Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 27 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi la droite ne pourra pas revenir sur la loi Taubira si elle revient au pouvoir

La gauche ne semblant pas prête à abandonner son projet, la seule voie possible pour les opposants de se débarrasser de la Loi Taubira serait d'obtenir que l'UMP s'engage à l'abroger en cas d'alternance. Un pari difficile.

Mariage pour tous

Publié le

Troisième dilemme : que déduire de l'idéal des "droits de l'enfant"?

La divergence des systèmes de valeurs traverse en réalité la droite d'une manière générale, et l'UMP en particulier. NKM n'est à l'évidence pas Christine Boutin : lorsqu'on propose d'établir l'égalité des droits entre les couples dans le cadre d'une union civile, on s'adosse aux principes démocratiques en faisant totalement abstraction du droit naturel. Oublions donc la référence à l'ordre naturel et supposons la droite entièrement acquise au principe démocratique de l'égalité en droit entre les couples, abstraction faite de l'orientation sexuelle.

Il subsiste encore une raison, la plus convaincante aux yeux de l'opinion, de refuser la loi Taubira : le droit de l'enfant, dit-on, doit venir limiter le droit à l'enfant.

Dans l'opposition, on peut se laisser aller aux slogans simplistes, aux idées fumeuses et équivoques. Aux affaires, lorsqu'on entreprend de changer la législation, il faut bien consentir à sortir, fut-ce à son détriment, de l'ambigüité, pour restituer aux mots leur véritable sens. On peinera à trouver dans la loi Taubira la concrétisation d'un "droit à l'enfant", puisqu'elle ne fournit pas aux couples homosexuels de nouveaux moyens de réaliser leur désir d'enfant. La PMA et la GPA ne sont pas dans la loi, et les homosexuels disposent déjà, indépendamment de la loi, de la possibilité d'adopter. Si le "droit à l'enfant" désigne simplement la liberté de fonder une famille, qui voudrait le supprimer ? On peut à la rigueur considérer que la loi Taubira établit pour tous les couples l'égale liberté de recourir aux moyens légaux d'avoir un enfant (la procréation naturelle, bien sûr, mais aussi l'adoption conjointe); mais dès lors qu'on admet le principe de l'égalité en droits entre les couples, refuser l'adoption conjointe aux couples homosexuels en raison de leur orientation sexuelle constituerait une discrimination. Il ne s'agit là toutefois que d'une liberté formelle, dont on ne peut affirmer qu'elle facilite considérablement l'accès des couples homosexuels à l'enfant.

Les opposants à la loi Taubira le répètent sur tous les tons : l'enfant a le droit d'avoir un père et une mère, ce pourquoi il importe à leurs yeux de prohiber non seulement la PMA et la GPA mais aussi l'adoption plénière, laquelle fournirait le moyen de régulariser une situation rendue possible par le "tourisme procréatif". C'est donc le "droit de l'enfant" qui est convoqué pour justifier une limitation spécifique, pour les seuls couples homosexuels, de la liberté de fonder une famille - ce qui n'est pas en soi illégitime. Il n'est cependant pas inutile de faire observer que cette notion ressortit à ce que les juristes appellent "les droits subjectifs", lesquels obéissent à la logique de l'individualisme démocratique, non à celle de l'ordre naturel "objectif". D'invention récente, l'idéal des droits de l'enfant a par exemple permis d'établir l'égalité en droits entre les "enfants légitimes" et les "enfants naturels", relativisant ainsi fortement les effets juridiques du mariage. Si les enfants ont désormais les mêmes droits abstraction faite de leur situation familiale, c'est parce qu'ils sont porteurs de ces droits en tant qu'individus, non en tant que membres d'une famille ou éléments d'un ordre naturel.

