Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi c’est l’avenir économique français qui se joue à Notre-Dame des Landes

Derrière le motif éco-idéologique au centre du conflit de Notre-Dame-des-Landes, se trouve une volonté bien plus grave et profonde : la mise à mort définitive de l'économie et le retrait de l'empreinte humaine sur la nature. Plus qu'un aéroport, c'est notre avenir économique que nous y défendons.

"Tous des entrepreneurs nantais"

Publié le
Pourquoi c’est l’avenir économique français qui se joue à Notre-Dame des Landes

"La décroissance est l’enjeu de la bataille qu’ils mènent à Notre-Dame-des-Landes." Crédit Reuters

Une des batailles décisives du développement économique de notre pays se joue à Notre-Dame-des-Landes. Quel nouveau site industriel pourrait s’installer en France, si le seul fait d’impacter l’environnement pouvait justifier l’arrêt de la construction de l’aéroport du Grand Ouest ? Quelle nouvelle route ou quel tracé du TGV pourrait désenclaver demain une région économique ? Quelle infrastructure capable de maintenir notre pays dans la course économique mondiale pourrait éviter une prise au sol, un aménagement de la nature, une perturbation de la faune et de la flore ?

La bataille que livrent tous ceux qui se sont organisés pour s’opposer à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes n’est pas tant menée pour bloquer un projet particulier, mais pour mettre un terme à « l’empreinte de l’homme sur la planète », pour que « l’économique ne dicte plus les arbitrages de l’Etat», pour que la « nature préserve ses droits face à l’économie ». C’est une victoire contre la croissance, contre l’économique, contre le développement que se sont mis en tête de gagner les bataillons des altermondialistes et anticapitalistes, venus de toute l’Europe occuper le terrain du futur aéroport.

Qu’importe pour eux que le futur aéroport soit le premier en France conçu à partir des normes  HQE (Haute Qualité Environnementale), contrairement au précédent ; inutile de leur parler des mesures de compensation environnementales qui pourraient enrichir le projet, pour mieux prendre en compte la préservation des terres humides impactées ; les aménagements possibles, notamment à partir de la réhabilitation des terrains de l’ancien aéroport en matière de logements et de zones d’activités, actuellement à l’étude, ne constituent pas pour eux une base de dialogue.

Alors que l’arrivée de l’aéroport du Grand Ouest devrait permettre de favoriser le développement économique de toute une Région, d’étendre son maillage à l’international, de renforcer l’attractivité de tous les ports de la façade Atlantique, qui doivent rivaliser avec Hambourg ou Rotterdam, ce projet se voit aujourd’hui fragilisé par des militants opposés à toute idée de croissance économique ! Leur motivation n’est pas dans la recherche d’un compromis ; leur volonté est d’imposer la négation de l’argument économique comme principe de la décision publique. Ils veulent avoir raison de l’économie.

La décroissance est l’enjeu de la bataille qu’ils mènent à Notre-Dame-des-Landes. Cet aéroport est devenu pour eux le symbole expiatoire d’un combat contre le développement économique.

Pour les entrepreneurs, pour les salariés, pour les élus, pour les emplois d’aujourd’hui et de demain, nous devons tous soutenir les arbitrages que doivent rendre les pouvoirs publics dans les semaines qui viennent. Du patronat aux syndicats, pas une voix ne doit manquer pour défendre l’éclosion de Notre-Dame-des-Landes, dont 25 ans de rapports, de commissions et de débats, ont établi l’utilité et la nécessité pour la compétitivité de notre pays dans la compétition mondiale.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par evy - 31/05/2013 - 09:22 - Signaler un abus oui mais..

    vous ne parlez pas pour les français M. Kalogeropoulos mais pour Vinci qui ira s'en mettre plein les poches en payant "au lance-pierre " ses employés.Si c'était l'Etat, ce serait peut-être autre chose. L'Etat n'a pas son mot à dire dans cette affaire. Ce sera comme pour les autoroutes, les parkings, Vinci, toujours Vinci, pas l'Etat Français !

  • Par Indigène Indigné - 31/05/2013 - 10:06 - Signaler un abus @evy - 31/05/2013 - 09:22

    Tu iras demander aux petites entreprises locales de le fabriquer cet aéroport. Intervention complètement débile.

  • Par laurentso - 31/05/2013 - 10:11 - Signaler un abus Les intérêts de Vinci et d'autres boites sont évidents

    mais après tout, c'est le jeu normal des grands travaux. Cette diatribe à sens unique de l'auteur m'étonne. Les contestations contre NDDL ne viennent pas que de doux rêveurs écologistes qui ne veulent pas qu'on dérange un brin d'herbe. Il existe "25 ans de rapports" purement économiques qui ont aussi mis en doute la viabilité du projet, en raison de son coût initial, de l'éloignement des grandes métropoles, de l'incertitude concernant l'avenir du transport aérien, et de la possibilité de projets alternatifs. Remember Superphénix.

  • Par cdg - 31/05/2013 - 10:19 - Signaler un abus tout faux

    au contraire de l auteur, il y a des arguments economique a ne pas construire cet aeroport. c est du gaspillage d argent public car cet aeroport ne sera JAMAIS rentable (enfin pas pour vinci qui a blinde le contrat et prevu de faire payer le contribuable) Faire un aeroport decentre (donc difficile d acces hors voiture et donc parking au prix fort), sans fermer aucun des aeroports concurrent (celui de nantes restera pour EADS, celui de rennes sera toujours la) est la recette pour un desastre

  • Par pemmore - 31/05/2013 - 10:34 - Signaler un abus NDl, un choix de mauvais choix!

