Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi François Hollande choisit toujours de fausses solutions pour résoudre de vrais problèmes

François Hollande ne réussit pas parce qu'il choisit toujours des fausses solutions pour résoudre des vrais problèmes. Des étudiants en sciences politiques se sont récemment penchés sur la question permanente du Président français lors d’un atelier de travail.

Esquive

Publié le
Pourquoi François Hollande choisit toujours de fausses solutions pour résoudre de vrais problèmes

En France, le président frise la caricature, depuis dix-huit mois, alors que les problèmes sont très clairement identifiés. Crédit Reuters

Alors les explications sont multiples. On pense évidemment aux contraintes politiques mais le rôle d’un homme politique justement ce n’est pas de caresser son opinion dans le sens du poil, c’est de la convaincre qu'un autre chemin est possible. On pense aux structures syndicales qui sont habitées par cette culture du conflit et qui ne réussissent pas à accoucher d’un compromis, sans doute mais un certain nombre de conflits sociaux ont trouvé des solutions. Dès lors que l’Etat ne s’en mêlait pas (Renault par exemple).

On pense enfin à la pression économique qui stérilise les initiatives, et fige les situations, mais la conjoncture est la même en Allemagne, et les allemands eux s’en sortent.

En France, on frise la caricature, depuis dix-huit mois, alors que les problèmes sont très clairement identifiés, connus, reconnus et partagés par tous les acteurs du monde de l’économie, des affaires, des syndicats et de la politique, on a un président qui réussit cet exploit de prendre ou de faire prendre systématiquement les fausses décisions. On connait le mal, on choisit le mauvais médicament. Et quand on ne choisit pas, on nous sort un bouc émissaire. Nous sommes les champions du monde du bouc émissaire. Ça n’est jamais de notre faute. Les problèmes économiques sont ultra simples. Face à la mutation mondiale, à la concurrence et au progrès technique, nous manquons de compétitivité. Nos entreprises sont trop peu nombreuses, pas assez dynamiques, avec des produits chers et pas forcément tous de bonne qualité. Cette situation-là est partagée par tout le monde y compris publiquement par le président de la République. Alors il y a encore des courants extrémistes qui ont des interprétations différentes, mais ridicules parce qu'incohérentes.

Ce déficit de compétitivité explique que nous n’ayons pas d’activité, pas d’emplois, pas assez de recettes sociales et fiscales, pas d’exportation. Comme on veut maintenir notre niveau de vie nous sommes obligés de nous endetter. L’équation n’est pas très compliquée. Et bien face à ce déficit de compétitivité, le bon sens sous indique qu’il faudrait en retrouver et pour en retrouver, il faut investir, innover, travailler dans des conditions qui soient plus compétitives. Donc, il faut baisser ce qu'on appelle les frais de structures et les frais généraux. A commencer par ceux, générés dans l’Etat.

Eh bien face à ce problème qui est au cœur de nos difficultés et qui n’est ni de droite, ni de gauche, on sort des solutions confuses et contradictoires.

- 1er exemple, on a commencé à relever les impôts pour essayer de réduire l’endettement sans s’apercevoir que les impôts anesthésiaient l’activité, ce qui a par conséquent creusé les déficits.
- 2ème exemple, on a essayé d’initier une politique d’offre et de compétitivité. Très bien, mais sur une trajectoire cohérente dessinées au départ par Louis Gallois, on a mis en place des conditions inapplicables, (il n’y aura pas de contreparties à la baisse des charges parce que ça n’est pas possible). Le résultat, c’est que la mise en place du pacte de responsabilité s’enlise dans des comités, et des commissions à Matignon au point où le premier ministre perd toute autorité. Or, un président sans directeur général qui ferait le boulot, est un dirigeant bien diminué.
- 3ème exemple, la politique du logement. Très simple à régler. Les prix sont trop élevés. Ils sont trop élevés parce qu'il n y a pas assez de logements. Il aurait donc fallu tout faire pour favoriser l’investissement logement, libérer du foncier par exemple. On a fait tout le contraire, Mme Duflot qui voulait s’occuper des mal-logés et de tous ceux qui n’ont pas les moyens de payer un loyer, a mis en place des régulations et des contrôles qui ont bloqué encore davantage le secteur. La loi a été vide de beaucoup de dispositions sous le poids des lobbies. Reste les dispositions qui vont faire fuir les investisseurs. Il y aura moins de logements et plus chers.
- 4ème exemple, l’ouverture des magasins le dimanche. On a voulu faire plaisir à tout le monde, on a fâché tout le monde. Y compris le conseil d’Etat qui se retrouve accusé très souvent d’avoir mal interprété un décret.
- 5ème exemple, les taxis. Cette histoire tourne à la farce et provoque la colère. Plutôt que de libéraliser le secteur en multipliant les autorisations et en faisant de fait baisser les prix des licences, on a multiplié les contraintes. Aux dernières nouvelles, le gouvernement n’a pas voulu prendre le risque d’appauvrir les chauffeurs qui avait payés leur plaque très chère. C'est gentil ! Mais il fallait en distribuer, gratuitement à tous ceux qui en avait déjà. Le chauffeur qui avait payé sa plaque 200 000 euros se retrouvait avec disons 4 plaques. Le prix tombait à 50 000 euros, mais comme il en avait quatre, son capital était protégé. Cette opération de libéralisation ne coûtait pas un sou à l’Etat. On a fait tout le contraire, on a renforcé les monopoles et les privilèges.
- 6ème exemple, la question des inégalités offre un florilège de fausses solutions. S’il y a des pauvres et c’est vrai, mais c’est de la faute des riches. On va donc faire des riches un problème. Alors que c’est l’inverse. Le problème c’est la pauvreté. Pourquoi ? Comment ?  
- 7ème exemple, la question des baisses de dépenses publiques donne lieu à des débats invraisemblables de confusions et d’hypocrisie. Il n'y a que deux solutions pour réduire de façon significative les dépenses publiques et sociales.
Ou bien, on réduit la rémunération des fonctionnaires (actifs et retraités). Ou bien, on réduit le périmètre de l’Etat et de ses administrations. Le reste, c’est du débat pour énarques inemployés.

