Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 29 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Trop chères, suréquipées... Les raisons qui expliquent la désaffection des Français envers les voitures fabriquées chez eux

Au-delà des erreurs de stratégie de PSA, si les voitures françaises se vendent de moins en moins, c'est notamment parce qu'elles sont définitivement trop chères pour ce qu'elle proposent à une clientèle qui, aujourd'hui, par choix comme par nécessité, ne voue pas un culte à la déesse voiture.

Préférence internationale

Publié le

C'était il y a trois ans, dans une concession Renault de Montreuil en région parisienne : si vous vous présentiez pour acheter une Dacia Logan, les commerciaux maison vous accueillaient au mieux avec mépris, et vous orientaient vers une sous-succursale où ces engins low cost étaient dissimulés derrière des paravents et confiés à un junior. Aujourd'hui, la même succursale consacre la moitié de sa surface de vente, et une entrée dédiée, aux gammes Dacia.

Bref, le succès des Logan parle de lui-même : de bonnes voitures sans fioritures fabriquées dans les pays de l'Est et vendues à bas prix dans un contexte de crise. Mais vendues à qui ? Pas seulement à ceux qui n'ont pas les moyens d'investir 30 000 € dans un monospace made in France ou un 4x4 japonais.

Dacia séduit aussi une cible urbaine typiquement contemporaine : les amateurs de consommation raisonnée, qui se contentent d'acheter ce dont ils ont besoin, ni plus, ni moins, comme le prédisait  l'édition 2010 de l'Observatoire Cetelem, véritable baromètre des tendances de consommation européenne : «  la recherche de l’essentiel, du juste nécessaire et utile, voire dans certains cas du strict minimum, se sera sans doute accentuée en ces temps troublés, entre baisse de pouvoir d’achat, hausse des prix automobiles et du coût de leur utilisation, recul de la place de la voiture dans les priorités d’achat du consommateur. »

La fin du toujours plus

Cherchez l'erreur : ces dix dernières années, on a proposé aux consommateurs français des voitures toujours plus chères... Dans le même laps de temps, un écran plat dernier cri vaut désormais moins qu'un smartphone. La comparaison est cruelle... Pourquoi les voitures neuves sont-elles toujours plus chères ? « Cette évolution s’explique non seulement par celle du coût des matières premières et de la fiscalité, explique-t-on chez Cetelem, mais aussi par le paradigme de développement de l’automobile axé sur le « toujours plus » : toujours plus de performance, toujours plus de sécurité, toujours plus de confort, donc toujours plus cher. »

Conséquence directe : sur les dix dernières années, les prix catalogue ont augmenté en moyenne de 3,2 % par an, un niveau nettement supérieur à l’inflation. S'ajoute à cela le fait que, sur les dix dernières années, les coûts d’utilisation des véhicules ont augmenté en moyenne de 4,6 % par an, soit une hausse deux fois plus forte que l’inflation sur la même période.  Les automobilistes subissent cette hausse des prix et cette véritable envolée des coûts d’utilisation. Ils la perçoivent également, puisque, pour 68% des personnes interrogées, le prix de vente des automobiles a augmenté plus vite que celui des autres bien et services. Résultat : en 2010, pour 62% des Français, posséder une voiture est devenu une contrainte et non un plaisir. En comparaison, en 2004, l’Observatoire Cetelem révélait qu’acheter une voiture était plutôt un plaisir pour 67 % des Français...

Cliquez sur les infographies pour les agrandir

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par enzo31311 - 15/07/2012 - 09:59 - Signaler un abus Couts trop eleves

    Vous soulignez a juste titre le cout trop élevé des voitures françaises, il faut y rajouter les couts d'entretiens,la dépréciation, le carburant, les autoroutes , les radars le cout des assurances et j'en passe. Tous ces facteurs ne sont pas favorables a la voiture.Vous oubliez de dire aussi, même si cela a tendance a s’équilibrer un peu qu'a équipement égal les voitures étrangères sont moins chères. De nombreuses mesures prises par les gouvernements vont a l'encontre, fiscalité,normes, réglementations etc. Il ne faut pas vouloir tout et son contraire.

  • Par Rosine - 15/07/2012 - 10:05 - Signaler un abus et la TVA?

    baissez la TVA sur la voiture et sur le service-entretien et le contrôle technique et tous les trucs rajotés au fil dse ans (car pourquoi payer une taxe quand le but du service-entretien etc est de sécuriser la route, pour TOUS?), et vous verrez les achats remonter.