    C'est la volonté d'une ville, et de son équipe municipale de s'arroger toute l'économie d'une région (voire de deux). Pétain(lol) puis De gaulle on décidé de créer les pays de la loire, le centre intellectuel, géographique et bientôt économique c'est Angers. Et à Angers il y a un aéroport qui sert déjà (Angers marcé, tunis ligne régulière). Il est parfaitement situé, éloigné des villes, au raz du tgv et de 2 autoroutes. Suffit de le doubler. On ne peut pas construire un aéroport de 2000 hectares sur un dictat municipal. Détruire toutes ces terres alors que nos régions de l'ouest ont leurs richesses principalement agricoles et agroalimentaires est un acte stupide. Et puis nous sommes Bretons, et nous faisons ce que nous voulons chez-nous. Il y en a qui ont bien du mal à comprendre. Par contre un chantier de même taille pour donner à la France un port de dimension européenne à st Nazaire je suis pour.

  • Par Pauxcourrouges - 31/05/2013 - 10:37 - Signaler un abus Mauvais exemple

    La thèse est juste: La prétendue écologie d'obédience verte tue l'économie. Mais l'exemple est mal choisi: Le nouvel aéroport prévu pour Nantes est en effet objectivement parfaitement inutile. Ses taux de croissance, le transport aérien les doit à des privilèges fiscaux qui sont des subventions à peine voilées: C'est la seule prestation intra-européenne non soumise à TVA, ce qui représente à l'échelle européenne un cadeau de l'ordre de 6 à 8 milliards par an. Il ne paie par ailleurs de taxes ni sur ses hydrocarbures, ni sur ses émissions.Eliminons ces subventions injustifiées avant toute projection des trafics futurs! Mais même aux conditions actuelles le projet NDL est inutile: De nombreux aéroports accueillent des trafics trois à cinq fois supérieurs à celui de Nantes-Bouguenais avec un système de pistes bien plus rudimentaire. Et il y a la place d'agrandir le terminal. "Favoriser l'économie" ne saurait signifier se lancer dans des projets de prestige pour les seuls beaux yeux d'un cacique régional tourné premier ministre.

  • Par golvan - 31/05/2013 - 10:40 - Signaler un abus Rappelons tout d'abord que

    Rappelons tout d'abord que c'est un projet vieux de quarante ans, c'est-à-dire de l'époque Concorde, qui, s'il avait présenté le moindre intérêt aurait été construit depuis longtemps. Entre temps le TGV a relié Nantes à Paris et la supercherie consistant à considérer l'accroissement des voyageurs vers Paris a été éventée. D'autre part la Direction de l'Aviation Civile a révélé que la 2e piste pourrait être facilement réactivée, permettant un considérable accroissement des mouvements, avec comparaison d'un aéroport américain de même taille traitant un chiffre énorme de passagers sans rapport avec le chiffre actuel nantais. Le renfort de l'attractivité des ports atlantiques est une foutaise pure et simple qui ne mérite même pas d'être commentée. Pour ce qui est des études objectives: le préfet qui était en charge de l'étude d'impact du projet est actuellement directeur grassement rémunéré chez Vinci ( par hasard). Remarquons que les reportages de la télé du gouvernt Ayrault traitent l'info comme si tous les opposants étaient des marginaux désocialisés. Cette opération est une gigantesque entreprise de collusion entre les intérêts du Btp et ceux d'élus socialiste locaux.

  • Par Jaicruvoir - 31/05/2013 - 11:55 - Signaler un abus Pour sauver la nature les écolos vont tuer l'Homme

    L'Ecologie politique en France est une idéologie qui préfère détruire l'Homme pour préserver la nature. Comme une autre idéologie qui élimine l'autre pour se préserver ou se purifier.

  • Par Benvoyons - 31/05/2013 - 12:54 - Signaler un abus laurentso - 31/05/2013 - 10:11 Voilà que laurentso veut faire

    construire des aéroports dans les villes où très proche. Merci pour ta contribution comme d'habitude très intelligente et non idéologique.

  • Par letroll - 31/05/2013 - 13:36 - Signaler un abus CV de l'auteur : spécialiste du lobbying

    il est donc là en pleine action ... essayer de faire croire que cet aéroport est indispensable ... par quel client a-t-il été payé pour écrire ça . quand on lit :" Alors que l’arrivée de l’aéroport du Grand Ouest devrait permettre de favoriser le développement économique de toute une Région, d’étendre son maillage à l’international " ... on se dit que ce gars n'a jamais mis les pieds dans la région de Nantes , il faudrait lui expliquer que ce n'est pas le fin fond de la savane.... Je passe souvent par des aéroports internationaux qui ne sont pas plus gros que celui de Nantes et cela ne leur pose pas de problèmes.

  • Par gluck - 31/05/2013 - 14:34 - Signaler un abus pas au courant letroll

    Manifestement, letroll, tu portes bien ton nom: moi aussi je fréquente les aéroports et j'habite près de celui de Nantes. Personnellement, je préférerai qu'il ne bouge pas MAIS: il est trop près de la ville, et le périf est sans cesse bouché donc l'accès est difficile. Il touche le lac de Grandlieu, alors côté écolo, on fait mieux. Un nouvel aéroport drainera tout l'ouest (Bretagne et PDL..) donc plus de lignes. Si tu veux qu'une entreprise se développe aujourd'hui, faut aller chercher des marchés à l'étranger, donc bouger. Se taper 3 à 4 h de transport uniquement pour rejoindre Paris, merci, je donne assez. Vaut mieux habiter Paris, pas terrible pour l'équilibre des régions (et rien à f... de Paris). Enfin, transférer l'aéroport permettra de libérer du terrain constructible très proche de Nantes, même si des pistes seront gardées. Et ça, c'est tout bénéfice pour la collectivité.