Les exemples sont donc innombrables. Les lois de finances sont pleines de contradictions, la chasse aux exilés fiscaux évite soigneusement le gros gibier, donc elle ne sert à rien. L’amélioration de l’attractivité du site France tel qu'on essaie de la vendre à nos amis étrangers ne servira à rien. La France n’attirera jamais d’usines ou d’ateliers. Mieux vaudrait renforcer la compétitivité pour aller monter des usines dans les pays émergents (C’est là-bas que sont les marchés) et attirer chez nous des laboratoires de recherche et des start’up à haute valeur ajoutée. On pourrait d’ailleurs commencer à attirer et à fidéliser les touristes qui commencent à regarder ailleurs.

Quand face à des vrais problèmes, le gouvernement est à cours de solutions, y compris des fausses solutions, il nous offre la parade des bouc-émissaires. C’est la faute à l’euro trop fort (bien sûr), aux allemands, à la banque centrale européenne qui ne travaille pas comme la banque centrale américaine (c’est vrai elle ne peut pas faire des subprimes, elle !) aux importations pas assez chères, aux exportations, aux fonctionnaires trop payés, à Bruxelles et ses technocrates, etc. etc.

On  donc un talent très sophistiqué pour éviter la question de nos difficultés. François Hollande fera tout pour convaincre son électorat qu' il faut que chacun range sa chambre et fasse un effort de redressement. Du moins, c’est ce qu'on nous explique. Possible mais peu d’électeurs sont désormais prêt à la suivre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Sceptique - 22/02/2014 - 10:07 - Signaler un abus Pareil...

    C'était pareil avec Sarkozy : pas la moindre mesure pour s'attaquer aux causes de la crise. Uniquement de médiocres mesures palliatives inefficaces...

  • Par Sefriane74 - 22/02/2014 - 10:46 - Signaler un abus @Sceptique / Sauf que Sarko a dû gérer la crise de 2008

    et ma foi il s' est pas mal débrouillé. Pépère dit Mou qui niais la crise n'a eu qu'une idée fixe détricoter systématiquement tout ce que son prédécesseur avait mis en place et pour faire quoi???? rien nada queudale sauf les impôts bien sûr et des gaffes monstrueuses qui discréditent notre pays dans son entier. Alors moi contrairement à vous je ne suis pas septique et je me dis que si mou avait été un tant soit peu éclairé il aurait à minima laissé le chantier engagé et poursuivit avec ses idées pour autant qu'il en ai eu au moins une....

  • Par GL57 - 22/02/2014 - 10:49 - Signaler un abus fausses solutions pour résoudre des vrais problèmes ...

    Parce que, comme depuis De Gaulle, ou ils ne savent pas ou ils s'en fichent. Ils décident sûrement avec un dé ..... après moi le déluge. Ces pouritiques n'aiment pas la France comme ils devraient , ce métier de politiques est devenu un métier sans obligation de résultats . Qu'ils réussissent ou pas , pour eux, rien ne change, la paie, les primes, les avantages, les retraites, et tous ce cumul dégoulinant de fric. Député + maire + président de ceci ou de cela avec un petit business dans le privé ( SCI ou autre, idem pour les sénateurs ) sans oublier les copains , la famille ( femme, enfants, cousins) ou la maîtresse que l'on place avec ou sans compétence ( bien souvent sans , bien entendu, puisque cette logique de résultats est absente à tous les étages ) 65 000 000 de couillons qui passent à la caisse pour 500 000 élus plus ou moins honnête ( à tous les coups, on gagne ) . Vive la pouritque et vive la décafrance !

