Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 16 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les Français sont nuls en économie (et voilà les données sur l’ampleur du problème)

Une étude réalisée par OpinionWay pour le Cercle Jean-Baptiste Say est sans appel : les Français n'y comprennent trop rien en économie. La bonne nouvelle étant qu'ils semblent vouloir progresser.

Au piquet (de grève?)

Publié le
Pourquoi les Français sont nuls en économie (et voilà les données sur l’ampleur du problème)

 Crédit ERIC PIERMONT / AFP

Atlantico : Selon un sondage OpinionWay réalisé pour le Cercle Jean-Baptiste Say,  "les Français et l'économie, une soif de connaissances" 63% des Français regrettent de ne pas avoir les connaissances nécessaires pour comprendre. A ce titre, des questions posées aux Français concernant la croissance, les inégalités, ou la fiscalité, révèlent effectivement un décalage entre perception et réalité. Quels sont les domaines les moins bien compris par le grand public en matière économique ? Quels sont ceux qui pénalisent réellement la compréhension de la situation du pays et l'établissement d'un diagnostic ?

François de Saint-Pierre : Nous n’avons pas posé énormément de questions à cet échantillon, juste quelques questions que nous jugions illustratives. L’idée était de savoir où en étaient les Français par rapport à l’économie et la connaissance économique. La première découverte de ce sondage, et qui n’était pas forcément évidente, c’était que les Français s’intéressent effectivement à l’économie. Ils sont 63% qui disent s’intéresser à l’économie. Ce n’était pas évident, parce que dans notre pays, je croyais qu’on avait toujours cette considération un peu méprisante vis-à-vis de l’économie qui pousse à dire que l’économie c’est du comptable, que l’esprit français vole bien au-dessus de tout ça, que c’est ennuyeux, que c’est de l’intendance, cette tendance moraliste des Français en somme qui voit en économie l’affaire des « petits commerçants ». Et ce d’autant plus quand on connait le rapport qu’on entretient à l’argent. Mais bien à rebours de ce cliché, cette enquête montre que les Français ont de l’intérêt pour l’économie et regrettent de ne pas avoir les connaissances pour les comprendre. Et c’est le problème soulevé : les Français ont la sensibilité sur les enjeux mais en même temps ne se sentent pas capable de comprendre. Du coup, ils émettent une très grande attente vis-à-vis de l’éducation, que ce soit les hautes études, le lycée ou plus tôt, mais ils sont 89% à considérer qu’il faudrait qu’on y apprenne les connaissances de base. Ce qui est certain, c’est que pour la très grande majorité, l’économie qui leur a été enseignée n’a pas été retenue. Ils attendent qu’on améliore la pédagogie de la part de l’Etat, mais aussi de la part des médias et de la politique, et ce dans des propensions très large parce que c’est le cas pour 86% pour les deux. C’est un point important : il y a une sensibilité, une envie et une attente en matière de compréhension de l’économie. 

Une autre façon d’observer le problème a été de poser des questions précises au panel, et leurs réponses ont confirmé que les Français ne comprenaient rien en économie. On leur a demandé quelle était la croissance du PIB français par habitants entre 2007 et 2017, soit une information générale qui exprime l’évolution de l’économie française sur les dix dernières années. Et bien 70% d’entre eux ne savent pas, et n’osent même pas donner leur avis. Et il n’y a que 5% qui donnent la bonne réponse (et 20% se trompent). Et il y a 10% qui disent que cela ne les intéresse pas. On leur a posé la même question sur l’Allemagne, et on a obtenu le même résultat.

La réalité, c’est que le PIB/habitant en France a augmenté de 0,2% par an, soit 2%. Et qu’il a progressé de 10% sur la même période en Allemagne. On a décroché de 8% en une décennie, ce qui n’est pas rien. C’est une information d’autant plus importante quand on sait que sur la même période, notre endettement public a été multiplié par deux. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 07/05/2018 - 09:09 - Signaler un abus remarquable article

    Très (trop?) détaillé mais exposant clairement l'état de crasse intellectuelle des français sur ces questions .....50 ans d'idéologie soviétique sont la cause majeure de cette ignorance .... L'université française en est le principal vecteur .......Lire le dernier numéro de Valeurs (actuelles) sur la dette bombe à retardement, édifiant.