  • Par nantais et responsable - 31/05/2013 - 16:25 - Signaler un abus Merci !!

    En tant que responsable de petite PME nantaise, merci ! En tant que père de famille qui voudrait que ses 3 enfants aient une bonne raison de s'installer dans leur région d'origine et de contribuer à sa prospérité, merci ! En tant que breton (de Concarneau) qui sait que la Bretagne a besoin d'UN véritable aéroport à l'Ouest, dont le développement soit possible, merci ! En tant qu'admirateur d'Alexis Gourvennec et de son combat historique pour le développement de la Bretagne et donc de l'ouest de la France, merci ! En tant que français qui croit que la France ne peut pas seule prôner la décroissance et ne se résigne pas à ce qu'elle se condamne elle-même à végéter et régresser, merci ! En tant que provincial, qui croit à la décentralisation et à l'aménagement du territoire, qui ne veut pas passer perpétuellement par la case Paris, merci ! En tant que voyageur qui se déplace souvent à l'est de l'Europe et qui ne veut pas que l'ouest compte pour des prunes, merci ! En tant que contribuable qui a compris que le mode de financement choisi fait justement très peu appel à nos impôts, merci! En tant qu'ancien du Larzac et opposant à Plogoff, mais qui ne confond pas tout, MERCI !

  • Par golvan - 31/05/2013 - 16:26 - Signaler un abus @ gluck

    L'argument de l'international ne tient pas trop si l'on sait que l'aéroport de Nantes est principalement un départ pour les charters et bien suffisant pour les vols "de travail". D'autre part vous ne mettez pas quatre heures pour rejoindre Paris par le Tgv, et, tout comme les aéroports de l'Est de la France qui voient maintenant leur clientèle se réduire comme peau de chagrin du fait du TGV Est, il vous sera bientôt vendu un billet d'avion au départ de Nantes pour un vol international avec une première partie du voyage en train ! Dans l'hypothèse retenue pour justifier une augmentation de clients à partir de ND des Landes, on prend également en considération les passagers supposés de Rennes. Or le TGV va mettre Rennes à 1h30 de Paris. Quant à la Bretagne, l'aéroport de Brest est un des plus vastes de tout l'Ouest, et ne sera jamais concurrencé par le TGV qui, à supposer qu'il soit construit, ne fera gagner qu'environ quinze minutes sur un trajet de 4h30. Il serait plus judicieux d'imaginer une navette en site propre pour relier Nantes à son aéroport pour éviter les bouchons éventuels plutôt que de reconstruire un aéroport. Par contre je n'ai pas d'argument pour Grand Lieu.

  • Par Pierre44 - 31/05/2013 - 16:32 - Signaler un abus NDDL

    En lisant certains commentaires, je ne peux que sourire. Le projet date de plus de 40 ans, c'est vrai, puisque les allemands en 40 y pensaient déjà. Sur l'idée écologique, je rejoins m. Kalogeropoulos. De plus, les Camille sont venus de toute l’Europe a dos de cheval et pas dans des véhicules de plus 15 ans polluant à souhait. non ce n'est pas eux dans les fourgons de toutes les couleurs. Les agriculteurs qui ont vendus leurs terrains et qui pleurent aujourd'hui parce que le foncier a augmenté. Si on avait su, on aurait tous acheté des milliers de m2. Ce qu'ils oublient de dire c'est qu'ils utilisent ces terrains généreusement sans payer de taxes. Quand à une croissance économique du secteur, certes nous avons la chance à Nantes d'avoir de gros industriels et donc une belle économie. Malheureusement ce n'est pas le cas de toutes les régions. 1300 chômeurs de plus par mois. Comparez votre supermarché du coin et Atlantis, qui draine le plus d'emplois et d'économie? Que voulez vous laisser à vos enfants? Du chômage ou la possibilité de travailler dans leur région? Nantes refuse des vols, il sature. Et pour finir, on a déjà commencé à payer des indemnités à Vinci. Go home Camille

  • Par Cheroky - 31/05/2013 - 16:35 - Signaler un abus L'âge de pierre, c'était avant !

    Tout l'Ouest a besoin de cet aéroport international, Bretagne, PdL et bien plus encore. Et il ne met pas la Nature en péril, il n'y a que ça de part chez nous. Quant au profil des contres, oui c'est vrai il n'y a pas que les terroristes internationaux ... mais aussi ceux qui laissent pourrir leurs anciennes voitures dans les champs et qui polluent le canal de Nantes à Brest parce que le champs est à eux, des jeunes qui préfèrent toucher le RSA car ils gagnent plus que s'il travaillaient (merci à ceux du secteur privé qui financent), des profs en agri qui apprennent à leur élèves quels pesticides ou engrais utiliser. Qu'on arrête cette méga hypocrisie svp ! Pendant ce temps là, les vrais problèmes écologiques traînent (nucléaire, ogm). Mesdames et messieurs les Contres NDDL, AREVA et MONSANTO vous remercient !