  • Par Eliza - 22/02/2014 - 10:57 - Signaler un abus Droit vers le mur, on continue.

    Si Hollande avait proposé un programme aussi raisonnable que celui que vous recommandez, il n'aurait pas été élu. Le problème, même s'il voulait sortir du carcan de son idéologie, c'est qu'il ne comprend pas et ne comprendra jamais qu'il a tout faux depuis le début. On se r'fait pas.

  • Par gile - 22/02/2014 - 10:59 - Signaler un abus Le problème de hollande.....

    ....c'est d'avoir cassé les mesures qu'avait mises en place Sarkozy. Du coup, il se trouve privé des moyens qui auraient pu aider à régler les pbs. Il a supprimé la RGPP et l'a remplacé par une autre formule supposée plus juste mais qui ne fonctionne pas puisque le nombre de fonctionnaires a augmenté de plusieurs milliers. Il a supprimé la TVA sociale et s'est donc coupé d'une source de financement simple et sûre qu'il a remplacée par des mesures fiscales incomprises et qui ne rapportent pas ce que l'on attendait d'elles, d'où l'incapacité du gvt à réduire le déficit budgétaire. Hollande s'est enfermé dans des pièges dont il aura du mal à se sortir car, à chaque fois qu'il voudra revenir à la politique pratiquée par Sarkozy, il se trouvera confronté à l'argument de l'opposition "2 ans perdus". Aujourd'hui, il veut alléger les charges des entreprises, mais il ne peut le faire sans contreparties car s'il donnait de l'argent aux entreprises sans contreparties, il se verrait immédiatement accusé d'être le président des patrons, ce président qu'il avait si souvent dénoncé lorsque Sarkozy dirigeait le pays.

  • Par perinp - 22/02/2014 - 11:01 - Signaler un abus oui c'est affligeant de mauvaise foi et malhonnêteté

    Mais je continue de penser que les vrais solutions et décisions inhérentes seront prises sans les français, cad dans l'effondrement du pays, Et on pourra toujours designer l'Europe comme bouc émissaire pour se consoler, on revendiquera l'inverse des Ukrainiens. C'est malheureusement la seule solution. Il nous faudra 10 ans pour nous en remettre, mais au moins on aura une chance de repartir du bon pieds ...

  • Par Ravidelacreche - 22/02/2014 - 11:01 - Signaler un abus fausses solutions pour résoudre de vrais problèmes

    Un jour, un jésuite débarque à Rome, et aborde un dominicain pour lui demander le chemin de la basilique Saint-Pierre "Mon Père, dit le dominicain, vous ne trouverez jamais, c'est tout droit."

  • Par gliocyte - 22/02/2014 - 11:06 - Signaler un abus Arrêtez d'associer le mot solutions à FH

    FH ne manie que du vent pour durer. Sa devise, dont il est fier (!!!! ) est: Thèse, synthèse et prothèse… en fait: Thèse, synthèse et cautère sur une jambe de bois qui n'est qu'un pendant à sa langue de bois.

  • Par tchoupa - 22/02/2014 - 11:10 - Signaler un abus In.com.pé.tent

    Pas de bonnes solutions car lorsque l'on est INCOMPETENT on reste incompétent. Si fh avait des compétences, depuis le temps, cela se saurait ! (il n'a jamais occupé un poste politique )... à son âge, vous trouvez cela normal ?

  • Par GL57 - 22/02/2014 - 11:38 - Signaler un abus Il me rappelle José

    José, c'était un de mes conducteurs de travaux, le mec courrait dans tous les sens avec un mètre, son bloc et un stylo, des dossiers bordéliques sur sur bureaux, une désorganisation des chantiers que même l'archi l'avait viré, du baratin à endormir une tribu d'insomniaques, un jour , je l'ai viré car très dangereux pour l'entreprise de 80 personnes dont j'avais la responsabilité. Il m'avait convaincu de son embauche par des mensonges bien ficelés avec un verbe haut et rassurant , que de la gueule , rien que cela .

  • Par ZOEDUBATO - 22/02/2014 - 11:41 - Signaler un abus Traiter les problèmes par l’idéologie c’est créer des «usines

    à gaz" La logique basique et opérationnelle suppose 2 impératifs : - Remonter aux causes premières (les 5 pourquoi) - Ne pas gérer les dysfonctionnements mais les supprimer Seulement les idéologies imposent un raisonnement où la désignation de boucs émissaires tient lieu de remontées aux causes premières et où on gère les dysfonctionnements pour rester dans la croyance idéologique Or chaque dysfonctionnement est un cas particulier à traiter spécifiquement d’où des « usines à gaz » inutilisables, ingérables, rendant le système incohérent, lourd et finalement coûtant très cher et générant plus de problèmes qu’il n’en résout Il faut, comme NS avait commencé à le faire, contourner les idéologies pour revenir à des solutions pragmatiques qui «marchent ailleurs» et qui respecte les 2 principes de base énoncés en début de ce post

  • Par mich2pains - 22/02/2014 - 11:50 - Signaler un abus TIENS , TIENS .......