  • Par vangog - 07/05/2018 - 09:16 - Signaler un abus L’Éducation-national-socialiste préfère des moutons...

    faciles à manipuler, et à tondre...ces neo-fascistes ont remplacé les cours d’économie par des cours de vivrensemble: exploitation du RSA , confection de cocktail-molotovs, élaboration d’associations mafieuses pro-clandestins, grèves perlées, attaques d’opposants comme Robert Ménard etc...et après le lavage de cerveaux par l’education national-socialiste, les malheureux qui veulent se confronter à la vraie  »économie », retrouvent Cohen, Aghion, Piketty...soit tous ceux qui ont fait le programme de Hollandouille, le mec qui détestait les economies...

  • Par J'accuse - 07/05/2018 - 09:58 - Signaler un abus L'incompétence en économie n'est pas le problème

    On ne peut pas exiger des citoyens qu'ils soient compétents en économie, industrie, écologie, etc: c'est absurde parce qu'impossible. Le peuple souverain doit être bien conseillé, voilà ce qui importe; or, il l'est très mal, les politiciens et les "experts" faisant tout pour le tromper afin de servir leurs intérêts personnels. Une chose essentielle à apprendre à l'école, néanmoins, est de savoir gérer correctement son propre budget, pour éviter d'enrichir les escrocs (tous les banquiers et beaucoup de commerçants) et de s'endetter excessivement.

  • Par Fredja - 07/05/2018 - 10:40 - Signaler un abus Facile de taper sur les Français

    avec des questions dont on se fout... L'évolution du PIB par habitant sur 10 ans comparé à l'Allemagne, ça va changer quoi quand je me lève le matin ?? Par contre, que toute notre presse bobo gaucho s'empresse de dire que 2,7% de déficit crée une "cagnotte fiscale", alors qu'on a 5000 milliards de dette (en comptant la dette cachée), c'est tout simplement de la tromperie sur la marchandise. L'article met bien ça en évidence, et il est extrêmement difficile de trouver des sources économiques fiables et pas idéologues en France pour se faire une opinion. Quand on voit comment l'Education Nationale nivelle par le bas, le niveau économique des Français n'est pas prêt de s'améliorer ! Et concernant le gouvernement en place, j'attends toujours les propositions d'économies sur les dépenses publiques, mais je ne vois rien venir...

  • Par Ganesha - 07/05/2018 - 11:34 - Signaler un abus Les français ont faim ? C'est très plausible !

    Voici un article qui prétend ''nous dire la vérité'' ! Il est parfaitement exact qu'il est possible de faire dire ''tout et son contraire'' aux statistiques, en sélectionnant les critères, ou en négligeant certains facteurs associés essentiels. Nous en avons la démonstration permanente aussi bien dans les discours des politiciens que dans les articles des journalistes... y compris, ceux d'Atlantico ! Par exemple, j'ai de gros doutes quand nos deux compères nous affirment que ''les inégalités n'ont pas augmenté en France'' ! Comment expliquent-ils que des ''associations de terrain'' comme les Restos du Coeur ou le Secours Populaire nous informent que leur nombre de bénéficiaires a dramatiquement augmenté ces dernières années ? Nous sommes donc revenus deux siècles en arrière : les français ont faim, mais Versailles l'ignore ! Sur ce site, je suis obligé de répondre quotidiennement à des bourgeois bedonnants et à des bourgeoises souffrant de cellulite, en leur rappelant ''l'anecdote de la brioche de Marie-Antoinette''. En fait, au vu de l'ignorance et de la bêtise de beaucoup d'entre vous, cette petite histoire me paraît, non pas inventée, mais au contraire, très plausible !

  • Par Pharamond - 07/05/2018 - 11:48 - Signaler un abus Néanmoins,on donne des leçons

    Dans Atlantico il y a peu,Nicolas Gatzman citait le grand économiste John Maynard Keynes:" En France,aussi bien dans les milieux officiels qu'académiques,il n'est pas exagéré de dire que la science économique est non-existante.La pensée française sur ces questions est dépassée de deux générations" Pour beaucoup,cette méconnaissance n'empêche pas de s'autoriser à donner des leçons:"il n'y a qu'à...".

