Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 01 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l'extrême-droite française aime tant Poutine !

Atlantico a publié un intéressant débat afin de savoir qui étaient les pro-russes en France. Quelques lignes pour compléter ce dossier.

Il est musclé…

Publié le
Pourquoi l'extrême-droite française aime tant Poutine !

Vladimir Poutine Crédit Reuters

L’Ukraine a fait couler beaucoup de sang. Elle fait aussi couler beaucoup d’encre. Il y a en effet en France nombre d’hommes et de femmes qui voient en Poutine un héros européen et qui n’éprouvent pas la moindre sympathie pour les révoltés de Kiev qui ont renversé Ianoukovitch. Le texte publié par Atlantico s’intéresse légitimement à eux. Mais il ne va pas jusqu’au bout. Pour l’essentiel, les pro-Poutine français se recrutent dans les franges extrêmes de la droite extrême. Il y a du Soral (il a perdu Chavez, Ahmadinejad, il ne lui reste plus que Poutine).

Il y a un peu de FN. Un fort zeste de Civitas. Un brin de GUD. Un chouïa de Troisième Voie. Et toutes sortes de fascistes non identifiés.

Qu’est-ce qui les rassemble ? L’amour de la Russie ? Leur passion pour Tolstoï, Dostoïevski ou Tchekhov ? Leur engouement pour les chansons russes ? Leur frénésie amoureuse pour les forêts de bouleaux ? Non, il s’agit d’autre chose : de la haine de l’Amérique. Une haine chevillée au corps et à l’âme. Elle s’inscrit dans une configuration où les Etats-Unis représentent le diable : l’argent, Wall Street, la puissance destructrice de l’américanisation des esprits, la réussite économique. En un mot,  tout ce qui peut détruire, « vassaliser » disent-ils, l’identité même de la nation française. Dans leur langage, l’Amérique c’est l’ « Empire » (comme dans Star Wars). Ceux qui ne pensent pas que les Etats-Unis soient une nouvelle incarnation de Satan sont appelés « Atlantistes », et les plus pointus des Poutiniens vont à l’essentiel en ne disant pas « Etats-Unis » mais « Lévyland ».
Bien sûr une galaxie n’est pas uniforme. Elle agglutine en effet dans un conglomérat inédit des éléments épars. Car, parmi les pro-Poutine français, on compte aussi des souverainistes et des gaullistes ou proclamés tels. Ils s’agenouillent devant la statue et la stature du général et récitent leur crédo, toujours le même : « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural ». Cette phrase, prononcée par un homme qui en eut de si belles, est d’une bêtise affligeante. A l’époque où De Gaulle la lança, l’Europe (celle qui allait de l’Elbe à l’Oural) gémissait sous des régimes qui, à défaut de remplir les ventres, remplissaient les prisons…

Quand il s’agit de combattre l’hydre américaine, on ne va quand même pinailler. Poutine a été jugé bon pour le service (anti-américain). Mais, comme le dit le poète, il n’y a pas d’amour heureux. Et même dans le cas qui nous intéresse, c’est un amour malheureux. Car à en croire les médias russes et Ianoukovitch lui-même, ceux qui ont pris le pouvoir à Kiev sont des « fascistes », des « nationalistes », des « néonazis » et des « antisémites ». Quoi ? Comment ? A priori, ils auraient donc tout pour plaire ! Fascistes de tous les pays, unissez-vous ! Des alliés naturels pour l’extrême droite française. Et bien non. Tempête sous les crânes de nos pro-Poutiniens qui se lamentent en silence. Grand est leur désarroi. Mais contre l’Amérique tout est bon. Et, in fine, ils évacuent leurs tourments en se concentrant sur l’essentiel : Poutine est musclé (au sens propre et figuré), autoritaire et viril. Et quoi de plus viril que des chars dans les plaines d’Ukraine ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Inconnu - 02/03/2014 - 10:12 - Signaler un abus Il y a un moment où le délire révèle.

    Un état psychotique, Monsieur Rayski.

  • Par ZOEDUBATO - 02/03/2014 - 10:44 - Signaler un abus Bravo, un article sur les causes premières qui ne mélange pas

    réalité et idéologie et qui part du terrain

  • Par Benoit 2011 - 02/03/2014 - 10:52 - Signaler un abus Inconnu

    Excellent pseudo ! En effet vous ne gagnez pas à être connu...Mais je vois que vous vous êtes reconnu dans le mot " extrème-droite ".

