Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les militants de l’islamisation de l’Europe survivront très bien à un éventuel empêchement de Tariq Ramadan

Manuel Valls s'est publiquement réjoui sur Twitter de voir révélée au grand jour la duplicité de Tariq Ramadan, accusé de harcèlement et de viol par deux femmes.

L’arbre qui cache la forêt

Publié le
Pourquoi les militants de l’islamisation de l’Europe survivront très bien à un éventuel empêchement de Tariq Ramadan

Atlantico : En mettant de côté la question des agressions que la justice doit trancher, ne peut-on pas considérer que si Tariq Ramadan venait à être écarté à la suite de ses accusations, rien n'empêche quelqu'un de prendre sa place par la suite ?

Alexandre Del Valle : Il faut attendre la suite du développement de l'affaire, ne pas être sous le coup de l'émotion parce que la dérive actuelle est de condamner quelqu'un parce qu'il est incriminé dans les médias. Comme cela a été le cas pour François Fillon. Qu'importe que l'on aime ou non Tariq Ramadan, il faut revenir au respect de la séparation des pouvoirs. D'un autre côté, s'il était condamné effectivement et écarté par la suite, ce qui n'est pas certain, on peut le voir avec la Une des Inrocks avec Bertrand Cantat, ce qui montre que tout est possible.

Il n'est pas certain non plus qu'en cas de condamnation, qu'il soit écarté à l'étranger parce qu'il a son poste payé par le Qatar notamment en Grande Bretagne. Et dans ce cas, il aura bien entendu un successeur. De toute façon, il n'est plus tout jeune, il a perdu le charme qu'il exerçait sur les gens il y a quelques années et d'ailleurs on le voyait beaucoup moins en France ces temps-ci. Il a déjà fait des petits, il y a de nombreux petits Tariq Ramadan, peut-être pas aussi médiatiques que lui mais cela peut très bien venir. Et de toute façon, le rôle qu'il avait avec son frère était de poursuivre l'œuvre de son père qui avait été envoyé par le créateur des frères musulmans en Suisse pour semer leur idéologie salafiste, dans les années 80-90. Ensuite, dans les années 2000, la chose s'est démocratisée et aujourd'hui, les frères musulmans contrôlent de nombreuses mosquées, centres, associations et ils paraissent même être des modérés par contraste avec Daesh ou Al-Qaïda. Donc ils ont déjà réussi leur pénétration et ils exercent un pouvoir de séduction très fort au sein des communautés musulmanes issues de l'immigration parce que l'habilité des frères musulmans a été d'instrumentaliser l'anti-racisme. Ils se sont fait passer pour des gens qui répondaient à la demande de droit à la différence, pour des versions religieuses, de la Licra ou de SOS Racisme. Leur stratégie a été de victimiser les musulmans, de distiller chez eux une paranoïa, rendre l'autochtone français, chrétien ou laïc suspect. Le mal est fait donc. Que Ramadan soit là ou ne soit pas là ne change rien. Ramadan est un homme médiatique, un professeur qui cherche la respectabilité, qui renie ses propres positions pour avoir l'air modéré. Il n'est plus vraiment utile dans la propagande des frères musulmans, il a fait son travail et c'est en partie pour cela aussi qu'il se fait attaqué. Les frères musulmans sont très profondément ancrés dans les démocraties occidentales, au Etats-Unis comme en France ou en Espagne. Aujourd'hui ils pilotent, gèrent et inspirent les grande structures et formations de communautarisme islamiste en Europe.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tapio - 02/11/2017 - 12:11 - Signaler un abus "Valls condamnent l'idéologie des frères musulmans"

    Attention, Valls n'est pas le pluriel de (Del) Valle ! Ils ne sont pas plusieurs; il y a quelques temps, j'aurais dit "heureusement!" mais aujourd'hui il semble être l'un des moins pires, sur ce problème de l'islam ...