Il faut rappeler ces évidences pour souligner toute l'absurdité de ce prétendu "droit d'avoir un père et une mère" dont on nous rebat les oreilles ces temps-ci. Pour qu'il y ait droits de l'enfant, il faut un sujet de droit, donc un individu bien réel. Condamner la PMA et la GPA au nom du pseudo-droit d'être affilié à un père et à une mère est juste absurde, puisqu'il serait alors question du droit d'un enfant qui n'est pas encore né : proclamer le droit de l'enfant à ne pas naître, il fallait y penser ! Les droits de l'enfant sont précisés par les lois et ce sont les mêmes pour tous les enfants. Qu'ils aient un père et une mère ou qu'ils soient orphelins, qu'ils aient des parents homos ou hétéros, qu'ils soient affiliés à un ou à deux parents, tous les enfants ont droit à la protection et à l'éducation. En quoi l'orientation sexuelle des parents constituerait-elle un obstacle au respect de ces droits ? Il est en revanche patent que la double filiation, que la loi Taubira rend possible, améliore la protection juridique des enfants évoluant dans un contexte homoparental. La loi fait donc progresser la cause des droits de l'enfant en favorisant l'égale protection de tous les enfants, abstraction faite de l'orientation sexuelle du couple parental.

On peut certes considérer que l'intérêt de l'enfant (et non le droit) n'est pas de vivre dans un contexte homoparental. Si l'on est convaincu que le fait d'avoir des parents homosexuels peut nuire au bonheur ou à l'épanouissement de l'enfant, on peut estimer préférable de ne pas libéraliser l'accès à la PMA et à la GPA. Il s'agit toutefois d'un autre débat, qui ne concerne pas directement la loi Taubira. L'argument de "l'appel d'air", suivant lequel la loi faciliterait indirectement le recours à la PMA et à la GPA, n'est pas moralement recevable, précisément parce qu'il nie les droits de l'enfant. On peut juger regrettable, irresponsable ou condamnable que des couples homosexuels choisissent de réaliser leur projet parental par le recours à une PMA ou à une GPA effectuée à l'étranger. Les enfants n'en sont toutefois pas responsables. Ils sont, une fois nés, des sujets de droit à part entière, qui doivent à ce titre bénéficier de l'égale protection des lois.

Si elle entend, après être revenue au pouvoir, abroger la loi Taubira au nom du "droit de l'enfant", la droite sera donc confrontée à un troisième et ultime dilemme : il lui faudra en réalité choisir, ce qu'elle semble aujourd'hui ne pas voir, entre la préservation des droits de l'enfant et la volonté de dissuader à tout prix les couples homosexuels d'avoir des enfants. Quoiqu'on pense des conditions dans lesquelles les enfants issus du projet parental d'un couple homosexuel ont été conçus, il faut bien reconnaître que ces enfants pourront demain, grâce à la loi Taubira, être affiliés à leurs deux parents. La révision de la loi ne permettra pas de défaire les liens de filiation qui auront été établis entre-temps. Réviser la loi conduirait en conséquence à instituer une double discrimination entre les enfants: au retour à la discrimination selon l'orientation sexuelle du couple parental s'ajouterait une discrimination entre les enfants dont le couple parental est homosexuel - discrimination entre ceux qui bénéficieront de la double filiation et ceux qui, nés après la révision de la loi, ne pourraient en bénéficier. Refuser aux enfants qui ont deux parents homosexuels l'égale protection des lois au motif que leur intérêt aurait été de ne pas naître risque par conséquent d'apparaître comme une cause difficile à plaider. Dans une société démocratique, il est toujours plus aisé de maintenir en l'état une discrimination que de la rétablir ou d'en créer de nouvelles.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Apicius - 07/04/2013 - 10:24 - Signaler un abus Affligeant ... La litanie du prêt à penser

    Invoquer "le sens de l'Histoire" relève de la pétition de principes ... Argument nul que je suis surpris de voir utiliser par l'auteur au pedigree pourtant copieux.

  • Par mcb92 - 07/04/2013 - 10:25 - Signaler un abus C'est pas grave

    Marine Le Pen, elle, elle l'abrogera

  • Par casanova - 07/04/2013 - 10:45 - Signaler un abus C'est quoi "le sens de l'histoire" ?

    Invoqué un tel argument me semble non seulement spécieux mais présomptueux. Ainsi donc vous sauriez où va l'histoire et ce que sera demain l'histoire , au motif que d'autres pays occidentaux se seraient convertis à la pensée dominante égalitariste du "mariage unisexe" ? Quant à railler le principe de "l'ordre naturel", qui est un fait établi même si l'homme s'imagine investi de la mission quasi biblique (tient c'est curieux pour des athées marxistes) de soumettre la nature à ses désirs, vous ne pouvez pas, honnêtement et intellectuellement, dans le même temps, brandir l'étendard de la défense des Droits de l'Homme "NATURELS et imprescriptibles". Alors pour revenir à la question initiale : Le mariage des homosexuels relève moins du sens de l'histoire que de la décadence d'un parti socialiste définitivement acquis à l'économie de marché, à la mondialisation non seulement économique et à la marchandisation de l'humain (car derrière le mariage unisexe se profile l'autre problème majeur des enfants). Merci.