  • Par gile - 02/03/2014 - 10:54 - Signaler un abus C'est vrai

    De Gaulle avait dit "l'Europe de l'atlantique à l'oural'". On la cherche encore cette europe là qui n'en finit de nous nourrir les fantasmes de quelques uns. Ce n'est pas la seule ânerie qu'il ait racontée. N'avait-il pas dit "la France de dunkerque à tamanrasset" ? Mais oui, les phrases il en faisait beaucoup, laissant à d'autres le soin d'agir car si l'europe s'est débarrassée de l'URSS c'est bien grâce aux ricains, ceux là-mêmes qui, par deux fois, l'ont débarrassée d'une allemagne belliqueuse. Il est tout aussi exact que l'extrême droite de le pen a rejoint le gaullisme de chirac et villepin pour abattre l'atlantisme de Sarkozy. Je me souviens parfaitement que chirac qui ne voulait pas débattre à la télé avec JMLP, le rencontrait facilement en secret pour battre VGE, lui aussi qualifié d'atlantiste. Ainsi va la vie, l'ennemi de mon ennemi est mon ami. Continuez M. Rayski, la fureur que provoquent chez certains vos excellents billets ne laisse pas de me faire sourire.

  • Par François Homeland - 02/03/2014 - 11:03 - Signaler un abus Les français qui respectent Vladimir Poutine ne sont pas tous...

    des apprentis-dictateurs M. Rayski ! Vous est-il venu à l'idée qu'au lieu d'être les suiveurs serviles de la politique atlantiste d'une UMPS définitivement discréditée ils pouvaient avoir un cerveau et réfléchir ? Vous souvient-il qu'avant 1917 la France et la Russie entretenaient d'excellents rapports et qu'il n'est pas (encore) interdit de penser qu'un rapprochement entre nos deux nations puisse être possible ? N'y a-t-il aucun enseignement à tirer de la façon dont Poutine entend préserver l'intégrité et l'unité de la République de Russie ? Alors, comment ne pas avoir une certaine considération pour un véritable homme d'état qui montre la voie à ceux qui privilégient "la France et les français d'abord" ?

  • Par gliocyte - 02/03/2014 - 11:16 - Signaler un abus Sieur Rayski

    Quand vous aurez autre chose que le label haine à épingler pour vendre vos papiers, vous redeviendrez intéressant.. Ps: Quelle forme pourrait prendre cet écusson s'il était textile, selon vous?

  • Par alankin - 02/03/2014 - 11:21 - Signaler un abus un billet désastreux

    qui amalgame allègrement tout soutien à poutine aux fachos. Mr Rayski perd ses nerfs. on a eu la même chose avec les anti mariage gay -> il fallait que ce soit des homophobes... pkoi ne pas dire non plus : est démocrate celui qui soutient l'Otan, est facho celui qui ne le soutient pas. si on continue, qui est contre l'organisation actuelle de l'UE est facho, qui est pour un aménagement de l'Euro est facho, etc etc etc

  • Par Justinien10 - 02/03/2014 - 11:32 - Signaler un abus Les fascistes aiment les dirigeants fascistes comme Poutine

    Poutine a des méthodes fascistes : propagande massive, menaces, arrestation des opposants, presse et télé muselées, journalistes indépendants assassinés, maintenant agression militaire pour envahir un pays indépendant. Il est logique qu'il plaise tant à l'extrême droite française (surtout qu'il est anti-américain !), tout comme Pétain, Franco ou Pinochet. La réalité qui crève maintenant les yeux, c'est que la Russie est un Etat fasciste et Poutine son dirigeant fasciste.

  • Par jurgio - 02/03/2014 - 11:36 - Signaler un abus En réalité, le fascisme

    on l'a toujours devant soi. Quand on ne le voit pas, il suffit de retourner !