    Proposer " des Mauvaises SOLUTIONS pour résoudre des vrais PROBLEMES " , n'est-ce pas ce que l' UMPSPC reproche en permanence au seul ......FN ? Ils ne manquent pas d'air ! En oubliant de nous dire qu'à la différence du FN , eux appliquent leurs " mauvaises solutions " depuis des lustres , alternativement , avec le ...." succès " que l'on constate par nous-même ! Une autre précision : NO-Lande n'a pas détricoté tout ce que SARKO avait fait ! Concernant , entre autre le " Traité de Constitution Européenne " , l'actuel prési-gland qui promettait de le renégocier avec Bruxelles et Merkel , n'a rien trouvé à y redire , pas même une petite virgule ! Loin de l'avoir "détricoté " , il porte maintenant fièrement le "pull-over " , tricoté par le SARKO ! A quand des cours obligatoires de ...."TRICOTAGE" à l' ENA ?

  • Par pratclif - 22/02/2014 - 12:02 - Signaler un abus L'innovation ne se décrète pas

    L'innovation ne se décrète pas. C'est un processus par lequel des entreprises créent des produits ou des services qui correspondent à des utilités et satisfactions de consommateurs qui décident d'acheter ces produits aux prix qu'ils acceptent. Il y en a qui réussissent et d'autres qui échouent. L'innovation prospère dans un eco-système favorable a l'entreprenariat. C'est tout le contraire de ce qui se passe en France. Et vos exemples dont le dernier les taxis le montre parfaitement.

  • Par rori gallager - 22/02/2014 - 12:17 - Signaler un abus Periode d'Essai

    Les hommes politiques devraient comme dans les entreprises être à l'essai ils ne sont pas compétents ?..... Dehors ..... Une alternative qui de une nous permettait de faire des économies et de deux ce qui obligerait ces mêmes hommes politiques a tenir les promesses qui leur ont servi à se faire élire. De promettre et ne pas tenir ses engagements est a mon sens assimilable a de l'escroquerie Je crois sincèrement qu'au bout d'un moment nous prendre pour des idiots cela suffit

  • Par pratclif - 22/02/2014 - 12:18 - Signaler un abus Innovation

    Toutes les entreprises dans lesquelles j'ai travaillé depuis l'âge de 18 ans, ce qui s'étend sur une période de 60 ans, ont disparu. Une forme de L'innovation est là. Les entreprises d'aujourd'hui produisent autre chose ou autrement. Nous consommons autre chose et autrement.

  • Par langue de pivert - 22/02/2014 - 12:26 - Signaler un abus Moi j'sais M'sieu ! ☺

    Tout le monde connait la réponse à la question-titre (et la connaissait avant l'élection du plouc suprême :-) sauf son électorat bas de plafond qui n'a toujours pas compris ! C'est tout le problème !

  • Par Gilles - 22/02/2014 - 12:41 - Signaler un abus Irréel

    Quand on entend le clown Montebourg annoncer les déboires à venir de la Suisse il faut se pincer. 2 milliards CHF d'excédent commercial rien qu'en janvier. Qui dit mieux ?

  • Par zouk - 22/02/2014 - 12:44 - Signaler un abus Fr. Hollande et ses mauvaises décisions

    Oui, ce sont des décisions en trompe l'oeil, des non-décisions, mais ce sont surtout des décision idéologiques: punissons les riches! et qui va investir? à supposer qu'ils en aient encore les moyens?

  • Par un_lecteur - 22/02/2014 - 13:04 - Signaler un abus Ce n'est pas nouveau

    Déjà Mitterrand disait qu'on avait tout essaye contre le chômage. Tout, sauf ce qui marchait ailleurs. Autre version : c'est économiquement nécessaire mais politiquement impossible. Remplacer politiquement par électoralement, bien sur. Sarkozy était différent : il masquait l'immobilisme par de l'agitation. Il brassait du vent. Depuis tout ce temps, la situation s'est terriblement dégradée, et l'immobilisme de Hollande n'est plus tenable.

  • Par la saucisse intello - 22/02/2014 - 13:24 - Signaler un abus @ GL57.................

    Je sens que nous allons particulièrement bien nous entendre.......et nous comprendre !

  • Par vangog - 22/02/2014 - 13:24 - Signaler un abus Vous vous trompez, Sylvestre, car Flamby n'est pas coupable...