  • Par golvan - 31/05/2013 - 16:40 - Signaler un abus @ nantais et responsable

    Le combat de Gourvennec ce n'est pas à Nantes qu'il continue mais à Roscoff avec le développement d'une plate-forme route rail pour renforcer les débouchés de la culture légumière du nord-Bretagne. Le financement de la ligne TGV (payée également par les contribuables de l'ouest de la Bretagne) entraînerait la suspension du développement de la ligne TGV au-delà de Rennes. Ce sont les déclarations des services de l'Etat. Dès lors prétendre que ND des Landes serait un atout supplémentaire pour la Bretagne c'est faire preuve d'une certaine méconnaissance du dossier. Une des raisons pour lesquelles cet aéroport pourrait ne pas voir le jour, c'est que cet équipement devrait entraîner la fermeture de l'aéroport de Rennes, autre grande municipalité de gauche qui se rêve en capitale régionale et que la lutte des egos que cela entraînera forcément est loin d'être favorable au projet.

  • Par golvan - 31/05/2013 - 16:51 - Signaler un abus @ Cheroky

    Le développement de Nantes ne passera pas par un nouvel aéroport mais par le développement de Saint-Nazaire, mais ce n'est pas le rêve d'Ayrault puisqu'il n'est pas maire de Saint-Nazaire. Le potentiel de développement de la région nantaise passe forcément par le développement du Port de Saint-Nazaire, avec ses immenses réserves foncières déjà disponibles. Mais il est vrai que c'est moins glamour que Nantes. Lorsqu'on passe à Hambourg et qu'on voit Airbus au bord de l'eau, et qu'on sait qu'Airbus est également les pieds dans l'eau à Saint-Nazaire, on se dit que tôt ou tard la logique industrielle l'emportera. Mais pour l'instant ça n'est pas de logique industrielle que l'on parle mais de BTP et de spéculation foncière autour des terrains de l'aéroport actuel.

  • Par Cheroky - 31/05/2013 - 17:15 - Signaler un abus Qui a parlé d'aéroport nantais ?

    @ golvan, ce futur aéroport est à distance équivalente des 2 capitales de la Loire Atlantique, Nantes et St Nazaire. Il sera autant bénéfique pour l'une que pour l'autre. Voir simplement le pré-développement économique qui est en forte croissance sur l'axe Nantes-ST Nazaire. Airbus saura en profiter dès qu'il sera opérationnel, je n'en ai aucun doute. Et aussi toute la Bretagne qui est située à l'opposé des pôles européens de développement. Si il y avait eu une solution avec les autres aéroports régionaux, cela fait depuis longtemps qu'on en aurait profité. La seule solution est un gros hub pour les compagnies internationales, alors arrêtons de tergiverser, il faut avancer ce projet rapidement.

  • Par GEORGIO47 - 31/05/2013 - 17:17 - Signaler un abus UN VRAI ENJEU D'AVENIR pour La REGION OUEST

    Enfin , on prend en compte le véritable enjeu de cet Aéroport du Grand Ouest . Car il ne s'agit pas du transfert de l'aeroport de Nantes ...mais c'est doter la grande région de l'Ouest (6 millions d'hab ) d'une structure Aeroportaire Européene nécessaire pour les 20 ans qui viennent . C'est un investissement d'avenir qui a obtenu un concensus de la part d'une majorité des élus , du monde économique(ceux qui créent de l'emploi...) , de la population . Chef d'entreprise , sans l'export ma société n'existerait plus . Ca suffit les combats d'arrière-garde menés par des Altermondialistes, front de Gauche , extrémistes verts ...et toute une catégorie de gens qui se servent de NDDL pour faire parler d'eux . COMBIEN D'EMPLOIS AVEZ-VOUS CREES SUR CE TERRITOIRE ? Nous voulons cette évolution , pour l'emploi , l'attractivité , le désenclavement de notre territoire .

  • Par golvan - 31/05/2013 - 17:56 - Signaler un abus @ cheroky @ georgio47

    Je ne pourrai pas vous convaincre et ne le tente d'ailleurs pas. Mais les gens qui s'occupent de l'Aviation Civile en France connaissent le sujet des aéroports et leurs conclusions sont que la capacité pourrait être considérablement augmentée sans construire quoi que ce soit. Dans le cas présent on est face à des gens qui confondent fuite en avant, gigantisme et progrès. Jeune officier de la Marine Marchande j'appareillais un jour du port d'Antifer près du Havre, Antifer étant l'avenir de la région havraise pour accueillir des super-pétroliers. Et puis les super-pétroliers ont disparu et la gigantesque jetée d'Antifer n'abrite plus que des cages de poissons d'élevage...Mais le port du Havre s'est développé malgré tout. Pendant qu'on est dans les projets aéroportuaires indispensables, il ne faut pas oublier le projet qui devait raser quelques villages de Picardie pour désengorger Roissy-CDG. Et là aussi les études de faisabilité avaient été réalisées. Comme quoi les aéroports indispensables... Mais la clé du problème est peut-être à chercher dans les déficits publics abyssaux qui seront sans doute un prétexte pratique pour évacuer le projet au nom du pragmatisme financier.

