Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l’affaire Benalla a le potentiel d’une vraie affaire d’Etat

L’Elysée est frappé de tétanie et compte sur la lassitude et les vacances pour s'en sortir. Mais, puisque le tour de France ne passionne plus les foules et que le Mondial est fini, l'affaire Benalla aura du mal à s’apaiser.

Feuilleton de l'été

Publié le
Pourquoi l’affaire Benalla a le potentiel d’une vraie affaire d’Etat

 Crédit LIONEL BONAVENTURE / AFP

Plus encore que le soutien de l’oligarchie administrative et des patrons du CAC 40, qui ont financé son émergence médiatique, Emmanuel Macron bénéficiait d’être le « dernier espoir » des classes moyennes supérieures, éduquées et insérées dans des carrières stables, qui forment l’armature de la bourgeoisie française.

Peut-être tenaient-elles enfin le « Joker » qui allait gérer en douceur l’énorme dette française dont Bruxelles et Francfort fixent les conditions de remboursement ? Peut-être parviendrait-on, grâce à Macron, à réinsérer dans la communauté nationale les millions de musulmans qui s’en éloignent peu à peu, plus enclins aux effets intégrateurs du mode de vie coranique qu’aux règles parfois anxiogènes de la société ouverte, capitaliste et libérale ? Peut-être allait-on remettre la CGT et les beuglards de la fonction publique syndicalisée à leur juste place ?

Peut-être la fermeté jupitérienne allait-elle redonner dignité à la fonction présidentielle et autorité à l’Etat régalien ? Le tout sous les regards attendris des magazines « people » et de la presse internationale redécouvrant la France comme marque glamour.

Les observateurs les plus affutés ont vite compris qu’il ne s’agissait que d’une vaste entourloupe médiatique. Quelques réformettes du droit du travail ou du statut de la SNCF ne suffisent pas, après un an, à qualifier une véritable entreprise refondatrice. La « bande des quatre » qui affaiblissent la République : grands corps de l’Etat, bureaucratie européenne, intégristes communautaires et donneurs d’ordres médiatiques, prospèrent comme jamais car il n’a nullement été dans le projet de Macron de les affronter, bien au contraire.

La pratique macronienne du pouvoir apparaît donc de plus en plus comme ce qu’elle est : une aventure personnelle qui, coup de chance pour lui, a rencontré et servi les intérêts bien compris de quelques camarillas.

Mais le poisson, c’est bien connu, pourrit par la tête. Le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument. C’est donc dans l’entourage le plus proche du chef de l’Etat que cette ivresse, que ce narcissisme infantile projeté à tout un entourage, que cet effet de « tour d’ivoire » se font le plus cruellement et le plus vite sentir.

Comme certains rejetons de la bourgeoisie sont fascinés par le monde des loubards et de la castagne, Macron est parti s’enivrer au contact de quelques petites frappes jouant les gros bras. Et c’est ainsi, par un phénomène aussi désolant que banal, que des individus à la psyché hasardeuse se retrouvent à graviter autour du soleil, comme des astéroïdes lugubres mais inflammables.

L’histoire ne se répète pas si ce n’est en se caricaturant et Benalla n’est certes pas un nouveau Vidocq mais une sorte de videur installé sur le paillasson de l’Elysée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 21/07/2018 - 12:31 - Signaler un abus Bel article

    mais la conclusion est optimiste ...

  • Par vangog - 21/07/2018 - 13:03 - Signaler un abus Un homme sous influence, Macrouille?

    Les patriotes RN avaient pourtant prévenu le bon peuple du danger d’un mauvais acteur qui joue au Roi-soleil entouré d’une cour servile, intriguante et malfaisante...mais peine perdue! Dès que les Français voient la lumière dorée au firmament des médias, ils deviennent abêtits, ébahis, abrutis...comme sidérés!

  • Par cloette - 21/07/2018 - 14:00 - Signaler un abus avis personnel

    qui n'engage que moi . "Le système" lâche Macron, la question est , pourquoi ?

  • Par Jasmin84 - 21/07/2018 - 14:32 - Signaler un abus Proximité dangereuse

    La plupart des hommes politiques de tous niveaux, ennsentiellement à gauche mais pas seulement sont alllés recrutés de pseudos conseillers, assistants, chargés de mission bidons, dans les banlieues islamilisées par seul calcul électoral. Aujourd’hui on les retrouve partout, à tous les échelons : mairie, associations, conseils généraux, régionaux, éducation. Ils ont ammené avec eux leurs moeurs, leurs coutumes, leurs pratiques du pouvoir aux antipodes des nôtres, leur absence totale de morale ou de sens de bien commun. Et notre pays ressemble de plus en plus à une république bananière ou à la Tunisie de Ben Ali.

