Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l’inversion des pôles de la Terre pourrait bientôt nous laisser sans protection face aux radiations solaires

Vous ne le saviez peut-être pas, mais régulièrement, les pôles nord et sud de notre planète s'inversent. Ce qui est encore moins su, c'est que le phénomène s'accompagne d'un affaiblissement du champ magnétique qui nous protège des radiations du Soleil.

Sans défenses

Publié le
Pourquoi l’inversion des pôles de la Terre pourrait bientôt nous laisser sans protection face aux radiations solaires

L’inversion des pôles pourrait exposer trop fortement la Terre au soleil. Crédit Capture d'écran vidéo Youtube

Atlantico : Selon une étude publiée par l'université de Californie à Santa Cruz, la dernière inversion des pôles de la Terre s'est produite il y a environ 786 000 ans, ce qui laisserait penser que la prochaine pourrait bientôt avoir lieu. Pendant que le pôle nord et le pôle sud s'inversent, le champ magnétique qui protège la terre serait censé faiblir. Pouvez-nous en dire un peu plus ?

Olivier Sanguy : Le champ magnétique terrestre qui nous protège contre les rayons du Soleil est issu d'un effet de dynamo qui provient du fait que le noyau de la Terre tourne. Cela crée comme un champ de force autour de la Terre. On sait depuis plusieurs années que ce champ connaît des variations, et on sait aussi que par le passé le champ magnétique s'est inversé plusieurs fois, car le phénomène a laissé des traces dans certaines roches.

Puisque cette inversion s'est produite, il n'y a pas de raison pour que ce ne soit pas de nouveau le cas. Mais "bientôt", sur des échelles de temps géologique, cela peut vouloir signifier 100 000 ans ! D'autres études montrent que par moment, l'intensité du champ magnétique baisse. Ce qui fait dire à certains scientifiques qu'il s'agit d'un signe précurseur. Mais une fois de plus, de quelle période est-il question ? 1 000, 10 000, 100 000 ans... ? Les avis divergent au sein de la communauté scientifique.

Ces baisses de champ magnétique obéissant à des mécanismes extrêmement complexes, il peut ne pas du tout s'agir de signes précurseurs. Nous comprenons la globalité de la chose, mais beaucoup de détails nous échappent encore.

Récemment, une étude a montré que le champ magnétique pouvait s'inverser sans "s'arrêter" totalement. D'ailleurs on ne constate pas de disparitions d'espèces liées à des inversions. Nous assistons donc à l'interprétation apocalyptique d'une information scientifique sérieuse. En réalité nous avons plus à craindre des bêtises que nous commettons nous-mêmes en tant que civilisation que de ce genre de phénomène.

L'inversion des pôles ne crée-t-elle pas de grands bouleversements ?

Les boussoles ne fonctionneront plus dans le même sens, mais la protection devrait toujours être là. Pour certains scientifiques le champ magnétique va fortement diminuer au point de présenter un danger pour les êtres humains, alors d'autres estiment que l'inversion se fera rapidement, sans dommages, à l'exception des  bouleversements au niveau d'un certain nombre d'appareils électroniques.

Dans les années 1980 une tempête solaire avait détérioré le réseau électrique du Canada (voir ici). Une baisse d'intensité de notre champ magnétique ne devrait-elle pas avoir des effets autrement plus dommageables ?

Les conséquences pourraient être plus importantes, mais il faut bien se rendre compte que nous parlons de travaux de prospective. Nous avons finalement très peu de données. Pour l'instant, ce qui donne de l'espoir, ce que nous n'avons pas observé de corrélation entre les inversions du champ magnétique et des disparitions massives d'espèces. Quoi qu'il en soit le moment reste encore très incertain : pourquoi pas dans 100 ans, 100 000 ans ou 500 000 ans ? Il est normal de s'en inquiéter, mais il ne faut pas non plus en faire une psychose.

De toute façon, même si cela se produistait demain, avec les effets négatifs qui ont été décrits, que pourrions-nous faire ?

Pas grand-chose, car on ne peut pas renforcer le champ magnétique terrestre. Des mesures de protection vis-à-vis des radiations pourraient être prises, mais cela relève pour le moment de la pure spéculation. On ne sait pas de combien baisserait la protection, et on a récemment découvert  qu'il existait, en plus des trois ceintures de Van Allen, une paroi de particules qui stoppe très efficacement les radiations en provenance du Soleil. Avec ses supernovas et ses trous noirs, l'univers n'est pas un endroit très sûr, je le concède, mais pour le moment il n'y a pas vraiment de raisons de paniquer, et de toute façon on ne pourrait rien y faire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bjorn borg - 09/01/2015 - 11:49 - Signaler un abus Aucun soucis!

    quand cela arrivera, je ne serai plus là depuis longtemps. Je serai au paradis avec une bonne centaine de vierges! Lol

  • Par Le gorille - 11/01/2015 - 04:51 - Signaler un abus Perdre la boussole

    Le gros dommage : perdre la boussole. Finalement avec les GPS, elle est un peu oubliée, en matière de navigation, mais dans la tête des gens, déjà qu'il y en pas mal de déboussolés, dont un quidam qui marche on ne sait guère pourquoi, j'vous dis pas les conséquences sur les foules !

  • Par Le gorille - 11/01/2015 - 04:57 - Signaler un abus Breton...

    ça va pas le faire, les centaines de vierges : c'est réservé. Et encore. Il y a des conditions draconiennes et douloureuses, voir très douloureuses. Avez-vous pris votre passeport vert ? Non ? Alors, c'est plutôt adoration et musique de chambre.... A moins que vous ne préféreriez les fourneaux, et autres fournaises ardentes : là le passeport vert est d'une efficacité redoutable, sans obligation de souffrir avant...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Olivier Sanguy

Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€