  • Par Inconnu - 02/03/2014 - 11:38 - Signaler un abus Cher "Benoît 2011",

    Mettez les choses au clair dans votre esprit. Faites-le avant d'aborder un sujet politique. Car vos fantasmes semblent vous autoriser à jeter la première pierre, au moyen de ce que certains de ceux qui vous dominent ont mis dans votre esprit. Visiblement, les termes que vous utilisez ne représentent pas une partition politique, mais un moyen de discréditer ceux qui n'abondent pas dans votre sens. Si le seul moyen qui vous reste pour exister est de jeter le discrédit sur vos supposés adversaires, vous avez du souci à vous faire !

  • Par ZOEDUBATO - 02/03/2014 - 11:38 - Signaler un abus Poutine est tellement patriote Russifuiant qu'il a inventé des

    patriote russe en Ossétie, en Crimée, en Ukraine, etc.. afin de pouvoir coloniser ses pays et leut voler leur identité Cela ressemble un peu à la notion de Germanisme qu'Hitler a utilisé pour envahir, coloniser et assujettir de nombreux pays avant la déclaration de Guerre entre les nations

  • Par Justinien10 - 02/03/2014 - 11:46 - Signaler un abus Superbe article ! entièrement d'accord !

    Moi qui ne suis ni juif ni américain, et qui admire Tchékov comme Tolstoï, je suis entièrement d'accord avec mr Raisky ! Les amoureux de Poutine sont avant tout des anti-américains, qui sont prêts à soutenir tout dictateur du moment qu'il s'oppose aux USA. Et si les fascistes et les nationalistes haïssent les USA, ce n'est pas à cause de ses interventions en Irak, ni même à cause de son capitalisme, de ses hamburgers ou des films de Woody Allen. C'est à cause de sa REUSSITE ! Depuis un siècle, les USA sont la première puissance mondiale, et les nationalistes français et européens en crèvent de jalousie !! C'est une jalousie maladive, la haine d'un vieux pays en déclin pour une jeune nation en pleine jeunesse ! C'est aussi une maladie sénile de certains français...

  • Par Benvoyons - 02/03/2014 - 11:48 - Signaler un abus gile - 02/03/2014 - 10:54 Ti dis une anerie c'est pas les USA

    qui ont fait tomber l'URSS, mais le socialisme de l'URSS qui est tombé tout seul, pas comme un fruit mûr, mais comme un fruit pourri et avec l'arbre intellectuel tout aussi pourrit qui l'a nourri. Malheureusement il en reste une grosse couche en France dans notre Fonction Public. Des incurables qui continuent suavement de distiller la pourriture dans nos administrations et syndicats pour la réussite que l'on connaît.

  • Par marinm - 02/03/2014 - 11:48 - Signaler un abus Russie

    Vos propos sont exagérés, Monsieur Rayski. Et comme vous le savez, tout ce qui est exagéré est insignifiant. Je ne suis ni FN, ni anti-sémite, ni fasciste. Je constate simplement que les USA, par le biais de l'UE, simple factotum des Américains, veulent encercler la Russie d'un glacis "défensif" pour mieux affaiblir cet immense pays. Il y a d'abord eu les trois états baltes, puis la Pologne, et maintenant l'Ukraine. Mais cet État est le berceau, la matrice de la Russie. La Crimée "donnée" par erreur par Khrouchtchev en 1954 à l'Ukraine était un geste sans grande portée puisque la Russie et l'Ukraine faisaient partie de la même entité soviétique, et socialiste... Ce problème prend aujourd'hui une autre dimension puisque réside dans cette province une très forte majorité, non seulement d'Ukrainiens russophones et russophiles, mais aussi de Russes. Et n'oublions pas la base navale de Sébastopol... Vous comprendrez que l'attitude du Pdt. Poutine est totalement défendable face aux ambitions hégémoniques (mais oui !) de l'Amérique. Vous voyez, il n'est pas besoin d'être FN ou antisémite, voire fasciste pour analyser ce sujet de manière objective...

  • Par ZOEDUBATO - 02/03/2014 - 11:52 - Signaler un abus Poutine aime tellemnt les apriotes russes qu'il les voit partout

    en Ukraine, en Crimée, en Ossétie, etc afin d'imposer une russification qui ressemble fort à une colonisation qui tue le nationalisme des habitants et le droit des peuples à l'auto-détermination

  • Par helios - 02/03/2014 - 11:55 - Signaler un abus pas anti-américains

    mais contre une certaine Amérique oui. Car il existe une extrème diversité aux Etats-Unis comme ailleurs. Et maintenant même, des gens plutot du coté de Poutine commencent à apparaitre aux Etats-Unis dans le parti républicain, du coté de Pat Buchanan par exemple.

