Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l'électorat de Donald Trump ne ressemble pas à ce que vous croyez et ce que nous devons en apprendre pour la France

Contrairement à ce que l'on entend partout, l'électorat américain de Donald Trump n'est pas composé que de chômeurs impactés par la mondialisation. C'est avant tout une population qui craint pour son avenir. De quoi réfléchir à la situation de l'électorat Front national ici en France.

Faux ami

Publié le - Mis à jour le 26 Août 2016

Quels sont les paramètres plus probants pour déterminer le vote Trump (géographiques, mobilité sociale, perspectives, santé…) ?

Jean-Eric Branaa : Je dis depuis le mois de février que nous avons deux Amériques. Nous avons d'une part les deux côtes, Pacifique et Atlantique, dans lequel nous avons – pour faire simple – les bobos, ceux qui sont dans la nouvelle économie, qui croient en la robotisation, qui utilisent les réseaux sociaux, etc. Une Amérique dite "moderne". De l'autre, dès qu'on s'éloigne des côtes de 30 kilomètres, on tombe dans l'Amérique dite "profonde". Plus vous allez vers le centre (quand vous dépassez la Géorgie ou le Nevada), plus vous tombez sur des gens déconnectés de tout cela et qui sont dans cette angoisse.

On nous annonce que la robotisation allait détruire un tiers des emplois d'ici 10 ans. Quand vous entendez cela et que vous êtes dans l'agriculture, dans l'artisanat, dans votre petit métier dans votre petite ville, vous ne comprenez pas. L'ubérisation de la société, la précarisation très forte… Cela peut aller très loin : les Américains viennent d'annoncer par exemple la consultation juridique robotisée !

Tout cela fait très peur à une Amérique qui ne comprend pas pourquoi cela va si vite. Vous évoquez les variables de santé ou de mobilité sociale, je rajouterais aussi celle de la vitesse de la vie. On ne vit pas tous à la même vitesse. Si vous accélérez le monde et expliquez à ces gens-là qu'ils doivent accélérer aussi, une véritable angoisse se crée chez eux car vous bouleversez leurs habitudes et ils ne comprennent pourquoi ils devraient le faire.

D'un côté, les politiciens n'ont pas été capables de répondre à la crise de 2007, même si Barack Obama n'a pas si mal passé le cap et que les États-Unis se relèvent, et de l'autre, tout s'accélère dans la vie des gens sans qu'ils ne sachent pourquoi.

Pour parler géographie, le centre des États-Unis est une zone "non boboïsée" qui s'oppose aux côtes. Or, les partis politiques se sont intéressés aux côtes car les trois quarts de la population habitent là. Cela fait très longtemps que personne ne parle à ce centre de plus en plus désertique, et Donald Trump est arrivé dans ce contexte. Quand vous vous intéressez à quelqu'un dont personne ne s'intéresse depuis longtemps, vous aurez bien sûr du répondant.

À titre d'illustration, je suis passé récemment à Easton, près de Philadelphie, où l'usine Crayola est en train de virer la moitié des gens. Ils ne savent même pas si cela va continuer, alors que c'est une institution américaine. Un peu plus à l'Est, il y a Kodak qui est mort. On pensait que les grands noms dureraient toujours, mais la pérennité n'existe plus. Cela rajoute de l'angoisse à l'angoisse ambiante, et ces gens-là se disent que cela est dû à la concurrence de la Chine.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par joke ka - 21/08/2016 - 11:06 - Signaler un abus Trump

    pour beaucoup d'américains, malgré la propagande pro clinton médiatique ,cette femme fait peur: elle a des casseroles aux fesses ,fait partie d'une caste corrompue financée par un individu contesté, prêt à tout ,Soros ...et par les monarchies du Golfe qui ont largement contribué à l'enrichissement de la famille.. comme en France les gauchistes ne sont capables que de voter pour un individu étiqueté PS ou PCF ,fût-ce un gros nul ou un âne https://www.medias-presse.info/cinq-temoins-embarrassants-pour-hillary-clinton-trouvent-la-mort-en-quelques-semaines/59409

  • Par Anouman - 21/08/2016 - 11:17 - Signaler un abus électeurs

    Mais d'où vient cette obsession de savoir qui vote pour Trump ou Le Pen? Ce sont des gens qui ne sont pas satisfaits des politiques passées et décident de changer. Est-ce si difficile à appréhender?