  • Par sticker 44 - 31/05/2013 - 18:49 - Signaler un abus ENFIN UN ARTICLE POSITIF

    Bravo pour cette analyse que la majorité des Nantais partages, pour conforter cet article, nous sommes une région dynamique et avec une attractivité qui ne faiblit pas, parce que nos élus ont sut prendre les bonnes décisions depuis de longues années, et nous n'allons surtout pas changer pour des écologistes qui ont les dents qui rayent le parquet. Les présidentiels n'ont pas suffi à leur faire comprendre qu'ils n'ont aucun avenir sur Nantes. Donc ces les municipales de 2014 qui vont confirmer que les Nantais ne souhaitent pas avoir ce genre d'individu dans l'enceinte de nos Mairie.De toute façon l'état ne va pas désavouer ce transfert car il est créateur d'emplois et non de marijuana.

  • Par Cheroky - 31/05/2013 - 21:36 - Signaler un abus Quand certains aimeraient enterrer l'avenir industriel français

    Oui les altermondialistes aimeraient bien décroître la consommation dans le monde en privant les consommateurs français ... bon courage ! Seul le progrès et l'innovation permettront la décroissance générale de la consommation des matières premières. Tout le reste est pure utopie. Cet aéroport du Grand Ouest sera plus écologique que l'ancien et permettra déjà de maintenir l'activité et même de la dynamiser dans les années à venir. OUI à NDDL.

  • Par prochain - 31/05/2013 - 21:46 - Signaler un abus Que d'émotions...c'est pauvre comme argumentation

    Et une petite étude d'impact, analyse coûts-avantages...qu'en pensez-vous?

  • Par monster - 31/05/2013 - 21:48 - Signaler un abus Riverain et pour...

    Comme 95% des habitants de la région je suis pour. - Pour car quand on connait un peu la région, on sait que la ville progresse par l'Ouest et au Nord. - Pour car bien évidemment l'aéroport n'est qu'un départ, le nombre d'emploi sera décuplé avec les infrastructures qui ne manqueront pas de fleurir aux alentours. - Pour car il faut être idiot pour bouder un grand projet à dimension national sur la région - Pour car même si l'économie de marché n'est peut être pas le meilleur système, l'utopie, l'anarchie ou un système récessif seraient encore bien pire. - Pour car comme 95% de la population de la région (les verts ne représentaient que 5% aux dernières élections locales à NDDL) j'ai voté et je n'entend pas qu'un groupe minoritaire même mobilisé mette à mal des choix politiques locaux. - Pour car cela permettra d'éviter de passer par Paris dès que l'on veut voyager un peu. Aux agités de la mobilisation, c'est comme pour le mariage gays , une seule solution, gagnez les élections... dans la mesure ou vous êtes démocrates...

  • Par Roze - 31/05/2013 - 23:11 - Signaler un abus Votre argumentation est bien fragile monsieur M. Kalogeropoulos

    Je suis toujours triste de constater que l’art de l’art de la rhétorique, que j’admire tant, ne sert qu’à tromper. Quel beau discours que le votre si grandiloquent, caricatural et…vide et reducteur. Car c’est bien à ça que sert la rhétorique, à cacher le vide par de (forts) jolis mots. Mais je ne vous blâme pas, monsieur, vous exprimez votre vérité, à mon tour d’exposer la mienne. Je pense pour ma part que l’impact environnemental peut suffire l’arrêt d’un projet. Dans un pays où 1 département disparaît tous les 7 ans, dans un monde ou certains pays se disputent déjà les terres arables du continent africain, je ne pense pas qu’il soit vain et anodin de s’interroger sur la manière dont nous utilisons la terre. Ça ne veut pas dire tout arrêter. Ça veut dire bien réfléchir avant de bétonner irréversiblement. Or dans le cas de Nantes, la présence d’un aéroport qui jusque là n’a pas démérité, et à qui tous les « experts » intéressés promettent encore un bel avenir, la question de la préservation de terre agricoles et des réserves de biodiversité est plus que légitime. Des bataillons des altermondialistes et anticapitalistes. Vous n’avez apparemment pas de connaissance du mouvement

  • Par Cheroky - 31/05/2013 - 23:36 - Signaler un abus Des terres agricoles disparaissent, oui hélas.

    Mais NDDL est la goutte d'eau dans un océan d'hypocrisie verte. Qui sont les plus gros consommateurs de terres agricoles : - l'urbanisation > forcez donc les gens à revivre dans des gratte-ciel (Le Corbusier, revient !) - ceux qui mangent trop de viandes chaque jour > allez tous au Mac-do, le steak fait 3mm d'épaisseur de raclure d'os, ça fera plus de terre à cultiver pour les légumes. - ceux qui boivent du lait > arrêtez le yop ça fera moins de vaches, donc... Revenez sur terre les cocos altermondios. D'ailleurs sur la photos de l'article, il tient quoi dans sa main le simili anarcho, un bout de bois ou un téléphone dernière génération qui surfe sur le net en 4G ??? Vous êtes RIDICULES ! L'avenir vous le prouvera.