  • Par pierre de robion - 21/07/2018 - 15:45 - Signaler un abus L'art des mots!

    "Déjà Tout Paris bruit de rumeurs ambiguës sur le garde trop proche du corps." et non " le garde du corps très proche"! Chapeau l'artiste Quant au fond, un pur régal!

  • Par pierre de robion - 21/07/2018 - 15:47 - Signaler un abus @ Jasmine,

    sous Ben Ali, le pays fonctionnait, le calme régnait! Aujourd'hui c'est la chienlit....comme en notre beau pays!

  • Par Citoyen-libre - 21/07/2018 - 16:33 - Signaler un abus Oh !

    Il y a quelques phrases dans cet article, qui ne sont pas, comme dirait l'autre, piqués de vers. Et quelle lucidité. Tout Paris, semble tourner autour du pot. Est-ce qu'il va y avoir déflagration ? Qui va désamorcer le "Ben Allah sauce Macron" Maman, peut-être ?

  • Par Yves3531 - 21/07/2018 - 16:44 - Signaler un abus Si le système lache sa créature ...

    alors qu’elle n’a encore fait que des reformettes ou des semblants de réformes, alors c’est qu’il est encore plus bloqué et verouillé que ce qu’on pourrait craindre.... Autre hypothèse: il peut, comme l’evoque Mr Federbusch, s’agir d’une cabale journalistique. Quand on connaît la puissance du SNJ au sein de la profession, sa proximité avec la CGT, le syndicat du livre, le syndicat de la magistrature, ... toutes organisation bien connues pour leur ouverture d’esprit et leur indépendance idéologique; on peut légitimement se poser la question d’une relation de cause à effet entre réforme même mini de la SNCF ou réforme à venir des retraites (et régimes spéciaux...auxquels la CGT n’est pas « indifférente »!)

  • Par hermet - 21/07/2018 - 16:56 - Signaler un abus Optimiste ?

    Je suis peut-être optimiste mais je ne crois pas que sur ce coup Macron va pouvoir s en sortir il l à d ailleurs compris d où son silence pour 2 raisons : 1er si l affaire sort c est que y a des gens bien placé qui poussent derrière et ne supporte pas Macron, je remarque que Hollande est entré en campagne... ensuite les flics c est le coup de trop le type se fait passé pour un crs, est lieutenant-colonel réserviste cette fois ils iront au bout de l enquête et la justice ne pourra pas ensablée l enquête c trop tard... réponse la semaine prochaine

  • Par Yves Montenay - 21/07/2018 - 17:13 - Signaler un abus Ne rejoignez pas la gauche dans la chasse au Macron !

    C'est certes une affaire sérieuse, mais je me souviens des effets catastrophiques de la chasse au Sarko. Atlantico est meilleur en critiques argumentées des décisions économiques qu'en singeant Mediapart. Et puis réformettes peut-être, mais davantage que depuis longtemps !

  • Par assougoudrel - 21/07/2018 - 17:17 - Signaler un abus @Citoyen-libre

    Détonation serais mieux; déflagration c'est pour un explosif lent, de zéro à 400 mètres/seconde, comme la Dynamite, effet de poussée pour les mines et carrières. La détonation, de zéro à 8000 mètres/secondes, effet de choc, pour la destruction (C4, plastique, TNT, tolite etc..). On aimerait bien, avant les gros dégâts à venir, afin d'essayer d'arranger les choses, mais avec des hommes ou femmes valables, ce qui ne courent pas les rues.

  • Par cloette - 21/07/2018 - 17:30 - Signaler un abus Il y avait des prémices

    On le sentait , à travers les médias télé, la ferveur macroniste n'était plus du tout la même , mais on ne s'attendait pas à une telle déflagration !

  • Par kelenborn - 21/07/2018 - 18:33 - Signaler un abus CLOETTE

    Ben on doit pas lire de la même manière !!!L'auteur souligne bien que , assez curieusement l'électorat qui a voté au premier tour pour ce charlot résiste! Quand à ceux qui affirment avec un air de jésuite qu'ils ont été obligés de voter pour lui au second tour, il n'a pas fait son mea culpa! Je ne suis pas certain qu'au bout d'un an Flamby avait semé autant de merde et pourtant il était plus bas! Je pense en revanche que le fait qu'il n'y ait pas eu d'effet Coupe du monde est un signe non de la maturité des français mais du fait que le malaise est profond !