    ...de la ruine de la France, il est seulement coupable d'appartenir à un parti et une idéologie qui entretiennent la confusion, depuis plus de quarante ans, arrivant à vampiriser les partis proches, centristes d'abord, UMP ensuite, les ultra-gauchistes se défendant mieux et parvenant à le faire chanter avec leurs réformes sociétales... Et depuis quarante ans, nous vous le disons: "Le Socialio-communisme aboutit toujours à l'inverse des buts qu'il feint de poursuivre" J'espère que c'est clair maintenant! Flamby n'est qu'un pantin manipulé, rien de plus...

  • Par Liberdom - 22/02/2014 - 13:46 - Signaler un abus Structurellement con....

    Pourquoi le clown triste choisit-il systématiquement de mauvaises solutions. Parce qu’il a été formaté par le programme pédagogique de l'ENA qui propose un enseignement univoque qui stipule que tout problème n'a de solution que purement bureaucratique. Le rôle de l'énarque se limite donc à proposer des "montages bureaucratiques" qui sont parfois purement dialectiques sous la forme de formules creuses. Choc de simplification : je simplifie mais j'ai besoin d'une usine à gaz complexe pour contrôler la dite simplification... etc etc Les "zélites" constituent aujourd'hui en France un système structurellement con.

  • Par jurgio - 22/02/2014 - 13:57 - Signaler un abus La réalité est que dans une France qui se porte bien

    le socialisme ne pourrait pas survivre ! Pour quoi faire des économies qui ne gêneraient que nos partisans électoraux ? Pourquoi aller à pied quand on peut prendre un scooter ? Pourquoi ne pas se donner les riches comme des adversaires nuisibles quand c'est un argument qui sonne si bien aux oreilles des inactifs ? (s'ils sont trop utiles, une bon ne masse d'impôts bien pensée en auront vite raison) Et pourquoi se priver d'un bon feuilleton de chaîne nationale : Elle n'est pas belle la vie !

  • Par prochain - 22/02/2014 - 14:15 - Signaler un abus Cherchez la cause des causes

    Le système a été instauré en 1945 par le chargé d'affaires de Staline Maurice Thorez vice pr. du Conseil ministre aux réformes de la fonction publique. l'ENA , les Statuts, lois syndicales, la structure et le contrat social toujours en vigueur sont issus du programme (immuable) du CNR. Voir : Denis Kessler le programme du CNR sur le Net c'est la clé de l'histoire le reste n'est que de l'air oubliez les réformes .

  • Par prochain - 22/02/2014 - 14:31 - Signaler un abus La "courbe" du chômage ...?

    Le chômage est réservé aux pigeons du privé ...qui devraient être "compétitifs" (sous le poids des charges et des impôts) et créer des richesses par ailleurs ...vous comprenez la profondeur de l'idée saucialiste? répondez par OUI ou par NON

  • Par prochain - 22/02/2014 - 14:36 - Signaler un abus Qui a parlé des réformes?

    Le système leur va très bien tel qu'il est. Et si ça ne vous plaît pas c'est pareil circulez.

  • Par Nathalie m - 22/02/2014 - 14:44 - Signaler un abus En conclusion: on fait comment pour les dégager ?

    Y a t'il d'autres Thierry Borne dans ce pays ? Vous savez celui qui est "monté" a Paris avec un camion chargé de fumiers qu'il a déversé devant l'AN le 16 janvier et comme slogan "dehors les politiques, vive la vi république" et qui a tenté une récidive cette semaine, mais avec les RG au cul et la gendarmerie ! Je vous le rappelle car de cela, la presse caca n'en parle pas... Secret défense ;-) Ou On se défoule en votant FN, tout en sachant que " faute de mieux" ou "une bonne leçon a l'UMP" on arrivera a la même conclusion....

  • Par el zorro - 22/02/2014 - 14:49 - Signaler un abus Dans le même sac.

    On ne peut pas dire que la droite quand elle était au pouvoir a fait preuve vis a vis des problèmes du pays d'un dynamisme outrancier . Quelques timides réformettes qui ne pouvaient rien modifier , la poursuite de l'endettement et le déni permanent de certains problèmes voilà tout son bilan.Elle n'a pas à s'en glorifier et le pire c'est que si elle revient aux affaires elle continuera à jouer en mineur. A gauche comme à droite il faut durer d'élections en élections jusqu'à la catastrophe finale programmée

  • Par siegfred71 - 22/02/2014 - 15:17 - Signaler un abus n'empeche qui se gave!!!

    +18mois de vide,des faits marquants??une reforme penale...! le mariage gay....OK et puis rien!!! je ne demande pas que tous les problemes soitent reglees,juste 1 qui montre sa bonne foi quand au sort des francais. malgre tout cela,ca fait quand meme 18mois avec quelque petits coup de gueule par-ci par-la,l'unite d'un peuple en france,C'EST PAS GAGNE et les fonctionnaires et assimiles continuent leur petit bonhomme de chemin,qui a dit que hollande etait NUL!!! elle est pas belle la VIE !!!!