  • Par Ex abrupto - 21/08/2016 - 11:42 - Signaler un abus Peur...angoisse....

    NON! FUREUR de voir tous ces incapables pontifiants (politiques bien sur, mais aussi journalistes politiques et beaucoup d'hommes d'affaire du big business; Sans oublier les lamentables de la commission européenne. Donc FUREUR

  • Par Ganesha - 21/08/2016 - 11:59 - Signaler un abus Essor Merveilleux du Libéralisme

    Excellent article, qui nous explique pourquoi Donald Trump et Marine Le Pen font si peur aux grands médias subventionnés. Une statistique que les ''gens de droite'' adorent : comme en Allemagne et en Angleterre, le chômage est seulement à 5 % aux États-Unis. Mais savent-ils ce que sont les ''travailleurs pauvres'' ? Le nombre d'américains qui reçoivent des bons alimentaires (foodstamps) est passé de 28 millions à 47 millions en cinq ans : un américain sur sept ! En France, le nombre de repas distribués par les Restos du Cœur a explosé de 8 à 130 millions en trente années ''d'Essor Merveilleux du Libéralisme'' ! Mercredi passé, la chaîne télé M6 a diffusé un long reportage sur la vie des habitants d'un quartier du centre d'Amiens : 40 %  de chômeurs! La situation est-elle très différente de celle que décrivait Zola ? Évidemment, il y a eu cette invention diabolique de ces salopards de Socialistes : le RSA.

  • Par Ganesha - 21/08/2016 - 12:01 - Signaler un abus Brexit

    Je ne me fais aucune illusion sur les lecteurs d'Atlantico, il y aura toujours des crétins et des égoïstes qui viendront dire : du moment que ma retraite m'est versée régulièrement, le reste du monde peut crever ! La vraie question, c'est : les pauvres, les abstentionnistes, qui viennent de voter le Brexit en Angleterre, vont ils enfin se réveiller en France et aux USA ?

  • Par vangog - 21/08/2016 - 14:20 - Signaler un abus "Nous sommes allés un peu vite sur le vote blanc"...

    Qui ça "nous"? Qui est allé "un peu vite", sinon les Medias Bilderberg, qui ont remplacé l'investigation par la propagande? Il a suffi à Jean-Eric Branaa de se rendre une fois à un meeting de Donald Trump, pour démonter la mythologie qu'en avaient construits les Medias aux ordres du Bilderberg, qui soutiennent et promeuvent Hilarious. Il suffit aussi de lire ou d'écouter ces Medias Bilderberg, pour comprendre l'immensité du phénomène de propagande anti-Trump. Comme pour les élections françaises, dont les Medias sont les plus proches des Medias Bilderberg américains, le jeu ne consiste pas à promouvoir la candidate du Bilderberg, mais à discréditer l'adversaire, méthodiquement, consciencieusement...Vous imaginez? Excepté FOX-news impartial, 95% des Medias américains sont arc-boutés contre Trump, manipulant les petites phrases, les fantasmes, les statistiques, influençant directement ou indirectement l'electeur moyen américain, par des tons de phrase ou des fonds sonores appropriés ( méthode soviétique)! Et, malgré cette offensive du mondialisme Bilderberg ultra-libéral contre un seul homme, celui-ci parvient à séduire les américains modestes et moyens, les noirs, les hispaniques...

  • Par Texas - 21/08/2016 - 23:21 - Signaler un abus Ganesha , Ganesha...

    Vous êtes un vrai petit génie de la Désinformation ! . Les Statistiques du " Food and Nutrition service de l' USDA ( Departement de l' Agriculture ) font état pour le mois de Mai 2016 de : 624041 personnes bénéficiaires des divers programmes d' assistance alimentaires , réserves indiennes inclues . Thousands ne signifie pas Millions sauf pour vos fantasmes de Collectiviste .