  • Par padam - 21/07/2018 - 18:54 - Signaler un abus @kelenborn

    Loin de partager vos commentaires habituels, je me sens d'autant plus à l'aise pour souligner la parfaite justesse de celui d'aujourd'hui, en particulier sa dernière phrase.

  • Par cloette - 21/07/2018 - 19:36 - Signaler un abus kelenborn

    je n'ai pas parlé de l'électorat ( parmi les Français) ayant voté Macron , mais des médias tv .ce ne sont pas les mêmes échantillons.

  • Par assougoudrel - 21/07/2018 - 19:56 - Signaler un abus Dicton Kanake

    "A force de piaffer a côté de la merde, tu finis par marcher dedans". Les "marcheurs" n'ont même pas de "pas japonais" pour traverser cet étang de merde.

  • Par zen-gzr-28 - 21/07/2018 - 22:27 - Signaler un abus Tout simplement

    parce qu'il s"agit d'une affaire d"Etat pour le commun des mortels,sauf pour le couple présidentiel qui doit ressentir cela comme une agression disproportionnée selon leur point de vue.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 21/07/2018 - 23:34 - Signaler un abus A QUI PROFITE LE CRIME......

    A QUI PROFITE LE CRIME.......Faut faire confiance à l'intelligence de Macron...La presse qu'il considère à juste titre comme totalement débile allait s'acharner sur les exactions de l'après victoire au mondial des blaireaux, viols, boutiques incendiées, voirures brûlées.....et elle n'était pas décidée à le lacher compte tenu des nombreuses victimes et des témoignages accablants pour l'inspecteur Gérard Colombo, incapable de maintenir l'ordre républucain.....Alors il était plus simple et moins couteux politiquement de sacrifier Benalla, qui sert donc de contrefeu, car la majorité des électeurs trouvent plutöt sympa que le petit Alexandre aille mettre des baffes aux jeunes cons de gauchistes....Mais là ou il est très fort notre Macroléon c'est que toute la presse a marché et continue de courir avec le lèader maximo de l'ex future république bolivarienne.....

  • Par cloette - 22/07/2018 - 07:58 - Signaler un abus @Paulquiroulenamassepasmousse

    Autre point de vue, "on" veut lâcher Macron, la question est pour quelle raison, qu'allait -il faire de contrariant,? ou pour mettre qui d'autre à sa place,? S'agit il d'une question géopolitique, intérieure, financière, ou autre d'ordre plus obscur ?

  • Par ajm - 22/07/2018 - 09:27 - Signaler un abus Affaire poussée par la bobosphere.

    C'est une affaire un peu minable qui déchaine surtout la gauche er l'extrême gauche, car l'individu en question s'en prenait à ses manifestants professionnels. Personnellement je m'en fiche, ce n'est pas cela que je reproche au Macronisme. Je pense que c'est un prétexte pour la gauche médiatique de se venger des hésitations de Macron sur les vaches sacrées que sont l"immigration et les sujets "sociétaux" poussés par les groupuscules LBT machins et trans bidules.

  • Par gilbert perrin - 22/07/2018 - 10:15 - Signaler un abus à cloette...

    je ne sais pas si je dois être totalement d'accord avec toi, mais cette affaire BENALLI dépasse le macronisme car, elle a débuté sous HOLLANDE et intéresse aussi les socialistes bien entendu !! même au delà avec AUBRY… ALORS TOUT le SYSTEME macro socialiste est concerné.. Ne faudrait il pas alors interpellé HOLLANDE aussi, MACRON en tant que ministre des finances et directeur du cabinet de HOLLANDE … et, tous ceux (nombreux sont actuellement dans l'entourage de MACRON) qui, travaillant dans les ministères de la période HOLLANDE et supports de l'espionnage de MACRON … oui de l'espionnage ???? qu'en dit l'opposition ? MOI, je suis pour l'extension au QUINQUENNAT HOLLANDE… gilbert Perrin

  • Par Yves3531 - 22/07/2018 - 14:25 - Signaler un abus @ajm...

    cela fait quelques semaines que le vent tourne pour la créature (du système) dans les médias, et maintenant ce blitzkrieg médiatique sur une histoire mineure alors en ont laissé passer des bien plus graves... alors coup de semonce, ou bombe destructrice ? et surtout qui sont ceux manœuvrent en coulisse; beaucoup d’hypothèses sont plausibles, y compris les votres - la suite au prochain numéro ...