  • Par LSD - 22/02/2014 - 15:21 - Signaler un abus mentalité francaise

    ce sont tous les francais qui fuient toujours leurs responsabilités , c est un esprit bien de chez nous , on le verifie quand on vit a l etranger .les francais sont devenus des gens infrequentables. alors arretons de nous defausser sur nospoiticiens, les francais méritent leur classe politique , ils sont leur exact reflet : lacheté, versatilité, indiscipline ,laxisme . la France ne s en sort pas car il faudrait changer notre mentalité et ca c est tres dur, ca se fait a long terme.

  • Par Salvatore Migondis - 22/02/2014 - 16:00 - Signaler un abus @jurgio

    Vous avez parfaitement compris le problème... L'intérêt du médecin n'est pas forcément de guérir "ses" malades.

  • Par Daisy.A - 22/02/2014 - 16:19 - Signaler un abus "+18mois de vide"

    +21 mois de vide. - Hollande est entré à l'Elysée le 15 mai 2012, et nous sommes le 22 février 2014

  • Par Daisy.A - 22/02/2014 - 16:21 - Signaler un abus François Hollande choisit toujours de fausses solutions

    Le problème est qu'il ne choisit pas, il dit aujourd'hui le contraire de hier et du lendemain. Ce mec n'est simplement pas capable de diriger un pays.

  • Par ignace - 22/02/2014 - 17:04 - Signaler un abus Sacré Sylvestre ....tout n'allait pas si mal en decembre 2011

    quelques pépites d'un article de M Pin sylvestre en 2011 http://www.varmatin.com/article/economie/la-verite-sur-la-crise-selon-jean-marc-sylvestre.722246.html Les banques sont en difficultés mais non pas parce qu'elles ont fait des bêtises. En plus, nous avons eu tellement peur qu'on a durci les mécanismes de surveillance et de régulation des banques. La perte du triple A est-elle inéluctable ?Non je ne crois pas Le journaliste sait qu'à la télévision, toutes les vérités ne sont pas dites «car cela peut affoler les marchés et déstabiliser» un monde déjà en plein doute Flamby est inqualifiable car Ni a droite (pas encore) plus a gauche (il ne l'a jamais vraiment été) avec Sarko au moins c'etait clair il etait a droite (façon Française) .En 2012 c’était déjà la ruine, et le gros naïf a pris son melon a deux mains et a joué au sauveur.....et il s'est pris la crise en pleine poire....au lieu de laisser le soin a la droite de s'achever elle même.....

  • Par la saucisse intello - 22/02/2014 - 17:19 - Signaler un abus Erreur...............

    Pas de "mauvaises solutions", non, PAS de solutions DU TOUT ! Car il est bien incapable d'en trouver la moindre ! Et son équipe de "mains à l'envers" (parité et diversité comprises !) pas davantage. Le produit est périmé. Il pue !!!

  • Par ignace - 22/02/2014 - 17:28 - Signaler un abus @GL57-@la saucisseintello...cela me rappelle un sketch d'

    Elie & Dieudonné - Le Chantier Le chantier 4mn41 de rire http://www.youtube.com/watch?v=Ss0SUgPC9jQ cela fait du bien de rire par temps maussade

  • Par prochain - 22/02/2014 - 17:35 - Signaler un abus Laurentso et le cousin Isga ont baissé les bras l'infatigable...

    Ignaze vous êtes toujours là à noyer le poisson et faire la forcing de "votre" version en "oubliant" l'incident de NY qui a changé le cours de l'histoire saucialiste. Ignaze il nous faut vite un Gorbatchev le système est à l'agonie ça peut plus durer très longtemps. Terrible crise de crédibilité et vous en rajoutez avec vos demi-vérités que vous croyez subtils...

  • Par prochain - 22/02/2014 - 17:43 - Signaler un abus Ignaze admettez que...

    c'est rapé, à cause de l'inertie de la bureaucratie étatique. L'ogre a dévoré l'héritage maintenant il s'attaque à notre Liberté.

  • Par la saucisse intello - 22/02/2014 - 17:47 - Signaler un abus hollande.................

    C'est bouteflika avec vingt ans de moins ! Parce que c'est vrai que "boutef" se représente alors qu'il est moitié crevé (et quand je dis moitié....!), mais finalement, il est pas en pire état que l'autre merde avec ses croissants sous le bras et sa prostate au clou ! Je proposerais bien un échange, mais l'algérie refuserait !