  • Par carredas - 02/03/2014 - 11:58 - Signaler un abus Ni pour ni contre, bien au contraire...

    Pourquoi faudrait-il être pro-Poutine à partir du moment où l'on n'est pas anti-Poutine et donc de facto fasciste ? Cette façon binaire de lire les évènements est très réductrice. Avant que d'asséner nos vérités, il est important d'accepter les différences de mentalités qui marquent les différents groupes humains liés par une histoire commune. L'attachement viscéral et incompréhensible pour nous des américains au droit d'être armés ne s'explique pas si on ne fait pas l'effort de comprendre leur histoire et comprendre ne signifie pas nécessairement approuver… Les russes ont aussi leur histoire, la Crimée en fait partie, pourquoi faire de Poutine le représentant de tous les fascistes et/ou antisémites, un régime autoritaire n'est pas obligatoirement fasciste, je ne pense pas que l'excès dans l'anti-Poutisme soit une façon de contribuer à un "vivre-ensemble" si cher aux socialistes français… car à défaut d'envoyer des soldats ( comme aime le faire notre bon président ) pour mettre les russes au pas, il faudra bien trouver un moyen de vivre ensemble.

  • Par jemima - 02/03/2014 - 12:03 - Signaler un abus le mieux ...

    ... serait de posséder une bonne connaissance des états et de leurs stratégies économique et culturelle avant de se lancer dans des jugements à l'emporte-pièce ... . revoir l'Histoire de la Russie vous renseignerait davantage que d'obstinément examiner l'Etranger que depuis le seuil exclusif français ... c'est pénible à la fin ! la Russie, le peuple russe, sont déontologiquement liés à des régimes autoritaires ... leur histoire est ainsi faite qu'ils appellent un état fort et suscitant la crainte ... eh bien oui, c'est comme cela ... et ce dans beaucoup d'autres pays qu'il est inutile (ou dangereux) de vouloir convertir en une molle démocratie ...

  • Par perceval - 02/03/2014 - 12:04 - Signaler un abus excellente analyse

    Comme d'habitude M. Rayski.

  • Par Daisy.A - 02/03/2014 - 12:12 - Signaler un abus Je n’éprouve la moindre sympathie pour les hooligans de Kiev

    et pour cause! Vous pouvez voir ici la vérité de se qui s'est réelment passé à Kiev: - http://www.liveleak.com/view?i=58b_1392877307 - http://www.dailymotion.com/video/x1di9r5_pravy-sektor-les-neonazis-ukrainiens-moteur-de-la-revolte_news?start=81 - http://www.dailymotion.com/video/x1diadq_maidan-kiev-des-manifestants-pacifiques_news?from_related=related.page.int.behavior-meta2.049c50b121800bd05168f00671f97288139359884 - Ukrainian protesters with guns caught on tape http://www.liveleak.com/view?i=34e_1392746107 - Read more at http://www.liveleak.com/view?i=34e_1392746107#wfpvXRFz127MHBC7.99 Arrêtez de regarder et écouter les média français qui vous mentent matin, midi et soir! Se sont des milices armés qui ont tiré sur les policiers, pas l'inverse. Les policiers étaient en état de légitime défense. Le président Ianoukovich n'a pas ordonné à la police de tirer sur la foule. ARRETEZ LES MENSONGES!

  • Par Ex abrupto - 02/03/2014 - 12:21 - Signaler un abus Je suis de plus en plus ...

    ...sur que tous les neurones de ce Mr Rayski ne sont pas branchés....

  • Par nEtRICk - 02/03/2014 - 12:28 - Signaler un abus Poutine s'est donné pour mission...

    ...de protéger le peuple originel de Crimée, les Tatars ! et de le ramener dans son homeland à la place des colons russes. Les Tatars ont été déportés et massacrés par Staline en avril 1944. Accusés de collaboration avec les nazis, ils ont payé pour les fautes de l'armée rouge qui n'avait pas su défendre Sévastopol. Pourtant il y a des monuments à la gloire des soldats Tatars tombés à Stalingrad sous l'uniforme soviétique. Quand au protecteur des Tatars, le général Petro Grigorenko, héros de l'URSS, il a été enfermé dans un hopital psychiatrique pour y subir les soins "trés spéciaux" réservés aux opposants au régime.