  • Par Texas - 21/08/2016 - 23:51 - Signaler un abus L' Administration Obama...

    ....est aussi prompte à envoyer ses agents Fédéraux pour interdire l' écobuage à des fermiers de l' Oregon qu' a vouloir régulariser la situation de 11 Millions d' illégaux tout en assénant un chapelet de nouvelles taxes sur les classes moyennes . Nul en France , ne vous dira que son programme de Santé est en train de prendre le bouillon , le principal assureur ( Aetna estime à 300 Millions ses pertes ) envisageant d'ailleurs son retrait du Programme , au même titre que Cygna , Anthem et Humana avec des conséquences désastreuses sur la même population .

  • Par Texas - 21/08/2016 - 23:59 - Signaler un abus Bref...

    ...les Démocrates ne font rien d' autre que d' imposer un Socialisme en multipliant les régulations , les contrôles , les taxes et en tentant de nationaliser la Santé , l' Education , voire même les Polices des Etats . Aux Antipodes de l' esprit qui a façonné ce pays .

  • Par gwirioné - 22/08/2016 - 01:27 - Signaler un abus Et donc, pas l'immigration?

    Remarquable de parler des succès du FN sans parler de l'immigration, qui a été , d'après les médias, son cheval de bataille depuis les origines...

  • Par michoulacolere - 22/08/2016 - 03:18 - Signaler un abus Le peuple a toujours raison

    Si le politiquement correct n' avait pas impose sa dictature , ceux qui votent FN aujourd' hui auraient pu au moins expliquer quelles etaient leurs angoisses...

  • Par Ganesha - 22/08/2016 - 10:19 - Signaler un abus Texas

    Texas, 600.000 ! Vous avez fait un rêve magnifique et vous n’êtes pas encore bien réveillé. Le nombre de bénéficiaires a effectivement baissé de 4 % en un an, et ils ne sont plus que 43,5 millions. Un nombre à 8 chiffres, ce sont bien des dizaines de millions. Les raisons de cette amélioration ? Cadeaux pré-électoraux ? SUPPLEMENTAL NUTRITION ASSISTANCE PROGRAM: NUMBER OF PERSONS PARTICIPATING, (Data as of August 5, 2016) http://www.fns.usda.gov/sites/default/files/pd/29SNAPcurrPP.pdf

  • Par Ganesha - 22/08/2016 - 10:25 - Signaler un abus Pauvreté aux États-Unis

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pauvret%C3%A9_aux_%C3%89tats-Unis

  • Par Ganesha - 22/08/2016 - 10:40 - Signaler un abus Le Figaro, 3 novembre 2009.

    Pour les paresseux, voici un extrait de Wikipédia : ''Une étude américaine publiée en novembre 2009 établit qu'un enfant sur deux entre l'âge de 1 et 20 ans, au cours des trente dernières années, a eu au moins une fois recours aux bons alimentaires et conclut : « les enfants américains présentent un risque élevé de vivre une période au cours de laquelle leurs familles sombrent dans la pauvreté comme le prouve leur usage des bons alimentaires19. » Les auteurs de l'étude affirment que « les enfants américains sont ceux qui sont confrontés au plus haut niveau de pauvreté dans le monde occidental développé »20. '' Et quelle est la source ? (20) : « Les petits Américains, les plus pauvres du monde développé » [archive], Le Figaro, 3 novembre 2009.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Jean-Eric Branaa

Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il fait partie de l'IRIS. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis (Eyrolles, 2015), Qui veut la peau du Parti républicain ? L’incroyable Donald Trump (Passy, 2016), et d'American Touch (Parlez-moi de vous), aux éditions de Passy (2016). Il vient de sortir "Trumpland, portrait d'une Amérique divisée" aux éditions Privat (2017).

Son prochain livre, 1968: Quand l'Amérique gronde, Privat (mai 2018).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€