  • Par ignace - 22/02/2014 - 18:22 - Signaler un abus @prochain....je ne cherche a noyer aucun poisson

    a moins que vous vous preniez pour une daurade, un maquereau, ou a un baracuda .Je sais que nos systèmes sont a l'agonie que les gouvernants sont mauvais et largués depuis au moins 30 ans et que l'explosion est proche. Mais en attendant je ne vois pas pourquoi je passerai mon temps a recopier les "vapeurs" de prochain, qui est en train de se faire un ulcère en répétant toujours la même chose......je pensais que l'explosion aurait lieu sous Sarko (si cela avait été la gauche ce serait identique) mais l'autre Tartuffe a voulu le pouvoir, c'est donc lui qui va pratiquer l'Euthanasie Je vous laisse a vos pensées , laissez moi a mes noyades de poisson..je vous conseille 4mn de rire http://www.youtube.com/watch?v=Ss0SUgPC9jQ cela fait du bien de rire par temps maussade

  • Par ignace - 22/02/2014 - 18:38 - Signaler un abus @prochain......vous remarquerez que je ne vous ai pas

    nommé Prochien pour vous répondre..ce n’était pas nécessaire quand a la subtilité, je n'oserai vous faire concurrence...vous êtes mon maitre, c'est pourquoi je reste sur Atlantico

  • Par Jean-Pierre - 22/02/2014 - 19:29 - Signaler un abus LE VRAI GRAND PROBLEME DE LA FRANCE ...

    . ... C'EST FRANçOIS HOLLANDE ! . Reste à trouver la solution, qui corrigera dans la douleur les aberrations de notre société... Notons au passage que Hollande n'aura été que la goutte d'eau qui fait déborder le vase des inepties accumulées depuis 1981. Une goutte d'eau lourde, qui coule à flots alors que le vase déborde, qui en remet en veux tu en voilà... . Qui ... ? Qui aura le courage de réformer et libérer l'économie du pays sans détruire nos atouts (en particulier l'Europe et la monnaie), de réunir les français dans l'égalité bafouée par la fonctionnarocratie politicienne et les communautés égoïstes, de chasser l'idéologie sociétale douteuse qui veut que tout est dans tout et que l'essentiel comme notre identité ou l'immigration soit sujet tabou ? .

  • Par Claudie - 22/02/2014 - 19:30 - Signaler un abus Il sera réélu en 2017!!

    Pourquoi ? Parce qu’il n’y aura aucun candidat en qui les français auront confiance. Sarkozy en 2007 il était la solution, un franc- parler, il a charmé beaucoup de français de différentes inclinaisons politiques, enfin celui là il osera !!! Vous connaissez la suite. Pour lui le train est passé ! Bayrou, Borloo, Ségolène, que nenni !! Copé Fillon, les " frères ennemis " aux dents qui rayent le parquet, passez votre chemin, on a les mêmes à la maison !!! Marine, elle est obsédée par l’étranger, comme ci d’un coup de baguette magique en les faisant disparaître, tous nos problèmes disparaîtront du même coup. Parle- t-elle de transformer cette république monarchique (cadeau de de Gaulle) qui nous saigne de plus en plus, de dégager une bonne centaine de parlementaires et autant de sénateurs, et toutes ses " agences de l’état " 1244 pour être exacte dont une vingtaine ont peut-être leur utilité qui nous coûtent 50 milliards d’€ par an etc. etc. les français se raviseront au dernier moment. Donc, il ne restera que François, rappelez-vous 1988…

  • Par vangog - 22/02/2014 - 20:11 - Signaler un abus @Claudie Oui, Oui, Marine souhaite abroger le sénat qui

    ne sert que de dortoir à parlementaires fatigués, ce qui fera déjà de la place et diminuera les navettes parlementaires et les petits soldats affectés à ces allers et retours fastidieux. Le référendum d'initiative populaire (un vrai référendum, cette fois-ci...) permettra d’ôter des taches à toutes ces commissions, conseils ,agences qui ne servent qu'à discuter du sexe des anges et, par dessus tout, de ne froisser aucun ange, gardien de leurs places et prébendes... Et Marine n'est nullement obsédée par l'étranger. Elle souhaite, comme tous les Français lucides, une immigration choisie et raisonnée, c'est aussi simple que cela! Nombreux sont les immigrés qui le souhaitent, eux-mêmes...

  • Par 20dicte - 22/02/2014 - 20:28 - Signaler un abus La Nature ayant horreur du

    La Nature ayant horreur du vide c est ainsi que s alimente le mouvement puisque tous les inconsistant s y engouffrent avec nos finances......

  • Par François Homeland - 22/02/2014 - 21:46 - Signaler un abus La politique du chien crevé au fil de l'eau...

    si on peut appeler ça une politique, c'est tout ce que Hollandouille est capable de faire pour son pays. Ce ne serait pas si grave s'il était juste resté président de son conseil général de Corrèze, malgré les dégâts qu'il a pu y commettre, mais comme il est devenu le 1° magistrat de France c'est un vrai drame qui est en train de se nouer pour notre patrie. Il est urgent que les français patriotes mettent un point final à cette aventure : leurs votes seront décisifs dans tous les scrutins qui s'annoncent !