  • Par Ganesha - 07/05/2018 - 14:03 - Signaler un abus Pharamond

    Keynes est mort en 1946 : son opinion date un peu !

  • Par jurgio - 07/05/2018 - 14:37 - Signaler un abus On a d'abord appris aux Français d'avoir des réactions

    et qu'une réaction n'avait par définition pas besoin de réflexion qui puisse l'annihiler. L'avantage de connaître l'économie en général est de pouvoir discuter à l'infini entre connaisseurs, puisqu'il y aura toujours un système plus convenable à la situation présente qui contredira un autre système qu'on pensait hier valoir mieux.

  • Par cloette - 07/05/2018 - 15:31 - Signaler un abus @tubixray

    mais comment faire autrement que d'avoir une dette . Tout est emprunté sur les marchés, on ne bat plus monnaie depuis longtemps, c'est d'ailleurs interdit, il faut emprunter et payer bien sur des intérêts .

  • Par ajm - 07/05/2018 - 15:58 - Signaler un abus Le gros bourgeois.

    Ganesha, cela fait longtemps que les bourgeois ne sont pas bedonnants, en fait, la plupart du temps, ils sont sveltes, font attention à ce qu'ils mangent et sont plutôt sportifs. On reconnaît au contraire maintenant les non bourgeois à leur embonpoint .et à leur difficulté à bouger dès la quarantaine.

  • Par ajm - 07/05/2018 - 16:03 - Signaler un abus Phénomène général

    En réalité, ce n'est pas seulement en economie que les trois quarts des Français sont nuls mais en tout : compréhension de textes, capacité d'analyse et de synthèse, capacité de lecture, calcul mental et connaissances mathématiques élémentaires, connaissances géographiques et historiques , rudiments de langues étrangères. ...C'est un vrai désastre qui se répand même dans les sphères les plus "privilégiées " .

  • Par Pharamond - 07/05/2018 - 16:07 - Signaler un abus Addict

    Ganesha,l'année à laquelle ces propos furent tenus importe peu,me semble-t-il. Ce qui compte:ce qu'il disait à l'époque est-il toujours d'actualité?Cet article donne la réponse.Keynes n'est pas n'importe qui;il fut l'un des principaux conseillers dans l'élaboration des Accords de Bretton Woods à la fin de la deuxième guerre mondiale Sa politique-déficit budgétaire pour compenser le ralentissement économique- a été,l'est encore (voir USA) appliquée sans discernement:résultat on a toujours le déficit ,on y est même addict.

  • Par Alain Proviste - 07/05/2018 - 16:21 - Signaler un abus Hélas hélas

    cet article énonce des vérités. D'une part les Français sont à la base peut-être portés sur des idées abstraites en espérant que l'intendance suivra, ce qui est un peu court, surtout en période de frontières ouvertes. D'autre part et c'est un peu suggéré au début du dernier paragraphe, beaucoup de gens ne veulent pas comprendre des principes de simple bon sens (ne pas dépenser durablement plus qu'on ne gagne, ne pas emprunter systématiquement etc.) parce qu'ils ont intérêt à ne pas comprendre. Par facilité on a atteint une masse critique de gens vivant de transferts divers qui ont intérêt au statu quo, c'est à croire que ça ne changera jamais jusqu'à la faillite.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 07/05/2018 - 16:36 - Signaler un abus normal que les Français

    normal que les Français soient nuls... Ça commence à l'école avec des profs d'éco communistes ou NPA, ensuite les journaleux largement sous-équipés en neurones,.... pas étonnant que ça fabrique des "Nobels" d'économie du style ganeshânebâté !!!!

  • Par gerint - 07/05/2018 - 18:22 - Signaler un abus Même les économistes

    ont bien du mal à voir clair et nous proposent des schémas contradictoires et des prévisions très généralement erronées. Alors il est normal que le Français qui travaille réclame le fruit de son labeur sans se soucier d’une « science » qui n’en est pas une.

  • Par Anouman - 07/05/2018 - 19:48 - Signaler un abus Nuls?