  • Par Redomier - 02/03/2014 - 12:36 - Signaler un abus Le Président actuel d'Ukraine a été élu démocratiquement .

    M. Rayski, Je suis Juif et prétends ne pas être fasciste . Certes de droite . Je soutiens Poutine dans cette affaire car il n'est pas normal que la rue l'emporte sur le scrutin : le dernier Président ukrainien a été légitimement élu dans des élections qualifiées par les observateurs de l' U.E.de correctes . D'autre part , ce grand pays qu'est la Russie doit avoir un accès aux mers du sud (par les détroits )et donc doit conserver Sébastopol et la Crimée face à la Turquie . J'aime aussi Poutine car il ne ménage pas , ce qu'il faut l’islamisme, conquérant . Je ne suis pas gêné par la corruption et les oligarques car c'est un passage obligé à la démocratie . Il faut du temps . C'est un autocrate , certes , mais ce n'est pas Staline . C'est vrai aussi que des extrémistes nauséabonds d'extrême droite , par haine des U.S.A. , qui nous ont libérés du Nazisme (voir le cimetière de Colleville ), soutiennent Poutine . Ce sont des c. et ils le resteront .

  • Par Daisy.A - 02/03/2014 - 12:52 - Signaler un abus La Partition politique de l'Ukraine élection 2010

    En bleu: majprité pour Ianoukovivh 3n jaune: majorité pour Timoshenko. La nouvelle frontière entre les deux entités est visible et claire; sur le fleuve Dniepr: http://i0.wp.com/www.slate.fr/sites/default/files/photos/ukraine2.png?w=660

  • Par prochain - 02/03/2014 - 12:52 - Signaler un abus Pourquoi ILS aiment Poutine ...

    Aujourd'hui les kamarades cocos nostalgiques de USSR sont plus nombreux au FN qu'au PC c'est pourquoi.

  • Par Gilly - 02/03/2014 - 13:05 - Signaler un abus Fillon serait d'extrême droite ?

    Fillon, ce grand ami de Poutine, serait donc d'extrême droite ? Moi qui le croyait de centre gauche ! Pas facile de s'y retrouver.

  • Par EREC56 - 02/03/2014 - 13:16 - Signaler un abus Les USA ont une politique d'état impéraliste

    Le messianisme (nord) américain s'est traduit par un impérialisme qui n'a jamais son nom. Les USA sont un pays guerrier (1 intervention militaire en moyenne tous les 4 ans depuis sa création). Les états du nord n'ont pas hésité à faire une guerre fratricide aux états du sud qui penchaient vers une sorte d'auto-détermination. Les oppositions internes étant réglés (les états du sud ont été durablement maintenu dans la faiblesse en étant privé de tout investissement fédéral). La doctrine Monroe a transformé les amériques centrale et du sud en subordonnés). j'arrête là... Je suis contre une certaine Amérique, comme nombre d'américains d'ailleurs. La Chine, l'Inde, le Brésil et la Russie représentent une chance de multi-polarité dans ce monde.

  • Par Duffy - 02/03/2014 - 13:22 - Signaler un abus Le nouveau pouvoir à Kiev est à une année lumiere a droite du FN

    Pouyine est un communiste soviétique jamais repenti. L'Ukraine de l'est, la Crimée sont Russes. L'hegemonie, financiaro-kleptocratique de l'Occident est délétère, il est bon que nos charlots trouvent un contrepoids.

  • Par PBK - 02/03/2014 - 13:26 - Signaler un abus Poutine

    Il ne vous est pas venu à l'idee que certains dont moi, revent d'un Poutine en France pour remettre sur pied notre pays.