  • Par Arnaud de VINCI Airports - 01/06/2013 - 00:40 - Signaler un abus @ Roze

    Bonsoir Roze, Vous avez raison de dire que de grands espaces de terres agricoles disparaissent, et c'est un problème auquel il faut songer. Toutefois, selon l'INSEE ces espaces disparaissent principalement au profit de l'habitat individuel, habitat que l'on pourrait aménager dans l'agglomération Nantaise grâce aux terrains libérés par l'aéroport actuel. Le futur aéroport du Grand Ouest, quand à lui est situé sur une zone impropre à l'agriculture, et dont les écosystèmes seront préservés par des projets environnementaux et le plan PEAN prévu autour du site. Quand à savoir si un enjeu environnemental peut ou doit arrêter un projet, la question est quasiment philosophique, pour ma part, je pense que l'environnement doit être préservé au maximum, mais que le développement doit se faire en harmonie avec celui-ci. Ce n'est pas incompatible ! Bien à vous, Arnaud, de VINCI Airports

  • Par alicia44 - 01/06/2013 - 08:46 - Signaler un abus pour l aeroport

    Toute la bretagne attend cet aeroport depuis 40 ans , comme pour le tgv c 'est une grande oportunité pour la vitalité de tout ouest de la france ca permetterai de decentraliser, et surtout une nouvelle pierre a l edifice pour que la bretagne soit de retour reunie a cinq departements

  • Par Cheroky - 01/06/2013 - 10:38 - Signaler un abus Quand les contres manquent d'arguments...

    @prochain : tu penses qu'aucune études d'impact n'a été faîte ??? Tu as dormi combien de temps ? A bout d'arguments, les contres deviennent de plus en plus agressifs. Il est grand temps de passer aux actes Mr le Président et son 1er Ministre. OUI à NDDL.

  • Par anakyn - 01/06/2013 - 10:45 - Signaler un abus Disparition programmée de notre agriculture

    Au nom de l'urbanisation à outrance, on détruit des exploitations agricoles, on met des paysans au chômage, on assassine tout un biotope, une économie, un patrimoine.... La Bretagne a t-elle vraiment besoin de cet "Ayraultport" ? J'en doute ! Car la région est déjà bien desservie par le rail. Et tout à fait d'accord avec Evy : Ce sont les grandes entreprises, accoquinées avec Ayrault (bien qu'elles affirment le contraire haut et fort) qui s'en mettront plein les poches ! Et il y a fort à parier que ce ne sont pas les chômeurs du coin qui seront employés pour construire cet Ayraultport si ce dernier se fait !

  • Par houston4444 - 01/06/2013 - 12:43 - Signaler un abus A l'ouest, totalement à l'ouest!

    "25 ans de rapports, de commissions et de débats, ont établi l’utilité...", ce ne serait pas un tout petit nier la contre enquête menée pas le cabinet hollandais CE Delft, qui bien sûr n'est pas sérieux mais à quand même fait annuler l'agrandissement de l'aéroport d'Heatrow à Londres! Autant que contre l'impact écologique, les opposants s'opposent au principe du PPP (Partenariat Public Privé), forme de contrat dont le nom a pour synonyme direct le mot escroquerie (parlez-en au personnel de l'hopital sud-francilien, non ce n'est pas du tout hors-sujet! le principe est le même). Ici l'arnaque est assez claire, Vinci assure 2/3 des coûts des travaux, la collectivité 1/3. L'aéroport appartiendrait à Vinci pendant 55ans (oui le conditionnel est plus que de circonstance). Vinci s'engage à redistribuer les bénéfices de l'aéroport à la collectivité (dans la limite de l'investissement). Seul hic, l'engagement ne concerne que la partie aéroportuaire du projet, en clair, les bénéfices générés par les parkings resteront à Vinci. Sans les parkings, un aéroport est presque toujours déficitaire!

  • Par houston4444 - 01/06/2013 - 13:08 - Signaler un abus Et la fin du pétrole dans tout ça?

    Oh bah tiens, tout est dans le titre! D'ici une quinzaine d'années (en étant optimiste), le pétrole va être de plus en plus compliqué à extraire et donc de plus en plus cher (tiens le qatar investit partout, mais pourquoi donc s'il leur reste autant de cette matière si rentable?). Il y a fort à parier que ce soit le traffic aérien qui en patisse le premier (tiens, Air France ne serait pas en train d'investir déjà dans le train, mais pourquoi donc?) jusqu'à se reduire à quelques vols long courrier (ce ne sera pas compliqué de nous faire préférer le train). Je pense que tous ensemble face à l'ampleur du désastre économique mondial diront d'une seule voix: heureusement qu'on n'a pas fait cette ânerie! ce sera assez difficile de faire comprendre aux enfants qu'on voulait bâtir ça au nom de la "croissance", idée largement louable début XXème, mais dont on a rapidement pu voir les signes d'une catastrophe à venir. Ils diront: quoi en 2013, vous y croyiez encore à ça? mais vous avez cru au père noêl jusqu'à quel âge? quand même il était gros le nuage, vous étiez suicidaires ou juste totalement cinglés et irresponsables?

  • Par golvan - 01/06/2013 - 13:19 - Signaler un abus @ houston 4444

    Le problème c'est que, même si votre argumentation est cohérente et intelligente, les intervenants pro-aéroports de ce fil ne vous lisent même pas. Je suis intervenu plusieurs fois hier mais jamais les fanatiques "pro-développement" ne répondent aux arguments avancés. L'argument genre "bon pour la Bretagne" est une farce car le développement d'une conurbation Rennes-Nantes aspirerait toutes les aides publiques d'aménagement du territoire. La nécessité de l'agrandissement de l'aéroport lui-même a été démentie par les études les plus fiables de l'Aviation Civile qui prouvent qu'il reste de larges marges de manoeuvre dans les limites actuelles en réactivant une des pistes. La dernière étude d'impact et de faisabilité a été réalisée sous la direction d'un préfet qui se trouve être actuellement avoir un poste grassement rémunéré chez Vinci. Il s'agit effectivement d'un projet purement nantais qui n'intéresse pas le Grand-Ouest. Les opposants sont caricaturés par la TV nationale, visiblement au service du premier ministre nantais en prétendants qu'ils ne sont que des abrutis passéistes et désocialisés.

