Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 22 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Japan Expo : pourquoi les héros de
manga ont les cheveux bleus (et autres questions sur l'esprit japonais)

La "Japan expo" ouvre ses portes ce jeudi au parc des expositions Paris-Nord Villepinte. Une excellente occasion de décrypter quelques stéréotypes des mangas à l'aune de la culture japonaise.

Dragon Ball ZZZ

Publié le

Atlantico : La "Japan expo" ouvre ses portes ce jeudi au parc des expositions Paris-Nord Villepinte. L'occasion de poser la question qui nous brûle les lèvres... Pourquoi les héros de manga ont-ils les cheveux bleus ?

Jean-Marie Bouissou : Les figures sont d’une certaine manière assez sommaire, elles ont tendance à toutes se ressembler.

Les héros se distinguent donc par d’autres attributs, comme les vêtements ou la coiffure. Dans les bandes dessinées, ils peuvent les avoir soit blanc, soit noir car elles sont le plus souvent en noir et blanc. A l’inverse, dans les séries télévisées, qui elles sont en couleur, on peut donner n’importe quelle couleur aux cheveux car nous sommes dans un univers qui n’a aucune prétention au réalisme.

Le manga essaye de s'exprimer non pas par la parole mais par le corps ou la posture. La parole est secondaire par rapport à tous les autres moyens d’exprimer les sentiments. C’est assez révélateur de la culture japonaise.

Pourquoi ont-ils de grands yeux alors qu’ils sont asiatiques, et devraient avoir des yeux bridés ?

Les visages des personnages de mangas pour adolescent n’ont absolument rien de réalistes. Ce sont des dessins et pas des portraits. Dans les estampes japonaises, tous les visages sont semblables et ils n’ont pas de traits, il n’y a pas d’ombre. Quel que soit la situation, le visage ne change pas sauf pour les yeux et la bouche. C’est la même chose dans le manga. Les visages n’ont pas de traits, les sentiments passent par les yeux et la bouche. Il faut donc de grands yeux !

Le deuxième raison, c’est que les dessinateurs de mangas ont été très largement influencés par Disney. Les yeux des mangas, ce sont les yeux de Bambi, les yeux de Mickey, les yeux de Donald. Ils ont servi de modèle.

Les héros ne sont pas forcément asiatiques. Ils n’en ont en tout cas pas les caractéristiques physiques. Ce sont plus des archétypes.

Pourquoi y a-t-il souvent un grand méchant qui contrôle tous les autres petits méchants ?

D’abord car il faut un scénario intéressant. Et pour cela, il faut que le méchant soit bon. Ce n’est pas le héros le personnage le plus intéressant, c’est le méchant car il construit les ressorts du scénario. La succession et la surabondance de méchants tous différents est essentielle pour l’avancée de l’histoire. La hiérarchie des méchants vous donne un scénario tout fait.

Pourquoi le héros hésite-t-il toujours à tuer le méchant à la fin ?

La culture japonaise est tout sauf manichéenne, elle est même extrêmement ambiguë en ce qui concerne le bien et le mal. Dans le manga, il y a d’innombrables retournements de situation par rapport aux « gentils » et aux « méchants ». Au Japon, le mal et le bien se définissent relativement à la situation. Dans chaque homme il y a du bien et du mal, et il doit faire avec. Le but n’est donc pas de détruire le mal. Dans Dragon Ball par exemple, il y a de grands méchants qui deviennent des héros. Le héros ne représente pas le bien absolu, il est souvent fragile et ambigu.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ines M. - 05/07/2012 - 13:21 - Signaler un abus La chute d'Atlantico?

    Je croyais lire un magazine bien fait et riche en contenus intéressants. Je m'en prends à ce texte là, mais cela fait quelques semaines que je reconnais plus Atlantico. Je vous lisais pour l'INFO, l'approfondissement.. J'ai du mal à lire tous les articles, il en a trop en une journée, et parfois ils méritent vraiment pas mon temps. Hélas, je crains vous avez vendu votre âme..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marie Bouissou

Jean-Marie Bouissou est un historien spécialiste du Japon contemporain.

Il est notamment l'auteur de Manga - Histoire et univers de la BD japonaise.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€