Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les clips de campagne officiels sont ennuyeux à mourir

C'est ce lundi que les clips de campagne officiels seront diffusés pour la première fois à la télévision. Un rituel qui semble à chaque fois en décalage avec les autres programmes diffusés sur les différentes chaines.

Vidéodrome politique

Publié le

Atlantico : C'est ce lundi que les clips de campagne officiels seront diffusés pour la première fois à la télévision. A chaque échéance présidentielle, on a l'impression que tous les clips se ressemblent et sont en décalage avec les autres programmes qu'on peut voir à la télévision. Comment l'expliquer ?

Frank Tapiro : La communication politique n’existe plus depuis une loi de 1990 qui interdit notamment la publicité politique à la télévision. A cause de cette loi qui empêche les hommes politiques d’utiliser les grands médias, ils subissent des contraintes budgétaires et le résultat est là : aujourd’hui les clips de campagne sont nuls !

Ils ne communiquent absolument rien : même s’ils donnent l’illusion d’une vague communication, ils ne changent rien, ils sont absurdes, ne donnent aucune valeur ajoutée, ne transmettent aucune émotion. Ils servent tout juste à faire croire à la République qu’elle laisse les hommes politiques s’exprimer.

Il faut vraiment en finir avec ce système et en venir à une modification de la loi. On peut mettre des bornes, donner les moyens aux petits partis et renflouer les gros qui ont en besoin, c’est une simple question d’équité. On ferait payer moins cher l’espace aux petits partis qu’au gros puisqu’il est évident qu’un parti qui fait 3% n’a pas les mêmes moyens que l’UMP ou le PS. Aux Etats-Unis cette question ne se pose pas parce que c’est l’argent qui compte le plus là-bas. Il faut laisser les hommes de la communication et les hommes politiques faire leur travail parce qu’en définitive la communication politique c’est le passeport de l’action politique.

Pourquoi les clips de campagne sont-ils "nuls", comme vous le dites ?

Les clips tels qu’ils sont conçus aujourd’hui sont un frein et un poids. Quand on écoute Nicolas Sarkozy, François Hollande ou François Bayrou qui tiennent des discours très éthérés dans un cadre qui ne leur ressemble pas du tout, ils ne sont plus efficaces.

On a beaucoup critiqué le fait que les hommes politiques sortent de leur cadre au cours de missions dites "people", cependant c’est le seul moyen qu’ils possèdent pour pouvoir s’exprimer. Quand on leur donne un espace officiel, on en arrive à  ces clips de campagne inefficaces qui rendent leurs propos complètement bidons. On se plaint donc d’une situation que la loi de 1990 a généré et qui oblige à passer d’une hypocrisie à une autre.

Que devraient mettre en place les équipes des candidats pour réussir leurs clips de campagne ?

Il faut que les clips soient créatifs, surprenants et courageux. Il faut que les actes politiques soient aussi courageux que les actes citoyens ! Avec de petits moyens et de grandes idées, on peut réaliser des choses intéressantes. J'ai récemment réalisé un clip contre l'abstention qui connait un petit succès sur Internet. Je n’ai pas d’investissement média, j’ai simplement balancé mon clip sur Youtube et il fonctionne très bien, alors que les clips de campagne de l’UMP et du PS n’arrivent pas à attirer l’attention des citoyens. Ce n’est pas parce que mon clip est meilleur mais tout simplement parce qu’on sort de contraintes absurdes.

Il faut que le clip soit drôle et léger pour faire réagir les gens. L’absence de ces conditions rendent indiscutablement les campagnes des candidats fades et sans intérêt et c’est cela qui alimente le vote blanc et l’abstention. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par aladine - 09/04/2012 - 10:29 - Signaler un abus pauvre de nous