  • Par fentreti - 07/04/2013 - 11:12 - Signaler un abus Ils montent les Français contre les homos,

    Cette loi ne fera qu'accentuer l'homophobie, et les homos seront les premieres victimes de cette loi , ça c'est trés clair .

  • Par Yvan - 07/04/2013 - 11:12 - Signaler un abus Ce qu'une loi a fait une autre peut le défaire

    la rétroactivité ne pourra pas s'appliquer. C'est tout. Je n'apprécie guère la couardise de trop de députés de droite. Ils doivent s'engager à abroger ce dispositif. Marine a raison.

  • Par lvidelo - 07/04/2013 - 11:22 - Signaler un abus Ha bon ?

    La gauche a bien abrogé les lois sur "Le bouclier fiscal". Pourquoi la droite ne pourrait-elle pas abroger la loi Taubira ? C'est une question de volonté politique. Uniquement.

  • Par Stef - 07/04/2013 - 11:36 - Signaler un abus c' est fou

    les réactions à cet excellent article, que de rancoeur!! Certainement le plus juste et abouti sur ce sujet. Merci, très éclairant philosophiquement aussi, comme quoi tout reste à construire autour de ce projet qui ne butte que sur 2000 ans d' éducation judéo-chrétienne, rien que ça. Mais la morale est ailleurs, au boulot la droite! Et vive le mariage pour tous!!

  • Par casanova - 07/04/2013 - 11:41 - Signaler un abus Marchandisation de l'humain et haine de l'autre,

    1) "louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler en usine, quelle différence ?" (Pierre Bergé) 2) "Si une bombe explose sur les Champs à cause de la Manif pour Tous, c'est pas moi qui vais pleurer" (message retweeté par Pierre Bergé)

  • Par rudi11 - 07/04/2013 - 11:42 - Signaler un abus ce que l homme a fait

    peut etre defait; donc en cas de besoin, toutes ces lois communautaires votées pour choyer des electeurs bien precis, et qui ne correspondent pas à l intéret général,, peuvent etre rediscutées les menaces de quelque communauté que ce soit, doivent laisser l etat impassible et dieu sait que depuis 1981 les lois que j estime carrément raciales (votes au benefice d une catégorie de citoyens) nous inondent d 'insanité.

  • Par vangog - 07/04/2013 - 11:56 - Signaler un abus Si les Français ne peuvent défaire les lois absurdes

    des minorités de pression, alors la constitution devra être réformée! Ce vers quoi semble s'orienter la France, engluée dans les archaïsmes sociaux, juridiques et économiques, crées par la caste des technocrates gauchistes, nouvelle noblesse de robe aux privilèges iniques. Elle n'aura bientôt plus le choix: Soit s'enfoncer dans le marécage socialo-écolo-coco, soit réformer sa constitution dans le sens d'une Liberté accrue des citoyens face au pouvoir des technocrates, qui s'apparente de plus en plus a une dictature!

  • Par Le gorille - 07/04/2013 - 11:58 - Signaler un abus Du vent : la Droite approuve et trahit totalement

    L'article est bien trop long. 1- il est inutile : l'opposition a déjà avalisé la loi Taubira. Son contre-projet d'Union civile est exactement celui de Taubira sous un autre nom. La Droite ment : elle ne s'opopse pas, elle gesticule pour faire semblant de dire "Non" et approuve, capitulant en rase campagne. 2- les trois dilemmes indiqués n'existent pas. Seuls des esprits pervers sont capables de les inventer. 3- le combat est perdu. La Droite a trahi totalement. Aux citoyens de transmettre les vraies valeurs à leurs enfants, en espérant qu'un jour la raison reviendra, si l'Islam leur en laissent le temps, ce que je ne crois pas. Et l'Islam remettra les pendules à l'heure.