  • Par Leucate - 02/03/2014 - 13:27 - Signaler un abus La nouvelle Russie

    Dire que les dirigeants russes qui étaient adultes avant 1991 sont d'anciens communistes est enfoncer une porte ouverte. Depuis Lénine et la révolution bolchévique, tous ceux qui étaient instruits étaient imprégnés de l'idéologie marxiste-léniniste dès l'école primaire et les Komsomols et ce jusqu'à leurs études universitaires. Tous, des dirigeants aux opposants; le jeune Soljénytsine, qui n'avait jamais connu la révolution vu son âge, diplômé et devenu capitaine d'artillerie durant la guerre fut un brave jeune communiste jusqu'à son arrestation et sa déportation au Goulag. La Russie n'est plus communiste, elle renoue avec son passé impérial et sa religion, l'Eglise orthodoxe autocéphale de Moscou (autocéphale depuis la chute de Constantinople) qui fut le ciment de la constitution d'un Etat russe autour de la principauté de Moscovie à partir d'Ivan III le Grand de la dynastie des Riourik moscovites, descendants d'Alexandre Nevski (Saint A. Nevski) prince de Novgorod et de Vladimir. La constante de la politique étrangère française est de rechercher un allié puissant pour contrer un Etat hégémonique. Ce fut celle de la III° république avant 1914, l'alliance franco-russe.

  • Par Duffy - 02/03/2014 - 13:34 - Signaler un abus LF et BR les juifs qui soutiennent les nazis en Ukraine.

    Le rabbin de Kiev a recommandé aux juifs de s'enfermer chez eux. Le Mossad incite les juifs d'Ukraine (200.000) à émigrer en Palestine. ... Un tiers des députés de la nouvelle assemblée Ukrainienne sont ouverteme nt nazis et venerent la division SS Das Reich (Oradour sur Glane). Ils terrorisent les autres députés qui sont passés à tabac et menacés de mort s'ils ne votent pas comme eux. Les hommes sans memoire sont condamnés a revivre le passe. Prions que Vladimir Poutine aie assez de memoire pour nous qui l'avons perdue.

  • Par GOGGOS - 02/03/2014 - 13:44 - Signaler un abus L'Amérique a gauche pour certains journalistes

    Je croyais que c’était l’Amérique qui soutenu ( ou mis en place ) tous les dictateurs ces 60 dernières années de Pinochet aux dictatures d’Asie ou d’Amérique du Sud ou du moyen orient qui était de droite. Mais peut être Pinochet ou Franco que les USA n’ont pas voulu toucher en 1945 étaient de « gauche » et démocrates pour certains journalistes.

  • Par Nana de la falaise - 02/03/2014 - 13:48 - Signaler un abus Il y a du vrai mais ce n'est pas tout

    Que la popularité de Poutine tienne en grande partie de l'anti-américanisme et antisémitisme, c'est évident. Mais ces sentiments ne sont pas le fait uniquement de l'"extrème droite", loin de là ! Et VOUS LE SAVEZ PARFAITEMENT. Mais vous omettez un phénomène nouveau qui fait apprécier Poutine (aimer est peut-être un peu fort ) : c'est que dans l'esprit de beaucoup, il représente le nouveau défenseur de l'Occident chrétien et des valeurs traditionnelles. Parceque celui-ci est, personne ne peut le nier la cible du nouvel ordre mondial, et d'abord par l'Europe et l'Amérique, c'est une évidence qu'il ne faut pas faire semblant d'ignorer. Les gens en hont marre d'être gouvernés par Hollywood et tout le showbizz.

  • Par Duffy - 02/03/2014 - 13:50 - Signaler un abus L'OTAN est instrumentalisé par l'Allemagne

    Toute sa politique est orientée vers la destruction du traité de Versailles et l'expandion à l'est. Lorsque l'hégémonie allemande sera accomplie la grande Europe, Nationale, Etatique et Socialiste reprendra ses vraies couleurs: noir blanc rouge sous la croix de fer.

  • Par vangog - 02/03/2014 - 13:53 - Signaler un abus Vous mélangez tout Rayski!