  • Par breiz - 23/02/2014 - 00:35 - Signaler un abus Fausses solutions car faux president

    En rejetant la faute a la "morosite economique " sur le patronat pat le biais du " pacte de responsabilite " le flambi rejette en meme temps la crise economique sur le patronat .. Mais il me semble bien que le gachis economique a ete provoque par le pouvoir politique ... Dans 6 mois ( si le Flambi est toujours sur son trone ) il rejetterra ouvertement la continuation de la crise toujours sur ce meme patronat .. Ceci est une manoeuvre politique toute en finesse et le medef comme la cgpme n'y voient que du feu ..Il ne faut en aucun traiter avec ce pouvoir politique qui n'a comme ligne de conduite que demagogie et fourberie ...Oui c'est vrais Sarko a fait moins pire mais l'histoire nous dit bien que c'est ce Miterrand qui doubla et demie (250%) la dettte Francaise et que la progeniture socialiste a toujours voulu un etat plethorique car la est son electorat donc avant que ca change les poules auront des dents ...

  • Par ABCD - 23/02/2014 - 01:39 - Signaler un abus Hollande ne pourra jamais faire mieux que Chirac.

    En 30 ans au sommet J. Chirac a pris des milliers de décisions, tranchant en dernier ressort. Pour chaque cas, il a bénéficié des conseils éclairés de ministres, fonctionnaires, amis, visiteurs, et eut un nombre très limité d'options, en général 2, donc seulement 50 pour 100 de chances de choisir la mauvaise. Or JAMAIS une SEULE fois il n'a fait le bon choix (pour la France en tout cas). Il a toujours pris la MAUVAISE, ainsi que le démontre le recul du temps. N'est-ce pas miraculeux? A raison d’une décision par semaine sur 30 ans soit 52 x 30=1560 décisions, les chances de se tromper 1560 fois de suite sont représentées par la fraction 1/2 élevée à la puissance 1560. La petitesse de ce chiffre dépasse la capacité de représentation d'un astrophysicien. Se tromper ainsi confine au miracle. Chirac l'a fait. Pour donner une idée, il serait bien plus probable qu’un même joueur gagne 2 fois de suite le gros lot du loto. Chirac a défié les lois de la statistique, mis en échec Pascal, Laplace, Gauss, etc… Qui peut sérieusement espérer faire mieux parmi ses successeurs? Hollande n’a pas du tout le niveau. Fatalement il va prendre un jour une bonne décision, par pur hasard.

  • Par siegfred71 - 23/02/2014 - 02:15 - Signaler un abus la solution???

    quelque soit le dirigeant/e,la solution passe obligatoirement par l'arret des avantages du fonctionnariat et assimiles qui est la source des problemes de la france qui en quelque decennies a couver quantite d'elus,financiers dans des magouilleset qui ont leurer les francais sur des faux problemes,racisme,insecurite...alors que les diz...centaines de milliards ont en partit finit dans leur poches et de l'autre entretenues ces ouvriers du dimanche,allant par les annees changer meme les mentalites et bafouer meme la republique pas si democratique que ca et ne parlons meme pas de l'egalite.et notre president le sait mais c'est pas lui qui mene le jeu,il ne fait que l'entretenir.et contrairement a ce qu'on pense il est tres bon,puisqu'il arrive a diviser les francais face a une elite de pourris/gates.ALORS PAS SI FLAMBY QUE CA!!!!

  • Par siegfred71 - 23/02/2014 - 03:41 - Signaler un abus exemples de vrais problemes avec de fausses solutions.

    le jem'enfoutisme+absenteisme de nos enseignants qui deteind sur nos enfants font pousser quantite de centre socio/medico/educatif gerer par nos mairies avec pour financement une caisse speciale . trop de criminel??? il faut + de prisons et de sanction sans remise de peine.NON ces recidivistes necessite diverses et multiples intervention de police,justice,labo-medico-legale,psy,controleurs liberte surveill,et a la mode tout ce qui entoure les bracelet electronik et ...etc. a chacun leur batiments respectif avec finances respectives par une caisse res... AH!!! L'immigration avec ses Loi et paperasses avec ses complications,a la base des fonctionnaires et des batiments,encore d'autre pour leur logements et des associations et des budget encore bien sur tres volatiles dans drs caisses respectives...OK??? hollande FLAMBY??? non!! si on considere qu'il maintient les fonctionnaires en place (tout est permis,reforme penale) on comprend pourquoi aucune reforme sociale n'a ete faite,et le prive et autre professions honorable sont piller pour entretenir ce jolie monde.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€