  • Par golvan - 01/06/2013 - 13:29 - Signaler un abus @ houston 4444

    Dernier point et non des moindres: les "pros" évoquent la possibilité qu'auraient les Nantais de partir aux quatre coins du monde grâce à un aéroport à leur porte. S'il y a une évidence dans ce domaine, c'est bien que jamais l'Aviation Civile française ne développera une plate-forme internationale aéroportuaire à moins d'une heure de vol de Paris, c'est-à-dire à moins de deux heures de TGV de Paris. Le fameux aéroport de ND des Landes ne serait qu'un aéroport régional de plus, avec cette particularité qu'il ne pourra compter sur les voyageurs Nantes-Paris u Rennes-Paris qui, eux, prennent le train. Or ce sont ces voyageurs qui forment l'essentiel des voyageurs aériens, des personnes qui se rendent à Paris pour travailler à la journée et qui rentrent le soir ou, au pire, le lendemain. Le seul argument que je lis ici c'est: " c'est l'avenir, les écolos sont des cons passéistes, et Nantes va devenir une capitale européenne majeure", c'est-à-dire principalement des incantations.

  • Par Jeff__ - 01/06/2013 - 13:40 - Signaler un abus Points importants

    Pas besoins d'être un grand gauchiste pour être 'contre': - La France, et l'Ouest aussi, est rempli d'aéroports sous exploités: Rennes, Angers (au passage un vrai scandale qui mériterait un article), Lorient... Sans parler de Brive La Gaillarde ou Angoulême, et Reims Watry... Bref optimisons l'existant, il y a de la marge - Aéroport neuf à NDDL ne va pas dire vols vers le monde entier: Il n'est pas prévu, et c'est Vinci qui le dit, qu'il y est des vols vers New-York ou Singapour, Lyon, deuxième ville de France n'y arrive déjà pas - Subventiosn massives aux Low-Cost: Combien de vols en moins au départ de Nantes si on en lève les subventions? De plus il ne faut pas oublier que les vols vers les destinations touristiques n'apportent rien en terme de richesse pour la région

  • Par golvan - 01/06/2013 - 14:46 - Signaler un abus @Jeff_

    Je ne suis par contre pas d'accord avec vous au sujet des vols low-costs, "honteusement" subventionnés. Certes il y a subventions mais si vous observez les lignes, elles correspondent forcément à un marché de court et moyen-courriers qu'attendaient des voyageurs qui subventionnent eux-mêmes les vols long-courriers sans jamais les prendre ainsi que les aéroports parisiens sans jamais y mettre les pieds.

  • Par Cheroky - 01/06/2013 - 14:49 - Signaler un abus On n'est plus en 1950 !

    cela fait combien de temps que vous n'avez pas mis les pieds dans une entreprise industrielle ??? Vous parlez d'un modèle dont les entreprises ne veulent même plus elles-même ! Le recyclage, la réductions de consommation de matières premières et d'énergie, ça vous parle. Vous pensez qu'Airbus, Vinci etc sont libres de polluer comme bon leur semble ? C'est facile de se plaindre et d'être contre tout, ça s'est sûr. Oui Vinci s'en mettra plein les poches, tant mieux pour eux, j'men fous. Mais les habitants du Grand Ouest en bénéficieront aussi. Moi j'y vis. De l'emploi privé, des commerces qui tournent (et pas que les hard discount et autres supermarchés de misère), mais des sociétés qui font rentrer de l'argent dans les caisses de l'état. Grâce à cet aéroport, des entreprises qui vont se tourner vers l'international pour participer au commerce extérieur. ça vous parle mieux ? Sinon on peut ne rien changer, jouer à l'autruche. Même l'homme de Cromagnon était plus ouvert que vous sur le progrès. Vous proposez quoi vous ? Qu'on ait tous un potager et notre steak sur pattes ? Et bien parlez-en aux paysans et autour de vous, ça vous ouvrira les yeux. Kenavo.

  • Par Jeff__ - 01/06/2013 - 17:10 - Signaler un abus Points importants 2

    @Golvan, les vols Low-Cost ne sont pas tous 'mauvais' mais certaines liaisons n'amènent aucunes richesses, à part envoyer des touristes à l'étranger... @Cheroky, il n'est pas prévu de long courrier au départ de ce nouvel aéroport, en fait il faut bien savoir qu'au niveau nouvelles lignes ce nouvel aéroport n'aura rien de mieux que l'actuel aéroport de Nantes, même Vinci affirme qu'il n'est pas prévu de liaison long courriers, alors parler d'international à Nantes sans aucunes connexions directes avec les USA ou l'Asie... Bref il ne faut pas croire que de grandes compagnies vont ouvrir des Nantes-Singapour ou Nantes-Tokyo, sans parler de la concurrence des aéroports parisiens, qui avec le TGV Ouest, sont à moins de trois heures de Nantes et de Rennes. Regardons Reims Watry, désespérément sous exploité alors qu'il était annoncé comme troisième aéroport parisien...

