Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi Bruxelles va encore pardonner à la France de mentir sur son budget

Michel Sapin et Emmanuel Macron sont à Berlin ce lundi. Et pour cause, Bruxelles ne devrait pas sanctionner pas la France pour son budget, une chance historique. La conjoncture est telle en Europe que la France et l’Allemagne ont intérêt à se serrer les coudes.

L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
Pourquoi Bruxelles va encore pardonner à la France de mentir sur son budget

Les ministres de l’Économie et des Finances français vont encore, une fois de plus, plaider les spécificités de la France à Berlin. Ils vont sans doute obtenir de nos voisins allemands qu’ils recommandent à Bruxelles un nouveau délai. C’est une chance historique pour François Hollande mais surtout pour que l’Europe de la zone euro se réforme.

Bruxelles ne va pas faire preuve de mansuétude gratuite en autorisant la France à rester encore un an de plus en dehors des clous. Bruxelles et Berlin, qui ont piloté la négociation en coulisse, ont fait preuve de réalisme.

Les raisons pour lesquelles la France a gagné ce bras de fer sont très simples.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

1e raison : La Commission de Bruxelles a demandé un catalogue de réformes structurelles et l’a finalement obtenu. Michel Sapin, Emmanuel Macron et Manuel Valls ont multiplié les déclarations et les projets pour prouver qu'ils étaient engagés dans la rénovation du système français. Ils ont surtout affirmé et réaffirmé que cela n’était qu’un début et devinez quoi, Bruxelles les a cru. D’autant que dimanche après-midi, François Hollande s’est encore fendu d’un séminaire pour célébrer l’attractivité française. En clair, Bruxelles est désormais convaincu que le Président français et son Premier ministre font le bon diagnostic de l’économie française.

2e raison : A Bruxelles comme à Berlin, on sait que la gouvernance politique française est coincée. Comme il n’y a pas d’alternative crédible, Bruxelles et Berlin vont la soutenir ou ne rien faire pour la déstabiliser davantage. François Hollande a très peu de majorité pour soutenir sa politique sociale libérale. Ce week-end, les propos de Martine Aubry ont jeté un froid à Paris comme à Berlin et Bruxelles.

Pour les pays de la zone euro, la question est, comment Martine Aubry, la fille de Jacques Delors, peut-elle tenir des propos aussi démagogiques, prônant un changement d’orientation sans dire dans quel sens ? Comment Martine Aubry peut-elle prendre la tête d’un courant de frondeurs irresponsables et leur donner une certaine légitimité ?

Personne ne comprend, compte tenu de la gravité de la situation, qu’il n’y ait pas de solidarité ou de responsabilité. La fréquence des propos déraisonnables et incohérents prononcés à droite comme à gauche surprend énormément les européens convaincus. Quel  désordre ! En fait, Bruxelles finira par soutenir Hollande-Valls en espérant que les résultats soient au rendez-vous. Ceci pour écarter des pouvoirs populistes, cristallisés à l’extrême droite ou a l’extrême gauche ou même au niveau des élites traditionnelles, comme Martine Aubry.

3e raison : L’Allemagne n’est pas en forme et l’Allemagne va avoir besoin des européens. Pour éviter de glisser dans le populisme, Angela Merkel est prête à tendre la main à la France. Le deal est simple : "on vous accepte tel que vous êtes au niveau du budget cette année encore, mais a deux conditions. Que vous preniez des engagements de réforme profonde et que vous initiez un processus d’évolution fédérale au niveau des politiques budgétaires et fiscales".

Ce n’est pas les États-Unis d’Europe mais ça pourrait préparer un projet d’union franco-allemande. Pour les européens, le moment est historique : ou ça change maintenant ou chacun se replie sur soi et ça ne changera jamais.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par RBO77 - 20/10/2014 - 07:44 - Signaler un abus Après le dépôt de bilan, le grand pardon!

    Tiens, tiens, vous ne parlez plus de "dépôt de bilan de la France"! Comme c'est bizarre! Auriez-vous compris qu'il y avait d'autres enjeux que des enjeux financiers et d'équilibres comptables et que finalement, dans cette phase, la France était en position de force? Pas sûr! puisque vous situez le débat sur le terrain de la morale et du pardon.

  • Par Hugues001001 - 20/10/2014 - 15:16 - Signaler un abus En attendant

    Le fait que les sans-couilles se trouvent ragaillardis par les déclarations d'une vieille énarque apparatchik de 64 ans tournée vers le passé, qui n'a jamais bossé dans le privé, et qui restera dans les mémoires comme étant celle qui a plombé la compétitivité du pays grâce à ses 35h dogmatiques et qui considère que plus il y a de carcans pour corseter l'économie et d'interventionnisme étatique, plus celle-ci se portera mieux, en dit long sur le degré de débilité et d'absence de toute prise en compte des réalités et de compréhension des lois les plus évidentes de l'économie par le Parti socialiste et sa jeune garde fonctionnarisée. Un Parti hors du temps, hors des clous, franco-centré, dont les élus sont quasiment tous initialement fonctionnaires et sont, tant ils sont imprégnés de cet esprit malsain qui voit la France comme le phare de la pensée universelle, incapables de voir les choses telles qu'elles sont, d'observer objectivement ce qui se passe à l'étranger, et de comprendre que la mondialisation est une chance et non une menace. Pauvre France.

  • Par socratus - 20/10/2014 - 16:04 - Signaler un abus Resumons...

    Depuis deux ans et demi, Hollande et sa bande enfilent bla-bla sur bla-bla, promesses sur promesses, et ne font strictement rien... La France coule lentement mais surement.. Compte tenu de l'impopularité record de cette bande de nullards, on pouvait espérer que la pression de Bruxelles allait enfin les contraindre à appliquer quelques réformes dans l'urgence... Et bien, pas du tout !! Brusquement Berlin, Merkel et Bruxelles sont conquis par les promesses mirifiques du nième plan de réformes et accordent, contre toute attente, un nouveau délai à l'impéritie française !! Quelle gifle pour les citoyens français qui en prennent plein la gueule, non seulement de la part du gouvernement socialo-communiste, mais, maintenant des dirigeants allemands et bruxellois qui donnent raison à Hollande contre l'avis quasi unanime des citoyens français !!! Pauvres français.... vous êtes au fond du trou et on vous piétine !!

  • Par lecteur d'infos - 20/10/2014 - 23:44 - Signaler un abus les réformes, c'est maintentant ?!

    Ils ne manquent pas d'air nos socialos. Après avoir enfumé les français en 2012 avec "le changement, c'est maintenant", ils sont capables d'endormir l'Europe entière avec leur nouveau slogan "les réformes, c'est maintenant" ! Réveillez vous à Bruxelles et à Berlin, vous verrez que la France est en carafe, à l'agonie faute de réformes et de décisions courageuses. Pas la peine en plus de donner un chèque en blanc à Moi-Président pour sa bonne gestion !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€