    Les fascistes ne sont pas d'extrême-droite, car ils étaient socialistes et on s'interroge sur leur réalité actuelle, sinon dans les fantasmes paranoïdes et compréhensibles de vieux juifs et les manipulations de l'ultra-gauche archaïque... Les ultra-nationalistes Ukrainiens ne se réclament pas de cette idéologie mortifère, mais d'un Nationalisme exacerbé par la Russie et mâtiné de vaines glorifications pour les nationo-socialistes qui les libérèrent, autrefois, du communisme: rien à voir avec un nouveau fascisme Européen! Quand à l'extrême-droite française, elle est groupusculaire, mais un fantasme nécessaire etrécurrent des gauchistes et ultra-gauchistes, sitôt qu'ils se voient menacés dans leur sphère d'influence médiatique ou dans leurs ambitions électorales! À trois semaines des élections françaises, il fallait bien ressortir l'épouvantail ultra-usé du fascisme pour rassembler quelques naïfs et crédules égarés par la déroute économique du gauchisme! Ne vous égarez pas avec eux, Mr Rayski, gardez votre sang-froid et votre pertinence. Le FN est l'extrême-centre de gravité de la vie politique française, et aucune vaine manipulation ne pourra le faire pencher à gauche, ou à droite

  • Par anticip - 02/03/2014 - 13:57 - Signaler un abus pouquoi

    le pouvoir et les médias français aiment tant les casseurs délinquants de Kiev qui ne respecte pas la démocratie ? les terroristes de Syrie ,de lybie ? on participe a mettre de l'huile sur le feu ,et on s'étonne que ça brule . mais les manifestants pacifistes francais sont bien moins traité ,

  • Par lima59 - 02/03/2014 - 14:04 - Signaler un abus Non mr

    La haine des Usa viens du fait que ils on commencé une guerre en Irak avec un mensonge, détruire des ADM, jamais trouvé, de cette guerre il y a eu 1 million de morts et des millions de déplacés . Ainsi que l'exode des chrétiens. Résultat l'Irak est instable en proie a des attentats quotidiens, qui font des milliers de victimes l'an. Vous pouvez l'approuver mr Raysky Mais c'est pas une question d'empire, mais une question de pouvoir assassiner des peuples sans jamais être traduit devant les tribunaux.Et i y a eu le Vietnam et des dizaines d'autres exemples. Alors quand ils condamnent la Russie on est outré d'une telle arrogance, mépris . Qui sont ils pour juger et moraliser les autres?

  • Par prochain - 02/03/2014 - 14:33 - Signaler un abus lima59@ mémoire et lecture de l'histoire sélectives

    La France aussi était au Vietnam (Indochine) et a faite la 1ère guerre du Golf avec les Américains. Le but était -c'est vrai- le déstabilisation du secteur. Après l'implosion de l'empire soviétique (sous le poids de son inertie)les USA était et l'est toujours la seule superpuissance du monde... Too bad...

  • Par Thot7 - 02/03/2014 - 14:39 - Signaler un abus La "haine"

    Est le mot que l'on trouve dans beaucoup d'articles de B. Rayski. Pour un prochain article, il faudrait peut-être faire un débat sur la "haine". Qu'est ce que la haine, qui sont les gens haineux, pourquoi le sont-ils, qu'elles sont leurs frustrations ?????? Une psychothérapie de groupe qui peut faire beaucoup de bien .....

  • Par pave777 - 02/03/2014 - 14:49 - Signaler un abus simple

    c'est le dernier pays qui défend l'identité des blancs, contre le mondialisme apatride, et contre l'islamisation de nos sociétés en perte d'identité. Pas de FEMEN, pas de LGBT, pas de PUSSY RIOT super stars ! pas de société de bobos ! blanc c'est blanc et noir c'est noir, tout simplement. Reste bien sûr la corruption, c'est le seul endroit où nous puissions faire des lieux communs.

  • Par Varennes - 02/03/2014 - 15:00 - Signaler un abus vous vous trompez

    vous vous trompez sur toute la ligne. Oui, je suis qualifié d'extrème droite. Non, je n'aime pas Poutine. Mais dans cette affaire; un peu de bon sens et de bonne foie ne nuirait pas. Le gouvernement ukrainien était légitime, élu par une majorité d'entre eux. Les putschistes sont .... d'extrême droite. Tiens-tiens!!! . Poutine défend son peuple. La Crimée que je sache ,est peuplé de ....russes. Cherchez l'erreur. On peut préférer les USA à la la Russie et Poutine à Obama. Qui se trompe tout le temps? Qui en intervenant en Irak à fichu le souk dans ce pays, qui ne s'en remet pas? Les USA. Qui voulait intervenir en Syrie pour aider les terroristes d'Al Quaïda? Les USA 'et notre président fantoche. Oui, dans ce cas précis, les impérialistes ne sont pas les russes mais les américains et les européens, qui voudraient annexer l'Ukraine à leur grand marché ( au seul bénéfice des polonais et des allemands). Ne voyez-vous pas, que Merkel , par d'autres méthodes beaucoup plus acceptables nous refait le coup de la GRANDE ALLEMAGNE. savez vous que le but d’Hitler dans la guerre germano-soviétique était justement la conquête de l'Ukraine.Ou sont les fascistes?