  • Par Arnaud de VINCI Airports - 01/06/2013 - 23:40 - Signaler un abus @ Golvan

    Bonsoir, Ajouter une piste, ou réactiver l'une des existantes pourrait répondre aux besoins immédiats d'accroissement de trafic, cependant, trois problèmes fondamentaux ne le seraient pas : - Nantes Atlantique est cerné d'agglomérations, et ce sont plus de 40000 personnes qui vivent aux alentours, subissant des nuisances quotidiennes - Toujours aux alentours, se situe le lac de Grand Lieu, zone protégée depuis des années - Enfin, les infrastructures d'accueil du public ne permettent plus une prise en charge dans les meilleures conditions, et devraient être rénovées sous peu quoiqu'il arrive. Bien à vous, Arnaud, de VINCI Airports

  • Par flyingfrog - 02/06/2013 - 08:16 - Signaler un abus Pour l'avenir de la FRANCE, il ne faut SURTOUT PAS faire NDDL

    On va rajouter de la dette ENTRE 500 MILLIONS ET UN MILLIARD d 'euros! pour faire quelque chose qui ne sert A RIEN NANTES ATLANTIQUE est très bien: a obtenu le prix du meilleur aéroport européen régional tout récemment Il peut être très facilement agrandi La nuisance sonore devient vraiment dérisoire avec les avions récents. Seuls les gogos croient qu'un nouvel aéroport attirera les vols supplémentaires! AU CONTRAIRE NDDL sera cher, les low costs foutront le camp M.GENDRON, président de la chambre de commerce admettait très honnêtement qu'il n'y aurait aucun trafic supplémentaire du fait du nouvel aéroport... Quand on regarde LYON, L'ancien aéroport de BRON se développait plus vite que GENEVE, depuis le transfert à SATOLAS, c'est le contraire SATOLAS n'est pas compétitif, et le vieil aéroport de Genève a récupéré un large trafic low cost Avec 500 millions d'euros, il y a bien d'autres travaux UTILES à faire pour améliorer l'attractivité de la région, une file de plus sur la rocade de Nantes pour commencer, moderniser la gare, augmenter les parkings P+R aux terminaux des transports en commun, etc...

  • Par An - 02/06/2013 - 19:37 - Signaler un abus Je constate que les antis ont plus d'arguments que les pros

    Je me joins a eux... Je ne lis que les commentaires, l'article, au bout de dix lignes, on comprend que l'auteur fait son rebelle comme un collegien qui sait qu'il ne se fera pas vire. Alors que les opposants, eux, investissent leurs quotidiens. "qui défend la liberté d’entreprendre, l’innovation, le pluralisme et la concurrence dans les domaines de l’audiovisuel, des télécoms, du sport, d’Internet, de l’énergie, de la presse…" dame! tout ca en meme temps! et ben... Je parie que vous etes un cordon-bleu et un amant formidable. Toutes mes felicitations. Je me sens tout epoustoufle par tant de competences. Je tiens a saluer les nombreux commentateurs qui revelent la collusion entre Vinci et la mafia UMPS locale. Ainsi que ceux qui presentent bien le pari de centaines de millions d'euros. En temps de crise, n'y a-t-il pas mieux a faire. En ce qui concerne les opposants les plus virulents, evidemment qu'ils veulent faire de leur lutte un exemple. Mais tous les projets alternatifs ne sont pas extremistes. Il y a des tas d'aeroports pour les PME de "l'Ouest" qui sont mal exploites, organises... A raison me direz-vous. Il ne faudrait pas qu'il soit trop efficaces sans doute.

  • Par William44 - 02/06/2013 - 23:08 - Signaler un abus L'aéroport de Notre Dame des Landes, Vite !

    Trouvez-vous juste que les enjeux politiques nationaux viennent dicter leurs lois sur ce dossier local ? Pas de vols internationaux à Nantes. Venez écouter décoller les quadriréacteurs à 6h du matin à Bouguenais Les Couets ou à St Aignan. Désolé, le trajet TGV Nantes-Paris c'est 2h30 et pas moins de 2h parce que la ligne à grande vitesse a été décidée vers Rennes et pas vers Nantes, ça ne va pas changer de sitôt. A moins que NDDL. En parlant de Lyon Saint-Exupéry, il y a bien la bas un TGV dans l'aéroport. L'étalement urbain de Nantes au sud, pas une évidence ? Allez voir l'Ile de Nantes. Nantes Atlantique, facilement agrandi ! Dans les jardins aux alentours, sur la réserve naturelle de Grand-Lieu, avec une piste est-ouest pour arroser quelques dizaines de milliers supplémentaires d'habitants. 2000ha c'est la destruction annuelle de surfaces agricoles autour de Nantes. Pourquoi pas de manifs pour interdire la construction sur des terres agricoles autour de Nantes ?

  • Par Arnaud de VINCI Airports - 02/06/2013 - 23:43 - Signaler un abus @ flyingfrog

    Bonsoir, Concrètement, la charge supportée par l'Etat et les collectivités sera respectivement de 130,5 et 115,5 millions d'€. Ce qui reste une somme considérable, mais qui n'est pas loin de ce que couterait la rénovation de Nantes Atlantique. Bien à vous, Arnaud, de VINCI Airports

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Leonidas Kalogeropoulos

 

Léonidas Kalogeropoulos dirige le Cabinet de lobbying Médiation & Arguments qui défend la liberté d’entreprendre, l’innovation, le pluralisme et la concurrence dans les domaines de l’audiovisuel, des télécoms, du sport, d’Internet, de l’énergie, de la presse…
 
Il est le fondateur du site libertedentreprendre.com, qui milite pour l’inscription de liberté d’entreprendre dans la Constitution française et est Vice-Président du mouvement patronal Ethic. Il est également le porte-parole du collectif David contre Goliath, lanceur d'alertes concurrentielles

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€