  • Par casanova - 07/04/2013 - 12:01 - Signaler un abus @ Le gorille

    vous m'avez devancé à propos de l'islam. Bravo !

  • Par zelectron - 07/04/2013 - 12:04 - Signaler un abus Faites ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais

    La conduite exemplaire que réclame François Hollande exige qu'il mette en place un référendum pour ou contre le "mariage" pour tous, nonobstant le fait que sa légitimité pourrait lui permettre de passer outre en s'asseyant sur la morale ... comme à son habitude.

  • Par fengel11 - 07/04/2013 - 12:10 - Signaler un abus UMPS

    pourquoi c pourtant simple c'est l'UE qui demande cette loi.. étant donné que l'UMP et le PS sont aux ordres y a pas de raison que l'UMP supprime cette loi de toute façon c'était dans leur programme !!! http://www.lebreviairedespatriotes.fr/2013/01/07/lunion-europeenne-veritable-instigatrice-du-mariage-pour-tous/

  • Par Le gorille - 07/04/2013 - 12:11 - Signaler un abus La Loi Taubira est déjà gravée dans le marbre

    Les manifestants anti "mariage pour tous" ont été totalement floués par l'UMP. Les sénateurs, et même les députés apparemment, de Droite sont tombés dans le piège : il n'y a pas de "théorie du genre". C'est une perversion de l'esprit d'hommes qui n'ont plus de références et qui divaguent. L'UMP propose la même chose que Taubira, donc la Loi Taubira, si alternance il ya en 2017, ne risque pas l'ombre d'un friselis qu'eele soit rapportée. Je considère d'ores et déjà que ce sera la Bérésina pour la Droite à l'issue du débat en cours. Ou bien les français ont la gueule de bois, et sont totalement abattus, anéantis par tant de félonie, ou bien ils se réveillent. Dans ce dernier cas les représentants UMP trinqueront plus que ceux de gauche.

  • Par fengel11 - 07/04/2013 - 12:13 - Signaler un abus Marine vite.!!

    http://www.valeursactuelles.com/%E2%80%9Cje-suis-clairement-favorable-des-alliances-second-tour%E2%80%9D20130220.html Si nous arrivons au pouvoir, nous reviendrons sur cette loi. Cela ne signifie pas que l’on “démariera” les couples homosexuels qui se sont mariés, mais il n’y aura plus cette possibilité. L’UMP, elle, a fait beaucoup de bruit, mais j’en prends le pari : si un jour elle revient aux affaires, elle ne reviendra pas sur la loi.

  • Par Le gorille - 07/04/2013 - 12:19 - Signaler un abus Ma position : pas de mariage homo

    @Stef je ne suis pas sûr que vous m'ayez compris. 1- je suis contre le mariage homo, et je fais partie de ceux qui manifestent contre, de loin géographiquement, malheureusement. 2- la déchristianisation en France, et la montée de l'idéologie laïque dans ce qu'elle a de pervers et de totalitaire fait le lit de l'Islam. 3- Les français, devenus athées, n'auront plus aucune arme pour se défendre. Ils seront phagocytés, et éliminés par l'Islam. Et évidemment plus question de mariage homo. 4- suivez ce qu'il se passe en Tunisie : c'est édifiant et catastrophique. De même en Egypte. Au Nigéria, c'est la politique de l'assassinat... 5- Et pour l'Europe même scénario. Je suis vieux, mais je pense que je verrai le désastre. espérons seulement qu'il y aura résistance. Mais seuls les chrétiens savent faire.

  • Par fengel11 - 07/04/2013 - 12:20 - Signaler un abus UMPS !!!!

    http://www.francetvinfo.fr/video-le-mariage-des-homos-un-piege-tendu-par-le-ps-et-l-ump-selon-marine-le-pen_200199.html vidéo intéressante de Marine le pen qui explique très bien la manipulation de l'UMP et du PS sur le mariage pour tous..§§

  • Par Le gorille - 07/04/2013 - 12:25 - Signaler un abus Le Front national : il a un boulevard.

    La trahison de la Droite offre un boulevard au Front national. Bravo ! En 2017, tout sur le Front national : peut-être aura-t-on alors un peu d'air respirable.