  • Par dok - 15/07/2012 - 11:04 - Signaler un abus placement de produit

    "comme le prédisait l'édition 2010 de l'Observatoire Cetelem", "l'Observatoire Cetelem révélait que", présence du petit bonhomme vert : il n'y a personne que ça choque chez Atlantico ce vulgaire placement de produit Cetelem. Les études de consommation ça ne manque pas et vous vous contentez de celles de Cetelem. Décevant...

  • Par bobocleaner - 15/07/2012 - 12:46 - Signaler un abus Excellent article

    résumant tout a fait la situation du marché; a envoyer d'urgence a nos démagogues de tout poil qui se donnent en spectacle sur les plateaux télés !

  • Par Hildegarde - 15/07/2012 - 12:54 - Signaler un abus Coût du travail

    En revenant aux 39 heures on augmentera le temps de travail de 10%. Si cette augmentation se fait à salaire constant, on gagnera 10% sur la proportion de 12% due aux salaires donc 1.2% sur le prix final d'un véhicule neuf. Et pourtant on peut lire ici ou là que le coût du travail explique à lui tout seul la différence de prix entre des voitures chinoises et des voitures françaises.

  • Par Gilles - 15/07/2012 - 13:18 - Signaler un abus Déclin inexorable

    L'industrie française sera totalement laminée par la faute d'une classe politique incompétente et corrompue. Le pays se croit encore au temps des 30 Glorieuses.

  • Par sheldon - 15/07/2012 - 13:59 - Signaler un abus Autre dérive des constructeurs français : la "sur-électronique"

    A force de vouloir offrir aux moyennes gammes des prestations réservées surtout au haut de gamme, tout en ayant un coût peu élevé, ils ont souvent utilisées des solutions hasardeuses non validées. Résultat : des voitures quasi neuves en panne, impossibles à réparer rapidement et sans dépenser des fortunes (les fameuse valises ordis de diagnostique), donc beaucoup de vacances gâchées !

  • Par enzo31311 - 15/07/2012 - 14:16 - Signaler un abus @Hildegarde

    Le cout du travail n'est pas seulement lie aux 35 h, cette mesure a seulement aggravée la situation.Pour un salarie employé, les charges patronales représentent a peu près 45% du salaire, les charges salariales elles, environs 25% , a cela il faut y rajouter la fiscalité des entreprises qui impacte aussi sur les couts. Cette situation ne supporte pas la comparaison avec les pays voisins qui sont tous largement au dessous, sans parler des pays plus lointains. D'ailleurs même les socialiste semblent l'avoir compris car ils proposeraient une augmentation de la CSG contre une allégement des charges sur le travail.Je doute pour ma part de cette mesure qui va conduire a une situation ou les charges resteront très lourdes mais avec une CSG fortement augmente. Seul une reforme de tout le systeme social pourrait apporter un allégement des couts

  • Par kim yong zéro - 15/07/2012 - 18:16 - Signaler un abus le mal est général

    ma femme est trop chère et suréquipée.je crois que j'ai de la désaffection pour elle

  • Par jipt - 15/07/2012 - 18:26 - Signaler un abus excellent article bien documenté

    cela nous changes des bêtises que l'on peut lire dans certaines revues automobiles où les chroniqueurs essayent de persuader le gogo de se ruiner pour tel ou tel modèle. Je roulais en 406 HDI il y a quelques années, et aujourd'hui en ...skoda octavia.

  • Par Alex de M. - 15/07/2012 - 18:40 - Signaler un abus Ce qui manque

    Ce qui manque dans ces infographies c'est la part réelle du cout des taxes et impôts sur le produit fini.

  • Par Salvatore Migondis - 15/07/2012 - 20:36 - Signaler un abus Définitivement trop chères..

    Alors, c'est foutu..? On n'aura plus jamais les moyens d'en acheter une..?

  • Par DEL - 15/07/2012 - 22:43 - Signaler un abus Intéressant

    Mais il manque un renseignement: quel est le coût des dividendes réservés aux actionnaires dans le prix final d'une voiture?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Paul Malo

Paul Malo est journaliste en presse magazine.Il est titulaire d'un DEA de Science Politique.

Son péché mignon : faire la chasse aux liaisons dangereuses entre politique, information et communication.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€