Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi 2015 n’a absolument pas ressemblé à ce que François Hollande promettait dans ses vœux pour la nouvelle année

A une semaine à peine de ses vœux pour 2016, François Hollande doit faire face à un bilan 2015 semé de crises et de catastrophes aussi bien politiques qu'économiques. Pourtant, les prédictions pour 2015, notamment à l'échelle macroéconomique, s'annonçaient optimistes. Il n'en a rien été.

Problème de karma

Publié le - Mis à jour le 27 Décembre 2015
Pourquoi 2015 n’a absolument pas ressemblé à ce que François Hollande promettait dans ses vœux pour la nouvelle année

Le président de la République va cette semaine préparer ses vœux pour la nouvelle année. Les vœux du président sont plutôt des promesses qu’il ne tiendra sans doute pas.

Les vœux du président de la République au soir du 31 décembre sont devenus un rituel incontournable qui lui permet de faire un bilan de l’année qui s’achève et de tracer les grandes lignes de ce qu'il voudrait réaliser pour l’an prochain.

C’est sans doute l’exercice présidentiel le plus facile. Il promet ce qui est possible de faire et ce qui serait souhaitable. La paix, la concorde, la santé , le bonheur et la prospérité. Les sondages nous indiquent que 65% des Français ne croient pas aux promesses de François Hollande.

Ils ont raison les Français. Beaucoup de ces vœux ne relèvent  pas de sa fonction mais de la sphère individuelle ou familiale. Quant à ce qui pourrait dépendre un peu de sa responsabilité ou de son influence,  il y a belle lurette que les Français ne se font plus d’illusions.

L’année 2015 a été une succession d’évènements catastrophiques que personne n’avaient prévus ou annoncés…

L’année 2015 avait débuté sous les meilleures auspices. Le monde occidental croyait à l’époque bénéficier d’un alignement de planètes macro-économiques qui devaient engendrer une magnifique reprise de croissance et de prospérité généralisée à tous les pays  : les taux d’intérêt historiquement bas, un euro plus faible et un pétrole en baisse …

Cet alignement de planètes n’a pas impacté toutes les économies de la même façon. Pour toucher les dividendes de cette reprise, il fallait, semble-t-il, les mériter. 

L’Europe, la région du monde la plus endettée par la crise financière, la plus engluée dans son modèle socioculturel, n’a pas su prendre le train de la reprise mondiale .L’Europe est restée à la traine avec, en plus, des inégalités flagrantes entre les pays.

La France, dont François Hollande nous avait dit qu’elle bénéficierait de la bonne santé de ses voisins et de ses partenaires, est restée sur le quai de la gare avec pour seul moyen de préserver son niveau de vie une perfusion d’endettement.

La France a donc traversé l’année 2015 à crédit. Ce n’était pas précisément les vœux ou la prévision du président à l’époque, mais la France a su, là, profiter de la baisse des taux et de la solidarité européenne, pour rester debout.

Dans ce contexte, l’année 2015 a été balayée par une série de crises et de catastrophes qui n’ont jamais été prévues ou annoncées.

Au premier trimestre de l’année, la baisse des taux d’intérêt et la baisse des prix du pétrole ont indéniablement donné de l’oxygène aux systèmes économiques. Ceci étant, ils ont entretenu un climat déflationniste qui a freiné la reprise de la croissance. Les banques centrales, y compris la BCE, ont pourtant libéré la création monétaire et distribué des quantités de liquidités comme jamais depuis 2008. Ces disponibilités monétaires ont allégé un peu la dette des Etats ; elles ont contribué à soulager un peu les banques ; elles ont servi de carburant aux marchés boursiers mais elles n’ont pas boosté l’économie réelle en dépit de ce que croyaient les économistes trop classiquement keynésiens. Le seul segment de l’économie réelle où les disponibilités monétaires se sont coagulées aura été le segment des bonus distribués dans les institutions financières de marché. Merci pour les traders.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pale rider - 26/12/2015 - 10:05 - Signaler un abus A la fois tous les français

    Qui vivent ds le monde réel le savaient. Ces voeux débiles n ont leurre que les profiteurs du système .

  • Par Ganesha - 26/12/2015 - 11:13 - Signaler un abus Grève !

    Encore un article rendu grotesque et répugnant par ses fautes d’orthographe ! Mr Sylvestre et les autres rédacteurs devraient se mettre en grève pour contraindre leur patron à se montrer digne !

  • Par Ganesha - 26/12/2015 - 11:17 - Signaler un abus Déclaration

    Seule déclaration acceptable de la part de François Hollande : ''J'ai décidé de dissoudre l'Assemblée Nationale'' !

  • Par Liberdom - 26/12/2015 - 11:22 - Signaler un abus La grammaire!

    M. Sylvestre, ce n'est pas parce que vous dites des choses juste que le lecteur ne sera pas choqué par vos infinitifs et vos participes trop mal placés. Bonne année quand-même !

  • Par Liberdom - 26/12/2015 - 11:23 - Signaler un abus Arggh!

    des choses justes !

  • Par Ganesha - 26/12/2015 - 11:59 - Signaler un abus 1975

    Liberdom. Je ne pense pas que mr. Sylvestre tape lui même sur le clavier du serveur du site. A mon avis, Atlantico sous-traite cette tâche à une entreprise située aux Maldives ou au Bangladesh ! Ils n'ont toujours pas corrigé ''L'année 1975'' ! Mais, plus les lecteurs protestent, plus le patron persiste !

  • Par vangog - 26/12/2015 - 12:32 - Signaler un abus Le gauchisme profite aux traders et à la finance apatride!

    déjà vu, déjà connu avec Mitterrand...mais les moutons français aiment se faire tondre par les gauchistes, les traders et les banques, grands bénéficiaires des privilèges de l'état PS!

  • Par L.Leuwen - 26/12/2015 - 12:41 - Signaler un abus Que de fautes !

    Fautes d'orthographe, fautes de syntaxe... tout y est. En principe, un journaliste ayant fonction de "secrétaire de rédaction" doit corriger ces énormités qui exaspèrent le lecteur. Atlantico devrait en embaucher un ou deux...

  • Par bjorn borg - 26/12/2015 - 17:53 - Signaler un abus Qui va les payer ?

    Très difficile les sites internets indépendants !

  • Par klimrod23 - 26/12/2015 - 19:04 - Signaler un abus toujours des fautes ...

    ici, on nous vend de l'indépendance , de l'idée de l'analyse .....alors on s abonne ... mais que de fautes , on se doute que Mr SYLVESTRE ne tabule pas lui même , mais s'il vous plait , un peu de relecture ou changer de sous traitant .... bonnes fêtes quand même

  • Par Jean-Marc Sylvestre - 26/12/2015 - 20:00 - Signaler un abus je suis desole de toutes ces

    je suis desole de toutes ces fautes . j en suis seul responsable moi et la machine .. pardon pour 1975 pardon pour tout ..

  • Par gerint - 26/12/2015 - 22:46 - Signaler un abus Il y a encore plus mauvais que Hollande:

    La grammaire de cet article

  • Par essentimo - 27/12/2015 - 10:13 - Signaler un abus dans la liste

    des catastrophes, il ne me semble pas avoir lu l'attentat de janvier ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€