  • Par Gilles - 07/04/2013 - 12:28 - Signaler un abus Désolé

    Ill n'y a qu'une chose sur laquelle on le puisse pas revenir en ce bas monde... Il est vrai que la Droite n'a jamais vraiment remis en cause les bourdes de la Gauche : retraite à 60 ans, 35 heures etc. La réciproque étant loin d'être vrai. Au nom du bien être du peuple évidemment.

  • Par karlus - 07/04/2013 - 12:33 - Signaler un abus Prof de philo

    C'est évident, il faut changer les mentalités dès le plus jeune âge. Et notre éducation nationale est noyautée à tous les niveaux, il suffit de voir certains sujets de "réflexion" donnés aux examens ("toi aussi, décris une situation de discrimination d'un français envers un étranger"). "Refuser aux enfants qui ont deux parents homosexuels": ça y est, on y vient au vocabulaire "négationniste". Non, il n'y a AUCUN enfant qui ait deux parents homo (la précision des mots, c'est important,hein?) Et évidemment, on évite soigneusement de parler du risque de marchandisation du corps, ça ferait tâche, mais puisque ce n'est pas dans la loi on craint rien, c'est ça Mme Guigou?

  • Par Stef - 07/04/2013 - 12:48 - Signaler un abus Cet article

    est ouvert, il argumente le fait qu' un immense travail reste à faire pour que cette loi entre dans les moeurs, soit acceptée et sans doute " moralisée", mais ce n' est pas avec de l' opposition que l' on apportera de la morale à une institution séculaire. La droite a beaucoup de pain sur la planche, surtout qu' elle ne revienne pas au pouvoir trop vite...à mon sens

  • Par casanova - 07/04/2013 - 13:04 - Signaler un abus Aucun clivage droite gauche,

    Il ne s'agit que d'une illusion, ou supercherie intellectuelle que tentent de nous imposer depuis des décennies, les médias et l'hyper classe intello-politique comme monsieur Eric Deschavanne ou Luc Ferry. En réalité, nous avons affaire à la même oligarchie politique et médiatique, et c'est en cela qu'Eric Deschavanne a raison : "la droite ne pourra pas revenir sur la loi Taubira". Là aussi je rejoins le point de vue du@ Le gorille. La vraie alternative démocratique se situe ailleurs, en phase avec le pays réel.

  • Par prochain - 07/04/2013 - 13:08 - Signaler un abus L'influence d'une minorité à fort d'achat

    Hollande n'aime pas les riches adversaires mais ne refuse pas les riches de son camp et la manipulation de l'opinion est facile. Ceux qui sont pour le "mariage" homo n'auraient toujours pas compris qu'ils achètent un package (ensemble de marchandises groupé) ? "Le pouvoir a besoin d'argent" disait Balladur et la classe politique (toute couleurs confondues) a son propre agenda vous n'avez qu'à voter braves gens, ils s'occupent du reste... Regardez "Une vente cousue main" sur internet. Bon dimanche!

  • Par casanova - 07/04/2013 - 13:08 - Signaler un abus @ Stef

    Je sais que ce mot est à la mode surtout dans la bouche des "sochialeux" mais qu'entendez par: "cette loi....soit moralisée", ou pour être plus clair quel hommage "le vice peut rendre à la vertu" ?

  • Par Peny - 07/04/2013 - 13:16 - Signaler un abus Taubira la haineuse .

    La haine de cette femme envers le blanc comme l'on nous appelle en Guyane et ça farouche volonté à démolir notre culture font partie de sa stratégie pour obtenir l'indépendance de ça région et ce remplir les poche en rasant la forêt de Guyane pour en extraire la potasse. Ce dont elle ne se cache même plus . Cette farouche indépendantiste est un danger pour la République et n'a aucune légitimité à exercer les fonctions qu'elle usurpe . S'il existe encore des journaliste honnêtes il est temps de faire passer cette information et de ce pencher sur ces petits papiers de cette avant qu'elle n'aille trop loin . Les scandales concernant la garde des sceaux sont à venir , aux médias de faire leur travail afin de remettre la patate chaudes au peuple qu'elle berne et à la justice afin qu'elle paie ses outrage à la Républiue .