  • Par Yves3531 - 22/07/2018 - 14:40 - Signaler un abus D’autres hypothèses sont plausibles...

    entre les différentes têtes de l’hydre qui constitue le système (haute administration Bercy en tête, mafia syndicale, bobo sphère artistique et médiatique, et maintenant depuis le lancement de Macron la haute finance...) lequel ronchonne et fait des siennes et est à la manœuvre ? la mafia syndicale pour se venger de la mini réforme de la SNCF ou pour bloquer celle des retraites et régimes spéciaux ? Bercy et la haute administration pour bloquer un éventuel régime sec financier des dépenses publiques ? Haute finance pour obtenir autre chose ? Ou bobo sphère pour du societal comme le suggère AJM ? ... L’avenir nous dira probablement qui est à la manœuvre ...

  • Par tiopere 1 - 22/07/2018 - 16:14 - Signaler un abus apport de la diversité

    de par l'origine de ses parents ou grands parents , Benalla a apporté des méthodes dissuasives de leurs pays en mettant la tète au carré de casseurs plutôt que de les envoyer devant un tribunal présidé par un juge appartenant au syndicat de la magistrature qui leur rappellera la loi et les tancera d'un sévère " soyez gentil a l'avenir et promettez moi de ne plus recommencer " .

  • Par Liberte5 - 22/07/2018 - 17:02 - Signaler un abus Nous sommes passés d'une affaire Benalla à une affaire Macron...

    Ceux qui ont soulevé le lièvre Benalla ne se doutaient pas de tout ce qui allait être tiré derrière. La longue liste des avantages et des passe droits dont à bénéficié Benalla laisse perplexe les observateurs les plus avisés qui suivent habituellement ces affaires. La question : qu'est ce qui a bien pu motiver de la part d'E. Macron un pareil attachement à Benalla ? Prendre autant de risques si tout cela venait à être éventé, qu'est ce qui peut aussi fort pour perdre ainsi la tête. Là nous sommes devant quelque chose d'irrationnel , hors politique. Le silence d'E Macron ,lui si habile à communiquer, laisse penser que cette affaire peut aller bien au delà de ce que l'on peut imaginer aujourd'hui. Les médias ne peuvent plus arrêter une affaire qui les dépasse. La haute fonction publique non plus

  • Par Liberte5 - 22/07/2018 - 17:05 - Signaler un abus Rectif. Qu'est ce qui peut être aussi fort pour perdre...

    ainsi la tête.

  • Par kelenborn - 22/07/2018 - 20:15 - Signaler un abus AJM

    Ce n'est pas faux, ce que vous dites et c'est d'ailleurs pour cela que je trouvais notre Rayski un peu imprudent sinon na

  • Par kelenborn - 22/07/2018 - 20:20 - Signaler un abus sinon naïf quand il fait les

    sinon naïf quand il fait les yeux doux à cette pute de Joffrin Mouchard! Il n'en reste moins que Giscard est mort parce qu'il a fait joujou avec les symboles: on ne peut pas se prendre pour Jupiter ou donner des leçons de morale à un gamin en même temps qu'on fait le pitre à l'Elysée , qu'on y abrite un voyou et que l'on se paie la tête des sans_dents!Il y a un parallèle à faire avec Trudeau. Par ailleurs, faut pas pousser: il a gâté ses copains de la gauche caviar! Qui accueille des réfugiés de l'Aquarius et insulte Salvini?

  • Par kelenborn - 22/07/2018 - 20:27 - Signaler un abus Paulkiroule

    je suis aussi agacé par cette habitude de considérer que Manuléon est un deus ex machina habile et voyant loin. Il est très intelligent, ses diplômes le prouvent mais chez les gens très intelligents il y a toujours des failles et chez lui c'est sans doute l'immaturité et le narcissisme! Je refais le parallèle avec Giscard qui ne s'est pas rendu compte qu'il était ridicule quand il s'invitait chez les gens! idem pour Macron qui ne se rend pas compte que ses saillies n'amusent ni les sans-dents, ni les males blancs et on peut toujours dire: y a pas de quoi fouetter un chat: le sentiment populaire est que ces gens la se permettent ce qu'eux ne pourraient pas faire!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 22/07/2018 - 20:55 - Signaler un abus Tu n'as pas tort car son

    Tu n'as pas tort car son intelligence n'est pas forcément mise au service du Bien...!D'ou la différence entre SERVIR, et SE SERVIR ..dans mon pays, on aurait pu dire qu'il était...... “matois”. L'avenir nous le dira.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€