  • Par kelenborn - 02/11/2017 - 14:12 - Signaler un abus IL EST GENTIL Del Valle

    Je Cite:"La victime femme rentre en concurrence avec la victime musulmane. Ceux qui tapent sur Tariq Ramadan et qui utilisent ce dossier avant même que la justice ait tranché représentent un courant qui pose la femme comme essentiellement victime de l'homme. Je ne suis pas d’accord avec cette vision de gauche et de ce nouveau féminisme vulgaire et très militant" Vraiment très italien allergique à Descartes!Non!! On peut condamner, ce qui est mon cas, ces élucubrations femellistes directement héritées des "tricoteuses " de la guillotine et estimer que l'affaire Ramadan n'arrange pas le camp du "Bien" dont elles font partie! N'oublions pas que pour tous ces gens la (de Terranova à Schiappa en passant par Plenel et Caroline My Ass, l'ennemi c'est L'HOMME BLANC et si c'est Weizman, un "sioniste" quel délice!!!Le fait que l'affaire éclabousse quelqu'un du camp des "opprimés" désignés , cela fait cailler le lait! Les femellistes ont très peu commenté la démission de Pachauri pour harcelement! Pardi! pas de relais: il était président du GIEC!!!. Et puis cherchez les tweets de C MY ASS sur Google après les viols de Cologne et vous comprendrez ce que Del Valle a du mal à comprendre MK

  • Par jurgio - 02/11/2017 - 14:47 - Signaler un abus Une vision réaliste

    Et le Ramadan n'est plus qu'un déchet d'une chose ayant beaucoup servi. Tout cela découle d'une idéologie islamique qui, malheureusement, et faute de mieux, séduit la Gauche par son pouvoir réducteur sur la religion. Entendons par religion le christianisme, ce dernier étant le seul qui apparaisse comme une authentique religion. Il fait peur à ces « intellectuels » qui n'ont pas encore compris que l'intellect ne venait que de quelques grammes de cervelle, consistance pour le moins gélatineuse...

  • Par Anouman - 02/11/2017 - 20:53 - Signaler un abus Ramadan

    Même s'il disparait ça ne changera rien. L'islamisme c'est comme les bactéries résistantes aux antibiotiques, elles ne disparaissent qu'avec la mort du patient.

  • Par Liberte5 - 02/11/2017 - 23:28 - Signaler un abus L'islam est maintenant bien implanté en France!!!

    Même si une majorité de Français y sont hostiles, tout a tété mis en place pour les faire taire. Les médias , le politiquement correct tiennent le pays. La France sera islamisée d'ici 20 ans. C'est un fait démographique et alors là , les blancs devront raser les murs.

  • Par Marie-E - 03/11/2017 - 11:54 - Signaler un abus je me surprends moi même

    je suis d'accord avec Kelenborn... et aussi avec Anouman mais là je suis moins surprise. Sinon pour Liberte5, les blancs raseront les murs, c'est sûr mais en plus ils devront s'acquitter de la djizia, impôt de la dhimmitude. Je le rappelle à l'intention de ceux qui nous gavent avec les bienfaits et la tolérance d'Al Andalous et qui ignorent tout de la condition de dhimmi qu'ils devront subir. Il faut bien que certains travaillent pour que les autres vivent confortablement.

  • Par POLITQ - 04/11/2017 - 13:06 - Signaler un abus NOS "RESPONSABLES" (IRR?)

    Tant que l'un d'entre eux, mais un gros, un ministre, un député, un gros député, un sénateur, mais un gros sénateur, tant que l'un d'entre eux n'aura pas "SUBI" ce qu'ils acceptent ce que des centaines d'entre nous ont déjà "SUBI" , ILS NE FERONT RIEN !!!!!!

  • Par POLITQ - 04/11/2017 - 13:08 - Signaler un abus (suite)

    Et encore, avec ces lâches, ce n'est même pas sûr. "Soumission" l'explique très bien….

  • Par POLITQ - 04/11/2017 - 13:18 - Signaler un abus (suite)

    Le mieux serait donc que les tarés musuls s'attaquent à une "Schiappa", une "Rossignol". Elles comprendraient pourquoi et comment elles sont nuisibles, comment elles oeuvrent à côté de la plaque, comment elles amènent ceux qu'elles devraient haïr à les mettre plus qu'en danger : à devenir leurs persécuteurs.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan), Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan)

Son dernier ouvrage, La statégie de l'intimidation (Editions de l'Artilleur) est paru en mars 2018

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€