  • Par casanova - 07/04/2013 - 13:33 - Signaler un abus @ Peny , vous vous trompez de cible

    et dans le piège tendu par les socialistes en incitant au racisme et ainsi prétexter le bien fondé de sa loi anthropologiquement régressive et contre-naturte. Demandez vous pourquoi le gouvernement et le premier d'entre eux n'a pas confié l'élaboration de cette loi touchant aux fondamentaux de la famille au Ministre chargé de la famille ? Pourquoi le gouvernement à laisser à Taubira le "sale boulot "?

  • Par géodith - 07/04/2013 - 13:37 - Signaler un abus @ Gilles

    Par soucis d'éviter les grandes manifestations, sarkozy n'est pas revenu sur les 35 heures, sur l'identité Nationale... Nous avions un passage obligé par le PS pour retrouver notre liberté de penser. Plus aucun parti ne fait l'affaire pas plus marine que les autres, nous sommes prets pour une Démocratie Directe. J'attends de voir ce que vont faire les Alsaciens. Sinon, on est des veaux !

  • Par Peny - 07/04/2013 - 13:37 - Signaler un abus Porte ouverte .

    La tentative de démolition de notre civilisation par la Taubira annonce en cas de victoire de l'ultra minorité homo l'acceptation de fait de la polygamie que les musulmans vont s'empresser de réclamer jusqu'à Bruxelles . Et il n'y aura plus aucun argumentaire à leur opposer puisque cette loi nous engage a couper et renier nos racines civilisationnelles .

  • Par Peny - 07/04/2013 - 13:52 - Signaler un abus Réponse à Gille .

    Loin d'inciter au racisme , d'ailleurs vous qui me paraîssé bien informé dite moi donc sincèrement qui sont les vraies victimes d'actes racistes si ce ne sont les Français eux même . D'autre part j'ai vécu 9 ans en Guyane et ai eu le temps de sonder l'animal et ne parle pas à la légère cette femme est un réèl danger pour la République .

  • Par Beaumont - 07/04/2013 - 13:55 - Signaler un abus Pas de compromis possible

    Il faut voter contre tous ceux qui refuserons de l'abroger. Si Le candidat UMP ne garantit pas la suppression de ce texte, il faut voter contre ce traitre.

  • Par Peny - 07/04/2013 - 14:00 - Signaler un abus Taubira la procédurière .

    J'allais oublié Gille si cette mission lui reviens c'est en raison de ses qualités de procédurière , elle a fait ses gammes à Bruxelles lors des débats sur les mines anti-personnel . Manque de chance ce résultat avait à l'époque été attribué à la princesse Diana .

  • Par trentenaire-du-14 - 07/04/2013 - 14:23 - Signaler un abus La loi Taubira va vitre entrer dans les mœurs...

    Bonjour; Mr Dechavanne montre que cette loi va entrer dans les mœurs; la plupart de ceux qui ont manifesté contre se rendront tout fier d'ici quelques années tout fiers aux mariages de leurs proches homosexuels, car il n'y a pas qu' à Paris que vivent les homosexuels mais partout en France dans toutes les familles. Le propos de l'auteur est de bon sens, on ne peut pas démarier les gens, une fois que le premier mariage aura été célébré, il ne pourra pas y avoir de retours en arrière possible et c'est tant mieux. J'avoue que je suis toujours surpris des diatribes de certains contre les athés, les musulmans voire les gays... Faut arrêter de délirer; les gays se marient dans de nombreux pays depuis des années et la société civile de ces pays n'a pas explosée, dire que le mariage gay va provoquer l'islamisation de la France relève de l'amalgame et de la théorie du complot la plus nauséeuse...

  • Par creuxduloup - 07/04/2013 - 14:25 - Signaler un abus Mariage homosexuel

    Si la droite revient, elle peut procéder à des amendements qui affaibliront la force symbolique de cette loi. D'abord lever l'obligation absurde de mariage civil préalable au mariage religieux auquel l'état ne reconnaît aucune valeur. Soit possibilité de transmettre à l'état civil le mariage célébré à l'église, ( comme en Italie, au Portugal ou en Espagne, d'où la moindre opposition dans ces pays) soit se marier religieusement avec un PACS ou un certficat de concubinage.. De même, rendre facultative la cérémonie en Mairie, un simple enregistrement suffisant si le dossier est "clair" Quant au PACS lui-même, lui rendre sa définition de Pacte de vie commune et l'ouvrir à tous ceux qui vivent réellement et durablement ensemble, fratries, père et fille, mère et enfants majeurs.. Évidemment, pour que tout cela ne devienne pas un tonneau des danaïdes financier et sociétal, il faudrait cadrer sérieusement les droits afférents, permis de séjour, pensions de réversions et avantages fiscaux notamment.