    Ne pas connaître le différentiel de croissance entre Allemagne et France ce n'est pas une incompréhension de l'économie. Pareil pour le reste. Les gens ont autre chose à faire que de retenir des chiffres sans intérêt. Ce qui est plus gênant c'est que nos ministres de l'économie ne comprennent pas grand chose sur les principes et que les économistes comprennent tout mais pas de la même façon selon les écoles. C'est un peu comme la religion: il y a peut-être un Dieu ou plusieurs mais lequel est le bon? Par contre n'importe qui devrait être capable de comprendre qu'une entreprise qui fonctionnerait comme l'état aurait déposé le bilan depuis longtemps.

  • Par JG - 07/05/2018 - 22:12 - Signaler un abus Payer des impôts en soi n'est pas le problème...

    Le problème c'est que fait l'Etat avec l'argent qu'on lui donne : les enseignants sont payés 30% de moins qu'en Allemagne à tâche égale, l'armée française ne peut faire fonctionner que 30% de son matériel, la police conduit des véhicules hors d'âge et il est impossible de faire régner l'ordre dans les banlieues, la justice fonctionne avec une informatique désuète....Bref, les fonctions régaliennes de l'Etat ne sont pas assurées....Nos élites préfèrent dépenser 1 milliard d'euro par an avec l'AME pour soigner les immigrés en situation illégale (seul pays au monde à le faire !!!) , dépenser des milliards pour régler la retraite de castes privilégiées, j'en passe et des meilleures. Ce ne sont pas les français qui sont coupables mais ceux qui les gouvernent....le poisson pourrit par la tête....

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 07/05/2018 - 22:43 - Signaler un abus education nationale et medias

    n,y sont pas pour rien .Apres c,est pas parce que tu es paye 30 % de moins [a voir ???] que tu dois etre mauvais Les salaires et retraites des castes privilegiees sont un bon exemple de la necessite de maintenir le petit peuple dans l ignorance , Ca ne colle pas a la sncf ni a air france parce que des lascar.e.s a 55 000 euros/ mois veukent faire accroire aux 2000 /mois qu ils ne sont pour rien dans les dettes astronomiques des 2 societes

  • Par vangog - 07/05/2018 - 22:43 - Signaler un abus Comment connaitre l'économie, alors que l'état pratique...

    l’endettement comme seule méthode de gouvernement? C’est contradictoire...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 08/05/2018 - 07:46 - Signaler un abus @une prostate en lampe frontale....

    Le produit parfait de l'école républicaine et de la désinformation médiatique qui mène irrémédiablement à la vision Mélanchoniste de l'économie .........et qui propose pour sortir de la crise de prendre le Venezuela comme modèle !

  • Par assougoudrel - 08/05/2018 - 08:40 - Signaler un abus Le français est peut-être nul

    en économie, mais il sait garder de l'argent dans sa chaussette, au grand dam de nos dirigeants de tous bords qui ne savent pas gérer l'argent du contribuable et qui font tout pour le lui voler, de Bercy à la moindre petite municipalité. Sans arrêt, la donne change en sa défaveur et maintenant pour tout placement, Macron prend 30% sur les intérêts. Il n'y a rien de pire que de voir des mafieux racketter vos biens gagner à la sueur de votre front, pour le donner à des parasites. On nous vole même des jours travaillés. Pourquoi se casser la tête à trouver des solutions quand on peut tondre les moutons en toute quiétude?

  • Par legall - 08/05/2018 - 18:30 - Signaler un abus Citez vos sources

    quand vous donnez des statistiques économiques. Le PIB/hab est-il donné corrigé de la parité de pouvoir d'achat ? On trouve tout et n'importe quoi selon les hypothèses retenues.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François de Saint-Pierre

Associé-Gérant chez Lazard dont il dirige l’activité de gestion privée, il est diplômé de Science-Po, où il a également enseigné. Il s’est passionné pour l’œuvre de Jean-Baptiste Say, dont il loue l’approche rationnelle, la vision et la pédagogie.

Voir la bio en entier

Alexandre Delaigue

Alexandre Delaigue est professeur d'économie à l'université de Lille. Il est le co-auteur avec Stéphane Ménia des livres Nos phobies économiques et Sexe, drogue... et économie : pas de sujet tabou pour les économistes (parus chez Pearson). Son site : econoclaste.net

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€