. En plus et c'est sur Google Françoise Nyssen s'occupe d'une instititution (genre Decroly ou Montessori) en France (très controversée,...). Il y aura des remous, j'en suis certaine.

  • Par Carol Langloy - 13/06/2017 - 12:58 - Signaler un abus politiquement correct ?

    Oui, cet article est très politiquement correct, car il ne parle pas d'un élément pourtant extrêmement important : le niveau culturel. Il serait intéressant de le reprendre, et d'enquêter sur le niveau culturel moyen des électeurs de l'un ou l'autre parti...

  • Par Michèle Plahiers - 13/06/2017 - 13:02 - Signaler un abus Carol Langloy

    La gauche intello bobo. Le reader digest des intellect. Il s'y connaissent dans tous les domaines, mais superficielement.

  • Par theodorum - 13/06/2017 - 14:35 - Signaler un abus Et la dette ?

    La cause, c'est le libre-échangisme, comme le disait Maurice Allais en 2005 : "Les faits,tout comme la théorie, permettent d'affirmer que si la politique généralisée de libre-échange mondialiste de l'Organisation de Bruxelles est poursuivie, elle ne pourra qu'échouer et nous mener au désastre. Il est dérisoire de ne remédier qu'aux effets. C'est aux causes qu'il faut s'attaquer. La crise d'aujourd'hui, c'est avant tout une crise de l'intelligence." Le libre-échangisme ne pose pas de problèmes entre des pays de niveau de vie et réglementations comparables. ( Il y a donc un problème déjà en Europe! ) L' Europe est dans une impasse, la France aussi !

  • Par padam - 13/06/2017 - 23:01 - Signaler un abus @Michèle Plahiers

    Vous avez pour le moins une curieuse conception des religions et de leur approche" comparative"! Je me limiterai juste à deux remarques:1/ distinguer le catholicisme du christianisme n'a pas de sens, puisque la religion catholique fait partie comme l'Eglise réformée et l'Orthodoxie de la Chrétienté. 2/ Comparer les religions chrétiennes, dont le catholicisme, avec l'Islam se heurte à l'essence même de l'Islam qui, à la différence de toutes les autres grandes religions actuelles, refusant la distinction entre le spirituel et le temporel, est en réalité non pas une simple religion au sens moderne du terme mais un système totalitaire politico-religieux.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 14/06/2017 - 00:01 - Signaler un abus Macrolèon premier empereur des Français !

    Et oui, .....ceux qui paient des impôts en ont eu marre de voir que ceux qui n'en payent pas se permettent de décider de la politique économique du pays... Bientôt un suffrage censitaire réservé à ceux qui paient des impôts + un permis de voter.

  • Par Michèle Plahiers - 14/06/2017 - 12:19 - Signaler un abus padam

    padam, Tout les intellectuels qui ne comprennent rien au monde actuel devraient lire: Narcissisme, christianis ET antisemitisme de Béla Grunberger et Pierre Dessuant. Le catholicisme est moins "narcissique" que ne le sont christianisme, le paganisme (dans sa forme intégriste-idolâtre) et l'ancien testament. Le catholicisme est à mi-chemin de l'ancien et le nouveau.

  • Par Michèle Plahiers - 14/06/2017 - 12:21 - Signaler un abus Relu

    padam padam, Tout les intellectuels qui ne comprennent rien au monde actuel devraient lire: Narcissisme, christianisme ET antisemitisme de Béla Grunberger et Pierre Dessuant. Le catholicisme est moins "narcissique" que ne le sont le christianisme, le paganisme (dans sa forme intégriste-idolâtre) et l'islamisme QUE l'ancien testament. Le catholicisme est à mi-chemin de l'ancien (Loi mosaïque) et le nouveau.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Raul Magni-Berton

Raul Magni-Berton est actuellement professeur de science politique à Sciences Po Grenoble.

 

Voir la bio en entier

Erik Neveu

Erik Neveu est un sociologue et politiste français, professeur des universités agrégé en science politique et enseigne à Sciences Po Rennes.

Il est l'auteur de l'ouvrage "Sociologie politique des problèmes publiques".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€