  • Par trentenaire-du-14 - 07/04/2013 - 15:00 - Signaler un abus @creuxduloup: vous voulez enterrer le mariage civil?

    Bonjour; je crois que vos propositions reviennent en fait à enterrer le mariage civil au profit d'un mariage religieux. Si je comprends bien ce que vous dites, seuls les croyants pourront avoir une cérémonie dans leur culte, les laïques, eux devront se contenter d'un mariage civil qui aura été ramené juridiquement au même niveau que le PACS. Il est pour le moins curieux que le seul moyens que vous proposez pour selon vous "sauver" le mariage soit de l'enterrer... Bref, j'ai l'impression que les opposants au projet de loi n'ont pas fini de marcher sur la tête. Votre réflexion stupide me conforte dans l'idée que le projet de loi est une bonne chose qui va renforcer la valeur symbolique du mariage civil puisqu' intégrant les couples homosexuels e hétérosexuels et permettant de renforcer la sécurité juridique des familles homoparentales. En plus, ce projet de loi ne remet en cause aucun droits acquis que ce soit dans le droit de la famille que dans la gestion des patrimoines pour les familles hétéros, contrairement à ce que vous voulez faire. Bonne journée

  • Par winnie - 07/04/2013 - 15:07 - Signaler un abus pas de conviction que des interets

    Ils ne suprimeront pas cette loi celerate votée,heureusement que les opposés au mariage homo on réussi a faire sauter la PMA et la GPA parce qu'ils n'oseront jamais dire non aux homos qui sont de leurs amis et sont meme député et sénateur

  • Par Aristote - 07/04/2013 - 15:18 - Signaler un abus Philosophie du renoncement

    Le monde est ce qu'il est, rien ne permet de dire qu'il serait mieux qu'il soit autrement et l'avenir est déterminé par le destin. Mais si vous croyez vraiment cela, Monsieur Deschavannes, pourquoi vous donner la peine d'écrire...

  • Par Stephan_Toulousain - 07/04/2013 - 15:21 - Signaler un abus Absurde ! on peut revenir sur tout et même rétroactivement

    Rien n'est figé. Les départements ont été crée il y a 200 ans, on peut les supprimer . On est entrée dans l'UE, on peut en sortir le racolage des prostituées est interdit, on peut abroger la loi le cumul des mandats a été toléré, on peut l'interdire les allocs fapour tous, demain pour certains La seule chose qu'on ne peut pas, c'est redevenir soi-même jeune.

  • Par trentenaire-du-14 - 07/04/2013 - 16:34 - Signaler un abus @ Stephan_Toulousain: Non on ne pourra pas....

    Bonsoir; désolé de vous contredire, mais il ne sera pas possible de revenir sur cette loi car dès que des couples homosexuels se seront mariés et bénéficieront donc du même régime que les couples hétérosexuels mariés, ce régime matrimonial sera indissoluble. (sauf en cas de divorce...) Vouloir revenir sur cette loi créerait une inégalité et une violation flagrante des droits des personnes, bref une persécution basée sur l'orientation sexuelle puisque votre idée consiste à démarier de force des personne et à interdire aux couples qui le souhaiteraient d'accéder au m^mes statut juridiques que les autres. La droite espagnole a du renoncer devant les difficultés juridique que cela provoquerait... L'impossibilité pour la droite de revenir sur cette loi ne serait pas par clientélisme mais par un obstacle juridique insurmontable... Bonne soirée

  • Par John coeur de roy - 07/04/2013 - 16:53 - Signaler un abus D'accord en tout avec Peny...