  • Par prochain - 02/03/2014 - 15:11 - Signaler un abus Forteresse assiégée l'Empire contre- attaque

    A l'Ouest les occidentaux, à l'Est les Chinois, dans le Sud les islamistes, aie, aie

  • Par prochain - 02/03/2014 - 15:18 - Signaler un abus Varennes on ne tourne pas autour du pot

    Il faut appeler un chat un chat et une chatte une...

  • Par GOGGOS - 02/03/2014 - 15:25 - Signaler un abus L'Amérique et la CIA sont à gauche pour certains journalistes

    Je croyais que c’était l’Amérique qui soutenu ( ou mis en place ) tous les dictateurs ces 60 dernières années de Pinochet aux dictatures d’Asie ou d’Amérique du Sud ou du moyen orient qui était de droite. Mais peut être Pinochet ou Franco que les USA n’ont pas voulu toucher en 1945 étaient de « gauche » et démocrates pour certains journalistes.

  • Par titine - 02/03/2014 - 15:35 - Signaler un abus Mon pauvre Rayski !

    Le parti "Svoboda" a remplacé l' "OUN-B" , le même utilisé par Bandera pendant la collaboration avec Hitler et responsable des pogroms." OUN-B" (organisation nationale ukrainienne de Stepan Bandera). implantée à Chicago et dont la 2ème femme Katerina Chumachenko du perdant Yushenko (financé par Washington) était l'un des membres actifs et influents avant sa rencontre avec Yushenko alors qu'elle siégeait au Département Américain section "Droits de l'Homme" (!).Les USA acoquiné avec les néo nazis ukrainiens émigrés aux états unis... Klitscho, le poulain d'Angela, quant à lui est soutenu par les Young Leaders (Industrie politico financière germano américaine) et que les forces de l'OTAN ont mis sur scène. Son parti UDAR (coup de poing) été crée en 2010 par le think tank du Parti de Merkel "Adenaueru Stiftung" du CDU avec le soutien de l'IRI (The International Republican Institute). Parti, qui comme par hasard a deux bureaux à Kiev où plusieurs conférences y ont été organisées, Merkel et l'OTAN souhaitant Klitschko président ! Elle n'est pas belle la vie, réelle, s'entend ... Et dans cette imposture, le grand méchant loup est Vladimir qui devrait jouer et ne pas bouger !!!

  • Par Glop Glop - 02/03/2014 - 15:49 - Signaler un abus Le besoin de...

    ... ranger les uns et les autres dans les cases... art philosophique digne du communo-marxisme dont la disparition en certains lieux et l'agonie en d'autres donne des ailes et donc une plume à des auteurs qui ne parviennent jamais à dire véritablement qui ils sont article après article.

  • Par LeditGaga - 02/03/2014 - 16:03 - Signaler un abus Remarque

    L'hiver n'est pas terminé et, même modéré, il draine encore un peu de froid dans l'atmosphère, aussi est-il bon de s'équiper d'une petite haine, ce que parvient parfaitement à faire notre bon vieux Ben Oït !

  • Par gegemalaga - 02/03/2014 - 16:08 - Signaler un abus surmebage ?

    faites attention , mr Rayski ...on a l'impression ... que vous petez les plombs !

  • Par Jef Tombeur - 02/03/2014 - 16:14 - Signaler un abus Même ambition : se gaver un max

    Extrême-droite et Poutine n'ont qu'une même ambition, se gaver un max et s'assurer l'impunité. Tout le reste, c'est de la poudre aux yeux pour les gogos.

  • Par Ravidelacreche - 02/03/2014 - 16:19 - Signaler un abus Pourquoi l'extrême-droite française aime tant Poutine !

    Parce que "Oh poutin con !" est une expression française.:o))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoit Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€