    Jamais élection n'a volé aussi bas. Les média s'emballent contre Sarkozy et protègent toujours leur favori Hollande. Les candidats ne se ménagent pas, se tapant dessus sans répit. Quant à Hollande il n'arrête pas de critiquer le bilan de Sarkozy et de mettre ostensiblement l'accent sur tout ce qui est négatif occultant les côtés positifs du quinquennat. Il a bon dos lui qui n'a pas de bilan et qui a été élu comme candidat « par défaut ». Lui que ses propres amis, il n'y a pas longtemps, l'ont accusé de « mou », de « fraise des bois », « d'indécis et de versatile », de quelqu'un qui « ne sait pas dire non », de « capitaine de pédalo », etc. Comment les adhérents du PS ont-ils pu l'élire comme candidat, alors que pendant onze ans à la tête du PS il n'a rien fait de mémorable ? Pour séduire l'électorat il s'efforce d'imiter Mitterrand (gestes, mimiques, ), les conseillers occultes lui ont conseillé de prendre des airs de gagneurs, de répéter à tout vent les noms de « nation » et « peuple », de se montrer « ferme » et « résolu » (même si ce n'est pas sa nature : chassez le naturel, il revient au galop), de montrer qu'il est capable de « contrer » et de dire « non »,

  • Par viscount - 09/04/2012 - 21:41 - Signaler un abus Quelle modestie

    On sent le commentateur, pardon, l'expert, modeste: ça en fait peur! Quel avis tranchant et quelles certitudes: qui n'attend des clips politiques "nuls" ? Ces commentaires sont parfaitement inutiles et vaniteux.

  • Par aladine - 10/04/2012 - 17:11 - Signaler un abus honte syndicats

    Un immense gâchis. Une greffe du cœur a été annulée à Nantes à cause d'un aéroport fermé. Une femme inscrite depuis longtemps sur une liste d'attente avait trouvé donneur la semaine dernière, dans la nuit de lundi à mardi, dans un hôpital de l'est de la France. Mais alors que le compte à rebours a commencé - il y a urgence puisque le délai est de 4 heures maximum pour permettre l'opération - l'avion parti de Nantes n'a jamais pu atterrir à Metz.

  • Par aladine - 10/04/2012 - 17:30 - Signaler un abus pourquoi ne pas le dire aux francais

    France : Hollande, candidat des chefs d'État africains ? IRIB- Ali Bongo Ondimba, Thomas Boni Yayi, Mahamadou Issoufou et Faure Gnassingbé joueraient-ils la carte du candidat socialiste à la présidentielle française, François Hollande ? Non, bien sûr, et surtout pas officiellement. Reste qu'à en croire certains responsables socialistes ils seraient loin d'être hostiles à une alternance en France à l'issue de la présidentielle. Entre décembre 2011 et février dernier, Laurent Fabius s'est rendu au Togo, au Bénin et au Gabon, où il a rencontré les trois chefs d'État. Hollande a lui-même parlé pendant plus d'une heure avec le président nigérien, le 15 mars au siège de l'Unesco, à Paris. Les dirigeants socialistes ont tenté de rassurer leurs interlocuteurs quant à leur volonté de poursuivre le partenariat bilatéral (ainsi d'ailleurs qu'avec l'Europe), de contribuer à résoudre les problèmes sécuritaires dans la région saharo-sahélienne et de ne pas toucher au franc CFA (pour l'Afrique francophone). D'ici à la fin de la campagne, Laurent Fabius pourrait encore se rendre en Côte d'ivoire ,aubry au maroc et en tunisie (discret fabius!!)

  • Par fredreborn - 10/04/2012 - 22:28 - Signaler un abus grammaire

    Frank Tapiro en bon sophiste communicant nous donne des leçons sur comment la bouée doit flotter pendant que le navire coule... A chaque époque ses obsessions et sa foi, malheureusement plus les croyants "dé-croient" plus en vain il faut fournir des efforts pour maintenir l'illusion du culte. A l'attention de M.Tapiro qui s'en prend à la "faute d'orthographe" de Eva Joly : Quelques verbes au passé composé invariable: s'appartenir se mentir se rendre compte se suffire *** se complaire (à, dans) se nuire se ressembler se survivre se convenir (à) se parler * se rire se téléphoner ** se déplaire (à, de) se permettre se sourire s'en vouloir s'entre-nuire * se plaire se succéder s'imaginer, etc.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Frank Tapiro

Frank Tapiro est Président fondateur de l'agence Hémisphère Droit.

Il a travaillé un temps avec Jacque Séguéla, notamment lors de la campagne de 1988 "Génération Mitterrand". Il fut l'un des conseillers de Nicolas Sarkozy, auteur notamment du slogan "Imaginons la France d'après" et de "Tout devient possible".

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€