    La civilisation actuelle est en pleine crise. Elle ne sait plus quoi faire pour soit-disant être en avance, progressite ou démontrer une certaine arrogance quant à ses nouvelles valeurs. Voyons un peu... Tout s'accélère...La jeunesse se réfugie de plus en plus dans l'alcool, la drogue, la frénésie de toujours trouver de nouvelles sensations, que ce soit à l'école, au lycée ou bien au travail. Complètement déboussolée ne sachant plus comment se comporter face aux adultes. N'écoutant plus aucun conseils de leurs aînés. N'ayant plus aucune opinion sur les politiques qui nous gouvernent. Cela devient un laisser-aller et laisser-faire dans de nombreux domaines. Et la loiTaubira ne sert qu'à provoquer et attiser des sentiments exacerbés qui nuisent abondamment aux relations entre les hommes et les femmes. Que vont devenir nos progénitures, celles d'aujourd'hui et de demain. Le feu couve, la violence est partout, qui saura être assez fort pour éteindre les incendies qui se préparent... Je n'en crois pas la gauche capable car trop laxiste, angélique et affaiblie per toutes les affaires présentes... France tu perds toute ta splendeur, ta richesse culturelle, ton aura,

  • Par Maison Blanche - 07/04/2013 - 17:04 - Signaler un abus Sens de l'histoire

    Le marxisme-leninisme aussi c'était soi-disant le sens de l'histoire...et le mur de Berlin a fini par tomber !!

  • Par Benvoyons - 07/04/2013 - 17:28 - Signaler un abus Pour moi le problème c'est le conflit d'intérêts entre Caton 1°

    et Bergé financier de sa campagne et Augier Trésorier (qui a mis aussi de l'argent dans sa campagne) de son compte de campagne. En effet ils ont des journaux et magasins Gay. Une enquête est nécessaire.

  • Par bruno chatain - 07/04/2013 - 17:28 - Signaler un abus à trentenaire-du-14

    mon monsieur ou madame (de nos jours on ne sait plus ) il n'y a pas des homos dans touters lesq fa

  • Par crazyfull - 07/04/2013 - 17:38 - Signaler un abus Le sens de l'histoire ???

    Moi j'appelle ça le sens du courant ! Il faut des gens comme de Gaulle pour le remonter... Ce renoncement aux valeurs essentielles (chrétiennes) va achever l'UMP c'est ultraprévisible... Je suis persuadé que la mobilisation ne sera pas terminée même après le passage de la loi... Mais le début d'une vraie résistance !

  • Par EPITRAC - 07/04/2013 - 17:43 - Signaler un abus VOUS AVEZ DIT HUMANISME!

    Oui, ce n'est pas avec de telles considérations " humanistes" qui se couchent devant le prétendu "sens de l'histoire" que la Socété progressera. Dieu merci, leurs promoteurs ont aussi une pensée décadente que les faits pourraient bien contredire un jour... Pauvre philosophie! Epitrac

  • Par zozo26 - 07/04/2013 - 17:45 - Signaler un abus D'ici là, elle et sa bande

    D'ici là, elle et sa bande serviront de décoration sur la place de la Concorde, tous accrochés à des lampadaires.

  • Par zozo26 - 07/04/2013 - 17:46 - Signaler un abus C'est certain que si on

    C'est certain que si on compte sur l'ump.................................

  • Par troiscentsalheure - 07/04/2013 - 17:53 - Signaler un abus La seule manière d'abroger cette loi

    est d'instaurer le référendum d'initiative populaire. L'UMP collera au PS et aura trop peur de perdre des voix à gauche. Le RPF, Debout la république et le FN sont les seul partis favorables au référendum d'initiative populaire.

  • Par Loxio - 07/04/2013 - 20:03 - Signaler un abus @ bruno chatain

    Quand on lit vos propos homophobes il ne faut pas s'étonner que tant d’adolescents qui se découvrent homosexuels se donnent la mort... Bravo...

  • Par Pierre29000 - 07/04/2013 - 20:05 - Signaler un abus Si si, il faudra abroger cette loi

    Au depart j'etais favorable au mariage gay, par gentillesse et tolerance, mais a la reflexion il me semble que l'homosexualite doit etre toleree comme toutes les pratiques sexuelles, chacun fait ce qu'il veut chez soi dans les limites legales, mais pas encouragee.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Deschavanne

Eric Deschavanne est professeur de philosophie.

A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxième
humanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry
(Germina, 2010). Il est également l’auteur, avec Pierre-Henri Tavoillot, de Philosophie des âges de la vie (Grasset, 2007).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€